AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Maintenance prévue vendredi 28 septembre. Nouveau design et chapitre 2 !


Partagez | 
  Premiers entrainements [PV Erik]Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Lyuba Sakharov
vampire type 2
☾ âge : 628
☾ métier : Stratège et tacticienne
☾ origines : Russe
☾ statut : Mariée


☾ avatar : Jaimie Alexander
☾ arrivée en enfer : 01/06/2018
☾ missives : 792
☾ tickets : 1063
☾ crédits : Amber - Bazzart


avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t479-lyuba-sakharovhttp://lrth.forumactif.com/t498-lyuba-sakharov-trompeuses-apparences
MessageSujet: Premiers entrainements [PV Erik]   31.08.18 8:35

Premiers entrainements
avec @Erik Landseer.

1779 - Italie

Cela faisait plus d'un an et demi à présent que la dame Lyuba Sakharov connaissait le sir Yulian De Gyllenberg et qu'ils se "fréquentaient", avec l'approbation de la mère de la jeune femme demeurant en Russie ainsi que de la noble chaperonne italienne Dame Rosa. Il y avait quelques mois de cela, l'humaine avait découvert la vérité sur la nature vampirique du Scandinave et si l'on aurait pu croire que cela la ferait fuir, elle qui semblait s'être tant attachée à lui, ce fut tout l'inverse au contraire et elle ne s'inquiéta nullement de cette part de ténèbres qui allait de paire avec le quotidien du géant blond. Il faut dire qu'il n'avait jamais été mal intentionné à son égard, l'avait même protégée et défendue plus d'une fois, ne serait-ce déjà que lors de leur toute première rencontre lorsque Alexei avait voulu défier son créateur en blessant l'humaine sous ses yeux, ce qui lui avait valu une torture et un enfermement de longue durée dans le sous-sol gardé de la demeure des Gyllenberg. En un an la Russe, bien que mortelle, avait su se faire naturellement une place au milieu du groupe que formait l'homme qu'elle aimait et ses infants, une puissante amitié la liant notamment à Lucrezia, les deux jeunes femmes étant aussi complices que deux sœurs inséparables, ce qui n'empêchait pas la mortelle d'échanger avec les autres membres de cette famille dont elle découvrit la véritable nature sans que cela ne change quoi que ce soit. Oh bien sûr, certains s'étaient inquiétés qu'elle ne fasse un faux pas et révèle toute la vérité, mais son intelligence et sa prudence prouvèrent au fil des semaines qui s'écoulèrent qu'il n'y avait rien à craindre de ce côté-là et la vie reprit son cours normal.

Erik était l'un de ceux avec qui la Russe s'entendait particulièrement bien. Deux forts tempéraments, une tendance à la défiance tout en demeurant respectueux envers Yulian, ils avaient plusieurs points communs et la volonté d'indépendance naturelle de la jeune femme ne manqua pas de la pousser, une nuit qu'elle l'avait surpris en plein entrainement, à lui demander de la former à son tour. Il avait fallu convaincre le Scandinave qu'elle ne risquait rien et l'intéressée ne manqua pas de rassurer son monde lorsque, prenant par surprise un Erik un peu trop confiant, elle lui décocha un coup dans l'entrejambe qui arracha un éclat de rire général, quoique compatissant, prouvant ainsi que Lyuba n'était pas juste une "petite dame" qu'il fallait ménager et qu'elle saurait apprendre à ses côtés sans danger. Bon joueur, le vampire davantage blessé dans sa fierté que par le coup maladroit qui lui avait été porté avait accepté de la former et l'accord de son créateur leur permit de s'y mettre dès le lendemain. Les premières semaines furent compliquées, les muscles de Lyuba n'étaient pas habitués à être sollicités et il fallut d'abord renforcer son corps avant d'espérer pouvoir commencer à apprendre le combat. Puis le temps aidant et l'entrainement faisant son œuvre, ce fut d'abord les déplacements et les esquives que Erik lui enseigna, faisant fi de l'impatience de l'humaine qui s'appliquait malgré tout, jusqu'à-ce que le niveau soit suffisamment convenable pour qu'ils passent aux réponses après les parades, puis l'attaque réelle et, enfin, le maniement des armes. Plusieurs mois s'étaient écoulés et si il fallu beaucoup de poudre pour dissimuler les marques que les entrainements laissèrent parfois quand accidentellement Erik touchait le visage de la jeune femme, le fait demeura que Dame Rosa n'en su jamais rien et qu'ils continuèrent ainsi sans jamais être interrompu.

Cette nuit-là, Lyuba arriva à l'heure à la demeure de Yulian et, après avoir salué les membres de la famille et profité de la présence du Scandinave dont elle ne se lassait jamais, elle s'arracha à lui pour aller retrouver Erik qui l'attendait dans la salle d'arme, non sans se changer au préalable pour passer une tenue de combat plus appropriée. Elle salua le vampire avec son large sourire ravi habituel, toujours heureuse de le retrouver pour ces entrainements dont elle était friande, commençant par s'échauffer les articulations en faisant quelques mouvements appropriés.

- Alors, qu'est-ce que nous allons faire ce soir ?

L'immortel ne manquait jamais d'inspiration quand il s'agissait de leurs séances, mais l'un de ses frères était venu lui souffler une fois que Erik ne faisait pas seulement que lui apprendre des choses, il évoluait également en sa compagnie et, sans doute parce qu'il voulait partager avec elle, ne manquait pas de se documenter de son côté lorsque l'occasion lui en était donné. Nul doute que lorsqu'elle serait suffisamment prête, Erik pourrait compter sur elle en cas de besoin, même si cette idée déplairait forcément à Yulian. En attendant ils avaient fort à faire et la Russe entreprit de sautiller doucement sur place en respirant fortement, ses longs cheveux noués sommairement dans son dos en une queue de cheval plus pratique qu'esthétique.

©lastroadtohell


The only thing you need
is a big great laugh
Revenir en haut Aller en bas
Erik Landseer
vampire type 2
☾ âge : 38 ans - 684
☾ surnom : Rik ou Grand Veneur
☾ métier : Grand Veneur du Roi de New Riverlake, accessoirement de la Reine, autrement dit chasseur d'Enragé
☾ créateur : Yulian Gyllenberg
☾ esclaves : Noah Green
☾ compétences : la chasse, la traque, le combat, la guerre
☾ arme fétiche : Une épée à double tranchant
☾ origines : Saxonnes
☾ statut : célibataire


☾ avatar : Charlie Hunnam
☾ couleur : #006666
☾ arrivée en enfer : 11/06/2018
☾ missives : 76
☾ doubleface : Ramona Zeman
☾ tickets : 188
☾ crédits : avengedinchains


☾ liens : ☾ Dimitri Voltchenkov
☾ Lucrezia Darra
☾ Yulian Gyllenberg
☾ Lyuba Sakharov
☾ Et encore toi !

☾ rp en cours : ☾ c'est en cours ☾
Noah
Dimitri
Lyuba
Victoria


avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t518-erik-landseer-warriors-don-t-show-their-heart-until-the-axe-reveals-ithttp://lrth.forumactif.com/t564-erik-landseer-warriors-don-t-show-their-heart-until-the-axe-reveals-it#13584
MessageSujet: Re: Premiers entrainements [PV Erik]   02.09.18 21:00

Patientant péniblement, Erik ne cessait de piétiner. Le regard que lui jetait son compagnon et frère en disait long sur l'exaspération de ce dernier quant au Saxon. Assis sur un tonneau, l'Italien regardait son blond de frère tourner et retourner sur lui même, expression suprême de sa hâte. Ce jeune sot était excité comme un gamin. Jeune sot. Voilà bien le qualificatif auquel il avait eu droit lorsqu’il avait exposé son idée à son créateur. Yulian avait tout d’abord refusé, catégorique. Puis il avait pesté. Non, c’était dangereux, elle pouvait se blesser. Elle pouvait se blesser. Là, se trouvait toute la problématique de cette idée qu’Erik jugeait fabuleuse. Elle. Lyuba.
Lyuba était humaine. Ce qui rendait la chose dangereuse. Toutefois, Erik avait confiance en la jeune femme. A force de la côtoyer et de l’entrainer, il la jugeait apte, téméraire juste ce qu’il fallait, et le pied sûr. Alors il avait défendu son idée avec conviction. Il ferait attention, il prendrait soin d’elle, et Arturo serait là aussi, pour veiller sur elle. Yulian avait finalement cédé. Erik doutait que ce soit ses arguments et ses suppliques qui avaient eu raison de son créateur. Non, il mettait ce soudain revirement sur le compte de Lyuba elle-même. Fière et forte de son tempérament, le Scandinave se doutait qu’il aurait eu droit à des remarques si la jeune femme avait appris le refus de celui qu’elle aimait. Argument majeur : elle allait s’amuser.
Car Erik en était certain. Elle s’amuserait !

Depuis le temps qu’il la fréquentait, l’Anglais ne cessait de s’émerveiller de la créature pimpante, et pleine de caractère qu’était la Russe. Il était, il fallait l’admettre, complètement sous le charme et ne comprenait que trop bien l’attirance de Yulian pour la brune. Son caractère, malgré sa beauté captivante, faisait d’elle un être des plus troublant et attirant. Fière, impétueuse, elle avait cet esprit que beaucoup d’hommes admiraient sans oser jamais l’admettre et que nombre de femmes jalousaient. Une femme moderne, trop moderne pour une époque si troublée. C’est pourquoi, lorsque la jeune femme lui avait demandé de lui apprendre à manier les armes, à se défendre, il avait été séduit par l’idée. Une femme capable de se défendre, voilà qui était une chose novatrice. Une véritable avancée vers l’avenir, un grand pas pour l’émancipation des femmes ! Qu’il aurait aimé voir son épouse capable de si grandes choses ! Qu’il aimerait savoir, qu’un jour, sa fille serait capable de se défendre, et ne serait pas obligée de subir le poids des hommes. Alors à défaut de sa fille qu’il ne reverrait sans doute jamais, et par affection pour son créateur et sa jeune compagne, il avait accepté. Et puis… il fallait l’admettre, la Russe ne manquait pas de répondant, ses testicules pouvaient par ailleurs en témoigner. Sans rancune, Erik avait alors passé des semaines à enseigner ce qu’il savait, puis à partager avec Lyuba ce qu’il apprenait lui-même. Au fil des nuits, elle était devenue une partenaire, et aujourd’hui il venait même à la considérer comme une amie. C’est pourquoi il avait tant insisté auprès de Yulian.

Lorsque la jeune femme arriva, il lui offrit un grand sourire. Le sourire d’un homme qui retourne soudainement en enfance et s’apprête à faire des bêtises. Le sourire d’un homme avide de faire découvrir son univers et la noirceur de la nuit à son amie. Il ne put que lancer un regard amusé à Arturo en voyant la brune sautiller sur place. Elle commençait naturellement l’échauffement. D’un geste il demanda à son compagnon d’apporter un manteau pour la jeune femme.

« Ce soir, nous sortons ! Couvre toi. Tu auras tout le temps de t’échauffer sur le trajet. »

Enfilant lui-même un manteau, plus pour les codes que par crainte du froid, il lui tendit le bras et se dirigea vers la porte.

« Je te préviens que j’ai bataillé dur pour avoir l’autorisation de cette excursion. Ma tête est en jeu, et ce n’est pas une métaphore. Arturo nous accompagne. Sa tête aussi est en jeu. »

Le concerné afficha un sourire résigné. S’il suivait son frère dans son idée, il était bien moins confiant que l’Anglais quant aux capacités de l’humaine. Une fois dehors, les deux hommes conduisirent leur protégée jusque sur le port en passant par de nombreuses rues détournée. La nuit était belle, claire et fraiche. Et que la ville était belle à moitié endormie. Fendant la nuit avec allure et discrétion il parvinrent aux quais, où lâchant le bras de Lyuba, Erik s’engagea au devant d’un pas assuré. Il finit alors par s’arrêter au pied d’un grand voilier. Le bâtiment possédait plusieurs mats dont l’ombre s’imprimait majestueusement sur la nappe d’étoiles. Et doucement, le géant des mers tanguait, bercé par la brise et le clapotis régulier de l’eau. Erik se frotta les mains, plus par excitation que par réelle fraicheur. Il se tourna alors vers sa compagne, attendant quelque chose, ou quelqu'un.
« Ça va ? Tu n’as pas froid ? » Alors, fier de lui il exposa son plan. Cette judicieuse idée.
« Tu vois ce navire ? C’est le Maria Sposata, un navire de commerce. C’est notre terrain d’entrainement de ce soir. » Sur le pont du navire, quelque chose s’agita. Des bruits sourds, un pas chaloupé, avant qu’un cordage ne bascule dans le vide, non loin d’eau. Un homme apparut alors à la lisse, et doucement entreprit la descente. Erik en profita pour exposer la suite de son idée. « Tu es très habile au corps à corps, et avec une arme. Mais en combat, si il y a une chose qu’on ne maitrise pas, c’est bien l’environnement. Dans notre salle d’arme, depuis le temps, tu connais les lieux, le moindre espace entre les tapis, la moindre latte bancale, le moindre dénivellement dans le sol. Mais si tu dois être amenée à te défendre dehors… » Il laissa planer ses mots comme une menace. Rien que l’hypothèse d’une telle situation l’effrayait. Par affection pour Lyuba. Par ce que Yulian ferait à l’imprudent qui oserait s’en prendre à sa belle. Il en frissonna. « Ce soir, tu vas développer ton équilibre. Tu es une excellente danseuse, mais ce soir c’est dans le mat que tu danseras. Avec Arturo on t’a organiser un petit parcourt d’obstacle. Et dès demain, tu auras le pieds aussi marin que moi ! » Ah qu’il était content de lui !

L'homme qui descendait le navire parvint enfin jusqu’au ponton, et traina sa carcasse jusqu’aux vampires et leur compagne.

« Signori. J’ai préparé comme vous avez dit. Tous les hommes ont quartier libre. Personne à bord. »

« Je vous remercie Capitaine. »

« Le quart reprend alle cinque. »

« Nous serons parti Capitaine. » Erik le gratifia d’un sourire et laissa Arturo commencer à grimper la corde. Plongeant la main sous son manteau il donna à l’homme une bourse retentissante de pièce, puis l’attrapa brutalement par le bras lorsque ce dernier se détourna.

« Si tu parles de ça à qui ce soit, de ce que tu as vu à qui que ce soit, je te pends par les pieds, te saigne à blanc et jette ton cadavre lesté aux poissons. Est-ce que c’est clair ? Tu sais ce que je suis n’est-ce pas ? »

« Si, si, signore. Je vous promets. »

Finalement, il lâcha l’homme avec dédain, plein de menace. Erik n’aimait guère terroriser les gens, et encore moins apparaitre si menaçant aux yeux de la Russe. Mais il était nécessaire, pour lui, comme pour elle, que leur petite escapade reste secrète. D’un regard froid il observa l’homme quitter les docks, puis il se tourna vers Lyuba et lui offrit un grand sourire.

« Prête ? »


If it's a Death
from a Saxon hand that frightens you, stay home.
Revenir en haut Aller en bas
Lyuba Sakharov
vampire type 2
☾ âge : 628
☾ métier : Stratège et tacticienne
☾ origines : Russe
☾ statut : Mariée


☾ avatar : Jaimie Alexander
☾ arrivée en enfer : 01/06/2018
☾ missives : 792
☾ tickets : 1063
☾ crédits : Amber - Bazzart


avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t479-lyuba-sakharovhttp://lrth.forumactif.com/t498-lyuba-sakharov-trompeuses-apparences
MessageSujet: Re: Premiers entrainements [PV Erik]   09.09.18 10:43

Premiers entrainements
avec @Erik Landseer.

Arturo assistait régulièrement à leurs séances d'entrainement, d'abord sporadiquement au début et plus par curiosité d'autre chose, puis progressivement sa présence s'était faite plus grande, plus longue et, désormais, il ne se passait pas trois nuits sans qu'il ne soit présent, s'amusant de voir l'humaine et l'immortel échanger des passes d'arme et des coups, appréciant de voir l'évolution de ces deux enthousiastes qui semblaient à la fois sérieux et joueurs dans leur apprentissage. Ce soir encore il était là et la brune n'avait pas manqué de le saluer en entrant dans la pièce, commençant à s'échauffer avant de s'interrompre aussitôt en entendant Erik parler de sortir, notant son grand sourire qui cachait forcément quelque chose : la dernière fois qu'il lui avait sourit de la sorte, c'était lorsqu'il lui avait montré une magnifique arbalète de chasse améliorée pour le combat et qui s'avérait bien plus discrète qu'une arquebuse ou un pistolet, surtout lorsqu'il s'agissait d'être le plus silencieux possible. Saisissant le manteau tendu par Arturo, qu'elle remercia gentiment, elle s'habilla rapidement et sortit au-dehors avec les deux hommes, non sans hausser un sourcil tandis qu'elle écoutait son partenaire d'entrainement parler de leurs têtes qui se jouaient ce soir. Un simple regard à l'italien suffit à la Russe pour comprendre partiellement la situation.

- Mon pauvre Arturo, qu'a-t-il encore dit pour te convaincre ? Tu es bien trop gentil avec ton frère.

Elle connaissait désormais les liens qui unissaient les membres de la famille de Yulian et le moins qu'elle pouvait dire, c'était qu'ils étaient assez unis et soudés, à l'exception de Alexei bien sûr, celui-là elle ne risquait pas de le revoir de sitôt et c'était bien mieux ainsi. Le froid du dehors ne l'atteignit pas grâce au manteau et Lyuba marcha d'un pas tout aussi rapide que les deux vampires, s'étant habituée à caler son rythme sur le leur, car ce n'était qu'ainsi qu'elle pourrait progresser, en se hissant à leur niveau et non l'inverse. La nuit était d'un calme des plus agréables, c'était là une chose qu'elle appréciait énormément depuis que son existence tournait autour de Yulian et de sa famille d'immortels, vivant davantage selon leurs horaires que ceux des humains. Rares étaient les fois où la Russe avait pu se rendre au port depuis qu'elle était arrivée en Italie et la vision de cet endroit d'ordinaire si agité en journée, mais si calme la nuit, la happa dans un bref instant de contemplation. Le doux ressac de l'eau contre les pierres des murs et les coques des bateaux, les sombres silhouettes de ceux-ci tanguant doucement sur les flots, le ciel étoilé qui se reflétait dans l'encre noir de la mer, insondable et mystérieuse, presque effrayante quelque part faute de savoir ce qui pouvait se tapir sous la surface, tout cela fascina la jeune femme qui porta sur l'ensemble un regard rêveur et paisible.

« Ça va ? Tu n’as pas froid ? Tu vois ce navire ? C’est le Maria Sposata, un navire de commerce. C’est notre terrain d’entrainement de ce soir. »

La Russe cligna des yeux à cette annonce et reporta son attention sur le navire en question, notant les pas sur le pont, la silhouette indéchiffrable pour l'instant, le cordage jeté sans ménagement tel une invitation à monter à bord, alors qu'un homme descendait sur le quai, venant ensuite dans leur direction tandis que Erik expliquait à son amie le détail du projet qu'il avait concernant l'entrainement de ce soir.

« Ce soir, tu vas développer ton équilibre. Tu es une excellente danseuse, mais ce soir c’est dans le mat que tu danseras. Avec Arturo on t’a organisé un petit parcourt d’obstacle. Et dès demain, tu auras le pieds aussi marin que moi ! »

Lyuba en resta presque bouche bée de surprise et porta son attention sur Arturo qui hochait la tête, non sans son léger scepticisme habituel qui dans ce cas précis se comprenait parfaitement. Ce n'était pas en une nuit qu'une humaine pourrait avoir le pied marin, quand bien même la jeune femme se savait assez douée et avec un talent intuitif en ce qui concernait ce genre de choses. L'optimisme presque aveugle du blond la touchait cependant et elle eut un sourire attendri, acquiesçant finalement aux dires de son partenaire d'entrainement avant d'emboiter le pas à l'italien qui se dirigeait vers la corde à laquelle il grimpa avec une agilité déconcertante. La Russe s'apprêtait à l'imiter, mais la curiosité la poussa à écouter la conversation entre le Capitaine du navire et Erik, plissant les yeux en voyant ce dernier menacer le premier, notant la peur chez l'humain avant qu'il ne détale rapidement. Puis le blond reporta sur elle un visage bien plus amical, un large sourire aux lèvres qui en disait long sur ce manège qu'il venait de faire pour terroriser l'homme : l'existence des vampires ne devait pas être révélée, la menace n'était qu'une façon comme une autre de décourager les plus malléables à garder le silence.

- Bien sûr, je t'attendais juste.

Le taquina-t-elle avant de grimper à la corde, se hissant rapidement pour une humaine, même si assez lentement pour un vampire, grimpant le rebord du bastingage pour glisser ensuite sur le pont supérieur en soufflant, ôtant le manteau qui gênait déjà ses mouvements et le posant avec précaution sur un tonneau arnaché à proximité. Un regard circulaire lui permit de constater que l'endroit était effectivement très différent de la salle d'arme, que cela soit par les obstacles ou la nature du sol sur lequel se posait ses pieds, les bruits nouveaux que le vent provoquait en passant entre les cordages, les vagues contre la coque provoquant un clapotis presque dérangeant tant on avait l'impression que quelque chose sortait de l'eau non loin de là. Un frémissement parcouru le dos de Lyuba qui ne se sentit d'abord pas très à l'aise face à l'inconnu, la peur tentant de s'insinuer dans ses veines tandis qu'elle se forçait à un air plus ferme, le regard déterminé alors qu'elle commençait à arpenter le pont, prudente malgré tout dans ses déplacements, comme craignant de voir surgir un monstre marin ou quelque chose d'approchant.

- Tu as déjà été marin Erik, c'est ça ? Et toi Arturo ?

S'occuper l'esprit, voilà quel était le meilleur moyen de s'habituer à l'obscurité qui régnait dans cet endroit et qui était un avantage certain pour les immortels, l'inverse étant vrai pour la jeune femme qui bénissait le clair de lune aux trois quarts plein qui lui permettrait bientôt de s'habituer à son environnement qu'elle percevait un peu mieux à chaque seconde qui passait. Une seule nuit, c'était sans doute le seul temps dont ils disposaient pour ce type d'entrainement s'ils ne voulaient pas attirer l'attention, autant dire qu'elle avait intérêt à mettre ces heures à profit.

©lastroadtohell


The only thing you need
is a big great laugh
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Premiers entrainements [PV Erik]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Premiers entrainements [PV Erik]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☾ L.R.T.H ☾ :: autour de new abbotsford :: Flashback-
Sauter vers: