AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
  [CHAPITRE 2 - MJ] LA MEUTE, LE CHASSEUR & LA MAGICIENNEVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Le Destin
administrateur

☾ arrivée en enfer : 28/11/2017
☾ missives : 235
☾ tickets : 1184
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: [CHAPITRE 2 - MJ] LA MEUTE, LE CHASSEUR & LA MAGICIENNE   28.09.18 18:16


LA MEUTE, LE CHASSEUR & LA MAGICIENNE
Derek + Elyna + Emma + Clancy + Erik + R'Lyeh .

☾ date : Octobre 2386
☾ lieu : Forêt de NewAbbotsford
☾ ordre de participation : 1- @Derek Wilson,
2- @Emma Davis, 3- @Elyna Clarke,
4- @Clancy, 5- @Erik Landseer &
6- @R'Lyeh Black pour le lancement, ensuite ce sera à vous de vous mettre d'accord.
☾ règle de RP : 200 mots minimum.
☾ responsable du RP : @Lucrezia Darras


ambiance

La nuit est tombée depuis plusieurs heures déjà. La forêt est silencieuse, mis à part quelques brindilles de bois mort qui craquent sous les pas du petit groupe de survivants. Ils suivent tous leur chef en file indienne au milieu d'un labyrinthe d'arbres. L'effervescence qui s'empare de la Cité à ce moment même ne peut traverser le mur opaque que les troncs semblent former. Même l'astre nocturne se fait discret ici, les branches compactes au-dessus de leur tête ne laissant apparaitre que de rares faisceaux de lumière. L’obscurité est oppressante. Leur fuite de la Bordure a été expéditive, à peine le temps de prendre quelques rations de survie, de l'eau et des armes. Tous ont compris que le danger auquel ils tentent d’échapper est plus grand que celui qui se cache dans cette forêt, ce qui pousse certains d'entre eux à accélérer le pas de temps à autre, quitte à se faire repérer ou bien à épuiser les plus jeunes. D'un coup, le poing du chef se lève et immédiatement plus personne ne bouge. L'oreille tendue chacun guette le moindre bruit dans un silence qui en devient assourdissant jusqu'à ce que petit à petit les sabots d'un cheval frappant la terre humide se fassent entendre.

C'est caché à l'orée de cette même forêt, mais bien plus éloigné de la Cité que l'Immortel a entendu avant même de les voir le cortège venant de New Winnipeg. Le sol semblait trembler sous chacun de leur pas et très vite il comprit que seule une armée pouvait rassembler autant d'hommes marchant au même rythme. La Cité de sa sœur était sur le point de se faire attaquer.
Guidé par son instinct de guerrier et solidement accroché aux rênes de son fidèle destrier, le voici en train de fuir en direction de New Abbotsford. Sans le savoir il se rapproche seconde après seconde du petit groupe de sauvages livré à lui-même, avec dans sa course une flopée d'enragés attirés par les bruits des sabots de son étalon. Il se sait poursuivi par les créatures depuis plusieurs kilomètres déjà, il n'a plus le choix désormais, sa seule chance de survie est d'atteindre les murs de la Cité. Mais son flair surnaturel s'attarde un instant sur une fragrance humaine qui le détourne de sa course folle. C'est le moment précis que choisit un enragé, caché stratégiquement dans l'ombre d'un taillis, pour attaquer. D'un bond, il se jette sur lui avec une telle puissance que le chasseur se retrouve propulsé à plusieurs mètres de son cheval qui s'enfuit sans demander son reste. Le face à face avec la créature s'engage. Erik sait que le temps lui est compté, au moins dix autres bestioles arrivent à toute vitesse. Il leur donne une dizaine de minutes, pas plus. A lui seul et malgré son entrainement il n'a que très peu de chances de s'en sortir face à autant d'enragés. D'autant plus que dans sa chute, son épaule s'est fracturée.

La Meute se trouve à seulement quelques mètres de là, bien loin de se douter que six pieds sous terre, à l'endroit même où ils se trouvent, une autre immortelle est en train de sortir de son sommeil. Le cheval du vampire passe devant eux à toute vitesse, fuyant la petite clairière illuminée par la lune où désormais Erik fait face à la créature la plus repoussante qui puisse exister. Les adultes du groupe ont à peine le temps de se jeter un coup d’œil, qu'un des orphelins recueilli depuis peu pousse un cri strident, attirant l'attention de la bête l'espace d'un instant. Très vite Emma remarque la source de panique chez l'enfant, une main aux doigts fins et terreux vient de sortir du sol, attrapant son pied mal chaussé.

La magicienne est sur le point d'entrer en scène..



Pour commencer : Il faut être conscient ici que ton personnage risque de se faire malmener. En acceptant de participer à ces mises en situation, tu acceptes donc que ton personnage soit atteint physiquement et/ou psychologiquement.  N'oubliez pas que vous avez accepté ces conditions.  evillaught

☾ La Meute : Vous êtes ici sous les ordres de Derek qui vous expliquera lors de son premier post RP pourquoi il a fait le choix de vous mener à travers la forêt en pleine nuit. Chacun comprend que le groupe fuit un danger certain, tout en ayant conscience que la forêt cache une menace toute aussi effrayante : les enragés. Chaque bruissement de feuille à votre passage peut vous coûter la vie. Le silence est votre seule chance de survivre.
☾ Erik : Les raisons pour lesquelles tu es en forêt sont libres, si besoin je peux te souffler quelques idées par MP. En ce qui concerne la fracture, rien de bien grave pour un vampire à première vue. Sauf que la douleur est belle et bien présente, qu'il s'agit du bras dont il se sert pour se battre et qu'il ne dispose pas d'assez de sang pour se soigner rapidement.
☾ R'Lyeh : Tu es sur le chemin afin de rallier NewAbbotsford pour y mener quelconques affaires. Après de longues nuits à voyager, affaiblie par le manque d'hémoglobine (tu as perdu les quelques réserves en route), tu t'es autorisée un peu de repos supplémentaire en t'engouffrant sous-terre. Lorsque tu te réveilles d'un sommeil profond, tu perçois très vite la menace qui pèse au dessus de ta tête, mais la faim te fait vite oublier l'enragé au profit de cette chaude source de sang qui fait déjà palpiter tes canines.

Sachez que les choix auxquels vous faites face seront déterminants pour vos personnages. La Meute va-t-elle venir en aide à Erik ? Erik va-t-il s'enfuir à toutes jambes en se servant des humains comme appâts ? Ou bien va-t-il boire leur sang afin de se soigner ? R'Lyeh est affamée et une proie lui est offerte sur un plateau, la Meute va-t-elle abandonner l'enfant afin de survivre à l'enragé ? Ou bien va-t-elle prendre le risque de combattre la Magicienne sachant que la bête les a déjà repéré ? Les cartes sont entre vos mains. hinhin

☾ IMPORTANT - Les participants de ce RP étant nombreux, une règle supplémentaire va être fixée : Après le dernier RP, la personne suivante aura 4 jours pour poster, après quoi son tour saute et c'est à la personne suivante de prendre le relai. Le joueur ayant sauté son tour peut à tout moment revenir dans la course, même si ce n'est pas son tour après avoir envoyé un MP à @Lucrezia Darras pour la prévenir. Ceci ne doit pas être pris comme une punition ou une pression. Juste un leitmotiv afin que le RP garde un rythme convenable.

Merci de privilégier les réponses courtes afin de dynamiser le RP. On est bien d'accord que je dis ça pour le principe, vous connaissant je sais que vous êtes incapables de faire court. gnéé
Après R'Lyeh, ce sera aux Moires de prendre le relais afin d'aiguiller le RP.
Si vous avez la moindre question, n'hésitez pas à me demander par MP, ou bien si cela concerne tous les protagonistes en me/nous taguant dans le sujet flood RP.
PS : oui, j'ai un sourire sadique collé aux lèvres en attendant vos réponses et en préparant la suite.  sing

Bonne chance.
enragé




©️️️lastroadtohell
Revenir en haut Aller en bas
Derek Wilson
la meute
☾ âge : 37 ans
☾ surnom : Nemrod
☾ métier : Dirigeant de la Meute
☾ arme fétiche : Deux grandes dagues de chasse
☾ statut : Veuf


☾ avatar : Luke Evans
☾ couleur : #9D2000
☾ arrivée en enfer : 16/05/2018
☾ missives : 229
☾ doubleface : Dimitri Voltchenkov
☾ tickets : 289
☾ crédits : Luke Evans


☾ liens : Alma
Aydan
Daria
Emma
Circé
Clancy

...

☾ rp en cours : Emma Davis
Sam
Rp commun
Daria Vasily
Event - Cérémonie funèbre
Alma Adams

Ulula mordeque acrius quam belua
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t386-derek-wilson#10097http://lrth.forumactif.com/t391-derek-wilson-ulula-mordeque-acrius-quam-belua
MessageSujet: Re: [CHAPITRE 2 - MJ] LA MEUTE, LE CHASSEUR & LA MAGICIENNE   30.09.18 12:47

    Le froid de l’automne s’était installé seulement depuis peu de temps, et c’était une aubaine. Bien que la brume légère à leurs bouches trahisse le rythme de leurs souffles, ils n’avaient pas froid. Etait-ce pourtant les dernières vapeurs de l’été indien qui leur tenait chaud, ou bien le sentiment d’urgence, qui les animaient pour parcourir à cette heure la forêt ? Une sueur glacée, semée par la peur, les pressaient d’accélérer le pas. Derek les faisait fuir, sans leur avoir expliqué les raisons de ce départ soudain. La Meute sursauta comme un seul être lorsque l’ombre d’une biche fit craquer les feuilles mortes, à l’est, et Derek fit signe d’avancer encore, les adultes devant pousser quelques-uns des petits, figés de terreur. Aucun ne pleuraient, pourtant.

    ___________

    L’homme s’était aventuré au plus loin des bois, cette fois. Le jour débutait la course vers sa mort, mais Derek y voyait encore clair ; le jeune daim abattu en pleine course gisait sur le traîneau de fortune qu’il avait monté avec quelques branches pour le ramener au baraquement le rendait satisfait, malgré la charge. La nourriture ne manquait pas vraiment, l’été avait été abondant en proies diverses : mais l’hiver serait rapidement là et il fallait engranger. La bestiole, une fois réduite en lambeaux séchés, ajouterait une semaine à leurs réserves. Il en était là de ses prévisions lorsqu’il entendit des bruits de pas saccadés à quelques dizaines de mètres ; armant aussitôt son arc, Derek pointa une flèche vers un homme, qu’il prit le temps de détailler lorsque ce dernier, le remarquant, leva les mains en geste de soumission. L’étranger était abîmé, le visage ensanglanté ; il portait une tenue étrange, peu commune à ces contrées, et s’effondra bientôt au sol dans un soupir. Méfiant, Derek l’appela, avant d’avancer lentement vers lui. S’il se redressait transformé, il n’aurait qu’une seconde pour l’abattre avant que la créature ne reprenne ses esprits. A quelques mètres de lui désormais, il l’appela de nouveau et l’homme battit des cils, reportant son attention sur le chasseur avant de se redresser pour s’asseoir, hagard. Puis, semblant reprendre ses esprits soudain, il afficha soudain une mine terrorisée, rampant vers l’homme qui le fit s’arrêter en tendant son arc avec menace. L’autre reprenait son souffle, regardant autour de lui avec affolement.

    - Non… Non, Elena… Ils vont arriver, hhh, ils seront bientôt là !!

    ___________

    Le silence pesant semblait renvoyer en échos chacun des sons de leurs pas. Concentré, Derek repassait en boucle les préparatifs expéditifs qui avaient suivi sa rencontre avec l’homme. Ils étaient d’ailleurs peu de temps avant, passés devant les restes de son cadavre, où une flèche encore plantée ornait ce qui restait de la tête. Le daim capturé quelques heures plus tôt à peine, avait également été dévoré. Les armes tintaient légèrement dans les sacs chargés de ce qu’ils avaient pu prendre ; on entendait parfois également les flacons d’huiles se heurter à peine aux têtes des flèches conçues pour mettre le feu aux enragés, et que la troupe n’avait ordre d’utiliser qu’en dernier recours. L’un des enfants trébucha, faisant se raidir l’homme qui jeta un regard à Emma, alors que cette dernière le relevait. Tous n’étaient pas présents. Quelques membres de la Meute n’étaient pas rentrés avant leur départ, et ils n’avaient pu les attendre. Le violent sentiment de culpabilité qui renaquit en sa poitrine fut presqu’instantanément étouffé par la volonté de protéger le plus grand nombre. Il revit le symbole de danger imminent peint sur la porte de la demeure, et espéra de toutes ses forces que tous ceux qui l’avaient vu avaient pu se mettre à l’abri.

    Soudain, son poing se leva en un geste mécanique qui les fit tous s’interrompre. Maîtrisant le violent relent qui le saisissait aux tripes, l’homme écoutait avec attention. Il n’avait pas rêvé. Le galop d’un cheval approchant résonnait en échos aux fonds des bois. D’un signe, il ordonna aux siens de battre en retraite pour se fondre dans les bois ; les adultes sortirent leurs armes, tandis que les enfants qui le pouvaient se chargeaient des plus petits pour grimper dans les arbres, gagnant les premières branches, ou se nichant dans les racines comme pour s’y fondre. Tous bientôt avaient quitté le chemin, masqués derrière les larges troncs. A sa droite non loin, Derek jeta un coup d’œil à Emma qui croisa son regard. Le cheval approchait, lancé à pleine allure. Ils le laisseraient passer.

    Mais Derek sentit soudain son cœur manquer un battement, quand une hurlée stridente de créature bien connu déchira l’obscurité. Un bruit de choc retentit, et le cheval passa devant eux dans une cadence désordonnée, dépossédé de son cavalier qui se redressait non loin, visiblement mal en point. Derek sentait l’adrénaline lui battre les tempes, et il amorça un geste pour sortir de sa planque. Aucun homme digne ne pouvait rester sans rien faire. Pourtant, le hurlement de panique de l’un des plus petits, trop tard étouffé par un autre qui lui plaqua sa petite paume moite sur la bouche, lui retourna les tripes et l’homme reporta sur l’enragé, désormais tourné vers eux, un regard d’angoisse. D’un mouvement leste, il reprit place sur le chemin, distrayant la créature d’une flèche qui l’atteint au bras ; celle-ci poussa un cri de fureur, face à lui désormais, l’homme sortant ses dagues de leurs fourreaux, quand la voix paniquée d’Emma le fit hésiter, sans qu’il ne comprenne ses paroles. L’enragé prit sa seconde d’hésitation pour lui foncer violemment dessus, le heurtant avec fracas pour le projeter contre un tronc d’arbre qui lui coupa le souffle. Un instant hébété, l’homme se reprit, avisant la créature qui se faisait bientôt percer de flèches par les siens.


Join the fight : Ethan & Amarok

   
Revenir en haut Aller en bas
Emma Davis
la meute
☾ âge : 31.
☾ compétences : Chasse, soins, patience à toute épreuve.
☾ arme fétiche : Couteaux en tout genre, pour le lancer.
☾ statut : célibataire.


☾ avatar : Katheryn Winnick
☾ dispo rp : 3/3
☾ couleur : #cc3300
☾ arrivée en enfer : 07/06/2018
☾ missives : 393
☾ doubleface : Ambroise.
☾ tickets : 711
☾ crédits : alaska


☾ liens : - Derek
- Erik
- Daria
- Elyna
- Freya
- Aloysius


☾ rp en cours : - daria
- Feu Grégeois
- cérémonie funèbre
- aloysius
- derek

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [CHAPITRE 2 - MJ] LA MEUTE, LE CHASSEUR & LA MAGICIENNE   30.09.18 16:49


La Meute, le Chasseur & la Magicienne
Derek & Emma & Elyna & Clancy & Erik & R'Lyeh




La confusion était totale depuis que Derek leur avait ordonné de plier bagages, prendre de quoi avoir chaud, se nourrir un peu et quitter les lieux sur le champ. Elle l’avait questionné du regard, mais elle ne put que saisir le trouble dans ses iris sombres et ses traits tendus, sa mâchoire serrée et son attitude qui n’acceptait aucune discussion de ses ordres. Emma passa le mot aux plus jeunes, les aidant à se vêtir chaudement, de façon à ne pas avoir les bras encombrés. Elle attrapa un sac en toile, fourra les fruits récoltés, de la viande séchée, tout en se dépêchant d’aller vérifier si les pièces dans la vieille ferme étaient toutes vides. Lorsqu’elle sortit rejoindre les autres, elle vit Elyna regrouper les plus jeunes de façon ordonnée, eux-mêmes perturbés par cette soudaine décision. Ils avaient des questions à n’en plus finir, mais personne n’était susceptible de leur répondre : seul Derek détenait les réponses, et s’il ne les avait pas encore distribuées aux adultes.. Que dire des enfants.
La confiance aveugle qu’elle plaçait dans le chef de la Meute la conduisait à exécuter ses ordres sans discuter ou demander de plus amples explications, bien qu’elle-même aurait souhaité savoir ce qui le poussait à les faire partir aussitôt.

Rapidement, le groupe incomplet, certains étaient restés introuvables, prit la direction de la forêt, alors que l’après-midi touchait à sa fin. Les adolescents étaient chargés des sacs de provision, les adultes avaient récupéré toutes les armes possibles ; chacun avait son arc et son carquois rempli de flèches sur le dos. Une fois à l’orée du bois, les consignes avaient été données aux plus jeunes : aucun bruit, aucune parole. Il fallait suivre, ne pas trébucher, ne pas poser de questions, et faire attention. A tout.
Amener les plus petits ici angoissait outrageusement Emma, qui s’appliquait à les regrouper, intimant d’un geste à ceux qui ralentissaient de se dépêcher. Elle portait son regard sur les alentours, et lorsqu’elle aperçut le cadavre déchiqueté d’un homme, dont le crâne était surmonté d’une flèche, puis plus loin les restes d’un animal, elle releva ses yeux sur la silhouette de Derek, une multitude de questions l’assaillant aussitôt. Que s’était-il passé pour qu’il prenne cette décision ? Où les guidait-il, pour qu’il pense les savoir plus à l’abri en traversant la forêt au moment où toutes les menaces se réveillaient, plutôt que dans cette vieille bâtisse devenue leur refuge, leur foyer, au cours des derniers mois ? Elle était assez vieille pour savoir qu’il ne fallait pas s’attacher à un endroit ; mais les plus jeunes semblaient déboussolés. Pourtant, ils obéirent de façon remarquable tout au long de la première partie du trajet, suivant tant bien que mal la cadence imposée par Derek.

Ce dernier leva subitement la main en un poing fermé et aussitôt, tout le groupe s’arrêta, et resta immobile. Emma guettait le moindre mouvement, le moindre bruit, et lorsque le son des sabots d’un cheval martelant le sol se laissait entendre. Une nouvelle manœuvre s’opéra, les enfants eurent le bon réflexe en trouvant refuge en hauteur, tandis que les adultes s’armaient silencieusement, prêts à faire front et se défendre. Emma tenait son arc et une flèche, adossée à un tronc, le regard tourné sur le chemin à sa gauche, alors que se tenait Derek à l’exact opposé de la voie. Le cheval passa à toute allure devant eux, alors que le bruit d’un corps jeté au sol et d’un râle suivirent, un cri perça le silence de la nuit, et le doute n’avait plus sa place. Il allait falloir faire taire au plus vite la créature avant que d’autres ne rappliquent. La blonde croisa le regard de Clancy, puis d’Elyna. Il fallait aller voir qui était celui qui venait de se faire désarçonner, et s’il avait été mordu, l’abattre sur le champ. Elle vit Derek se déplacer, se mettant à découvert ; alors elle prit place non loin, enfoncée dans l’obscurité, prête à tirer sa flèche dès que le monstre serait tourné vers elle. Mais un hurlement tout à fait différent détourna subitement son attention, la portant sur les enfants. L’un essayait de le faire taire pour ne pas attirer l’attention, mais Emma elle-même ne put rester silencieuse. Une main sortie de terre s’agrippait au pied d’un des louveteaux. « Il y a autre chose !! » Un autre monstre, tout aussi dangereux pour eux. Dans un réflexe protecteur, elle sortit un couteau et planta la lame sur cette main sortie de nulle part afin qu’elle lâche sa prise. Lorsqu’elle vit les doigts se raidirent un instant, Emma tira d’un coup sur l’enfant, qui hurlait tout ce qu’il pouvait, le dégageant de ce piège. Elle posa sa main sur sa bouche, le sommant de se taire, reculant tout en fixant la zone où se trouvait la main. « Elyna ! Ici ! » appela-t-elle à l’aide, tandis qu’elle vit derrière elle, le corps de l’enragé criblé de flèches, se faire retourner pour laisser apparaître Derek. Le désespoir l’envahissait totalement. Il n’y avait pas qu’un enragé dans cette forêt, et la créature qui venait de sous terre n’allait pas les aider. Sans compter sur l’inconnu qui s’était relevé après sa lourde chute, se tenant le bras, s’approchant. Elle souleva l’enfant qu’elle venait de sauver, le faisant grimper dans un arbre, puis réarma aussitôt son arc, jeta un coup d’œil vers Derek qui s’était redressé, puis reporta enfin son attention vers le sol, faisant reculer tous ceux qui se trouvaient autour de cette petite zone, mais s’assurant du renfort que lui apportait Elyna, postée à ses côtés.
Revenir en haut Aller en bas
Elyna Clarke
la meute
☾ âge : 31 ans
☾ surnom : Lilith
☾ métier : responsable de la prévention et de la sécurité au sein de La Meute
☾ compétences : Elyna est une combattante hors pair avec armes comme sans, elle se bat pour survivre depuis sa naissance pas étonnant qu'elle soit si farouche.
☾ arme fétiche : Un Yari, une sublime lance chinoise d'un noir profond, elle possède également un couteau de chasse toujours planqué sur elle.
☾ origines : L'enfer Canadien.
☾ statut : Celibataire


☾ avatar : Amber Heard
☾ dispo rp : Not yet
☾ couleur : lightblue
☾ arrivée en enfer : 06/07/2018
☾ missives : 45
☾ doubleface : Victoria Lupini.
☾ tickets : 251
☾ crédits : Lylou


☾ liens : SOON

-Emma
-Derek

☾ rp en cours : No one.

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [CHAPITRE 2 - MJ] LA MEUTE, LE CHASSEUR & LA MAGICIENNE   03.10.18 11:53

L'agitation mêlée à cette angoisse, tout se passa si rapidement... Aucunes raisons ne fut données et pourtant aucunes proclamations ne se fit entendre et encore moins de notre chère louve. Il faut dire que la dernière discussion aux allures de brimades qu'elle avait eut avec Derek l'avait sévèrement atteinte, certains mots avaient été prononcés et là dans le feutrés avait su ébrécher notre inébranlable Clarke. Ainsi telle une guerrière et membre à part entière de la meute bien que souvent sa place soit chahutée, elle aida à ce que ce convoi humain angoissé fuit leur abris et leurs maisons. Si Derek les faisaient traverser ainsi la forêt à cette heure, c'est qu'une menace encore plus grandes que les démons qui arpentent la forêt allaient les frapper. Elyna resta silencieuse et elle restait pourtant soucieuse de constater que le petit groupe en file indienne pris la route sans même savoir si tous était là car tous ne l'était pas... Ses yeux félins cherchèrent Amarok désespérément, une pointe soucieuse malmenant sa poitrine : mais elle le savait fort et débrouillard, elle espérait juste qu'ils les retrouveraient car il était l'une des personnes les plus proches et chers à son petit cœur meurtri.

Le visage pourtant aussi impassible que possible, elle s'empara d'un arc, ajusta des lames fines à ses cuissardes puis sa lance bien fixée au dos elle se mit en route, les sauvages quittèrent leur nid, leur foyer pour se mettre à la merci de la nature cruelle... Un mauvais pressentiment, une sensation étrange s'emparait de notre froide louve, est-ce que ce personnage farouche et d'apparence sans attaches se faisait du soucis pour ces êtres qu'elle avait depuis tant de temps côtoyer... Oui, la réponse est oui sans hésitation.

***

Les visages étaient livides, certains enfants se montraient monstrueusement courageux en ne laissant aucunes larmes mouillées leur doux visages. Si cette situation était alarmante et dangereuse, Elyna le savait : si la peur tétanise certains, si la violence et la douleur rendent inefficaces d'autres, elle savait qu'elle pouvait faire toute la différence, elle savait que c'était en cette instant qu'elle devait prouver que malgré son caractère et son goût accru pour la provocation ou la violence... Elle était celle qui pourrait aider les autres et ainsi redorer son blason terni par son impulsivité. Certes, elle ne faisait pas partit de ses femmes douces, femmes respectées et convoitées mais, elle était guerrière et farouche et quoique tous en disent : ce groupe, ces sauvages, sont son attache et sa famille. Bien que cette notion soit encore abstraite parfois, ce genre de situation la force à se rendre compte qu'elle n'était pas si détachée et indifférente qu'elle veut le faire croire.

Un cri, puis le râle d'une monture dont la course effrénée fut altérer. Derek qui s'offre à la lumière, oubliant l'abri naturelle de l'épaisse forêt pour affronter ce danger. Malheureusement les plus bruyants et fragiles formaient une cible facile, ainsi alors qu'un gloussement de terreur se fit entendre tous ce mis en marche... Le piège se resserra. Derek se retrouvait face à un être blessé dont on ne connaissait ni la nature des blessures, ni sa race. Mais, ils étaient tous également face aux ennemis naturels de tous, fléau amené par l'homme pour détruire et ne veiller qu'a laisser les plus forts survivre à jamais : les enragés. Un murmure alors qu'elle essayait de capter l'attention de son chef qui prenait le risque de s'approcher de la silhouette hébété mais en vain... C'est Emma qui prit la parole, le corps de la blonde pivota empoignant sa lance avec fermeté avant de bondir dans la direction de la guérisseuse.
Néanmoins le sol se fissura et une main surprit tous et toutes, qu'est-ce que cela signifiait ? Les enragés ne suffisaient pas ? Emma extirpa cet enfant, c'était trop dangereux, comment pouvaient-ils tous être protégés ?

Aucune idée du nombre d'enragés ni d'autres créatures mais le combat s'initia ainsi. << Emma faut les attirer plus loin, s'ils sont plusieurs et qu'ils arrivent ici on pourra pas protéger tout le monde... On est pas en sécurité ici, personne Emma !! Faut les éloigner de là !>>. Notre chasseresse lança un regard à ses hommes, ses amis, ses personnes de confiance : << On sème le trouble les gars et bruyamment, ces bestioles n'auront d'yeux vils que pour nous. >> Fallait faire un choix et Derek était occupé, Emma était la seule qui rassurait les enfants et il fallait que les hommes armés réussissent à les défendre en concentrant les enragés dans un point plus éloigné et en pleine lumière... Elyna était quasiment certaine que ceux-ci bondiraient bêtement sur elle et ses deux autres hommes.

Les jambes s'actionnèrent, une torche  saisit à sa taille et les trois compagnons dans son sillage. La blonde et ses accolytes s'écartèrent du noyau, trouvant un endroit sans arbres, dégagé, plus loin du groupe. Et ils mirent un point d'honneur à lancer des insultes sonores et à faire le plus de bruit possible et ainsi placés : la torche fut déposée au sol à 3 mètres d'eux et embrasés laissant les sauvages et Elyna en pleine lumière, dos à dos il n'y avait plus qu'à espérer que ce n'était pas une horde, ou Elyna et ses frères d'armes leur servirait d'apéritif : << Allez sales pourritures, MONTREZ-VOUS !!!!!  >>.

La louve de la meute n'était pas la plus facile à canaliser ou tolérer, mais elle était de ceux qui savent subir les assauts du destin. Libre à Emma de faire fuir les autres ou de leur offrir une cachette sûre, un instant les yeux de Clarke cherchèrent pourtant Derek et l'individu à terre mais un bruit de craquement puis un cri animal monstrueux et strident retentit... Ça commence ! Les genoux fléchit, c'est l'homme à sa gauche qui fut percuté le premier par une silhouette massive qui fondit de l'ombre vers la lumière... Notre sauvage s'anima, laissant sa fureur parler et le destin décider si elle en rechaperait.


❝Thorny Sauvage ❞
    Elyna Clarke

   (c)Allison
Revenir en haut Aller en bas
Clancy
la meute
Votre cataracte dans les nuages

☾ âge : 27 ans
☾ surnom : Clancy, son vrai nom étant Stelian East
☾ métier : Couturier, réparateur d'armes en bois, pirate radio
☾ compétences : // Textile // Couture, rafistole les vêtements, recycle les tissus. // Ingénierie // Fabrication d'Appât de pêche, rafistolage d'armes types arcs ou lances en bois, remise en fonctionnement d'une station radio (mais c'est intelligemment secret)
☾ arme fétiche : Le lance pierres qu'il a confectionné avec son frère lorsqu'ils étaient enfants
☾ origines : Américaines
☾ statut : Célibataire


☾ avatar : Tyler Jospeh
☾ arrivée en enfer : 24/09/2018
☾ missives : 33
☾ tickets : 55
☾ crédits : Yo

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t776-clancy-the-future-is-bulletproof
MessageSujet: Re: [CHAPITRE 2 - MJ] LA MEUTE, LE CHASSEUR & LA MAGICIENNE   03.10.18 15:51

« Non. » Un murmure prononcé.
Une main étrangle son poignet. Non décidé à le laisser filer. Pas cette fois, c’est ce qu’elle promet. Clancy le visage tourné vers cet enfant qui s’était écrié. Son mouvement retenu étouffe sa volonté d’aider. Pourtant, c’était ainsi que la Meute se doit de fonctionner. Entraide et solidarité. Lucian dit Jarod, n’est pas de cet avis, il n’est pas près de risquer cette précieuse vie. Il ne lâchera pas son frère, pas ici. Le danger est partout autour d’eux, une menace plus que réelle. Anxiété toujours présente depuis l’angoisse précédente d’un grand frère de ne pas retrouver son cadet. Clancy perdu depuis plusieurs heures était impossible à trouver.
Alors que la meute allait lever le camp, Lucian est resté assit.
Il attendra son frère jusqu’au bout de la nuit.

Le petit oisillon avait pointé le bout du nez juste à temps, un soulagement dans les rangs. Engueulade en bonne et due forme, puis un départ étrange. Et les autres ? Il comprend au regard de Lucian qu’il n’y a pas d’autres. Qu’il n’avait toujours été question que d’eux. Alors il suivit en ligne…

Ce silence est pesant. Clancy a le pas toujours trop sautillant, même discrètement. Il regarde autour de lui, non effrayé des ténèbres menaçantes. Il sent presque la main de Lucian trembler au creux de la sienne. Se trouve dans sa main libre une lance dont il ne sait réellement se servir. Sur son dos un sac particulièrement lourd lui courbe le dos. A ce que lui sert de ceinture, son précieux et peu utile lance-pierres y est accroché. Puis tout s’arrête. Le temps est en suspens. Ses yeux curieux fixent le poing levé de leur alpha.
Tout se passa si vite…
Même Clancy se fige d’effroi. Si la vision de l’enfant hurlant de terreur lui avait tordu les boyaux, celle de voir Derek disparaitre sous on ne sait quelle atrocité de ce bas monde lui glace le sang. Il lâche son sac à dos dans un bruit lourd. Recule pour se caler entre les omoplates protectrices de Lucian. Il ne valait pas mieux que tous ces enfants. Pourtant, protégé par Lucian, il parvient toujours à faire preuve d’un grand détachement. Ses pupilles suivent la scène, l’héroïsme d’Emma la rendait encore plus belle. Comme si son âme brillait tout autour d’elle. Et cette guerrière, son courage animait la forêt toute entière. « Clancy, reste avec Emma. » A peine le temps de se retourner que Lucian s’est élancé en direction des enragés, hache à la main il part acharné renforcer les rangs de la louve et son armée… Dans l’esprit de Clancy flotta une unique pensée…
*Stay alive, Sunshine.

Il eut ce moment de vide. Le temps d’un battement de cil qui dure l’éternité. Le vide, le froid atour de lui. Enfermé, cloitré dans une bulle d’obscurité. Besoin de s’y loger, loin du danger. Sans Lucian pour le protéger, le monde semble tout à coup inoccupé. Puis son regard se posa sur une silhouette étrange, elle se tenait un bras meurtris et avançait de manière décousue. Le fil de ses pensées lui emboita le pas dans cette direction. Sorti de ligne. Sont-ils proches de la fin de la Terre ? Leur ligne se jetant dans la mer où ils dormiront tous car les tombes sont au-delà du sable.
*Pourquoi moi aussi je tombe en ligne ?

Il n’est plus qu’à quelques pas du cavalier. Autour d’eux, s’agglutine l’horreur. Alors les batailles et les guerres commencent dans son esprit ne sachant ce qu’il est raisonnable de faire. Une petite voix à son esprit récite : Cette ligne est l’unique chemin. Ce n’est qu’une route détournée pour marcher vers la mer… Il tend le bras, sa lance en proposition à l’ennemi. Le regard ferme. Le regard fier. Oh il devine ce qu’est-cette chose, la lueur de la lune n’arrangeant en rien son teint de mort. Peut-être un sixième sens, il capte en ce vampire une rage et un dégout sous toute cette souffrance. Les vampires ont toujours été ses ennemis, Clancy n’acceptera jamais de se soumettre. Mais cette nuit de violence, bien que rassuré par les injures profanées par Lucian au loin, il sait qu’ils doivent tous se lever. Ensemble. La bravoure de l'inconscience reste un alié. Il confrontait son humanité à ce qui pouvait en rester dans la poitrine de ce décharné.
Il ne le lâche pas du regard, silencieux, courageux, déterminé,
le mettant au défi de les abandonner.



I know a thing or two about pain and darkness

Je ne sais pas pourquoi je me nourris d'émotions
Il y a un estomac à l'intérieur de mon cerveau
J'ai pris un peu de nourriture pour mes pensées
Quelque chose plus puissant que mon imagination

Revenir en haut Aller en bas
Erik Landseer
vampire type 2
☾ âge : 38 ans - 684
☾ surnom : Rik ou Grand Veneur
☾ métier : Grand Veneur du Roi de New Riverlake, accessoirement de la Reine, autrement dit chasseur d'Enragé
☾ créateur : Yulian Gyllenberg
☾ esclaves : Noah Green
☾ compétences : la chasse, la traque, le combat, la guerre
☾ arme fétiche : Une épée à double tranchant
☾ origines : Saxonnes
☾ statut : célibataire


☾ avatar : Charlie Hunnam
☾ couleur : #006666
☾ arrivée en enfer : 11/06/2018
☾ missives : 95
☾ doubleface : Ramona Zeman
☾ tickets : 259
☾ crédits : avengedinchains


☾ liens : ☾ Dimitri Voltchenkov
☾ Lucrezia Darra
☾ Yulian Gyllenberg
☾ Lyuba Sakharov
☾ Et encore toi !

☾ rp en cours : ☾ c'est en cours ☾
Noah
Dimitri
Lyuba
Victoria


avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t518-erik-landseer-warriors-don-t-show-their-heart-until-the-axe-reveals-ithttp://lrth.forumactif.com/t564-erik-landseer-warriors-don-t-show-their-heart-until-the-axe-reveals-it#13584
MessageSujet: Re: [CHAPITRE 2 - MJ] LA MEUTE, LE CHASSEUR & LA MAGICIENNE   03.10.18 20:48

« On reste en contact. »
« Ne t’inquiète pas mon frère. »

Voilà ce que lui avait répondu Malcolm en adressant une tape sur l’épaule de son ami et supérieur. Puis les deux vampires s’étaient séparés, Malcolm emmenant ses troupes pour un retour rapide à New Riverlake. Le roi tenait à vérifier que tout se passe bien là-bas et quoi de mieux que d’envoyer le bras droit de son plus fidèle chien de chasse ? Dimitri avait confiance en Erik, et Erik placerait sans soucis sa vie entre les mains de Malcolm. Voilà donc ce qui avait été décidé. Le Grand Veneur resterait au coté de son Roi, et le Premier Lieutenant retournerait à New Riverlake s’assurer que tout ce passait selon la volonté du monarque. Toutefois, tout ne s’était pas passé comme prévu. Et contrairement à ce que Malcolm avait prédit, il y avait fort à s’inquiéter. C’est à mi-chemin en direction de New Abbotsford qu’il avait pressentit le danger. D’abord un léger fumet dans l’air, avant que ses yeux d’immortels ne repèrent les flammes. Sans chercher le temps de comprendre quoique ce soit il était parti à bride rabattue en direction de la cité. La ville était sous attaque. Ce n’était pas faute d’avoir émit des doutes envers son roi et sa soeur. Sa soeur. Lucrezia ! Et son Roi ! Prisonniers. Là-bas… La fureur s’empara de lui, et le ressentant sa monture accéléra l’allure s’il était possible. Sa colère et son inquiétude vinrent aussitôt se mêler à la peur en entendant le son lugubre qui résonna derrière lui. Merde !
Les infamies !

Mais il n’avait pas le temps. Si New Abbostford était victime d’une attaque il se devait de rejoindre son monarque et sa soeur le plus rapidement possible. Erik ne doutait pas qu’e l’un et l’autre soit capable de se défendre. Toutefois il s’agissait là de sa famille, et de son devoir. Et il ignorait de quel ennemi il s’agissait. La jument percevait parfaitement l’urgence de la situation. L’animal continua dans son allure effrénée en direction de la ville, motivée par ce qu’elle savait être non loin derrière elle. Soudain, une odeur profonde de peur percuta les narines de l’immortel. La fragrance d’humains, de nombreux humains. Le doute s’insinua en lui, mais… Tant pis. Il ne pouvait pas s’arrêter pour les aider à se défendre contre ce qui leur tomberait dessus très bientôt. Son souverain et sa bien aimée soeur étaient les victimes d’une vicieuse attaque. New Abbostford ne pouvait pas tomber. Les yeux fixés sur les lueurs rougeoyantes de la cité, son esprit occupé à analyser le nombre d’humains qu’il était en train de dépasser, il ne vit pas la menace qui se tapissait dans l’obscurité. Imbécile. Il ne la perçut que lorsqu’elle fut sur lui, l’embarquant dans son élan et le faisant chuter de selle. Brume continua sa route pour aller s’arrêter un peu plus loin, renâclant furieusement. Elle avait été dressée non seulement à ne pas fuir mais à revenir si on le lui demandait.

Le sol accueillit cependant le chasseur dans un craquement sonore et significatif. Un cri de douleur s’échappa de sa gorge tandis qu’il roulait au sol, non loin de l’infâme créature. Aveuglé par la douleur il se redressa aussi vite qu’il le put, et tenta de bouger son bras dominant. Un profond grognement, teinté de douleur et d’une rage mortelle monta en lui. Pestant et serrant les dents il plaqua son bras blessé contre le flanc et de l’autre sortit son épée de son fourreau. Son bras dominant était touché, la rotule probablement fracturée, mais quel genre de guerrier serait-il s’il n’avait pas mis ses six cent ans d’existence au service de la guerre? Guerrier accompli, et parfaitement ambidextre, il teint son épée de son autre bras, avec force et détermination.
Enfin, faisant face à la créature, il s’avança. Cependant un cri détourna leur attention. A l’enragé, comme à lui. Un cri d’enfant. Un cri de femme. Quelque chose sortait de terre et avait saisit le pied de l’enfant. Mais le cri le hurlement de terreur et les paroles précipitées qui suivirent n’eurent d’autres effet que d’attirer l’enragé sur le groupe d’humains qui se terrait dans le bois.
Le monstre se jeta aussitôt en avant mais trouva un obstacle sur sa route. Un humain. Apparemment bien déterminé à protéger les siens. Ce dernier se défendit comme il put, à coup de flèche, avant d’être percuté violemment par le monstre. Erik s’avança à nouveau. Bien décidé à rendre cette créature à la terre avant que ses petits copains n’arrivent. Toutefois une volée de flèches sortit des bois, et le força à reculer. Il siffla, faisant revenir sa monture prêt de lui. La scène qui se joua alors devant lui fut pleine d’horreur et d’abbération. Une autre femme sortit du rang, emmenant avec elle deux compagnons. Là, elle se mit à hurler et crier pour attirer le reste de la horde des monstres à elle.
Idiote !
D’un mouvement rapide, le grand veneur se tourna vers l’homme qui avait été percuté un peu plus tôt, et qu’il jugeait assez mature pour être peut-être le chef de ce groupe d’insensés.

Mais c’est devant une lance qu’il se retrouva. Fronçant un sourcil il écarta doucement la hampe de son épée.

« Si tu veux vivre petit, change d’adversaire. Nous avons un ennemi commun ce soir. »

Il n’avait aucune intention de tuer le jeune homme, mais ne se laisserait certainement pas tuer par un polisson. Nouveau sifflement. Brume le suivit tandis qu’il s’approchait de l’homme qui se remettait de sa violente chute. Dans un geste doux, il lui tendit la main, pour l’aider à le relever. Il avait bien l’intention de montrer patte blanche à ces humains, leur prouvant qu’il ne leur voulait aucun mal, ce qui était vrai, mais surtout que si aucune des deux races ne s’alliait rapidement : tous allait mourir.
« C’est toi le chef de ce groupe ? Rassemble les enfants encore à terre derrière le cheval, et dis aux archers de viser ce qui arrive. Tes compagnons vont se faire tuer, ou pire… »

Ce qui ne tarderait pas à se produire à en juger le comportement complètement aberrant de ces humains, hurlants et gigotant. Ils étaient complètement suicidaires. Cependant il espéra profondément que l’homme aurait suffisamment de jugeote pour accepter ses ordres comme de bonnes idées à appliquer. De lui même il était même prêt à sacrifier ces trois humains. Que n’aurait-il donner pour les armes à feu d’autrefois… Le Veneur jeta un coup d’oeil en direction de la cité, et ne put que constater l’épaisse fumée qui s’en élevait. Le coeur en miette, guidé par l’inquiétude et la fureur, il n’avait plus qu’à prier secrètement pour que son Roi et sa soeur, s’en sortent habilement. De nouveau il se tourna vers le chef de groupe.

« Il faut faire une ligne de feu ! Dis leur de faire du feu ! Et tirez ces flèches bon sang ! »
Abandonnant là l’homme, il s’approcha de l’enragé abattu par les archers. Il attrapa son épée de son bras blessé qu’il sentait déjà commencer à cicatriser. De sa main valide il se saisit d’un membre du monstre, et tira le cadavre vers le groupe resté sous les arbres. Enfin il se pencha et éventra la créature, puis s’adressa à la femme, mais suffisamment fort pour que le chef de groupe entende tout. Erik avait parfaitement conscience du rôle d’un alpha dans un groupe. Personne ne suivrait tant que lui ne ferait pas son choix. « Faites un feu en utilisant son sang. Et restez en arrière. » Enfin il grogna de douleur lorsqu’il saisit son épée à deux mains. En lui il percevait son os se ressouder, mais en fonction de comment tournerait la situation, il faudrait rapidement qu’il se nourrisse. Il ignorait à combien d’individu se montait la horde de monstre, mais une chose était certaine, il regrettait amèrement que Malcolm et le reste de son équipage de chasse ait prit la route. Levant son épée devant lui, les yeux fixés sur les créatures infernales, il se posa devant la tombe de laquelle émergeait le vampire… prêt à l’accueillir. Nul doute que celui qui se réveillait serrait bien vite tirer de son sommeil avec un tel accueil. Humains, vampire, enragés, non ceci n’était pas un rêve…


If it's a Death
from a Saxon hand that frightens you, stay home.
Revenir en haut Aller en bas
R'Lyeh Black
vampire type 3
☾ âge : 42 ans
☾ surnom : Blacky
☾ métier : Danseuse et illusionniste/magicienne dans un cirque.
☾ créateur : James Gedusor Newton
☾ statut : Célibataire


☾ avatar : Robyn Rihanna Fenty
☾ arrivée en enfer : 26/08/2018
☾ missives : 60
☾ tickets : 136
☾ crédits : alittlebitofrain (Avatar)


avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [CHAPITRE 2 - MJ] LA MEUTE, LE CHASSEUR & LA MAGICIENNE   04.10.18 3:09



"LA MEUTE, LE CHASSEUR & LA MAGICIENNE"

Ô, I am death and nothing satisfies me but your soul... - R'Lyeh



    Cette nuit-là avait apporté son lot de terreur et de cauchemar. Des braves et des courageux brandissant glorieusement leurs armes afin de protéger leur communauté aussi insignifiante qu'elle peut être. Un groupe de fuyard qui pouvait compter parmi-eux sur la détermination de quelques fous dont l'intelligence était aussi affûtée qu'un rondin de bois. Oh non, loin de moi l'idée de juger le courage de ces mortels, ils embrassent la mort d'une matière si particulière qu'on ne peut que comprendre qu'il ait chacun à leur façon une manière de l'affronter... Leur fragilité rend chacune de leur victoire un fait admirable, presque fascinant... On pourrait voir quelque chose d'attachant de leur mortalité. Mais tout ceci n'est qu'une histoire sans aucun intérêt, la victoire de quelques preux sur le mal n'est pas un récit très intéressant. Aucune vérité n'en ressortirait. Dieu n'a pas donné à l'homme la capacité de vaincre les dragons, ce n'est qu'un mensonge biblique destiné à tromper les plus ignorants, angoissés de vivre dans la mécréance.
    Non, l'histoire que je vais vous conter n'a rien de magnifique, ou de moralement bénéfique. Ce n'est pas une histoire destinée à vous apporter une quelque forme de compréhensions philosophiques ou bien religieuses. Mon histoire se veut un rappel d'une réalité froide et crasseuse, où les fins heureuses sont des mythes inventés par des malheureux aux malsaines idéologies, allons jusqu'à s'inventer ce qu'ils appellent des héros. Ce soir, nuls héros ne brandissaient un quelconque étendard à la conquête d'une éphémère gloire... Ce soir, c'était la nuit d'un bien funeste banquet, car oui, la nuit appartenait à ses choses dans le noir dont l'existence fascine autant qu'elle terrifie. La bestialité sauvage de ces créatures sans aucune conscience dont le cri en attirait d'autre, elle-même s'accompagnant d'une bien sombre frénésie qui s'éveillait lentement à mesure que les battements de cœur s'intensifiait. La chose sous leur pied avait elle aussi perdue toute forme de conscience dès lors que la faim s'était manifesté et que les coeurs horrifiés avaient attisé son appétit.

    Comme provenant d'obscur contrée souterraine, une main s'en était sortie du sol s'agrippant à la jambe de l'âme innocente qu'elle tentait de tirer vers le sol comme pour l'emporter vers cet inconnu tombeau. Une brave et une protectrice, défiant l'enfer de lui dérober son chiot à l'esprit déjà ébréché par la terreur. Une terreur qui enivre l'air de cette odeur qui excitait la chose à sous pied à peine éveil.  
    L'obscurité qui régnait dans la forêt amoindrissait grandement la portée des torches où au-delà néant était ce paysage qui se dressait sous leur yeux. Leur attention était pour certain, portée sur cette zone où cette main infernale était apparue comme elle avait disparu. Tout bon magicien sait que pour qu'une illusion paraît réel, l'attention du publique doit être accaparée. Nul n'avait alors remarqué que plus loin dans ces ténèbres paysages où torches n'éclairaient déjà plus, qu'un trou bien plus gros avait été retourné vers l'extérieur comme si une chose en était ressorti. Oh et bientôt c'est l'autre créature attisant la méfiance qui semblait désormais faire orbiter autour de lui l'attention des sauvageons, peu crédule. Et nul n'avait encore perçu que l'enfant n'était déjà plus sur cet arbre et pourtant un son bien distincte propre à une acharnée mastication, où l'on pouvait aussi reconnaître le craquement intensif d'os que se brisait à répétition dans une cacophonie cauchemardesque. Une mélodie outrageusement désagréable et effroyable à l'oreille.

    D'abord, ce fut quelques gouttes de cette écarlate liquide qui vinrent dans une sinistre ironie s'écraser sur la joue de la protectrice, avant qu'un morceau de ce qui semblait être une mâchoire vint cette la percuter dans sa chute. C'était en levant le regard et les torches vers le ciel que l'on pouvait, du moins en plissant les yeux y percevoir une vague silhouette semblant compresser une autre bien plus petite, toujours dans ces craquements horrifiques. Et au vu de cette mâchoire arrachée, l'on pouvait se douter de la raison pour laquelle aucun cri n'avait été entendu de la part de l'enfant qui fut marqué par la mort dès lors où cette main avait agrippé sa jambe quelques minutes plut tôt. Oui. Ce pauvre petit était déjà devenue l'obsession d'un monstre sans conscience qui ne lui offrit guère une mort paisible, bien que silencieuse...

Cirque de L'Etrange à dix jours de marche... « Tu as fait quoi ? Es-tu inconscient par moment de tes agissements ou ton orgueil t'aveugle à ce point ? » Annonce une femme en tenue exotique, rappelant les douceurs de moyen-orient. L'homme à qui elle semblait s'adresser, lui accorda un bref regard avant de reporter son attention dans son livre dans une frustration évidente. « Elle n'a que 13 ans ! 13 années vampiriques, tu ne peux pas te disputer contre elle de la sorte et en plus la laisser partir comme ça. » Crache-t-elle avant de rajouter immédiatement. « Que tu boudes ta propre sœur, soit... elle n'a guère besoin de toi. Mais que tu le fasses avec ta propre fille luttant encore contre la frénésie, je ne peux pas le tolérer. » L'homme garde le silence, fixant toujours son livre sans dire quoique ce soit. La fureur se lisait dans le regard de son amante qui finalement décida de prendre la direction de la sortie de la tente aux pas lourds. Elle rajoute tout de même. « Je vais la chercher... S'il lui arrive quoique ce soit, tu vas m'entendre. »



Code by Sleepy



R'LYEH
© FRIMELDA


Vampire baby...
Revenir en haut Aller en bas
Emma Davis
la meute
☾ âge : 31.
☾ compétences : Chasse, soins, patience à toute épreuve.
☾ arme fétiche : Couteaux en tout genre, pour le lancer.
☾ statut : célibataire.


☾ avatar : Katheryn Winnick
☾ dispo rp : 3/3
☾ couleur : #cc3300
☾ arrivée en enfer : 07/06/2018
☾ missives : 393
☾ doubleface : Ambroise.
☾ tickets : 711
☾ crédits : alaska


☾ liens : - Derek
- Erik
- Daria
- Elyna
- Freya
- Aloysius


☾ rp en cours : - daria
- Feu Grégeois
- cérémonie funèbre
- aloysius
- derek

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [CHAPITRE 2 - MJ] LA MEUTE, LE CHASSEUR & LA MAGICIENNE   07.10.18 14:31



Elyna se tint à ses côtés un court instant avant de prendre une décision qui laissa Emma sans voix. Elle aurait voulu la retenir, mais n’en eut pas l’occasion, sa comparse s’enfuyant, emportant avec elle quelques hommes de la Meute, et courant à travers le bois qui menait à une clairière que l’on pouvait discerner grâce à la luminosité créée par la Lune. Ils se placèrent là-bas, et commencèrent à produire un vacarme insensé ! Emma pesta à voix haute. Pourquoi tous s’éparpillaient alors qu’il fallait au contraire pouvoir assurer la sécurité des uns et des autres. Son attention allait dans tous les sens : seuls les enfants restaient silencieux, bien qu’elle pouvait deviner leur angoisse dans ces conditions. Tout allait trop vite. Les cris des enragés pouvaient être perçus à présent, déchirant le silence de la forêt.
La main ne ressortait pas. Pourtant Emma s’y préparait, sa flèche pointée vers le sol, concentrée pour ne pas se laisser surprendre par une irruption soudaine d’une créature bien trop énervée, à qui on aurait retiré son festin.

Son regard fut néanmoins attiré par celui qui ne faisait aucunement partie du groupe pour une raison évidente, et qui s’avançait doucement vers eux. Elle surveillait la réaction de Derek face à lui, voulant savoir quelle attitude adopter, et que leur voulait ce dernier. S’ils devaient combattre sur des fronts bien trop différents, ils ne s’en sortiraient jamais.
Les cris se rapprochaient à une vitesse folle, et Emma sentait son cœur tambouriner dans sa poitrine, alors qu’elle guettait encore l’approche d’un vampire affamé, et des enragés susceptibles de sortir de n’importe quel côté. Chaque bruit attirait son attention, augmentant l’angoisse au creux de ses entrailles.
Lorsque l’immortel s’approcha d’elle en tirant le cadavre de l’enragé, et s’adressa à elle, elle hocha brièvement la tête, le laissant répandre le sang près de la zone où elle se trouvait. Toujours armée, elle jeta un regard sur la dépouille dont le sang se répandait au sol. Ces créatures la révulsaient au plus haut point ; leur aspect, les cris qu’elles poussaient et la menace qu’elles laissaient planer sur eux à cet instant. Elle entendit alors un choc sourd, venant de la clairière, et des cris stridents. Un enragé avait bel et bien été attiré là où Elyna avait prévu de les faire venir. Mais se rendait-elle compte qu’elle venait de signer auprès de la Faucheuse ?
Emma sentit une goutte lui tomber sur le visage. Fronçant les sourcils, en pensant au ciel si clair, elle passa rapidement ses doigts sur sa joue et l’incompréhension la gagna en constatant que c’était du sang. Elle voulut relever le visage, mais autre chose la heurta cette fois. Elle se pencha alors vers le sol, déposant son arc et rangeant sa flèche, s’armant d’une dague, gardant ainsi une main libre. Tâtonnant, elle sentit quelque chose de chaud et poisseux sous ses doigts ; la lumière du feu en train de naître lui permit de deviner un os sanguinolent, sur lequel de petites dents étaient ancrées. Sa main se mit à trembler alors que son esprit comprenait à qui cela pouvait appartenir et comment c’était arrivé ici. « Derek… » Elle voulut l’appeler mais ce fut un murmure qui sortit de sa gorge, ses yeux se gorgeant de larmes. Elle jeta au sol le morceau de mâchoire, ravala le chagrin qui grandissait en elle. « Derek ! » appela-t-elle alors avec une rage mal contenue. Elle avait besoin de lui. Tout son être criait vengeance. Elle releva la tête vers les arbres, cherchant le moindre mouvement qui pourrait être éclairé par les flammes. Là, elle vit. Un petit corps froissé aux mains d’un monstre. Les traits tirés par une haine décuplée, elle envoya la dague droit sur celle qui avait pris la vie d’un des louveteaux, la voyant se planter dans l’écorce de la branche juste au-dessus de sa tête. « CRÈVE ! » Emma laissa éclater sa rage et reprit à nouveau son arc, l’armant d’une flèche sur laquelle pendant une fiole d’huile. La mèche à côté de celle-ci fut léchée par les flammes, et avec adresse, Emma retourna aussitôt son arme vers l’arbre où se réfugiait le vampire, qui représentait une autre menace pour ses petits. Elle en avait eu un, hors de question qu'elle puisse en attraper un autre. « Brûle en enfer. » La flèche fila droit, la fiole d’huile explosa au contact du tronc, et des flammes commencèrent à lécher l’écorce du tronc, enflammant les feuilles et le branchage.


...
Revenir en haut Aller en bas
Derek Wilson
la meute
☾ âge : 37 ans
☾ surnom : Nemrod
☾ métier : Dirigeant de la Meute
☾ arme fétiche : Deux grandes dagues de chasse
☾ statut : Veuf


☾ avatar : Luke Evans
☾ couleur : #9D2000
☾ arrivée en enfer : 16/05/2018
☾ missives : 229
☾ doubleface : Dimitri Voltchenkov
☾ tickets : 289
☾ crédits : Luke Evans


☾ liens : Alma
Aydan
Daria
Emma
Circé
Clancy

...

☾ rp en cours : Emma Davis
Sam
Rp commun
Daria Vasily
Event - Cérémonie funèbre
Alma Adams

Ulula mordeque acrius quam belua
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t386-derek-wilson#10097http://lrth.forumactif.com/t391-derek-wilson-ulula-mordeque-acrius-quam-belua
MessageSujet: Re: [CHAPITRE 2 - MJ] LA MEUTE, LE CHASSEUR & LA MAGICIENNE   07.10.18 16:44

    Le tronc large heurté de plein fouet lui coupa le souffle, et Derek s’effondra à genoux au sol, prenant une large inspiration en souffrant de l’air qui s’engouffrait dans son corps douloureux. La voix d’Emma qui criait dans le lointain résonna en écho dans ses oreilles sifflantes, et il dut poser une main à terre pour ne pas s’effondrer, relevant la tête, le regard hagard. Les alentours lui apparurent embrumés, alors qu’il songeait combien il avait espéré mener loin du danger les siens, et non les voir fait comme des rats dans cette forêt humide. N’était-ce pas le but de cette expédition, les protéger tous d’un mal qui n’avait pas de nom pour eux ? Pris dans une guerre qui ne les concernait pas, il n’avait agi que pour leur sauvegarde à tous. Leur confiance en lui avait-elle été une erreur ? L’heure n’était pas à l’abattement, car le destin ne manquerait pas leur montrer s’ils avaient fait le bon choix.

    Lorsqu’au bout d’un instant, sa vue fut à nouveau claire, il visualisa une main tendue. Il n’hésita pas, acceptant l’aide qui le soutint pour reprendre ses appuis, avant que son regard ne croise les yeux pâles de l’immortel. La main fut lâchée instantanément, et le visage de l’humain se durcit dans un réflexe, bien qu’il ne porta pas sa dextre à ses lames – l’autre aurait-il voulu le tuer, qu’il serait sans doute déjà mort. Et il n’avait guère le temps de s’interroger sur les intentions futures, belliqueuses ou non, de l’immortel qui lui faisait face, et qui s’adressait à lui sur un ton impérieux. La méfiance le poussait à répliquer, mais il n’en eut pas le temps – Elyna venait de crier, et il tourna vivement la tête pour la voir déguerpir comme une furie dans les bois, suivie de quelques hommes. Cette réaction insensée eut le don de le faire sortir de ses gonds.

    - ELYNA !!!

    Il hurla le prénom de l’aliénée avec une fureur sans nom, avançant sur deux mètres comme pour la suivre ; mais les enfants commençaient à crier, et les hurlements des Enragés vrillaient ses tympans. Exaspéré, mort d’inquiétude, il reporta son regard sur les siens, après avoir croisé celui de l’inhumain, donnant des consignes claires sur un ton qui n’acceptait pas de réplique ; Ethan ramena ce qu’il restait des gamins vers le cheval tandis que Derek aboyait à ceux restés près de lui de se tenir prêt à se battre. L’immortel savait manifestement ce qu’il faisait, mais bon sang, avait-il conscience du nombre de gamins avec eux ? Elyna avait brisé la cohésion de leur groupe en emmenant avec elle quelques hommes, et Derek lui en voulait amèrement, tout autant que pour la folie dont elle venait de faire preuve en se lançant dans cette échappée suicidaire... Glacé par la colère et la haine à l’encontre des monstres qui arrivaient de toute part, il donna de la voix pour que les siens allument les huiles, et tirent les premières flèches après s’être réunis derrière lui. Il eut le temps de viser, et d’atteindre un enragé en pleine tête – son sang mêlé à l’huile causèrent une petite explosion sourde, à trente mètres de là, provoquant un mouvement chaotique parmi les créatures les plus proches, quand soudain il entendit son nom.

    Le timbre de la voix d’Emma lui fit faire brusquement volte-face et il fut frappé d’une profonde angoisse à la vue du carmin sur ses traits, se précipitant auprès d’elle alors que l’immortel engageait les siens à utiliser le sang de l’enragé, ce qu’Ethan approuva, prenant un instant la relève. Le chef de Meute arriva assez tôt sur Emma pour l’attraper violemment à la taille et se jeter avec elle au sol, alors que l’huile explosait dans les branches de l’arbre, de grosses gouttes enflammées giclant tout autour tandis que les flammes dévoraient en un instant les feuilles automnales. Il n’avait pas plu depuis près de quatre jours et les branches sèches à proximité s’échangeaient déjà l’incendie ; la chaleur soudaine vint leur lécher le visage et Derek rabattit sa veste épaisse sur la blonde pour la protéger de l’éclat de grosses braises qui s’épanchèrent au sol, propageant l’ignition sur le tapis sec de la forêt. Le feu qui prenait avait semé la panique parmi les siens, et l’homme se releva pour hurler à son groupe de rester uni, aidant Emma à la relève, n’ayant ni le temps ni même conscience de la portée de son chagrin et du moyen de l’aider à s’en défaire. L’instant ne pouvait être dédié qu’à la vie, non à la mort, et lui prenant fermement la main il l’enjoignit à rejoindre les gamins massés près du cheval qui s’agitait déjà, les enfants morts de peur se précipitant sur elle. Au passage, il manqua percuter Clancy, qu’il attrapa avec vigueur par le col pour le repousser vers la blonde, tonnant avec hargne :

    - C’est le moment de faire tes preuves, petit, défends-les !!

    L’incendie des arbres autour d’eux projetait désormais une lueur vivace sur les ombres qui s’acharnaient à les atteindre, et Derek rejoignit l’immortel, fustigeant les siens à viser encore. Les créatures étaient toutes proches maintenant, et dans la chaleur projetée par les flammes non loin, l’homme pouvait sentir le parfum nauséabond de pourriture qui les accompagnait. Un corps noirâtre, à la bouche béante, plus rapide que les autres ou plus malin peut-être, jaillissait de sa droite en un saut inhumain, hurlant à lui faire éclater les tympans, et sans pouvoir réfléchir il brandissait ses dagues, taillant, lacérant la chair, sentant un sang épais et chaud lui éclater au visage, sans même savoir s’il s’agissait du sien ou de celui de la bête. Il finissait par la repousser, hagard, chassant de son nez et de ses yeux le plasma puant qui lui bouchait la vue, en voyant d’autres déjà, venir encore ; et il sentait dans sa bouche l’acidité furieuse d’une infinie rage, l’homme entendant derrière lui les cris et les hurlements de sa famille qui se battait avec tout autant de férocité, l’esprit embrumé par le désir violent de les protéger. Le visage de la blonde, surtout, revenait par sursaut devant son regard, et il poussa un hurlement de fureur alors qu’il atteignait encore de ses lames la pourriture de chairs mortes depuis bien trop longtemps.

    - Battez-vous, ne renoncez pas !! Brûlez-moi ces foutus cadavres !!


Join the fight : Ethan & Amarok

   
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [CHAPITRE 2 - MJ] LA MEUTE, LE CHASSEUR & LA MAGICIENNE   

Revenir en haut Aller en bas
 
[CHAPITRE 2 - MJ] LA MEUTE, LE CHASSEUR & LA MAGICIENNE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☾ L.R.T.H ☾ :: autour de new abbotsford :: Forêt de NewAbbotsford-
Sauter vers: