AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

HEINRICH ZACHOW ☾ on the righteous side of hell

 :: Visages & Histoires :: Histoire :: Validés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
02.12.18 16:10
Vampire type 4
Heinrich Zachow
☾ âge : 480 ans. en paraît 38.
☾ surnom : l'ange déchu.
☾ métier : légat.
☾ lieu de vie : Fraser District
☾ créateur : dimitri voltchenkov.
☾ esclaves : esteban rosa
☾ arme fétiche : gladius qui ne le quitte pas. épée forgée par son esclave en campagne.
☾ origines : allemandes.
☾ statut : célibataire.
HEINRICH ZACHOW ☾ on the righteous side of hell Tumblr_pc4u1oun6L1w3f6gvo3_400
☾ avatar : volker bruch.
☾ couleur : #666633
☾ arrivée en enfer : 02/12/2018
☾ missives : 65
☾ doubleface : thebes ouaset - ephraim lawrence.
☾ couronnes : 57
☾ crédits : /
HEINRICH ZACHOW ☾ on the righteous side of hell D19837-A0-D14-F-4616-83-C8-173911-E96318
☾ rp en cours : .
esteban rosa #2
topic commun
☾ liens : .
alec kishiev (frère)
bram shepherd. (respect et admiration)
dimitri voltchenkov. (père)
esteban rosa. (jouet)
ismaël hopkins. (n°8/frère)
khaterina voltchenkov (soeur)
kresnik crane (ami)
lucrezia darras. (reine)

Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t896-heinrich-zachow-on-the-righteous-side-of-hell

Heinrich Zachow
Volker Bruch

©️️️nepenthès
prénom & nom : Heinrich Zachow. Il a été prénommé ainsi en l'honneur de son aïeul qu'il n'a jamais connu mais qui était un musicien de l'Alta Capella de Leipzig.

âge réel : né le 4 novembre 1906 à Eilenburg (Allemagne), il est désormais âgé de 480 ans.

âge physique : pour son plus grand malheur, il conservera à jamais le corps et l'apparence d'un jeune homme d'un quasi quarantenaire, ayant été transformé à l'âge de 38 ans.

origines : allemandes, il a cependant passé son existence à voyager dans tous les pays d'Europe en ayant fait un érudit particulièrement ouvert sur le monde, maîtrisant aussi bien l'allemand que l'italien, le français que l'anglais. Extrêmement attaché néanmoins à l'Empire Germanique en dépit de la décadence à laquelle il a assisté, voire y a participé.

rang dans la hiérarchie : type 3.

métier : Légat, il est un homme de terrain, ce qui lui permet de penser à autre chose que ce dont on attend de lui dès qu'on apprend son identité.

statut : célibataire et en apparence asexuel, pour des raisons évidentes.

arme fétiche : un gladius qui lui a été offert par Joseph-Ferdinand de Habsourg-Toscane, prétendant au titre de Grand Prince de Toscane, qu’il conserve précieusement sous son oreiller. Ainsi qu’une épée qui a été forgée spécialement pour lui.


vampire de la cité
mélomane ; Issu d’une famille composée exclusivement de musiciens et compositeurs, Heinrich a été élevé au son harmonieux des instruments de musique et des douces vocalises de sa mère et de ses sœurs. Excellent chanteur, sa voix est reconnue comme l’une des plus belles et des plus angéliques ayant jamais résonné sur Terre. Malheureusement pour son entourage, il ne supporte plus le moindre son ressemblant de près ou de loin à de la musique et refuse obstinément de chanter, préférant même s’arracher les cordes vocales.
 control-freak ; il ne supporte pas qu'on ne lui obéisse pas quant bien même ses ordres apparaissent sans logique. Il aime avoir des personnes sous sa coupe et sous ses ordres, raison sans doute pour laquelle il a souhaité se mettre au service de Lucrezia et notamment prendre le poste de Légat. Avoir des hommes sous ses ordres lui procure une sensation de pouvoir et un apaisement qu'il ne saurait définir ou comparer. Mais ce qu'il préfère le plus, c'est avoir une maîtrise totale et parfaite de ses esclaves qu'il soumet à un très jeune âge. Il est particulièrement important de savoir les briser afin de les rendre vulnérables et entièrement dévoués.
 insensible ; cela apparaît sans doute surprenant lorsqu'une voix peut dégager autant d'émotions et peut surtout emporter ceux qui l'écoute dans des méandres de sentiments, mais Heinrich est insensible à tout et tous. Cela a sans doute à voir avec cette diminution physique qui le hante, cette dernière ayant conduit à lui retirer toute empathie pour autrui. Peu importe s'il fait souffrir autour de lui, peu lui importe ce qu'il fait ressentir autour de lui. Il ne ressent rien. Il part donc du principe que les autres ne ressentent pas davantage.
 haine de soi ; Ca n’a pas commencé immédiatement. Il n’a pas eu conscience de sa diminution très rapidement. Pour lui, c’était une chose qui n’avait rien d’exceptionnelle. Au fur et à mesure des années cependant, il a réalisé la frustration dans laquelle sa condition de demi-homme le plaçait. S’il pouvait effectivement tirer des plaisirs de la chair, il ne pouvait enfanter. Lors de sa transformation, il crut, l’espace d’un instant, dans une naïveté sans le moindre doute candide, qu’il deviendrait quelqu’un d’autre, qu’il serait enfin entier. Sa condition d’immortel n’a cependant fait qu’accentuer la haine sans nom qu’il éprouve à son égard. Il ne supporte pas qu’on le touche. Il refuse qu’on le regarde trop longtemps. Il se trouve d’une laideur sans nom. Et quitte à être, à ses yeux, un monstre, il a fini par en devenir un.
 fidèle ; Heinrich n’a cependant pas que des défauts. Peut être cela vient-il de ses origines germaniques mais il est d’une loyauté et d’une fidélité sans nom. Entièrement dévoué à sa famille, même s’il ne vit plus avec cette dernière, il n’en demeure pas moins qu’il se considère toujours comme un membre des Voltchenkov et gare à qui aura une mauvaise parole à leur encontre, y compris à l’égard de n°8. S’il est incroyablement loyal à sa famille, il l’est plus encore à Lucrezia qu’il a choisi de servir volontairement sans une once de réflexion tant elle l’a toujours fasciné et qu’il l’a toujours admiré en secret. Si sa confiance est difficile à gagner et son amitié plus encore, une fois que vous les avez obtenus, elles ne sont jamais retirées quoi qu’il puisse se passer, quelle que soit les trahisons subies.




newabbotsford : infant de la dynastie Voltchenkov, prince de New Riverlake, il aurait pu décider d'y rester et d'y servir celui qu'il considère comme son père et pour lequel il doit tout. Néanmoins, il ne supportait plus cette existence qu'il était amené à traverser, un goût de cendres dans la bouche. Du temps de son humanité, il avait toujours voyagé, de cour en cour, de pays en pays. Un individu ne pouvait restait en place. Lorsqu'il décida de rejoindre New Abbotsford, le but était de recommencer une nouvelle fois, de repartir de zéro, bien loin de ce qu'on attendait de lui. Son choix se porta naturellement sur Lucrezia dont l'aura l'avait toujours fasciné et avec l'aval de son père, il entra au service de cette dernière à la seule condition de pouvoir aller sur le terrain. Il ne voulait plus de l'atmosphère chanvrée des salons. Il avait besoin de grand air, de fatigue, de douleur pour ne plus penser à sa souffrance. S'il apprécie la Cité, il n'est jamais plus en paix que lorsqu'il est en extérieur. Les grands espaces le rassurent autant qu'ils l'intriguent.

marché noir : Si Heinrich est au courant de l'existence du marché noir, il n'en fait pas grand cas. Cela n'a rien d'étonnant en ce qu'il a tout ce qu'il désire ou peut obtenir tout ce qu'il désire. Il n'a pas besoin de grand chose et sans doute, à un autre temps, il aurait cherché à obtenir des instruments de musique, des partitions, souvenirs brumeux d'un passé sur lequel il a désormais tiré un trait. Nul besoin donc d'activer ce dernier.

humains : la vie humaine n'a que peu de valeur à ses yeux. Pour Heinrich, ces derniers n'ont pas plus d'importance que ne l'aurait une mouche. Il voit uniquement en eux des outils, des moyens pour assurer sa subsistance ou pour atteindre ses objectifs d'expérience, de manipulation ou de plaisir. Ils sont disposables et absolument remplaçable. A l'exception peut être de celui qu'il a élevé comme le fils qu'il ne pourrait jamais avoir et n'aura jamais, celui qu'il voyait comme un héritier jusqu'à ce que le désintérêt à son encontre le touche à son tour.

vampires : autant être honnête de temps en temps, même s'il est coincé dans cette vie éternelle avec un corps qui le répugne, il apprécie le pouvoir et l'immortalité qui est désormais son quotidien. Il ne s'est jamais senti aussi puissant qu'il ne l'a été depuis que Dimitri l'a transformé. Il aime la terreur qu'il est capable d'inspirer à autrui. Il tire plaisir de l'exécution des ordres qu'il formule. Et l'élixir sanguin n'a pas de pareil, même avec le vin le plus divin qu'il lui ait été donné de goûter dans les plus hautes sphères du monde. Surtout lorsque la peur l'a distillé peu de temps auparavant.

enragés : la première fois qu'il a croisé une telle créature, il n'a pas paniqué, le prenant pour un humain coriace ou un nouveau né ayant du mal à se contrôler. Il n'était pas si éloigné de la réalité. En sa qualité de Légat, l'amenant à en croiser assez souvent, il en a combattu une bonne trentaine et, contrairement à certains des soldats dont il a la responsabilité, ces derniers ne lui font pas le moindre peur. Il a appris à lutter contre eux. Il a appris à les tuer. Il a appris qu'il valait toujours mieux que l'autre meurt.


on the wrong side of heaven and the righteous side of hell

n°1 – 1913, Italie
« Avvicinati. » L’enfant observa celui qui venait de lui adresser la parole, les sourcils froncés, refusant de s’approcher en dépit de l’ordre que ce vieux monsieur gras et qui sous une allure luxueuse émettait une odeur que les parfums capiteux dont il s’était paré ne parvenaient pas à dissimuler. Il sentit la main tremblante de son père se poser dans son dos afin de le rapprocher de l’inconnu. Il n’en avait pas envie mais il avait toujours obéi à son père. Parce qu’il savait ce qui était bon pour lui. Et parce que s’il ne le faisait pas, ses joues brûleraient de douleur durant des heures. Et il n’avait pas envie de pleurer. Les petits garçons, ça ne devait pas pleurer. Les paroles de sa mère n’avaient de cesse de tourner en rond en lui, paroles emplies de sagesse peut être mais qu’un enfant ne voulait pas entendre lorsqu’il était en train d’enterrer son canari préféré. Il obéit cependant et s’approcha sans faire montre de mauvaise volonté si ce n’est son petit nez retroussé pour ne pas être assailli d’odeurs trop fortes et trop contradictoires. « Bellissimo. » Il ne put s’empêcher de grimacer lorsque le vieux monsieur lui pinça fortement les joues rondes d’une enfance qui d’ici peu viendrait à s’effacer. « Ora, voglio che tu canti per me. » Le délicat enfant se retourna vers son père, les sourcils froncés. Il ne comprenait pas ce qu’il voulait de lui. Il avait peur de demander ce qu’il souhaitait de sa part. Il avait entendu tellement de choses parmi ses camarades et ses amis de chant. On lui avait dit que le Grand-Prince de Toscane était difficile et qu’il était rare de lui plaire, de ravir ses oreilles mélomanes. Bon nombre d’enfants avait défilé. Bon nombre d’entre eux avait vu leur rêve de gloire et de célébrité s’effondrer. Certains avaient même évoqué des choses que Heinrich refusait d’admettre : c’était bien trop horrible. Son père avait tenté de le rassurer mais il n’avait pu dissimuler l’importance que cette entrevue constituait pour lui et sa famille. Même s’ils étaient une famille de musiciens connus et reconnus, qu’ils avaient été placés sous la protection de Haendel, il demeurait que la vie n’était guère aisée pour eux. Tous les espoirs reposaient sur sa voix d’ange. Un poids bien trop lourd pour les frêles épaules de cet enfant malingre. Son père se pencha et lui murmura dans le creux de l’oreille : « Il veut juste que tu chantes pour lui. » L’enfant s’humecta les lèvres, demeurant suspicieux. Quelques secondes à observer le regard bienveillant et encourageant de son père qui ne lui avait jamais menti, il finit par se mettre en place aux côtés du piano. Pourquoi commencerait-il aujourd’hui ?

« Nein. Nein. Nein. » L’enfant avait beau hurlé de ses poumons, criant si fort que sa voix déraillait. Se débattre de toutes les forces dont ses petits membres fins le lui permettaient. Pleurer de plus de larmes que son corps ne pourrait jamais compter. Mais rien n’y faisait. La sentence était implacable. Il ne comprenait pas l’italien. Mais dans cette pièce sombre, il comprenait ce que le Grand Prince avait indiqué à son père avec une fascination certaine. Heinrich pensait avoir réussi l’exploit d’intéresser et d’émouvoir l’italien. Il pensait que lui et sa famille seraient récompensés, que les difficultés cesseraient enfin. Mais il savait ce qui l’attendait. Il avait compris alors qu’ils avaient pénétré cette pièce sombre éclairée par des bougies. Cette baignoire de cuivre dont des volutes de fumée s’échappaient. Les doigts secs et osseux du chirurgien, le meilleur que sa famille ait pu se payer ce qui ne laissait rien présager de bon. Les instruments rouillés qui trainaient sur une serviette qui avait dû être blanche à l’origine. « Papa, ich verspreche, ich werd gut sein ! » Les larmes inondaient son tendre visage au teint d’albâtre. « Bitte ! Bitte Papa ! Ich will nicht. » Mais la décision était sans appel : « Possa non perdere mai la sua voce ». Qu’il ne perde jamais sa voix…


n°2 – 1944, Suède
« Ne souhaiterais-tu pas connaître une gloire éternelle ? »  Heinrich releva un regard désabusé sur l’homme qui se tenait face à lui. Un frisson le parcourut le long de son échine dorsale avant qu’il ne porte à ses lèvres son verre de vin rouge dont il apprécia les différents arômes avant qu’elles n’explosent et ne fassent frétiller ses papilles. Il venait de donner un nouveau récital devant les derniers représentants aristocratiques russes qui l’avaient payé une fortune afin de les sortir, ne serait-ce que pour un soir de leur vie moribonde, tentant d’oublier les tentacules mortelles de la guerre qui emmenaient avec elles leurs progénitures à travers toute l’Europe et le continent asiatique. On aurait pu croire qu’en ces temps troublés, un allemand ne fasse pas l’unanimité et que les services du chanteur lyrique ne soient plus requis. C’était cependant bien mal connaître la nature humaine qui même en cas de défaite suprême et de fin inéluctable, avait toujours besoin de se raccrocher aux fantômes du passé. C’est précisément ce qu’était Heinrich Zachow. Il n’était sans doute plus au sommet de sa gloire pour le moment. Il approchait doucement la quarantaine et bientôt il n’affolerait plus les jeunes femmes et leurs mères. Il était lui-même le dernier représentant d’une caste qui avait été vouée à disparaître dès l’origine. Incapable d’enfanter, témoins bruyants d’une barbarie de luxe, il avait entendu les voix de ses concurrents s’éteindre les uns après les autres. Bien sûr, il avait toujours été la voix céleste, celle que l’on s’arrachait dans tous les salons européens. Il avait parcouru à de multiples reprises le vieux continent, s’aventurant même de temps à autre sur le nouveau. Il n’en demeurait pas moins qu’avec lui, s’éteindrait la dernière voix divine des castrats. Qui pourrait le remplacer ? Personne. Il avait appris à aimer la célébrité avec laquelle il avait traversé son existence. Elle avait alors été la seule lumière qui éclairait une vie composée de frustrations et d’inachevé. « Je peux te l’offrir. » Il fronça les sourcils alors qu’il plongeait son regard dans celui d’un océan limpide qui lui faisait face. S’il ne lui avait pas prêté attention durant son récital, ne prêtant d’attention qu’à sa propre personne, il ne pouvait nier la prestance et le caractère imposant de l’homme qui se trouvait face à lui. On ne pouvait détourner le regard tout comme il était pourtant difficile de lui faire face. C’était la première fois que le castrat se retrouvait fasciné par quelqu’un, un homme qui plus est. Il émanait de lui une aura qu’il ne pouvait contester. La proposition qu’il lui avait faite ne faisait que le rendre plus encore fascinant. Heinrich ignorait s’il devait le prendre au sérieux ou secouer la tête. Cela lui arrivait souvent qu’on lui promette monts et merveilles, surtout après un récital. On lui avait déjà promis des titres, plus d’argent qu’il ne pourrait l’espérer, des pierres précieuses à n’en plus finir, des terres sur tous les continents, l’amour évidemment auquel il ne croyait pas mais jamais, ô grand jamais, on ne lui avait proposé ce que l’homme lui avait formulé. « Personne ne peut offrir l’éternité. » « Moi, je le peux. » L’allemand prit une profonde inspiration, ne quittant pas du regard celui se présentant comme Dimitri Voltchenkov. Son regard glissa sur la jeune femme blonde à ses côtés qui le fascinait tout autant mais d’une autre manière. Après de longues minutes de réflexion en silence, il termina son verre et le posa sur la table en acajou. « Qui pourrait refuser une telle offre dans ce cas ? »



n°3 - 2370, Amérique du Nord
Il n’était pas connu comme étant le vampire le plus humanophile, loin de là. Il n’était pas davantage réputé pour son humanité et sa tendresse envers autrui, bien au contraire. Il était froid et impitoyable, ne laissait jamais passer la moindre émotion et ne semblait pas s’émouvoir de la mort ou des horreurs dont il était nécessairement témoin, lorsqu’il n’en était tout simplement pas l’origine. C’était un moindre mal lorsqu’on exerçait la fonction de Légat. Certains pourraient même dire qu’il s’agissait d’une condition essentielle pour exercer cette mission et ce n’était manifestement pas pour rien que la Reine avait décidé de nommer l’allemand à cette fonction. Pourtant, si l’on s’en tenait à la manière dont ses sourcils étaient froncés, dont sa bouche s’arquait dans une moue caractéristique, on pouvait fort aisément deviner le dégoût et la tristesse qui envahissait ses traits alors qu’ils pénétraient ce petit village en dehors de la Cité et en dehors de toute protection. Mais personne ne lui accordait de réelle attention alors que les yeux des uns et des autres étaient inexorablement attiré par les traces d’un massacre en bonne et due forme : des corps à moitié dévoré par les bêtes sauvages laissant à penser que l’attaque avait eu lieu quelques jours auparavant, des traces de sang et de feu permettant de déterminer que l’attaque avait eu lieu par surprise sans doute de nuit, la présence de nécessaires de vie laissés intacts démontrant par là même que l’attaque n’avait été d’origine humaine, des ruissellements de sang se trouvant en des endroits défiant toute logique dont on tirait facilement la conclusion que l’attaque n’avait pas d’avantage une origine vampirique. Un enragé, peut être deux, trois au maximum avait massacré des dizaines de famille et ne restait que des pantins désarticulés sur lesquels le légat marchait sans s’en soucier mais révolté néanmoins par ces créatures immondes n’ayant aucun but, aucun intérêt, moins encore d’utilité. Toutes ces morts étaient inutiles et n’avaient pas le moindre sens. Il prêtait une attention restreinte au Centurion et ami de longue date qui chevauchait à ses côtés lorsque des cris et une agitation l’attirèrent un peu à l’écart, à quelques centaines de mètres du village. « Assez. » Il claqua la langue alors que deux soldats, emportés par l’ivresse du sang alentours et l’euphorie d’avoir trouvé un être vivant, n’hésitaient pas à menacer ce dernier. Il descendit de cheval alors qu’il s’approchait de ce petit être poussiéreux dont l’éclat du regard démontrait une fougue sans pareille qui l’attira. « ¿ Entiendes lo que digo ? » Il se pencha vers l’enfant, plantant ses pupilles acier dans celles chocolat du petit humain qui avait sans doute connu des jours meilleurs. En dépit de sa méfiance, somme toute compréhensible, le gamin hocha la tête confortant l’intuition de Heinrich. « ¿ Cuál es tu nombre ? » « Esteban » Il hocha légèrement la tête en guise de salutation et son regard se posa sur la rose qu’il tenait fermement contre lui, se raccrochant à cette dernière comme à une bouée de sauvetage. Curieuse rencontre qui était en train de se dérouler. Il n’aurait jamais pensé trouver un survivant de ce qu’il s’était passé. « ¿ Qué es ? » « Mamá » « ¿ Sabes dónde está tu madre ? » Il se doutait de la réponse avant même qu’il ait terminé sa phrase mais peut être, qu’avec un peu de chance, au vu de celle du petit humain, il existait une autre survivante du massacre sans nom. Sauf que la chance avait tout misé sur le petit Esteban. L’allemand lui adressa un léger sourire froid. Il n’osait imaginer ce qu’il avait dû traverser alors que ses iris métalliques se posèrent sur le trou dont les deux soldats l’avaient sorti quelques instants plus tôt, sur le corps putride de l’Enragé qui l’avait menacé et avait sans doute massacré sa famille. Il ne pouvait pas le laisser là. Au-delà d’une évidence, un enfant d’un tel âge ne pouvant pas survivre seul dans de tels lieux, le Légat sentit un ordre impérieux s’imposait. Il ne pouvait pas le laisser là. Il devait le ramener derrière les barrières protectrices de la Cité, peut être l’offrir à la Reine, peut être lui demander de pouvoir le conserver. Au bout de quelques secondes, il prit la meilleure décision, du moins la seule qui s’imposait. Il lui tendit la main avant de l’inciter à le suivre. « Ven aquí » Il le souleva afin de le poser sur sa monture noire ténèbres et monta à son tour, sécurisant l’enfant entre ses bras avant de serrer les jambes afin d’inciter l’étalon à se rapprocher de New Abbotsford. Ils ne pouvaient rien faire de plus que ce qu’ils avaient constatés. Les soldats étaient épuisés et affamés. Il valait mieux rentrer. Ce n’est que plus tard, lorsque le jeune garçon, exténué, s’était blotti contre le corps glacial du vampire et s’était endormi, se sachant désormais en sécurité, que Heinrich décida ce qu’il souhaitait faire de lui. Il ne pouvait enfanter, ni infanter : il aurait néanmoins un héritier le moment venu.



©️️️crédit gif
pseudo : nepenthès.
âge : chut, on ne demande pas.
fréquence rp : le week-end, peu en semaine à cause du travail.
LRTH : je vous aime. et j'espère que vous m'aimez aussi. et ke me fatigue moi-même, okay.
type : inventé.
 
Code:
<span class="bottin">Volker Bruch</span> - <span class="cite">Heinrich  Zachow</span>




©️️️lastroadtohell


On the righteous side of hell
arms wide open i stand alone. i'm no hero and i'm not made of stone, right or wrong, i can hardly tell. i saw the devil today and he looked a lot like me.
Revenir en haut Aller en bas
02.12.18 16:25
Invité
Invité
Anonymous
Bienvenue à toi :)
Revenir en haut Aller en bas
02.12.18 16:52
Vampire type 4
Bram Shepherd
☾ âge : 28 ans d'apparence. 442 en réalité.
☾ métier : Commandant de la Garde Royale.
☾ créateur : Disparue depuis longtemps.
☾ esclaves : Ezia Blackriver
Zacharia Blackriver
☾ compétences : Excellent au corps à corps, excelle au maniement des armes blanches.
☾ arme fétiche : Deux lames manchettes - létales, radicales, impardonnables.
☾ origines : Anglaises.
☾ statut : Célibataire.
HEINRICH ZACHOW ☾ on the righteous side of hell Tumblr_of5ozgaO5x1uib62jo1_540
☾ avatar : Jamie Dornan.
☾ couleur : #FFFFFF
☾ arrivée en enfer : 26/10/2018
☾ missives : 115
☾ doubleface : //
☾ couronnes : 130
☾ crédits : texas-flood. & tumblr
HEINRICH ZACHOW ☾ on the righteous side of hell Original
☾ dispo rp : 0/3
☾ rp en cours : Lucrezia ☾ à la conquête du monde
Apolline ☾ survival instincts
Ezia ☾ FB - Outside the dawn is breaking
☾ liens : LUCREZIA
APOLLINE
EZIA
ERIK
ZANDER
MEERA
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t834-bram-shepherd-commandant-de-la-garde-royale#20077 http://lrth.forumactif.com/t841-bram-shepherd-commandant-de-la-garde-royale
Rebienvenue gna


While I thought that I was learning
how to live
I have been learning how to die
Revenir en haut Aller en bas
02.12.18 16:53
Invité
Invité
Anonymous
Re-bienvenue avec ce légat tant attendu. ah

Bonne inspiration pour la suite de la fiche, j'ai hâte d'en lire davantage. content
Revenir en haut Aller en bas
02.12.18 17:23
Propriété de New Abbotsford
Esteban Rosa
☾ âge : 20 ans.
☾ surnom : sunshine.
☾ métier : artisan au contact de la chaleur et du fer, il est fier d'être apprenti forgeron.
☾ lieu de vie : Tower Island
☾ maître : Propriété d'Heinrich, il appartient au légat de la cité qui l'a élevé depuis son plus jeune âge.
☾ matricule : NA666901.
☾ compétences : doué de ses mains, il a toujours eu un don pour le dessin et notamment les portraits. un talent qu'il préfère toutefois garder pour lui.
☾ arme fétiche : le marteau de forge.
☾ origines : ses traits typés hispaniques font écho à des origines colombiennes.
☾ statut : petite marionnette, il est ce que son maître veut qu'il soit.
HEINRICH ZACHOW ☾ on the righteous side of hell 1558886003-manipgif308
☾ avatar : noah centineo
☾ couleur : #ff6600
☾ arrivée en enfer : 01/12/2018
☾ missives : 41
☾ doubleface : Ismaël Hopkins.
☾ couronnes : 44
☾ crédits : saaya.
HEINRICH ZACHOW ☾ on the righteous side of hell Tumblr_inline_pq74zuYPyx1uy9est_1280
☾ rp en cours :

heinrich zachow #2

☾ liens :
- HEINRICH (MAITRE)
- EVANNA (CONFIDENTE)

Voir le profil de l'utilisateur
bed sado *.* *repart comme si de rien était*


We're breaking rules

we're changing the game
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
02.12.18 18:14
Roi Consort & Haut Conseiller
Dimitri Voltchenkov
☾ âge : 662 ans - à peu de choses près.
☾ métier : Maître de New Riverlake, Haut Conseiller de New Abbotsford
☾ lieu de vie : Tower Island
☾ infants : James W. Marshall - PNJ
Alec Kishiev
Alexandra Voltchenkov - PNJ
Jaroslav Zelivský (Scénario Disponible)
Heinrich Zachow
Khaterina Voltchenkov (Scénario disponible)
Ismaël Hopkins
☾ origines : Matouchka Rossia
☾ statut : Veuf, fiancé
HEINRICH ZACHOW ☾ on the righteous side of hell 190525040700858296
☾ avatar : Tom Hiddleston
☾ couleur : #1D5E0D
☾ arrivée en enfer : 29/05/2018
☾ missives : 409
☾ doubleface : Derek Wilson
☾ couronnes : 96
☾ crédits : Cobalt
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t527-dimitri-voltchenkov http://lrth.forumactif.com/t559-dimitri-voltchenkov-maitre-de-new-riverlake#14156
Re-bienvenue ! Je suis ravi de voir enfin émerger ce qui promet d'être un passionnant représentant de la dynastie. -^



Loyalty to the family

Loyalty to the blood
Revenir en haut Aller en bas
02.12.18 19:33
Vampire type 4
Heinrich Zachow
☾ âge : 480 ans. en paraît 38.
☾ surnom : l'ange déchu.
☾ métier : légat.
☾ lieu de vie : Fraser District
☾ créateur : dimitri voltchenkov.
☾ esclaves : esteban rosa
☾ arme fétiche : gladius qui ne le quitte pas. épée forgée par son esclave en campagne.
☾ origines : allemandes.
☾ statut : célibataire.
HEINRICH ZACHOW ☾ on the righteous side of hell Tumblr_pc4u1oun6L1w3f6gvo3_400
☾ avatar : volker bruch.
☾ couleur : #666633
☾ arrivée en enfer : 02/12/2018
☾ missives : 65
☾ doubleface : thebes ouaset - ephraim lawrence.
☾ couronnes : 57
☾ crédits : /
HEINRICH ZACHOW ☾ on the righteous side of hell D19837-A0-D14-F-4616-83-C8-173911-E96318
☾ rp en cours : .
esteban rosa #2
topic commun
☾ liens : .
alec kishiev (frère)
bram shepherd. (respect et admiration)
dimitri voltchenkov. (père)
esteban rosa. (jouet)
ismaël hopkins. (n°8/frère)
khaterina voltchenkov (soeur)
kresnik crane (ami)
lucrezia darras. (reine)

Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t896-heinrich-zachow-on-the-righteous-side-of-hell
@Eleonie Austen : Merci !  perv2
@Bram Shepherd : Merci Patron ! Faudra que je débarque dans ta boîte à MP d'ailleurs. :]
@Lyuba Sakharov : Merci ma toute belle. J'espère qu'il ne décevra pas. *.* heart
@Esteban Rosa : Tare ta gueule toi... evillaught sado
@Dimitri Voltchenkov : Merci mon papa préféré ! Je fera de mon mieux pour honorer la dynastie. *.* hearts


On the righteous side of hell
arms wide open i stand alone. i'm no hero and i'm not made of stone, right or wrong, i can hardly tell. i saw the devil today and he looked a lot like me.
Revenir en haut Aller en bas
03.12.18 9:41
Invité
Invité
Anonymous
Re bienvenue parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
03.12.18 10:55
Reine de New Abbotsford
Lucrezia Darras
☾ âge : 17 ans - 684 ans
☾ lieu de vie : Tower Island
☾ infants : Stannis ☫ Louise ☫ Magdalena ☫
☾ esclaves : Shae ☫
☾ arme fétiche : une dague dotée d'un saphir incrusté dans le manche.
☾ statut : menottée à un Voltchenkov.
HEINRICH ZACHOW ☾ on the righteous side of hell Tumblr_prfsgoWzuD1v20fm7o3_500
☾ avatar : emilia clarke
☾ couleur : darkslategray
☾ arrivée en enfer : 08/12/2017
☾ missives : 1340
☾ couronnes : 1277
☾ crédits : adastra + sigyn + vocivus
HEINRICH ZACHOW ☾ on the righteous side of hell Tumblr_prffeopzIh1uelgxao1_500
☾ dispo rp : 0/3
☾ rp en cours :
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t30-lucrezia-darras-en-cours http://lrth.forumactif.com/t54-lucrezia-darras-the-killing-of-pain
love5 hearts keur3 marryme keur5 eyes
FAUT QU'ON PARLE LIEN !!!
Je te dis pas bienvenue, tu es comme chez toi ici ! ;)







WITH THE MOON I RUN

far from the carnage of the fiery sun
Revenir en haut Aller en bas
03.12.18 22:23
Vampire type 4
Heinrich Zachow
☾ âge : 480 ans. en paraît 38.
☾ surnom : l'ange déchu.
☾ métier : légat.
☾ lieu de vie : Fraser District
☾ créateur : dimitri voltchenkov.
☾ esclaves : esteban rosa
☾ arme fétiche : gladius qui ne le quitte pas. épée forgée par son esclave en campagne.
☾ origines : allemandes.
☾ statut : célibataire.
HEINRICH ZACHOW ☾ on the righteous side of hell Tumblr_pc4u1oun6L1w3f6gvo3_400
☾ avatar : volker bruch.
☾ couleur : #666633
☾ arrivée en enfer : 02/12/2018
☾ missives : 65
☾ doubleface : thebes ouaset - ephraim lawrence.
☾ couronnes : 57
☾ crédits : /
HEINRICH ZACHOW ☾ on the righteous side of hell D19837-A0-D14-F-4616-83-C8-173911-E96318
☾ rp en cours : .
esteban rosa #2
topic commun
☾ liens : .
alec kishiev (frère)
bram shepherd. (respect et admiration)
dimitri voltchenkov. (père)
esteban rosa. (jouet)
ismaël hopkins. (n°8/frère)
khaterina voltchenkov (soeur)
kresnik crane (ami)
lucrezia darras. (reine)

Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t896-heinrich-zachow-on-the-righteous-side-of-hell
@Torben Rawne : Merci !! *.*

@Lucrezia Darras : keur5 ouste calin keur6 mamour MA REINE !!
Je débarque dans ta boîte à MP. *.* *.*


On the righteous side of hell
arms wide open i stand alone. i'm no hero and i'm not made of stone, right or wrong, i can hardly tell. i saw the devil today and he looked a lot like me.
Revenir en haut Aller en bas
04.12.18 9:21
Invité
Invité
Anonymous
Ma Nepyyyyyyyyyy <333333
Et qu’il est beau ce jeune homme. Si noah n’était pas aussi prude, elle se serait jetée sur lui <3
Il nous faudra un lien, love u **
Revenir en haut Aller en bas
04.12.18 11:09
Invité
Invité
Anonymous
Il est prometteur ce perso !!! :gnaa:
Welcome back home et énorme coup de :coeur3: pour la citation je l'ai encore eu dans les oreilles ce matin :D
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☾ L.R.T.H ☾ :: Visages & Histoires :: Histoire :: Validés-