AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
  [CHAPITRE 2 - MJ] DIRECTION NEW BELLINGHAMVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Le Destin
administrateur

☾ arrivée en enfer : 28/11/2017
☾ missives : 235
☾ tickets : 1184
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: [CHAPITRE 2 - MJ] DIRECTION NEW BELLINGHAM   28.09.18 18:13


DIRECTION
NEW BELLINGHAM

Dimitri + Lucrezia

☾ date : Octobre 2386
☾ lieu : Entre New Abbotsford et New Bellingham
☾ ordre de participation :
1- @Dimitri Voltchenkov, 2- @Lucrezia Darras
☾ règle de RP : 200 mots minimum.
☾ responsable du RP : @Lyuba Sakharov



Il y eut des cris puis des hurlements, des ordres beuglés à qui pouvaient les entendre et le fracas des armes au-delà des portes closes, loin en contrebas des appartements dédiés aux invités ainsi qu'à sa Majesté. Trois hommes de la garde royale avaient fait irruption dans la pièce où se trouvait Dimitri et lui avaient ordonné de les suivre jusqu'à Lucrezia, affirmant qu'il était en danger et qu'ils devaient se hâter. Là-bas du côté des portes de la cité les hurlements et les râles d'agonies le disputait aux odeurs de sang et de brûlé tandis que l'ennemi pénétrait au-delà des murs de la Bordure, déferlant dans les rues de New Abbotsford comme une lèpre maudite, massacrant toute résistance sur son passage sans une once de pitié. Lorsque le Roi de New Riverlake arriva aux appartements de la Reine, celle-ci était en plein échange agité avec Victoria, son amie et bras droit au Conseil, et Adam son amant Solitaire. Il était question d'une invasion et de trahison, de fuite et d'aide à aller chercher, mais le temps leur manquait et il leur fallait prendre une décision sans attendre, d'autant plus que l'ennemi n'était pas seulement dans les rues, mais également à la porte de la Tour malgré la levée des ponts séparant l'île du reste de la cité, une preuve supplémentaire qu'ils avaient été trahis de l'intérieur.

Quelques instants plus tard, alors même que des hommes en armes fracassaient la porte des appartements de la Reine, surprenant Victoria et Adam qui s'apprêtaient à fuir de leur côté, Dimitri et Lucrezia s'échappaient par un passage connu de la Reine seule, grâce à d'habiles changements d'architectes durant la construction de celle-ci afin que le secret se perde dans la confusion des plans. Les souterrains étaient tout sauf sûrs et il leur fallu se dissimuler aux intersections entre les différents accès, les pas de course des envahisseurs suffisant à annoncer leur arrivée et leur donnant juste assez de temps pour échapper à leurs regards. Et tandis que New Abbotsford tombait entre les mains de cet ennemi inconnu, le duo royal déboucha sur une ruelle temporairement désertée, guettant les silhouettes meurtrières qui s'acharnaient sur des miliciens pris par surprise et peinant à faire face au surnombre qui leur tombait dessus.

Il fallut encore de nombreux instants ainsi que beaucoup de ruse et de prudence pour que les deux vampires parviennent à voler des chevaux et à s'échapper pour de bon de la cité ainsi que de la Bordure, empruntant l'une des portes les moins bien gardées par l'ennemi qui manqua de peu de s'emparer d'eux. La chance fut de leur côté, les Sauvages aussi, lesquels résistaient du mieux qu'ils le pouvaient pour défendre leurs vies et celles de leurs proches, quand bien même ils n'avaient aucune chance, d'autant plus après les derniers massacre et rafle en date qui avaient grandement affaiblies leurs forces. Mais pour autant cela suffit à Lucrezia et Dimitri pour fuir et traverser la zone de la mort, leurs montures fonçant droit sur la forêt selon leur volonté. La nuit avançait déjà et les Enragés, attirés par les hurlements et le sang, s'amassaient à proximité de la cité, si bien que le plus dur n'était finalement pas d'avoir dû s'échapper de celle-ci, mais bien de trouver le moyen de survivre au périple qui attendait le roi de New Riverlake et la reine de New Abbotsford. Leur seul et unique espoir avait été mentionné durant leur bref échange dans ses appartements avant qu'ils ne s'enfuient et était désormais leur seule chance de venir à bout de tout cela : New Bellingham.




Pour commencer : Il faut être conscient ici que ton personnage risque de se faire malmener. En acceptant de participer à ces mises en situation, tu acceptes donc que ton personnage soit atteint physiquement et/ou psychologiquement.  N'oubliez pas que vous avez accepté ces conditions.  evillaught

☾ Dimitri : A toi l'honneur de commencer. Un homme se doit de passer devant une dame pour la préserver du danger et en bon galant que tu es, tu seras donc le premier dans l'ordre des posts. content L'objectif est simple en apparence : accompagner Lucrezia jusqu'à la cité de New Bellingham afin de demander du renfort au roi en place, quand bien même celui-ci n'est pas le plus civilisé qui soit. Les bois regorgent d'enragés et il y a une journée entière de trajet, il va falloir être aussi prudent que rusé pour arriver entier.
☾ Lucrezia : Ta cité est tombée, tes amis et alliés sont prisonniers, ton seul espoir réside dans l'aide de Dimitri et de celle, potentielle, du roi de New Bellingham dont la cité est la seule que vous ayez une chance d'atteindre avant de finir brûlés par l'astre du jour. Passer par la forêt vous aidera à échapper aux ennemis qui vous ont vu vous enfuir, mais les Enragés rôdent et les massacres les ont attirés à proximité. Il va falloir redoubler de vigilance et de prudence pour survivre et gagner cette autre cité.


Merci de privilégier les réponses courtes afin de dynamiser le RP.
Dimitri et Lucrezia, vos personnages ont réussi à s'échapper de justesse de New Abbotsford, mais malgré vos chevaux des ennemis ont été envoyés à vos trousses et la forêt vous est alors apparue comme votre seule chance de réussir à les semer, mais il va falloir compter avec les Enragés et, même si ceux-ci peuvent vous aider à vous débarrasser de vos poursuivants, vous pourriez bien finir en casse-croûtes si vous n'y prenez pas garde.
Les chevaux sont votre seule chance d'atteindre New Bellingham à temps, vous espérez que le roi acceptera de vous aider de part vos accords commerciaux et votre bonne entente relative, mais après avoir été trahis de l'intérieur, qui sait où se trouvent vos véritables alliés et qui, au contraire, n'attends que de vous voir vous jeter dans la gueule du loup ?

Je posterais après chacun de vos deux posts pour marquer l'avancée de vos actions et leurs conséquences, je serais juste, mais sadique, alors prenez garde à vos royaux postérieurs. oups

Bonne chance.
enragé




©️️️lastroadtohell
Revenir en haut Aller en bas
Dimitri Voltchenkov
vampire type 2
☾ âge : 662 ans - à peu de choses près.
☾ métier : Maître de New Riverlake
☾ infants : James W. Marshall
Ismaël Hopkins
Tommen Hodgkin (Scénario disponible)
Alexandra Voltchenkov (Scénario disponible)
Khaterina Voltchenkov (Scénario disponible)
☾ origines : Matouchka Rossia
☾ statut : Veuf


☾ avatar : Tom Hiddleston
☾ couleur : #1D5E0D
☾ arrivée en enfer : 29/05/2018
☾ missives : 290
☾ doubleface : Derek Wilson - Suzana Wood
☾ tickets : 494
☾ crédits : Cobalt


avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t527-dimitri-voltchenkovhttp://lrth.forumactif.com/t559-dimitri-voltchenkov-maitre-de-new-riverlake#14156
MessageSujet: Re: [CHAPITRE 2 - MJ] DIRECTION NEW BELLINGHAM   30.09.18 11:36

    L’odeur, la première, avait attiré son attention, le distrayant de ses affaires. Un seul regard par la fenêtre, pour voir au loin les fumées noirâtres qui s’élevaient doucement de la Bordure, avait suffi. Ainsi ce temps était-il venu.

    Il rangea avec soin les dossiers étalés sur la table, verrouillant le coffre plat inviolable qui les contenait et repoussa le tiroir, qu’il ferma à son tour d’un tour de clé d’or. Les premiers cris commençaient à monter depuis l’orée de la ville. Il ne restait que peu de temps. S’attablant à nouveau, le Roi de New Riverlake entreprit d’écrire plusieurs courriers, parfois de simples notes, parfois de longs mots. Puis, faisant fondre une cire épaisse, il scella les enveloppes qu’il rassembla dans une plus grande, elle-même cachetée de son sceau.

    L’homme tira une cordelette, qui fit bientôt monter une servante ; le petit personnel n’avait pas encore pris la mesure de ce qui se tramait. Il lui remit l’enveloppe contenant la clé, indiquant son destinataire, la retint avant qu’elle ne parte pour écrire un rapide message, qu’il lui confia à l’intention d’un autre de ses infants. Puis, il patienta que l’humaine ait quitté les lieux pour gagner par de nombreux détours la volière du château ; comme les couloirs empruntés, la vaste pièce puante était déserte. Il y choisit un oiseau accoutumé aux voyages et lui confia son bien, avant de le mener à la fenêtre, le contemplant ensuite un temps s’éloigner loin de la ville, jusqu’à ce qu’il ne soit qu’un petit point, même pour ses yeux d’immortels. Au dehors, le feu ravageait la Cité.

    Il regagnait à peine ses appartements que l’entrée violente des soldats venus le quérir l’arracha brusquement aux méandres de ses pensées. L’homme se retourna face à eux, le visage frappé par la dureté, les interrompant d’un geste de la main dans leurs déblatérations inutiles. La chambre était propre, ses affaires ordonnées. Rose, James, Ismaël... Leurs noms demeuraient constamment en arrière-plan de ses pensées pourtant extraordinairement claires. Il se saisit d’une besace de cuir, vêtu désormais d’une tenue noire et discrète qui contrastait fortement de ses habituels costumes d’apparat. Une cape épaisse complétait l’habit, et à son côté, une épée soigneusement ouvragée demeurait à l’abri dans son fourreau. D’un geste, il repassa à son doigt la grosse bague frappé de ses initiales, et fit signe aux soldats de le mener à Lucrezia.

    Les sentiments contradictoires de fureur et d’anxiété, de tristesse et d’angoisse, lui heurtèrent les sens sitôt qu’il franchit les portes des appartements royaux. Les trois personnes présentes s’interrompirent un instant à sa vue, et Dimitri les salua d’un signe de tête formel. Ses traits durs, froids, demeuraient impassibles alors qu’il écoutait leurs échanges nerveux, rompant soudain la conversation d’un ton grave.

    - Lucrezia, il faut fuir. Si tu es capturée, New Abbotsford sera réduite en cendres.

    S’ensuivit un moment de flottement, durant lequel l’homme fixait la jeune femme, ses iris éclatants trahissant son impatience. Au dehors, le fracas des armes trahissaient la présence de l’ennemi dans le couloir attenant. Puis, lorsqu’elle finit par hocher la tête, Dimitri se détourna pudiquement pour reprendre ses affaires, s’épargnant la vue d’une seconde ô combien déplaisante de potentiels adieux déchirants. Les portes encaissèrent le bruit sourd d’une tentative d’enfoncement, et Dimitri adressa à Lucrezia un signe d’impatience, la main sur le pommeau de son arme. Puis, lorsqu’un passage s’ouvrit dans le mur, il attrapa la jeune femme par les épaules pour l’y faire passer la première, alors qu’un carreau d’arbalète s’échappait d’entre les portes entrouvertes pour se ficher dans le mur, là où se trouvait un instant plus tôt la tête de la blonde. Un dernier coup, et les battants de bois lourd cédèrent à la volée, alors que le passage secret se refermait sur eux.



   
Claim loyalty to me
And I will give you what you need
Revenir en haut Aller en bas
Lucrezia Darras
reine de newabbotsford
✝ no absolution ✝


☾ âge : 17 ans - 684 ans
☾ créateur : Yulian
☾ infants : .
• Magdalena
• toi ?
☾ esclaves : .
• Telma : responsable des toilettes
• toi ?
☾ arme fétiche : une dague dotée d'un saphir incrusté dans le manche que son défunt mari avait fait faire spécialement pour elle. Et un cimeterre, cadeau précieux d'un Prince Arabe.
☾ origines : elle se sait italienne, mais a vécu tellement de vies qu'elle ne sait plus si ce pays la caractérise vraiment.
☾ statut : veuve


☾ avatar : emilia clarke
☾ dispo rp : non
☾ couleur : darkcyan
☾ arrivée en enfer : 08/12/2017
☾ missives : 2013
☾ doubleface : blake le p'ti sauvage
☾ tickets : 1580
☾ crédits : avatar - vanka | gifs - sigyn + vocivus


☾ liens : .
☾ VAMPIRES ☾
• Adam
• Ambroise
• Apolline
• Dimitri
• Erik
• Kali
• Kaspian
• Magdalena
• Megara
• Lyuba
• Rose
• Travis
• Victoria
• Yulian

☼ HUMAINS ☼
• Matthew
• Telma


avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t30-lucrezia-darras-en-courshttp://lrth.forumactif.com/t54-lucrezia-darras-the-killing-of-pain
MessageSujet: Re: [CHAPITRE 2 - MJ] DIRECTION NEW BELLINGHAM   30.09.18 12:35

DIRECTION NEW BELLINGHAM
@Dimitri Voltchenkov
Érigé au rang le plus haut de cette nouvelle société, il était impensable pour n’importe quel souverain de s’imaginer un jour être contraint de tout abandonner. Lucrezia, protégée durant tant d’années par des accords, deux murs et une couronne ne le savait que trop bien. Ambroise l’avait pourtant souvent prévenu, Adam aussi. A en devenir trop confiant, on en devient aveugle et donc faible. La Reine de NewAbbotsford en faisait les frais en ce soir d’automne. Ils avaient attaqué au moment le plus opportun, alors que la nuit venait tout juste de tomber, que les immortels sortaient de leur paisible sommeil, certains n’avaient même pas eu le temps de prendre leur première gorgée de sève vermeille.
L’odeur du sang lui parvint avant même les premiers hurlements. Une alarme profondément enfouit dans ses entrailles s’enclencha et la situation prit tout son sens lorsque Bram franchit les portes de sa chambre sans même se soucier si elle ou Adam étaient vêtus. Au moment où son garde lança sur le lit les vêtements d’usages faits de cuir et de renforts en acier, l’alerte retentit dans la nuit froide. La Cité était bel-et-bien attaquée. Il ne lui restait que peu de temps. Ravaler sa peur avait sans doute été moins difficile qu’occulter sa culpabilité. D’autant plus lorsque Victoria, très vite suivie de Dimitri, entra dans le salon où Lucrezia et Adam se tenaient prêts. La souveraine se jeta dans les bras de son amie. Incapable de prononcer le moindre mot, elle se contenta de s’éloigner après une longue étreinte, tout en tenant solidement les mains de son bras-droit. Elle était sur le point de laisser derrière elle un peuple qui lui avait accordé sa pleine confiance, des amis qu’elle n’était pas certaine de revoir un jour vivants, sa famille qui serait sans aucun doute la première cible des envahisseurs. Cette douloureuse impression que le monde vacillait sous ses jambes ne lui était malheureusement pas inconnue. Elle était sur le point de tout perdre. Elle dût se faire violence pour ne pas supplier Victoria de la suivre, au lieu de quoi elle se contenta de lui rappeler qu’elle savait quoi faire, qu’elles avaient été préparé toutes deux en cas d’invasion. Derrière ses yeux limpides et son visage d’ange se cachait une véritable guerrière, solide et au mental d’acier. Nul doute qu’elle saurait quoi faire au moment voulu. Lucrezia lui accordait une confiance aveugle. La Cité était désormais entre ses mains. « Lucrezia, il faut fuir. Si tu es capturée, New Abbotsford sera réduite en cendres. » Dimitri ne faisait qu’affirmer ce que tout le monde savait déjà. On pouvait entendre l’ennemi dans l’escalier de la Tour. « Quand est-il d’Apolline ? » Demanda-t-elle à Bram tout en prenant la direction du passage dissimulé dans un mur de ses appartements. Malgré les relations complexes que les deux jeunes femmes entretenaient, elle se devait d’honorer son accord avec Ambroise. Il tenait à elle comme à la prunelle de ses yeux et Lucrezia l’estimait assez pour ne pas le trahir. « Meera est déjà avec elle, en route vers l’abri. » Elle n’eut pas besoin de poser la question suivante. Celle qui lui brûlait les lèvres. Bram la connaissait suffisamment. « On n’a rien pu faire pour eux. Ils sont déjà entre leurs mains. » Difficile de ne pas flancher à ces mots, Lucrezia dut faire preuve de tout son pragmatisme pour ne rien laisser paraître du gouffre immense dans lequel elle se trouvait plongée. Elle ne laissa pas la chance à son imagination sadique de placer des images de Yulian et Lyuba ensanglantés. Ils s’en sortiraient. Ils devaient s’en sortir. Dans le cas contraire, elle ne se le pardonnerait jamais.  
Au moment de faire ses adieux, elle garda la tête haute, le regard déterminé. Tentant de cacher au mieux la peur qui lui rongeait les entrailles. « Restez en vie. » ordonna-t-elle à l’attention de son amie et de son amant. Malgré la détermination qu’elle mit dans sa voix, son timbre se brisa sur le dernier mot. « Adam ... » Ses yeux plongèrent un instant dans l’océan tourmenté du Solitaire. « Veille sur elle. » Se contenta-t-elle d’ajouter avant de prendre la fuite avec Dimitri. Elle avait précautionneusement évité le contact physique avec son amant. Comme si imposer une distance à ce moment précis l’aiderait à surmonter sa perte si celle-ci devait avoir lieu. Tentative vaine lorsqu’on savait à quel point la Reine s’était déjà entichée du Solitaire. Elle eut à peine le temps d’ouvrir le passage que la porte de son appartement vacilla sous l’assaut de ses assaillants et qu’un carreau d’arbalète vint se planter à quelques centimètres de son visage. Par chance Dimitri venait tout juste de la presser.
Les escaliers étroits l’obligeaient à se courber afin de s’y faufiler. Le tintement de la lame de son cimeterre rythmait la cadence dans un silence pesant. La gorge nouée, Lucrezia ne pouvait s’empêcher de penser à ceux qu’elle abandonnait. Imaginant sa Cité à feu et à sang et consciente qu’elle était dorénavant leur seule chance, elle tenta de combattre sa culpabilité et accéléra le pas.  Le long colimaçon déboucha dans une petite pièce où se trouvaient des besaces, différents types d’armes, des vêtements de voyage et une porte menant directement aux souterrains de la Cité. Sans un mot, elle tendit une bourse à Dimitri, celle-ci contenait suffisamment de sang pour tenir plusieurs jours, en espérant qu’aucun d’eux ne soient blessés. Enfin elle se décida à briser le silence et se tourna vers son compagnon de fuite. « Je vais à NewBellingham chercher de l’aide. Mais avant ça, je vais te guider jusqu’à un abri en dehors de la Cité où se trouve déjà un des membres de la garde royale accompagnée d'une privilégiée. Tu y seras en sécurité là-bas. » Elle s’équipa d’une lourde cape sombre et rabattit la capuche sur sa chevelure. « Les tunnels que nous nous apprêtons à prendre sont loin d’être sûrs. Mieux vaut rester sur le qui-vive. » Garder son sang-froid et rester concentré était primordial, le but premier était de réussir à attraper des chevaux. Rallier l'écurie était trop risqué, il allait falloir voler des montures.

vous êtes cités dans ce RP:
 




WITH THE MOON I RUN
far from the carnage of the fiery sun


Dernière édition par Lucrezia Darras le 30.09.18 19:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dimitri Voltchenkov
vampire type 2
☾ âge : 662 ans - à peu de choses près.
☾ métier : Maître de New Riverlake
☾ infants : James W. Marshall
Ismaël Hopkins
Tommen Hodgkin (Scénario disponible)
Alexandra Voltchenkov (Scénario disponible)
Khaterina Voltchenkov (Scénario disponible)
☾ origines : Matouchka Rossia
☾ statut : Veuf


☾ avatar : Tom Hiddleston
☾ couleur : #1D5E0D
☾ arrivée en enfer : 29/05/2018
☾ missives : 290
☾ doubleface : Derek Wilson - Suzana Wood
☾ tickets : 494
☾ crédits : Cobalt


avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t527-dimitri-voltchenkovhttp://lrth.forumactif.com/t559-dimitri-voltchenkov-maitre-de-new-riverlake#14156
MessageSujet: Re: [CHAPITRE 2 - MJ] DIRECTION NEW BELLINGHAM   30.09.18 18:08

    Le sourire usuel ornant les lèvres de l’homme avait disparu. Rien dans ses traits ne laissait à penser qu’il pouvait être d’ordinaire, le régnant agréable et charmant réputé pour sa conversation. Ici, son visage marqué par la dureté laissait apparaître une figure bien moins appréciable de lui-même ; une version assombrie, redoutable, et d’autant plus violente qu’elle contrastait durement avec son masque quotidien. Ses pas rapides et vifs suivaient de très près la blonde, alors qu’il demeurait aux aguets. Le silence lourd, divisait chacun au gouffre de ses pensées, et Dimitri savait quels noms occupaient celles de la jeune femme. Il dut se courber plus encore, de par sa grande taille, pour passer les contours étroits des escaliers et inspecta avec attention la pièce dans laquelle ils débouchèrent. L’endroit n’était pas vraiment poussiéreux, preuve que les lieux étaient inspectés de façon régulière. Observant les armes, il choisit une dague effilée qu’il rajouta à son ceinturon, avant de reporter son attention sur la blonde, hochant légèrement la tête, lorsque celle-ci lui tendit une bourse de sang qu’il plaça dans sa besace déjà remplie. Le silence rompu pourtant lui tira un froncement de sourcils dans la nature des propos, et le visage de l’homme se fit un peu plus dur encore. Il l’observa rabattre sa capuche, répliquant d’un ton qui ne supportait pas d’objection.

    - Je t'accompagne, Lucrezia. N’attends pas un instant de moi que je te laisse partir seule.

    Il se couvrit également le visage, reprenant :

    - D’autant que tu as besoin de moi. Mon armée est disséminée aux quatre coins du pays, et j’ai contacté mes fils et mes filles. Je me doutais que tu souhaiterais te rendre chez Ezéquiel. Avec un peu de chance, il sera déjà prévenu de notre arrivée.

    Il fut interrompu par un fracas d’armes, qui résonna en échos depuis les hauteurs. Le passage souterrain avait peut-être été percé, et Dimitri baissa la voix, les traits tendus, alors qu’il s’engageait dans les tunnels à la suite de la Reine.

    - Quelques-uns de mes hommes m’attendent avec une embarcation sur les quais, je doute que nous parvenions à les rejoindre mais cela vaut peut-être le coup d’essayer. Es-tu sûre de vouloir passer par la forêt ?

    Il marchait tout près d’elle, la laissant les guider dans le souterrain humide, où régnait une pestilentielle odeur d’égouts. Quel que soit son choix, il la suivrait. Parfois, des sons les obligeaient à s’interrompre, mais les lieux demeuraient vides, jusqu’à ce que des éclats de voix ne résonnent non loin. La main sur la garde de son épée, Dimitri retint doucement Lucrezia par le poignet, des ombres passant non loin d’eux alors qu’ils s’immobilisaient contre un pan de mur moisi. Reprenant leur avancée, leurs pas résonnaient maintenant dans les petites flaques verdâtres qui maculaient les lieux, jusqu’à ce qu’un air un peu plus frais ne leur indique une sortie proche. Ils s’engageaient à présent dans un couloir plus large, et la lumière croissante les guidait ; pourtant, sur le dernier angle les menant à la sortie, ils tombèrent immédiatement sur un vampire occupé à vider les derniers restes d’un mortel. Se dressant sur ses pieds en les voyant, l’inhumain sembla circonspect un instant, avisant pourtant rapidement une mèche de cheveux de Lucrezia qui dépassait de son capuchon. Les iris écarquillés, il ouvrit grand la bouche pour donner l’alarme, mais sa tête n’eut que le temps de rouler au sol avant d’émettre le moindre son. Dissimulant son épée souillée sous sa cape, Dimitri fit signe à la jeune femme de le suivre, prenant cette fois la tête de la progression.

    Les éclats de voix, les hurlements et les fracas des lames les assaillirent avec violence, alors qu’ils quittaient la noirceur du tunnel. L’odeur de chair brûlée et de sang leur sautèrent à la gorge, animant le chaos qui se déroulait sous leurs yeux ; de grands feux çà et là illuminaient des scènes d’horreur, ici un homme fourrageant avec acharnement dans la gorge d’un humain, là d’autres qui s’y prenaient à trois pour déchiqueter un soldat de la Garde. Dimitri attrapa un instant la main de la blonde, la pressant pour l’arracher aux atrocités que subissait son peuple. Ils longèrent avec discrétion un mur, l’immortel régnant serrant le pommeau de son épée face à une femme qui hurlait de toutes ses forces en se faisant entraîner dans une maison par trois hommes. Mais intervenir n’était pas envisageable. Cette ignoble cruauté ne saurait trouver de réponse qu’avec une armée, et Dimitri enjoignit de nouveau la Reine à s’arracher à la désolation qui régnait. Un cheval à la crinière brûlée leur coupa la route en dégageant une atroce odeur, et Lucrezia fit remarquer au Roi les trois montures harnachées non loin, attachées à un poteau de bois pour ne pas filer dans la panique ambiante.

    S’en approchant discrètement, le duo les détacha, quand un éclat de voix les fit brusquement sursauter. Trois hommes courraient droit sur eux, et Dimitri se mit en garde, répliquant déjà à l’assaut de deux d’entre eux alors qu’il grondait furieusement à l’égard de la blonde :

    - Va-t’en !!!


   
Claim loyalty to me
And I will give you what you need
Revenir en haut Aller en bas
Lucrezia Darras
reine de newabbotsford
✝ no absolution ✝


☾ âge : 17 ans - 684 ans
☾ créateur : Yulian
☾ infants : .
• Magdalena
• toi ?
☾ esclaves : .
• Telma : responsable des toilettes
• toi ?
☾ arme fétiche : une dague dotée d'un saphir incrusté dans le manche que son défunt mari avait fait faire spécialement pour elle. Et un cimeterre, cadeau précieux d'un Prince Arabe.
☾ origines : elle se sait italienne, mais a vécu tellement de vies qu'elle ne sait plus si ce pays la caractérise vraiment.
☾ statut : veuve


☾ avatar : emilia clarke
☾ dispo rp : non
☾ couleur : darkcyan
☾ arrivée en enfer : 08/12/2017
☾ missives : 2013
☾ doubleface : blake le p'ti sauvage
☾ tickets : 1580
☾ crédits : avatar - vanka | gifs - sigyn + vocivus


☾ liens : .
☾ VAMPIRES ☾
• Adam
• Ambroise
• Apolline
• Dimitri
• Erik
• Kali
• Kaspian
• Magdalena
• Megara
• Lyuba
• Rose
• Travis
• Victoria
• Yulian

☼ HUMAINS ☼
• Matthew
• Telma


avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t30-lucrezia-darras-en-courshttp://lrth.forumactif.com/t54-lucrezia-darras-the-killing-of-pain
MessageSujet: Re: [CHAPITRE 2 - MJ] DIRECTION NEW BELLINGHAM   30.09.18 22:17

DIRECTION NEW BELLINGHAM
@Dimitri Voltchenkov
Un froncement imperceptible naquit entre les sourcils de la souveraine dont le visage était dissimulé dans l’ombre de sa capuche. Elle resta un instant à observer Dimitri avant que raisonnent dans la cage d’escalier des voix d’hommes et un tumulte de métal et d’acier. Sans un mot de plus, elle se détourna et ouvrit la porte. Leur seule chance était de les semer à travers le labyrinthe que formaient les tunnels. Les souvenirs des centaines d’entraînements lui revinrent en mémoire. Elle détestait cette partie de l’exercice, rechignant à s’engouffrer plus loin dans le dédale humide des égouts. Bram la sermonnait à sa manière, lui stipulant qu’il lui serait essentiel de savoir se repérer pour pouvoir fuir. A l’époque, elle n’avait pas pris tout ça au sérieux. Trop arrogante pour s’imaginer un jour devoir fuir. Jamais le destin ne lui avait fait pire retour de bâton depuis Louis. Dimitri reprit la parole d’un timbre qui se voulait bas et dont pourtant l’écho se faisait entendre dans la galerie. Lucrezia s'arrêta à un croisement et prit le temps d’observer avant de se décider à bifurquer sur la gauche. « Le chemin pour y arriver est certainement semé d’ennemis, nous obligeant à avancer à couvert. Cela nous ferait perdre trop de temps. Prions pour que les chevaux que nous trouverons soient en forme. Une fois sortie de ces murs, je ne compte pas perdre la moindre seconde. » Devoir avancer à pas feutrés réveillait une frustration telle chez Lucrezia qu'à plusieurs reprises, elle s’obligea à ralentir la cadence de peur d’être entendue. Une seule idée l’obsédait, sortir de sa Cité au plus vite ! Au point où prise par ses pensées, Dimitri dût l’empêcher de faire un pas de plus lorsque des vociférations brisèrent le silence du labyrinthe. Les doigts de l’immortel ne lâchèrent son poignet qu’une fois le danger éloigné. Ce simple geste aida Lucrezia a se reconnecter. Elle n’était pas seule. Aussi surprenant que cela puisse être, il était prêt à prendre le risque de faire ce voyage à ses côtés, sans cortège, ni protection, pour une Cité qui n’était pas sienne.

La lune reflétait sa pâleur sur le sol humide. La sortie était toute proche. Cependant les contours d’un nouvel obstacle de dessina dans le contre-jour lunaire. Un immortel, vidant de son sang un pauvre homme. Elle reconnut immédiatement les couleurs de NewWinnipeg qu’arborait le soldat sur sa tenue. Au même moment, il la reconnut lui aussi. Dimitri, d’un geste incisif ne lui laissa pas le temps de donner l’alerte et sa tête tomba à ses pieds juste avant que son corps s’effondre. Lucrezia observa un instant avec dédain sa cape, se demandant comment une Cité au bord de l’implosion avait trouvé les ressources nécessaires pour attaquer NewAbbotsford. Son regard bifurqua sur l’humain qui servait de festin quelques secondes auparavant. Il respirait à peine. Il  était impensable pour Lucrezia de prendre le risque de voir sa Cité envahie par les enragés en plus de ces pantins venus de l’est. Cesario et ses hommes étaient suffisamment tordus pour donner leur sang à leur victime avant de les tuer. Du bout de son cimeterre, elle trancha la gorge déjà ensanglantée du mortel, puis s’en alla dans les pas de Dimitri.
Même dans ses plus sombres cauchemars, elle n’aurait pu imaginer pareil spectacle. Heureusement Dimitri était là pour l’aider à détacher le regard des morceaux de corps qui jonchaient le sol. Toujours une main plongée dans la sienne, à la fois réconfortante et exigeante, ne la laissant pas seule face au spectacle désolant qu’était devenue sa Cité. Une question perfide vint alors s’immiscer dans les sombres pensées qui peuplaient son être. Serait-il possible un jour de tout reconstruire ? La course d'un cheval en feu la fit revenir à la réalité. Malgré l'odeur abjecte de la chair brûlée qui se rependait dans la rue, Lucrezia réussit à se concentrer sur l’objectif. Et justement deux étalons se trouvaient face à eux. A peine eurent-ils le temps de s’en approcher qu’ils furent repérés. Dimitri engagea le combat avec deux des soldats tout en ordonnant à Lucrezia de partir. Requête refusée. Elle dégaina son arme et contra une flèche qui prenait dangereusement la direction du souverain. Le troisième homme jeta alors son arbalète avant de sortir deux sabres qu’il semblait manipuler avec dextérité. Pas assez pour impressionner Lucrezia cependant. Cette dernière chargea, puis feinta au dernier moment afin de glisser du côté du point d’appui de son ennemi. Elle ne manqua pas de le déséquilibrer d’un coup de manche dans le genou. Dans un cri de rage, il tomba. A peine eut-il le temps de se tourner que sa tête fut tranchée. Les nombreux entraînements que Yulian avait dispensé à Lucrezia s’avéraient payants même des centaines d’années plus tard. Dimitri semblait lui aussi avoir réussi à maîtriser les deux guignols. Lorsque leurs regards se croisèrent un léger sourire sorti de nulle-part s’afficha sur les lèvres rebondies de Lucrezia. Cependant, leur combat avait attiré l’attention. Déjà une dizaine de soldats couraient en leur direction. « Nous n’aurons pas le temps d’engager une autre bataille. Ils sont trop nombreux. » D’un geste vif, elle attrapa une petit fiole accrochée à sa ceinture et fit signe à Dimitri de monter à cheval. Une fois tout deux en scelle, elle prit la direction de la sortie au galop et au dernier moment lança la fiole par-dessus son épaule, sans même prendre le temps de se retourner. Quelques secondes plus tard une déflagration ravagea la ruelle, ne laissant qu’un trou béant au milieu des dalles ainsi qu’une dizaine de corps calcinés.
La traversée de la Bordure ne dura que quelques minutes. A peine le temps pour Lucrezia de réaliser que la barbarie n’avait aucune limite chez ces hommes. Étonnement la Porte Extérieure fut franchie sans encombre, bien que par la suite l’ouïe des deux immortels perçut assez rapidement le bruit d’une horde de chevaux. Les talons de ses bottes en cuir tapèrent une nouvelle fois le flanc de son destrier et celui-ci redoubla sa cadence. La vitesse était telle que la capuche de Lucrezia prise par le vent glissa, laissant apparaître sa chevelure. « Ils sont à nos trousses ! Nous n’avons d’autre choix que de quitter le sentier et nous enfoncer dans la forêt. » Les risques étaient grands et elle fut un instant tentée de choisir de mener le combat contre les soldats plutôt que contre les enragés.




WITH THE MOON I RUN
far from the carnage of the fiery sun
Revenir en haut Aller en bas
Dimitri Voltchenkov
vampire type 2
☾ âge : 662 ans - à peu de choses près.
☾ métier : Maître de New Riverlake
☾ infants : James W. Marshall
Ismaël Hopkins
Tommen Hodgkin (Scénario disponible)
Alexandra Voltchenkov (Scénario disponible)
Khaterina Voltchenkov (Scénario disponible)
☾ origines : Matouchka Rossia
☾ statut : Veuf


☾ avatar : Tom Hiddleston
☾ couleur : #1D5E0D
☾ arrivée en enfer : 29/05/2018
☾ missives : 290
☾ doubleface : Derek Wilson - Suzana Wood
☾ tickets : 494
☾ crédits : Cobalt


avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t527-dimitri-voltchenkovhttp://lrth.forumactif.com/t559-dimitri-voltchenkov-maitre-de-new-riverlake#14156
MessageSujet: Re: [CHAPITRE 2 - MJ] DIRECTION NEW BELLINGHAM   30.09.18 23:42

    Le fracas des lames s’ajoutait désormais au vacarme qui régnait dans la Cité, semblable à un passé désordonné qui revenait à Dimitri en échos, le temps d’une feinte. Il avait pour lui d’avoir toujours été habile bretteur, depuis l’aube de ses premiers apprentissages, alors que son cœur battait encore dans sa poitrine. Une qualité entretenue au fil des siècles, autant pour la peaufiner que pour l’adresse qu’elle nécessitait. Savoir jouter impliquait d’être imprévisible, maître de soi, concentré, des qualités inestimables pour l’obtention du pouvoir, en plus de faire de lui un combattant tenace… Il esquiva avec souplesse les premières attaques, parant au plus près du corps, frappant d’un violent coup de coude le visage de l’immortel le plus proche. Renaissait au profond de ses entrailles, une fureur amie qui profitait à son offensive, et d’une tension violente des muscles il guida le fil de son épée en pleine gorge de l’assaillant, lui arrachant la moitié de la nuque au passage.

    Lucrezia n’était pas partie. La blonde lui ayant évité une flèche, sa vue en plein combat distrait un instant le régnant de l’autre soldat et il émit un grondement furieux en sentant une lame pénétrer sa chair. Maculé d’éclaboussures, il se retourna d’un mouvement sec, et figea en plein front un coutelas au manche de chêne. L’abruti poussa un grognement, et rejoignit son comparse au sol. La Reine avait également mis à terre son ennemi, et ils échangèrent un regard ; la vue de son sourire lui tira un léger froncement de sourcils, et il se força à détourner les yeux pour vérifier l’étendue de ses plaies. Elles demeuraient minimes. Essuyant son visage tâché avec sa cape, il rejoignit la jeune femme, approuvant sans mot dire ses propos et montant lestement en selle alors que leurs querelles avaient attiré l’attention. Eperonnant sa monture, il se saisit de son épée pour trancher au passage la tête d’un ennemi qui se repaissait d’une humaine. Un de moins, au titre de la juste purge qui reviendrait bientôt nettoyer la Cité de sa nouvelle pestilence.

    Le fracas que déclencha la fiole de Lucrezia mit un terme à la discrétion de leur échappée, mais Dimitri ne put qu’approuver son efficacité. Les portes grandes ouvertes vers la Bordure les laissèrent sans mal gagner le cimetière de l’ancienne ville, mourant sous la rouille et la poussière. Les décombres se teignaient maintenant du rouge du sang des hommes qu’elles avaient vu mourir, et les chevaux franchirent sans ciller les restes des cadavres déchiquetés et les monceaux de corps jetés là par ennui. On entendant encore hurler dans le lointain des gamins esseulés, des maris berçant de leurs bras maculés ce qui restaient de leurs femmes. Pareil malheur attendait ceux qui se trouvaient encore dans les murs, et Dimitri plissa les yeux en sentant à nouveau au fond de ses entrailles l’infâme fureur que lui dictait le visage des siens. Le Diable fasse pour Darius que pas un n’y perde la vie.

    Il jeta un regard derrière eux alors que le martèlement des chevaux résonnait au loin. Nul doute que la blancheur des cheveux de la Reine attisa plus encore une malveillance profonde, car l’on put entendre des hurlements en échos, quand son capuchon glissa. Dimitri devina aisément ses pensées.

    - Enfonçons-nous dans la forêt ! Ils ne s’y risqueront pas !

    Faisant bifurquer leurs montures qui renâclèrent tout d’abord, ils abandonnèrent derrière eux le sentier et talonnèrent leurs bêtes pendant près d’une heure. Dimitri connaissait les abords de New Abbotsford dans les grandes lignes, savant des cartes de ce monde, mais laissa la jeune femme lui montrer la meilleure direction à prendre. Peu à peu, le rythme ralentit alors que les arbres épais les coupaient de leurs assaillants. Avaient-ils tourné talons devant l’immensité de la forêt ? Il n’y avait plus un bruit, hormis le rythme saccadé de la respiration des chevaux qui reprenaient leurs souffles. Tapant doucement le flanc de sa monture, Dimitri la mit au pas. Autour d’eux, les troncs larges s’entassaient les uns après les autres à perte de vue. La lune au ciel ne parvenait plus même à percer le feuillage, et ils n’eurent que leur instinct pour se repérer. Comme glacés par le silence obscur, ils progressèrent longuement sans mot dire, échangeant parfois des regards inquiets, demandant sans parler si l’autre allait bien. Au bout d’un moment pourtant, Dimitri rompit la paix des lieux.

    - Pourquoi n’es-tu pas partie, tout à l’heure ? Je les retenais. Tu aurais pu fuir, suivre le chemin dédié. Notre route va être bien plus longue par les bois.

    Sa voix différait de son ton ordinaire, celui portant toujours une pointe de jovialité. Dur, sans être cassant, il sous-entendait un certain agacement qu’il ne prit pas la peine de réprimer.


   
Claim loyalty to me
And I will give you what you need
Revenir en haut Aller en bas
Lucrezia Darras
reine de newabbotsford
✝ no absolution ✝


☾ âge : 17 ans - 684 ans
☾ créateur : Yulian
☾ infants : .
• Magdalena
• toi ?
☾ esclaves : .
• Telma : responsable des toilettes
• toi ?
☾ arme fétiche : une dague dotée d'un saphir incrusté dans le manche que son défunt mari avait fait faire spécialement pour elle. Et un cimeterre, cadeau précieux d'un Prince Arabe.
☾ origines : elle se sait italienne, mais a vécu tellement de vies qu'elle ne sait plus si ce pays la caractérise vraiment.
☾ statut : veuve


☾ avatar : emilia clarke
☾ dispo rp : non
☾ couleur : darkcyan
☾ arrivée en enfer : 08/12/2017
☾ missives : 2013
☾ doubleface : blake le p'ti sauvage
☾ tickets : 1580
☾ crédits : avatar - vanka | gifs - sigyn + vocivus


☾ liens : .
☾ VAMPIRES ☾
• Adam
• Ambroise
• Apolline
• Dimitri
• Erik
• Kali
• Kaspian
• Magdalena
• Megara
• Lyuba
• Rose
• Travis
• Victoria
• Yulian

☼ HUMAINS ☼
• Matthew
• Telma


avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t30-lucrezia-darras-en-courshttp://lrth.forumactif.com/t54-lucrezia-darras-the-killing-of-pain
MessageSujet: Re: [CHAPITRE 2 - MJ] DIRECTION NEW BELLINGHAM   01.10.18 23:44

DIRECTION NEW BELLINGHAM
@Dimitri Voltchenkov
La forêt semblait une bonne option jusqu’à ce que ses racines épaisses et ses arbres entassés rendent difficile sa traversée. Très vite, les canons des chevaux furent mis à rude épreuve, ces derniers devant trouver appui sur un sol mouvant, au milieu de trous et de talus. Lucrezia sangla ses cuisses au dos du canasson et se pencha en avant afin de suivre à la perfection ses mouvements. Le rideau de tronc les enveloppa immédiatement, les coupant des bruits extérieurs au bois. Après plus d’une heure, l’allure de leur monture diminua. Cependant, le martèlement des sabots raisonna un long moment après leur course dans les esgourdes de Lucrezia, perturbant l’ouïe pourtant indéfectible de l’immortelle. Elle resta tout de même à l’affût du moindre détail pouvant présager une menace. Il était un secret pour personne que la forêt grouillait d’enragés, mais aussi de mercenaires sans foi, ni loi. La simple vision de la Reine aux cheveux d’agent accompagnée du Roi du Nord éveillerait l’instinct de chasse de n’importe lequel d’entre eux. Sans doute un véritable don du ciel à leur yeux ... A cette pensée, elle rabattit pour la seconde fois de la nuit la capuche sur son visage.
La lune était déjà haute dans le ciel. Quitter le sentier leur avait fait perdre un temps précieux, s’enfonçant dans la noirceur des bois, empruntant des chemins qui n’en étaient pas. Lucrezia cherchait un moyen de rattraper la route lorsque la voix puissante de Dimitri s’éleva dans le noir, brisant le rythme quasi parfait des sabots tapant la mousse humide au sol. Surprise, elle jeta un bref coup d’œil au slave avant de détourner le regard. Plus que ses mots, ce fut son timbre qui laissa un goût amer à Lucrezia. Elle prit le temps d’encaisser la mauvaise humeur de son partenaire avant de répondre. « Ta tête est tout autant couronnée que la mienne. Ils auraient pu atteindre NewRiverlake en plein cœur s’ils t’avaient détenu en otage. » Simplement. Qu’aurait-elle pu ajouter de plus ? Elle se devait d’honorer le soutien sans faille qu’il lui avait apporté, notamment ces dernières heures. Et pour cela, si elle devait risquer sa vie encore et bien soit... Que son ego de Roi l’accepte ou non. Il lui était difficile de réprimer l’incompréhension liée à la colère du Souverain. Ce fût sans doute ce qui la poussa à poursuivre.  « Une Cité en feu vaut toujours mieux que deux. Même si cette Cité est la mienne. » Les lèvres légèrement pincées et le menton levé vers le ciel feuillu ne laissaient aucun doute sur ce qu’elle prenait comme un affront de la part de Dimitri. D’autant plus que les échanges avec ce dernier ne s’étaient jamais montrés aussi crispés. « D'autre part, j’ai dû abandonner trop de personnes aujourd’hui pour accepter de te laisser toi aussi. »  Finit-elle par lâcher, pensant mettre un terme à l’échange.
Durant le trajet, son regard s’était perdu à plusieurs reprises dans une contemplation discrète de son compagnon de voyage. Elle avait perçu sa blessure lors de son combat contre les deux soldats de Winnipeg, mais stupidement n’osait pas s’en inquiéter à voix haute. Il n’avait pas pris le temps de boire la moindre goutte de sang et peut-être était-il temps de faire une pause. Le bruit d’un cours d’eau attira l’attention de Lucrezia, la faisant changer lentement de direction, avec pour seule boussole ses sens. La petite cascade semblait sortir de nulle-part déversant un flux d’eau fraîche. Une bénédiction pour les chevaux. Elle mit pied à terre puis amena sa monture s’abreuver. Une main protectrice posée sur son flanc et le regard figé vers la gueule de l'animal avalant de grandes lampées, elle interpella Dimitri. « Tu devrais faire comme eux. Il faut que tu sois en forme pour ce qui nous attend. » Il ne faisait aucun doute dans l’esprit de Lucrezia que le trajet ne serait pas de tout repos.




WITH THE MOON I RUN
far from the carnage of the fiery sun
Revenir en haut Aller en bas
Le Destin
administrateur

☾ arrivée en enfer : 28/11/2017
☾ missives : 235
☾ tickets : 1184
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [CHAPITRE 2 - MJ] DIRECTION NEW BELLINGHAM   03.10.18 20:35


DIRECTION
NEW BELLINGHAM

Dimitri + Lucrezia


Ils avaient laissé derrière eux une cité en proie aux flammes et aux hurlements, à la violence et aux massacres innommables qui allaient de paires avec toute invasion armée de cette envergure. Et tandis que la nuit avançait et que leurs montures ralentissaient, les questions se succédaient dans leurs esprits bien que ce qu'ils aient pu apercevoir durant leur échappée n'ai pas manqué de leur fournir de premiers éléments de réponse. L'ennemi était venu de loin, les couleurs et les blasons arborés par celui-ci indiquaient sa provenance et en disait long sur la préparation que cela avait nécessité. New Winnipeg était à une quarantaine de jours de distance, autant dire que la volonté de son Roi de faire main basse sur la plateforme commerciale que représentait New Abbotsford était démesurée, pour ne pas dire complètement folle. La cascade au milieu de la forêt épaisse était aussi bienvenue qu'une oasis dans un désert et les chevaux des deux cavaliers ne se firent pas prier pour se désaltérer, la quiétude apparente des lieux incitant à un bref moment de détente nécessaire afin de réfléchir aux différentes possibilités qui s'offraient aux deux vampires. Mais alors qu'ils commençaient à relâcher un peu de cette pression qui s'était abattue sur eux lors de l'invasion, un bruit à peine audible assimilable à un raclement ténu, résonna à une distance proche, bien qu'encore difficile à évaluer. Les chevaux redressèrent le museau, les oreilles aux aguets et les muscles tendus. Bien qu'étant des bêtes rompues aux batailles et au sang, il était une menace qu'elles redoutaient comme tous les autres êtres foulant cette terre : les Enragés.

Ce ne fut d'abord que quelques brindilles qui craquent sous le poids de pas malhabiles, puis des grognements étouffés, des sons rauques et inhumains, avant que l'odeur pestilentielle ne vienne chatouiller l'odorat développé des deux couronnés, lesquels purent ainsi réaliser que leur fuite dans la forêt n'était pas passée inaperçue, puisque plusieurs silhouettes se profilaient dans l'ombre des bois, tout autour de la petite clairière où se trouvait la cascade surmontée d'un renfort rocheux. Les regards affutés de Lucrezia et Dimitri ne tardèrent pas à compter le nombre exact de menace qui sortait progressivement de sous les frondaisons. Un, deux, trois, quatre... cinq enragés, une écume noirâtre aux lèvres, le regard presque blanc et qu'on devinait pourtant encore vif, le corps secoué de brefs tremblements nerveux trahissant toute l'impatience qui était la leur tandis qu'ils approchaient avec une lenteur perfide, humant l'air en renâclant, leurs mains aux doigts crispés s'agitant jusqu'au bout des griffes. Le mouvement des vampires, aussi lent fut-il, ne manqua pas de leur arracher de vifs grognements, avant que l'éclat des lames ne signale le début de l'attaque. Le repas était servi !




Je suis un MJ "à l'ancienne" et du coup je vais vous demander de me décrire précisément ce que font vos persos (bon ça vous savez le faire évidemment ^^ ) mais surtout vous n'aurez droit qu'à trois actions dans votre prochain post, ceci afin de dynamiser le combat et de vous laisser à la merci du vilain MJ sadique qui décidera de votre sort en lançant ses dés de JDR sur son bureau. oups

Je considère comme une action le fait :
- de se déplacer,
- d'attaquer,
- de dégainer/saisir un objet et s'en servir,
- d'esquiver une attaque (ce qui sera pour le prochain tour je pense),

Si vous avez des questions surtout n'hésitez pas. ;)

Bonne chance.
enragé




©️️️lastroadtohell
Revenir en haut Aller en bas
Dimitri Voltchenkov
vampire type 2
☾ âge : 662 ans - à peu de choses près.
☾ métier : Maître de New Riverlake
☾ infants : James W. Marshall
Ismaël Hopkins
Tommen Hodgkin (Scénario disponible)
Alexandra Voltchenkov (Scénario disponible)
Khaterina Voltchenkov (Scénario disponible)
☾ origines : Matouchka Rossia
☾ statut : Veuf


☾ avatar : Tom Hiddleston
☾ couleur : #1D5E0D
☾ arrivée en enfer : 29/05/2018
☾ missives : 290
☾ doubleface : Derek Wilson - Suzana Wood
☾ tickets : 494
☾ crédits : Cobalt


avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t527-dimitri-voltchenkovhttp://lrth.forumactif.com/t559-dimitri-voltchenkov-maitre-de-new-riverlake#14156
MessageSujet: Re: [CHAPITRE 2 - MJ] DIRECTION NEW BELLINGHAM   03.10.18 22:17

    A quoi pouvait ressembler le jour dans ces forêts étrangères ? L’obscurité ne devait sans doute pas abandonner les lieux, tant les feuillages étroitement enlacés dissimulaient le ciel aux regards. Même les yeux immortels pouvaient à peine franchir l’épaisse couverture qui bruissait aux appels du vent ; et le temps mauvais de toute façon, s’acharnait plus encore à masquer les étoiles. Les chevaux renâclaient souvent, peinant dans leur avance quand leurs sabots buttaient parfois sur un galet, une branche d’arbre. Eux si fiers dans la bataille et face aux flammes, redoutaient à juste titre l’opacité d’une nuit sans lune. Les iris pâles de l’homme parcouraient les étendues noires au-dessus d’eux, guettant un signe du Nord, mais ils semblaient engagés dans une errance qui durerait trop longtemps. Le Roi reporta un instant le regard sur les mèches argentées, seule source d’éclat dans la noirceur de la nuit. Il était irrité. L’eut-elle écouté, que son chemin serait déjà bien avancé vers la Cité convoitée ; mais comme il aurait dû s’y attendre, elle était restée, au lieu de prendre la voie la plus censée. Une fois encore, cette maudite Reine choisissait de jouer au chien fou, à l’orgueil démesuré. Diable qu’il l’adorait. Il plissa le nez et détourna le regard, rongé par une soudaine aigreur.

    La réponse de la jeune femme ne le satisfit pas, et il se perdit dans la contemplation des troncs grisâtres à perte de vue. New Riverlake était mieux gardée que New Abbotsford, aurait-il pu répliquer. Le grand nombre d’infants dévoués à la cause de la Dynastie qu’il avait engendré formaient un rempart infranchissable, car leur loyauté existait sans faille. D’autre part, d’autres alliances œuvraient dans l’ombre à la sauvegarde de la Cité du Nord. Lucrezia demeurait, d’une certaine façon, seule dans la mise en œuvre de son pouvoir ; il ne le lui dit pourtant pas, gardant pour lui les échos des ondes qui l’assaillaient à cette idée. La jeune Reine reprit parole, et le Roi porta cette fois ses iris d’acier sur elle, détaillant le dessin pur de son visage qui cherchait dans les hauteurs un rayon de lumière. Il l’avait agacé, il en avait conscience ; mais lui-même se trouvait encore trop furieux de ce qu’il prenait pour de l’insouciance. Pourtant, il fronça sourcils aux secondes paroles, sa mâchoire se contractant à peine sous le joug de la méprisable tension qui agita ses veines, un instant. Non, il s’agissait de mots vains, dénués de toute attention portée à son égard ; il n’en quémandait d’ailleurs pas – n’est-ce pas ?-, et l’homme émit un simple soupir, court et irrité en réponse.

    Elle changea soudain de direction, et Dimitri la suivit de près, devinant rapidement le lieu visé. Les chevaux accélérèrent d’ailleurs d’eux-mêmes le pas, et l’immortel régnant mit pied à terre en un mouvement leste, guidant la bête jusqu’à l’eau claire. Pas un des deux canites n’avait ajouté un mot, depuis plusieurs minutes, et ce fut la blonde qui brisa le silence ; l’homme hocha légèrement la tête, soulevant à peine l’épaisseur de sa cape pour garder contenu le parfum métallique des quelques gouttes de sang échappées de sa chair.

    - Je n’ai rien. Ce n’était qu’une égratignure.

    Il replia le vêtement pour dissimuler l’odeur. La blonde n’était qu’à quelques mètres, perdue sans doute dans ses propres pensées. Autour d’eux, le silence semblait comme un brouillard épais, seulement rompu par les quelques sursauts des éclats de l’eau ricochant sur la mousse. Sa langue choisit d’agir avant qu’il ne puisse la réprimer.

    - Lucrezia…

    Mais l’écho de sa voix soudain amère, mourut à la seconde. Ils étaient tous deux figés maintenant, semblables au marbre de statues égarées par les siècles, le regard porté dans un même reflet vers les ombres immondes qu’ils devinaient à peine dans les affres de la nuit. Les bruissements des muscles décomposés, le craquement glaçant des os desséchés se mêlaient à l’odeur pestilentielle des chairs déliquescentes, comme pour arracher plus de terreur encore à leurs victimes futures. Les chevaux furent pris de frissons, leurs échines robustes pliant sous le poids de la peur qui les gagnait lentement. La monture de Dimitri émit un son en agitant la tête, et l’homme reprit bien en main ses rênes, distinguant cinq silhouettes immondes qui émergeaient lentement de l’ombre. Il reporta son attention sur Lucrezia, lui adressant un regard en glissant ses doigts fins sur le pommeau de son épée. Le temps de remonter en selle, qu’ils seraient sur eux ; il fallait combattre. Il fit jaillir son épée de son fourreau juste assez tôt pour que sa lame ne fasse se répandre sur eux un sang putride.



   
Claim loyalty to me
And I will give you what you need
Revenir en haut Aller en bas
Lucrezia Darras
reine de newabbotsford
✝ no absolution ✝


☾ âge : 17 ans - 684 ans
☾ créateur : Yulian
☾ infants : .
• Magdalena
• toi ?
☾ esclaves : .
• Telma : responsable des toilettes
• toi ?
☾ arme fétiche : une dague dotée d'un saphir incrusté dans le manche que son défunt mari avait fait faire spécialement pour elle. Et un cimeterre, cadeau précieux d'un Prince Arabe.
☾ origines : elle se sait italienne, mais a vécu tellement de vies qu'elle ne sait plus si ce pays la caractérise vraiment.
☾ statut : veuve


☾ avatar : emilia clarke
☾ dispo rp : non
☾ couleur : darkcyan
☾ arrivée en enfer : 08/12/2017
☾ missives : 2013
☾ doubleface : blake le p'ti sauvage
☾ tickets : 1580
☾ crédits : avatar - vanka | gifs - sigyn + vocivus


☾ liens : .
☾ VAMPIRES ☾
• Adam
• Ambroise
• Apolline
• Dimitri
• Erik
• Kali
• Kaspian
• Magdalena
• Megara
• Lyuba
• Rose
• Travis
• Victoria
• Yulian

☼ HUMAINS ☼
• Matthew
• Telma


avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t30-lucrezia-darras-en-courshttp://lrth.forumactif.com/t54-lucrezia-darras-the-killing-of-pain
MessageSujet: Re: [CHAPITRE 2 - MJ] DIRECTION NEW BELLINGHAM   07.10.18 19:46

DIRECTION NEW BELLINGHAM
@Dimitri Voltchenkov
L’endroit était lugubre, à peine éclairé par quelques rayons de lune qui tentaient de filtrer à travers les branches. Les bruits de la forêt et l’écoulement de l’eau obligeaient les deux immortels à rester à l’affût du moindre craquement de branche. La tension entre les deux était palpable bien que l’un et l’autre étaient conscients que cette discussion devrait être reportée. Le caractère dominant de Dimitri n’était pas surprenant pour une tête couronnée. Seule cette part d’ombre voilant ses pupilles de temps à autre restait un mystère aux yeux de Lucrezia. Elle ne pouvait pas prétendre le connaître par cœur ; le charisme énigmatique qu’il dégageait faisait partie de ses nombreux charmes. Cependant, jamais il ne s’était permis de lui parler de façon si autoritaire.
Elle fixa un moment le tissu légèrement tâché de sa chemise avant que ce dernier ne referme la cape sur la blessure. Soulagée qu’un nouvel obstacle ne vienne pas ralentir leur course, elle esquissa un léger mouvement de tête en guise de réponse. Le froncement de peau encore présent entre ses deux sourcils, son regard glissa lentement le long du torse du Souverain avant de venir s’implanter dans le sien toujours aussi impénétrable. A peine son prénom eut-il le temps de siffler entre les lèvres fines du slave qu’une première ombre attira leur attention.
Perçant la noirceur de la nuit, la vision accrue de Lucrezia distingua immédiatement le danger. Dans la foulée, son odorat intercepta les relents pestilentielles de chair en putréfaction. Rester sur le qui-vive n’aura donc pas suffit, un seconde plongée dans l’acier de ses yeux et les enragés en avait profité pour approcher. Ils étaient au nombre de cinq au vu de leur pas grattant la terre. Immédiatement un soupçon de panique prit possession de Lucrezia, consciente que très peu d’options s’offraient à eux. Son regard retourna se loger dans celui de Dimitri, elle resta un instant de marbre appréhendant son calme et ses intentions. Puis ses traits se décrispèrent lorsqu’elle comprit qu’il n’allait pas lui demander de fuir sans lui cette fois.
A son tour, elle attrapa le pommeau de son arme et dégaina au même moment, se positionnant dans son dos afin que l’un et l’autre soient couverts. Très vite, ils se trouvèrent encerclés. Elle ne pouvait apercevoir concrètement que deux des cinq bestioles qui avançaient doit sur elle, plus un autre dans l’angle droit de sa vue. Leur peau était aussi pâle que le croissant de lune et leurs crocs saillants baignés de venin semblaient avides de chair fraîche. « Il va nous falloir un plan. » Ses mots n’étaient qu’un murmure. Sa voix elle, semblait calme laissant cependant entendre l’urgence de la situation. Comme si un signal invisible avait été lancé, une attaque s’abattit sur les deux immortels solidement attachés à la poignée de leur arme. La lame courte et légère de Lucrezia fendit les airs en direction des deux bestioles qui lui faisaient face quelques instants plus tôt.


HRP:
 




WITH THE MOON I RUN
far from the carnage of the fiery sun
Revenir en haut Aller en bas
Le Destin
administrateur

☾ arrivée en enfer : 28/11/2017
☾ missives : 235
☾ tickets : 1184
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [CHAPITRE 2 - MJ] DIRECTION NEW BELLINGHAM   07.10.18 20:27


DIRECTION
NEW BELLINGHAM

Dimitri + Lucrezia


La chance n'avait rien à voir dans cette histoire et seule l'anticipation venait de faire la différence à cet instant précis. Lucrezia et Dimitri étaient demeurés à l'affût du moindre bruit suspect et c'est très certainement ce qui leur sauva la mise lorsque les Enragés commencèrent à se rapprocher de leur position, sortant progressivement de sous les frondaisons pour apparaître sous un clair de lune propice au combat. Les lames dégainées furent comme un signal d'alarme pour les créatures qui avaient jadis possédé une conscience et ils se précipitèrent vers le duo royal en lâchant des cris et des grognements inintelligibles. Deux d'entre eux se jetèrent en avant avec plus de rapidité que leurs semblables, levant leurs griffes acérés en même temps qu'ils sortaient les crocs, bondissant sur les deux combattants avec l'intention de s'en faire un repas savoureux.

Était-ce la couleur des cheveux de Lucrezia ou bien son apparente fragilité trompeuse ? Sa taille plus petite que celle de Dimitri ou bien sa peur plus grande ? Quoi qu'il en soit les deux premiers Enragés la visèrent en première et n'eut été les réflexes de la Reine qui avait pensé à frapper avant qu'ils n'arrivent à sa hauteur, elle n'aurait pu survivre. La rapidité des bêtes la prit par surprise, pourtant sa lame utilisée en geste préventif et offensif à la fois fit mouche, lacérant l'abdomen du premier Enragé qui poussa un hurlement en bondissant en arrière, ses entrailles commençant à se déverser au sol dans un bruit mouillé peu ragoûtant tandis que celui qui se tenait à ses côtés vit son bras tranché net par l'épée du Roi, l'obligeant à bondir lui aussi en arrière en lâchant un feulement qui s'acheva en cri aiguë déchirant et furieux.

Les trois autres créatures moins véhémentes que leurs semblables n'eurent pas tout à fait la même réaction tandis qu'ils percevaient la menace que représentaient les deux immortels qui venaient de blesser les leurs. L'un se déporta sur le côté pour contourner Dimitri, s'approchant vivement de lui au point qu'il pourra l'attaquer rapidement, tandis que l'autre contournait du côté opposé afin de s'occuper de Lucrezia, bien qu'il avança plus lentement, semblant hésiter à attaquer. A l'orée des frondaisons demeurait encore le cinquième Enragé qui pour sa part observait la scène en grondant et en grattant furieusement le sol de ses doigts griffus, les canines à l'air et humant ce dernier comme si un reste de pensée instinctive lui dictait qu'approcher là maintenant était trop dangereux, comme s'il pouvait encore perdurer quoi que ce soit chez une telle créature.

Le premier assaut n'a été repoussé que par chance, mais les quatre Enragés s'apprêtent à attaquer de nouveau. Le Roi et la Reine vont devoir agir rapidement s'ils ne veulent pas laisser passer l'effet de surprise qu'ils ont semé chez leurs adversaires.



Je suis un MJ "à l'ancienne" et du coup je vais vous demander de me décrire précisément ce que font vos persos (bon ça vous savez le faire évidemment ^^ ) mais surtout vous n'aurez droit qu'à trois actions dans votre prochain post, ceci afin de dynamiser le combat et de vous laisser à la merci du vilain MJ sadique qui décidera de votre sort en lançant ses dés de JDR sur son bureau. oups

Je considère comme une action le fait :
- de se déplacer,
- d'attaquer,
- de dégainer/saisir un objet et s'en servir,
- d'esquiver une attaque,

Si vous avez des questions surtout n'hésitez pas. ;)

Bonne chance.
enragé




©️️️lastroadtohell
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [CHAPITRE 2 - MJ] DIRECTION NEW BELLINGHAM   

Revenir en haut Aller en bas
 
[CHAPITRE 2 - MJ] DIRECTION NEW BELLINGHAM
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☾ L.R.T.H ☾ :: autour de new abbotsford :: Forêt de NewAbbotsford-
Sauter vers: