AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
  [CHAPITRE 2 - MJ] LIENS DU SANGVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Le Destin
administrateur

☾ arrivée en enfer : 28/11/2017
☾ missives : 235
☾ tickets : 1184
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: [CHAPITRE 2 - MJ] LIENS DU SANG   28.09.18 18:00


LIENS DU SANG

Lyuba Sakharov - Yulian Gyllenberg - Magdalena Squibb

☾ date : Octobre 2386.
☾ lieu : Le repaire du Bourreau
☾ ordre de participation : 1- @Lyuba Sakharov -
2- @Yulian Gyllenberg – 3- @Magdalena Squibb
☾ règle de RP : 200 mots minimum.
☾ responsable du RP : @Dimitri Voltchenkov


La rumeur s’était diffusée comme une brise dans les ruelles de la ville. D’abord murmures, venus du tréfonds de la Bordure, on entendit ensuite les premiers cris résonner en échos dans le noir de la nuit. Ils vinrent à dix, à cent, à mille, tourment funeste et sans repos décidé au pouvoir. Partout, les cris, la fuite. L’abomination d’une attaque rapide, furieuse, dans la brèche d’une cité éventrée par surprise. Un flot de sang se mit à couler en ruisseaux sur le gris des pavés, et les armes jonchèrent le sol, abandonnées sur les corps morts de soldats désorganisés ou trop lâches. Dans un vacarme infernal les masures miteuses entassées, effondrées sur elles-mêmes, s’embrasèrent au milieu de la foule hagarde. Les râles satisfaits, borborygmes infâmes échappaient des gorges repues et maculées, et entre eux, ils hurlaient : « A nous la ville ! »

_____

L’attaque fut si rapide, personne n’eut pu la contrer. Même les plus anciens vampires de la Cité ne purent prendre part à la défense de la Cité, sous peine d’y laisser leurs têtes. Aucune échappatoire ne pouvait décemment être envisageable, aussi, une fois qu’ils eurent la certitude que Lucrezia s’était enfuie, Yulian et Lyuba préfèrent attendre que leur sort vienne enfoncer leur porte, ensemble.
A dix, qu’ils vinrent les chercher. Les traitant avec toute la grossièreté attendue, et les escortant à leur nouvelle demeure, soit un cachot des plus immondes. Leur sagesse, sans doute, fut-elle remarquée, et sans inspirer confiance, aiguisa-t-elle un peu plus l’incertitude des soldats. Mais le répit pour ceux-là ne fut que de courte durée, car les cellules qui leur avaient été attribuées, l’une en face de l’autre et séparées par un large couloir, ne semblèrent aucunement au goût des épousés. Dans un vacarme violent et soudain, une courte lutte débuta, des hurlements, des injures furieuses et du sang, un craquement sourd et un cri de femme ; l’on finit non sans mal, à jeter chacun des deux amants à leur place. Fermer les portes aux barreaux épais sur un Yulian à moitié assommé, et une Lyuba au bras brisé dans un angle difforme, sembla alléger les esprits envahisseurs.

On leur mena bientôt, dans des cellules non lointaines aux leurs, des visages familiers, ici Thebes et Kali, puis, plus tard, Adam et Victoria. Mais avant cela, on vint jeter chez Lyuba le corps asthénique d’une rousse bien connue…

Magdalena n’eut pas, comme les amants millénaires, la volonté de se maîtriser. Nul doute que son sang royal, et le tempérament de sa créatrice eurent tôt fait de ressurgir aux invectives les plus crues que ses oreilles farouches eurent à endurer, lorsque les soldats enfoncèrent sa porte. Esquivant autant que possible les précieux vases qu’elle leur envoyait au visage, les hommes s’y mirent à trois pour l’atteindre et parvenir à lui frapper la tête, si fort qu’un filet de sang se mit à couler de son front. Enfin, lorsqu’elle fut amorphe, on alla la jeter avec la brune au cachot.


Pour commencer : Il faut être conscient ici que ton personnage risque de se faire malmener. En acceptant de participer à ces mises en situation, tu acceptes donc que ton personnage soit atteint physiquement et/ou psychologiquement.  N'oubliez pas que vous avez accepté ces conditions.  evillaught

Âmes malheureuses, votre puissance et vos liens de sang vous condamnent à la réclusion. Reprenez vos esprits, car les barreaux qui vous privent de votre liberté pourraient bien être votre dernière vision. Une chance, l’ennemi ne s’occupe pas de vous… Pour l’instant.

Merci de privilégier les réponses courtes afin de dynamiser le RP.
Si vous avez la moindre question, n'hésitez pas à me demander par MP, ou bien si cela concerne tous les protagonistes en me/nous taguant dans le sujet flood RP.

Bon jeu…




©️️️lastroadtohell
Revenir en haut Aller en bas
Lyuba Sakharov
vampire type 2
☾ âge : 628
☾ métier : Stratège et tacticienne
☾ origines : Russe
☾ statut : Mariée


☾ avatar : Jaimie Alexander
☾ arrivée en enfer : 01/06/2018
☾ missives : 794
☾ tickets : 1143
☾ crédits : Amber - Bazzart


avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t479-lyuba-sakharovhttp://lrth.forumactif.com/t498-lyuba-sakharov-trompeuses-apparences
MessageSujet: Re: [CHAPITRE 2 - MJ] LIENS DU SANG   29.09.18 18:01


Les liens du sang
Lyuba & Yulian & Magdalena




Au début ils n'avaient pas voulu lutter inutilement et s'étaient laissés faire. Capturés par des ennemis en plus grand nombre, Lyuba et Yulian n'avaient eu besoin que d'un bref regard échangé pour se mettre d'accord sur la conduite à tenir et tant qu'on les mena de par les couloirs et les escaliers sans les malmener, ils se laissèrent faire en réfléchissant à la façon dont ils pourraient se défaire de leurs ennemis. Et s'ils avaient espérés être menés à l'un des instigateurs de cette invasion, leur déconvenue fut grande lorsqu'ils comprirent que non seulement on allait les enfermer à l'écart de ce qui se jouait dans la Cité, mais de surcroît on allait volontairement les séparer, très certainement dans un but malsain et cruel comme leur expérience le leur avait appris. C'est là qu'ils décidèrent d'agir, dans ce couloir permettant de s'occuper d'un nombre restreint d'adversaires plutôt qu'au milieu d'un grand espace ouvert. La lutte fut acharnée, les coups qu'ils portèrent furent violents et sans pitié, la Russe se satisfaisant de briser des os et d'arracher des jugulaires à la seule force de ses crocs, de même que son époux avec qui elle formait un duo meurtrier que leurs ravisseurs avait sous-estimé... jusqu'à-ce qu'ils fassent usage des armes que les prisonniers n'avaient pas. Bruits rauques, injures et hurlements de combat furent bientôt supplantés par un craquement sonore et le cri de douleur de Lyuba lorsque, submergée par le nombre, l'un d'entre eux lui brisa le bras d'un coup sec, la faisant plier l'échine et l'exposant aux coups de ses ennemis qui ne lui laissèrent aucune chance. Le nombre avait eu raison de l'expérience et c'est blessés qu'on les jeta de part et d'autre dans leurs cellules respectives, laissant la vampire se replier sur son bras et lancer des regards noirs qui ne rencontrèrent que des visages soulagés de les voir enfin derrière les barreaux solides spécialement conçus pour résister aux assauts des immortels.

- Vous souffrirez mille morts pour ça !

Cracha-t-elle à leur encontre, rendue hargneuse par la douleur qu'elle n'avait plus éprouvé de la sorte depuis longtemps. Oh bien sûr, les lacérations et les coups, elle y était habituée, mais pour briser l'un de ses membres, il fallait le vouloir spécifiquement et en général ses ennemis préféraient lui passer une épée en travers du corps que juste lui casser un os ou deux. Affaiblie, mais néanmoins encore éveillée, elle regarda ses futures victimes s'éloigner avant de se rapprocher des barreaux pour apercevoir son époux dans la cellule d'en face.

- Yulian ? ... Yulian !

Parvenir à assommer le Scandinave n'était pas une mince affaire et cela indiquait clairement que leurs ennemis n'étaient pas de vulgaires grouillots cherchant à se rebeller contre un pouvoir en place, mais bien des immortels ayant savamment préparés leur invasion depuis un certain temps et possédant l'entrainement adéquat pour faire face à de véritables combattants. Voilà qui n'augurait rien de bon pour l'avenir de la Cité ainsi que pour ses habitants, sans parler des membres potentiellement influents comme ils l'étaient eux-mêmes. Lyuba eut une pensée pour Lucrezia, espérant que celle-ci ait réussie à s'échapper, avant que le bruit de pas des hommes en armes ne résonne de nouveau, l'arrachant à ses pensées tandis qu'elle percevait le son caractéristique d'un corps qu'on traîne sur le sol. On l'obligea à reculer, quand bien même qu'aurait-elle pu faire avec un bras en moins ? Il lui fallait d'abord recouvrer ses forces, mais la vision d'une Magdalena en piteux état fit naitre un nouveau sursaut de rage chez la Russe qui récupéra la rousse de son bras valide, lançant un regard noir aux hommes qui se tenaient de l'autre côté des barreaux.

- Qu'est-ce que vous lui avez fait ?!

Elle sentait son cœur mort gonfler sous l'envie de tuer et espérait tomber très prochainement sur une hache afin de pouvoir s'en donner à cœur joie. En attendant ce moment il leur fallait déjà se remettre et préparer un plan pour s'échapper de ces cachots, aussi le calme revint-il bien vite, fut-ce en apparence. Sa main valide caressa la joue de la jeune vampire, guettant des signes de réveil tandis qu'elle cherchait à évaluer son état. Avait-elle des blessures apparentes ? l'avait-on mordue et vidée d'une partie de son sang ? Empoisonnée ? Les choses se présentaient au plus mal, et le fait d'être séparée de Yulian par ces barreaux, eux qui ne se quittaient que très peu, lui était aussi douloureux que si on les avaient tenus à des kilomètres l'un de l'autre.


The only thing you need
is a big great laugh
Revenir en haut Aller en bas
Yulian Gyllenberg
vampire type 2
☾ âge : 1260 ans.
☾ métier : Marchand d'armes - forgeron - orfèvre
☾ arme fétiche : Toutes les armes... Mais il préfère sa claymore et sa miséricorde.
☾ origines : Scandinaves.
☾ statut : Marié plutôt deux fois qu'une

A bove ante, ab asino retro, a stulto undique caveto
☾ avatar : Aleksander Skarsgard
☾ dispo rp : Prenez un ticket
☾ couleur : goldenrod
☾ arrivée en enfer : 01/06/2018
☾ missives : 126
☾ doubleface : Aydan E. Lovelace & Adam Hamilton
☾ tickets : 575
☾ crédits : Babine

Cædite eos. Novit enim Dominus qui sunt ejus
☾ liens : - Lyuba, épouse
- Lucrezia, infante

☾ rp en cours : -Lyuba
-Victoria

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t477-yulian-gyllenberg#11830
MessageSujet: Re: [CHAPITRE 2 - MJ] LIENS DU SANG   06.10.18 14:58

Il eut d'abord un murmure. Trop vague au point de m'échapper à moitié. Pour ne pas dire quasiment totalement. Je n'avais aucune défense... Alors que la tornade venait à nous, que j'en étais à tâcher de trouver un moyen de nous sortir du guêpier que constituait cette Tour. Mais il y n'y avait rien d'autre que l'attente, un bref temps de calme avant le chaos le plus total. Je serrais la main de mon épouse, faussement serein alors que je savais que nous nous apprêtions à vivre une période sanglante. Nous nous laissâmes guider bien moins vindicatifs qu'ils ne s'y étaient visiblement attendus. Mais lorsqu'ils firent mine de nous séparer, toutes nos belles intentions volèrent en éclat. C'était tout bonnement hors de question.

Je me battis comme je ne l'avais pas fait depuis des lustres. Je refusais d'être séparé de Lyuba. Son cri et ma réaction immédiate signèrent ma perte. Durant une seule seconde, je détournais la tête. Assez pour que mon crâne fasse la connaissance avec un objet quelconque et que toutes vélléités se retrouvent réduites à peau de chagrin. Dans le brouillard, j'entendis mon nom être crié. Je grimaçais tandis que mon esprit se demandait à qui elle pouvait bien appartenir. Combien de temps me fallut-il pour parvenir à renouer avec la réalité? J'ouvris les paupières et le peu de lumière m'arracha un grognement de souffrance. Les bruits vrillèrent mes tympans. Et finalement, je soufflais "Lyuba.". C'était un murmure. Grave. Charriant mon inquiétude, ma douleur, mon amour... et ma rage. Tant d'émotions dans un seul mot. Elle seule pourrait les déchiffrer. Mes souvenirs me revenaient en une vague tumultueuse. "Ton bras... Assures toi que les os sont en place."

Des ordres... J'étais dévasté de nous savoir si loin l'un de l'autre de cette manière. Mais je ne souhaitais pas m'enfoncer dans une telle spirale qui nous serait mortelle. Je voulais maintenant sortir de là pour tout tuer sur mon passage.



HRP: pardon, j'arrive pas à mettre le code XD


Père, pardonnez-leur...
... car ils ne savent pas ce qu'ils font.
Revenir en haut Aller en bas
Magdalena Squibb
vampire type 3
☾ âge : 378 ans
☾ surnom : Lena
☾ métier : Responsable de l'approvisionnement de la nourriture humaine.
☾ compétences : L'écriture et les poèmes... (ainsi que la médecine moléculaire, parce que je ne suis pas une Squibb pour rien).
☾ arme fétiche : Dague à lame ondulée
☾ origines : Américaine et Suédoise
☾ statut : Célibataire endurcie


☾ avatar : Sophie Turner
☾ dispo rp : Oui
☾ arrivée en enfer : 07/02/2018
☾ missives : 304
☾ tickets : 793
☾ crédits : midnight blues (Avatar)


☾ liens : .
- Lucrezia Darras : Mère vampirique
- Aydan E. Lovelace : Ancêtre direct
- Heathcliff Godfrey : Fils illégitime
- Travis Grant : Ex-Patron
- Lyn Hawkins : Curiosité/Attirance

☾ rp en cours : .
- Lucrezia

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [CHAPITRE 2 - MJ] LIENS DU SANG   08.10.18 18:33



"Les liens du sang"

Un passé lointain, Pour un futur sans lendemain... - Lena



    Le vacarme des lames s'entre-choquant, des cris d'agonie s'évanouissant à travers le chaos où sang et flamme s'entre-mêlaient, m'avait sortie de ma monotonie quotidienne. Depuis la fenêtre de mon appartement, j'observais tout ce qui se déroulait sous mes yeux sans pour autant oser bouger, paralyser par une détresse soudaine. L'incompréhension se lisant à travers mon regard et je me demandais dans cette confusion d'où tous ses soldats étrangers assiégeant cette cité sans aucun mal pouvaient venir. Et je ne pus guère réprimer un sentiment de dégoût sous l'horreur de ce qui se déroulait sous mes yeux, la mort se répandant comme une maladie hautement contagieuse. Bientôt, ce fut ma porte qui fut enfoncée dans cet assaut insensé. Je n'étais pas une guerrière, je n'avais aucune maîtrise d'un quelconque art du combat. Je n'avais que mes poings et potentiellement mes crocs pour me défendre, ainsi qu'un peu de courage. Pourtant, une noire fureur en moi s'accaparait mon esprit dans un violent désir de perdurer dans le temps de vie qui m'était accordée. Moi qui, ironiquement, n'avais jamais trop accordé d'importance à ma non-vie.
    Tout avait changé cet été, cette réconciliation avec la royauté avait tôt fait de changer ma vision de concernant ma condition, me faisant assumer certain secret de mon cœur que je rejetais, offusquée d'y penser. Ne pouvant agréer autrefois à l'idée que ce que je ressentais pour ceux que je détestais, pouvait être aussi intimement intense. Je ne pensais finalement à rien d'autre qu'à vivre et c'est dans cette modeste tenue de plèbe, non-destinée au combat que je résistais à ces envahisseurs. Ayant vite fait de renouer avec ce corps immortel qui me permit de projeter contre le mur le premier malheureux qui avait eu le culot de sous-estimé la frêle brebis que je semblais inspirer aux autres. Finalement, rester assise derrière un bureau pendant des siècles, m'avait fait oublier que j'étais physiquement très différente d'un mortel. Un constat d'autant plus flagrant quand dans la fureur je ne contrôlais guère le degré de force que j'utilise sur ces fous.    

    Et pour stopper ma propre folie passagère, se manifestant dans une sauvagerie barbare, se mettre à trois sur une femme semblait être devenue la solution la plus raisonnable de ces messieurs. Je ne vis guère arriver ce lourd coup à la tête qui, sans aucun doute, m'aurait fondu le crâne si j'étais une mortelle. Je n'eus guère de mal à me laisser couler vers les sombres nuits de ma conscience subitement étouffée. Des secondes, minutes, peut-être bien des heures s'étaient écoulées depuis que j'avais perdu connaissance. Lorsque enfin mon être déniait se rappeler du chemin à prendre pour revenir vers les vivants, une bien terrible douleur s'empara de l'endroit où s'écoulait encore ce filet de sang. Sans ouvrir les yeux, j'avais dès lors reconnu différents parfums qui m'étaient bien trop familiers : celui du cachot pour commencer. C'était comme se réveiller d'un rêve et d'un cauchemar à la fois, le rêve étant ce que j'ai cru vivre ces derniers temps, le cauchemar étant qu'en réalité je n'avais jamais quitté ces cachots.
    Mais il y avait aussi deux autres odeurs que mon esprit ne pouvait désormais plus ignorer, dont l'une était extrêmement proche de moi. Ouvrant à nouveau les yeux sans pour autant empêcher un faible gémissement de douleur de s'échapper. Je prends lentement conscience de ma nouvelle situation, mon regard se posant sur la silhouette d'une femme. Cependant, je remarque alors que ma vision est encore floue, l'émergence étant difficile, menaçant ma conscience de replonger dans le noir abysse de mon esprit.



Code by Sleepy




LENA
© FRIMELDA

Aydan qui se prend un vent par Izaak, Travis et Victoria ICI
Revenir en haut Aller en bas
Les Moires
agitatrices de sangsues

qui se cachent derrière les Moires ?
• Alma - Magdalena - Kali - R'lyeh
• Derek - Dimitri - Suzanna

☾ arrivée en enfer : 28/05/2018
☾ missives : 16
☾ tickets : 418
☾ crédits : swan

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [CHAPITRE 2 - MJ] LIENS DU SANG   13.10.18 10:35


LIENS DU SANG

Lyuba Sakharov + Yulian Gyllenberg + Magdalena Squibb

☾ date : Octobre 2386.
☾ lieu : Le repaire du bourreau
☾ ordre de participation : Lyuba, Magdalena, Yullian.
☾ règle de RP : 200 mots minimum.
☾ responsable du RP : @Dimitri Voltchenkov



Plusieurs heures s’étaient écoulées avant qu’une âme libre ne repasse dans les couloirs. Au dehors, le vacarme auquel on pouvait s’attendre à l’ouverture de la porte s’était manifestement tu, mué en un bruit de fond qui exultait la victoire. New Abbotsford était tombée. Souillée par ses agresseurs, la ville dépourvue de sa Reine voit ses remparts revendiqués par le Roi d’un autre monde à la violence absurde.

Les soldats s’engouffrent dans le couloir face aux geôles ; une immortelle brune aux longs cheveux bouclés entre après eux et reste en retrait, observant les gardes qui ouvrent la première porte. A six au moins, ils rentrent en force pour plaquer aux murs les deux femmes qui se trouvent à l’intérieur, les insultant au passage si elles font mine de résister ; ils parviennent bientôt à les attacher par les poignets aux chaines qui se trouvent aux murs, fermant sur leurs cous graciles de gros anneaux qui leurs collent le crâne contre les pierres suintantes, sans qu’elles n’aient plus de marge pour s’en éloigner. Les immortels n’avaient pas été nourris depuis leur emprisonnement, et le manque commence à se dessiner sur leurs joues creuses, les affaiblissant au passage. Lyuba et Magdalena se trouvent ainsi non loin l’une de l’autre, les poignets relevés à hauteur du visage lui-même tenus par la gorge, et solidement liées par le fer glacial des menottes rouillées.

Les soldats reculent, alors que la brune qui s’était jusque-là tenue en retrait entre dans la cage des femmes. Elle porte un long manteau noir, et sans être laide, elle dégage quelque chose de vénéneux, et d’assez repoussant. Ses yeux sont sombres et petits, et elle darde sur les vampires un regard mauvais, les ignorant toutefois pour se tourner soudain face à l’immortel le plus ancien, qu’elle jauge avec dédain par derrière les barreaux. « Yulian Gyllenberg… On dit de vous que vous êtes un homme redoutable. » Elle s’humecte les lèvres. Sa voix est douceâtre, un peu aigue, une voix qui respire la violence. « Vous êtes le Créateur de Lucrezia Darras, cette Reine de pacotille, cette déchue qui vous a honteusement abandonné… » Elle marque un temps de silence, pour souligner le mépris de ses mots. « Notre Grand Roi Sacré, notre Très Saint Seigneur à tous – son ton se pique un instant de ferveur – souhaite savoir où elle s’est rendue… » Elle a un petit sourire cruel, et se détourne pour venir caresser doucement la joue de Lyuba, au visage toujours fermement maintenu par le collier de fer. « Et je compte sur vous, mon très cher ami, pour me le révéler. »



Votre tour est venu, malheur à vous ! Quel chemin emprunterez-vous pour la suite de votre macabre aventure ?...

Merci de privilégier les réponses courtes afin de dynamiser le RP.
Si vous avez la moindre question, n'hésitez pas à me demander par MP, ou bien si cela concerne tous les protagonistes en me/nous taguant dans le sujet flood RP.

Bon jeu…


Revenir en haut Aller en bas
Lyuba Sakharov
vampire type 2
☾ âge : 628
☾ métier : Stratège et tacticienne
☾ origines : Russe
☾ statut : Mariée


☾ avatar : Jaimie Alexander
☾ arrivée en enfer : 01/06/2018
☾ missives : 794
☾ tickets : 1143
☾ crédits : Amber - Bazzart


avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t479-lyuba-sakharovhttp://lrth.forumactif.com/t498-lyuba-sakharov-trompeuses-apparences
MessageSujet: Re: [CHAPITRE 2 - MJ] LIENS DU SANG   13.10.18 15:45


Les liens du sang
Lyuba & Yulian & Magdalena




Yulian avait rapidement reprit conscience et sa première pensée avait été pour elle. Si Lyuba fut soulagée de le voir revenir à lui, le mélange explosif des émotions qu'elle perçue dans la seule prononciation de son nom en disait long sur son état mental et elle ne doutait pas que si qui que ce soit avait le malheur d'ouvrir cette grille qui le retenait prisonnier, il ne survivrait pas plus d'une seconde à son geste. Le Scandinave avait dépassé le millénaire d'existence, il était de ceux dont on fait les légendes et bien que son épouse ne soit pas aussi âgée que lui, elle se tenait à ses côtés depuis suffisamment de temps pour savoir qu'à cet instant précis, il pourrait décimer la terre entière par pure vengeance. Lorsqu'il évoqua son bras, la Russe hocha fermement la tête en ôtant sa main valide du membre brisé, permettant à son époux de constater qu'elle s'était déjà assurée de l'essentiel. Plus vite elle guérirait, plus vite elle pourrait de nouveau faire face à leurs ennemis et combattre. Magdalena contre elle, la brune entreprit de patienter en laissant sa rage couver sourdement, son regard d'ordinaire si clair et pétillant se posant avec un voile de ténèbres sur les barreaux qui les retenaient, échafaudant de nombreux plans d'évasion et de bataille Les heures durant lesquelles on les laissa à leur sort furent salutaires pour son bras qui déjà se remettait rapidement, la cassure s'étant en grande partie ressoudée, elle savait que s'ils survivaient jusqu'à la prochaine nuit, elle pourrait compter sur son bras pour se défendre... mais c'était sans compter sur le sort qu'on leur réservait.

Lorsque les soldats entrèrent dans la cellule plusieurs heures après y avoir jeté l'immortelle, celle-ci se leva d'un bond pour tenter de les empêcher de toucher à la rousse qu'elle protégea férocement, ses crocs parvenant à arracher plusieurs morceaux de chair avant qu'on ne l'immobilise de force contre un mur, l'entravant de telle sorte que ses crocs finirent par claquer dans le vide et qu'elle se força à retrouver un calme aussi immédiat qu'elle n'avait été prompte à s'agiter. Lyuba n'était pas de ceux qui dépensent inutilement leur énergie en tirant sur des chaines qu'elle savait capable de la retenir, pour autant son regard perçant se riva à la silhouette de la nouvelle venue, consciente qu'il s'agissait là d'une exécutrice des basses besognes, très certainement un bourreau ou son équivalent. La laissant parler à loisir, elle eut une expression de mépris hautain lorsque la femme lui caressa la joue, un sombre sourire d'anticipation ourlant alors ses lèvres sur ses crocs encore ensanglantés.

- Si vous croyez que l'un d'entre nous vous révèlera quoi que ce soit, c'est que vous nous connaissez bien mal.

L'amusement cynique le disputait au mépris et à une certaine fierté, tandis que le regard de Lyuba se portait au-delà de son ennemi pour se poser sur Yulian à qui elle adressa un sourire teinté d'amour et de confiance. Il était difficile de deviner si oui ou non elle éprouvait la moindre peur, rien ne semblant se dégager d'elle en-dehors d'une fureur contenue et du mépris qu'elle avait pour leurs ennemis, mais par ce seul échange avec son époux elle espérait que celui-ci comprenne sa détermination à ne pas céder. Son attention se reporta ensuite sur la brune bouclée à qui elle adressa un sourire moqueur.

- J'espère être là lorsque votre Maître vous tuera pour avoir échoué dans votre mission, je suis sûre que ça sera très amusant. La déception dans son regard sera votre dernier souvenir de lui, quel dommage.

Provoquer n'était sans doute pas une bonne idée, mais Lyuba n'avait jamais aimé donner la plus petite satisfaction à l'ennemi et ce n'était pas cette nuit qu'elle commencerait, quand bien même ainsi enchainée debout contre un mur elle ne pourrait demeurer digne passé plusieurs nuits. Sa plus grande crainte ne résidait d'ailleurs pas tant dans les souffrances qu'elle et Yulian endureraient -oh comme elle allait leur faire payer pour tout ça!- non, elle redoutait surtout que Magdalena ne parvienne pas à supporter de les voir souffrir, eux, et qu'elle ne craque. Le couple connaissait les pièges de la souffrance psychologique et émotionnelle, ils savaient parfaitement qu'on utiliserait leur amour réciproque pour les pousser à stopper la souffrance chez leur conjoint, mais qu'en serait-il de la jeune infante de Lucrezia ?

- Vous vous en êtes pris à la mauvaise famille.

Affirma-t-elle pour se donner davantage de courage encore, défiant la brune du regard, son envie de lui ôter son sourire démangeant ses crocs qui n'avaient pas encore eu leur ration suffisante de sang.



The only thing you need
is a big great laugh
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [CHAPITRE 2 - MJ] LIENS DU SANG   

Revenir en haut Aller en bas
 
[CHAPITRE 2 - MJ] LIENS DU SANG
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☾ L.R.T.H ☾ :: new abbotsford : la cité intérieure :: Fraser District :: Repaire du Bourreau-
Sauter vers: