AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

28.09.18 18:52
Administrateur
Le Destin
☾ lieu de vie : Tower Island
CHAPITRE 2 Horreur-3D
☾ arrivée en enfer : 28/11/2017
☾ missives : 369
☾ points : 1766
Voir le profil de l'utilisateur

chapitre 2
QUAND SONNE LE GLAS

new winnipeg, canada - un an plus tôt.

« Je la veux. » Trois simples mots.

Un désir proche d’un caprice mais qui fut aussitôt interprété comme un ordre par les vampires entourant leur roi. Nul ne se posa la question de savoir ce qu’Il désirait vraiment. Qu’importe : Il obtenait toujours ce qu’Il souhaitait. Tous et toutes Lui cédaient d’une manière ou d’une autre. Alors bien avant la fin de l’hiver, tous se mirent à réfléchir comment accomplir Son dessein. Des plans furent proposés, tous aussi ingénieux ou audacieux les uns que les autres. Mais ce n’était jamais suffisamment éclatant pour Lui. Il désirait une conquête à l’image de celui dont Il portait le nom. La réponse vint finalement de l’extérieur, une aide inattendue qui, contre toute attente, parvint à faire entendre raison au Roi Très Sacré de New Winnipeg.

La décision prise, les pions se mirent en place.

Tout d’abord l’Enragé dont les dégâts limités permirent de mettre en lumière le fonctionnement défensif de New Abbotsford. Les premiers rapports furent analysés, bientôt complétés par d’autres informations glanées auprès de sources secondaires, mécontentes ou simplement appâtées par le gain. Cesario en profita pour laisser des humains, totalement acquis à sa cause, infiltrer la Bordure si peu surveillée, finalement.

Des soldats, ingénieusement cachés sous le costume de solitaires, pénétrèrent dans la Cité. En toute discrétion, l’agencement de cette dernière ne fut bientôt plus un mystère. Seuls les égouts échappèrent à une cartographie précise. Les Rats constituant une impureté que Ses protégés ne voulaient pas approcher. Le bal fut l’occasion d’infiltrer la Tour. L’infant de Cesario lui-même charma des enregistrés pour obtenir une visite officieuse des étages. La promesse d’un monde meilleur faisait des miracles auprès d’eux.

Au sein des différents quartiers de la Cité de NewAbbotsford, une rumeur commença à se déployer durant la seconde moitié de l’été. Une nouvelle religion, un culte discret prenait lentement racine. Et à des kilomètres de là, un cortège arpentait les routes.

new abbotsford, canada - de nos jours.

« Gloire au Très Sacré ! »

Quatre mots. Un signal. Le crépuscule à peine levé. Le chaos.

Comme une étincelle au milieu d’un tas de poudre, New Abbostford s’embrasa.

Poussés par la promesse de Son Amour et de Sa reconnaissance éternelle, des enregistrés se rebellèrent. La milice, prise par surprise, fut trop longue à réagir. Elle prit cela pour une simple rébellion et sous-estima la tempête. Avec une précision militaire, les soldats de NewWinnipeg envahirent la Cité. D’abord murmure, la nouvelle enfla jusqu’à précéder les hommes armés. Pas suffisamment pour permettre une riposte. La Légion essaya de lutter mais fut réduite à l’impuissance. Les portes intérieures s’ouvrirent pour laisser passer les renforts et, surtout, le principal instigateur.

En moins de deux heures, New Abbostford était tombée.



PRÉCISIONS

Personne ne sait où est la Reine et son Conseil. Tout le monde a été surpris par l'attaque. L'armée de New Abbotsford la première qui se retrouve très vite désarmée et enfermée.
Les échanges quel-qu’ils soient sont surveillés de près. La moindre personne soupçonnée d'avoir des informations est envoyée au repère de Megara afin d'y être interrogée.
Dans la Cité, chaque personne est confinée à l'endroit où elle se trouvait lors de l'arrivée de l'armée ennemie. Il est interdit à quiconque de sortir de ce lieu sans l'autorisation des gardes.
Les hommes de New Winnipeg fouillent chaque recoin de la Cité à la recherche de Lucrezia, quitte à tout détruire sur leur passage.
Vampires et Humains doivent se soumettre. La rébellion est punie de mort immédiate.
Dans la Bordure, ceux qui sont attrapés sont mordus, battus à mort, obligés de combattre leurs semblables pour espérer survivre.



LES MISES EN SITUATION

- Lucrezia & Dimitri : Direction New Bellingham.
- Adam & Victoria: Pris sur le fait !
- Ambroise, Lyn & Ismaël : Coalition forcée
- Lyuba, Yulian & Magdalena : Les liens du sang
- Ruslan, Daria, Ramona, Rose (PNJ) & Nathaniel : Main-d’œuvre
-  Suzana, Ephraïm, James & Travis : Les Espions
- Megara, Kali & Thebes : Il y a torture et torture...
-  Derek, Elyna, Emma, Clancy, Erik & R'Lyeh :
La Meute, le Chasseur & la Magicienne
- Freya, Aloysius & Alma. : Résistance



©️️lastroadtohell



Cesario Muñoz

©️Insuline
prénom & nom :
Cesario Muñoz
âge :
400 ans.
métier :
Divinité.
statut :
Souverain de droit divin de la fédération de New Winnipeg.
arme fétiche :  
La rapière. Enduite de poison, évidemment.

Caractère: Charismatique;  On pourrait lui donner le bon dieu sans confession. Et avec tous les anges par la même occasion. Comédien ; Il sait jouer de son charisme. Et ne s’en prive pas. Fin psychologue; Il sait trouver les faiblesses mentales de ses interlocuteurs et les utilise à son avantage. Manipulateur; Ce qu’il n’obtient pas par le charme, il l’obtient par la manipulation. Mégalomane ; Il veut la gloire et la puissance. Il n’en a jamais assez. Il est un dieu et à ce titre, tout lui est dû. Rancunier ; Un affront réel ou non ? Jamais il ne l’oubliera. Votre pardon ne l’intéresse pas. Paranoïaque ; Tout est dans le terme. Brillant ; Le tableau ne serait pas complet s’il n’était pas le digne descendant de son paternel.


« Je suis le fruit d’une relation adultère entre Rufus Squibb et d’Andreia Muñoz, brillante doctorante et fière d’avoir obtenu un poste dans la si prestigieuse entreprise pharmaceutique Squibb… d’où elle fut chassée pour ne pas encombrer mon père. Je suis né dans un quartier sordide de Tallahassee. J’y ai grandit entre deux passes maternelles. Dès mon enfance, ma mère m’a répété que j’étais parfait et je l’ai très vite crue. Avant de mourir, elle me donna l’identité de mon père. Le temps pour moi de trouver l’argent pour aller le retrouver et je lui ai fait face. Il m’a renié malgré notre ressemblance. Je n’ai pas eu le temps d’argumenter ou de chercher à le convaincre. Le scandale des vaccins a éclaté et il a été massacré.


La guerre a été déclarée et j’ai été mordu moins d’un an après son commencement. A partir de là, j’ai réalisé quel était mon pouvoir, quelle était ma destinée. Tuer Alienor à New Winnipeg fut un jeu d’enfant. Il m’a suffit d’attendre qu’elle ait terminé d’organiser les lieux avant de prendre possession de mon domaine. J’ai forgé ce dernier à mon image ainsi que mon peuple. J’ai peu à peu mis en place ma vengeance. Il m’a fallu être patient mais je peux désormais me délecter pendant les longues nuits de trajet me menant vers New Abbostford. Me voilà, Lucrezia… Il est plus que temps que tu apprennes qui est ton dieu. »






Ce personnage est un PNJ. Aucun avatar ne lui est attribué et il ne peut être joué.



©️️lastroadtohell




Darius

©️️gentleman
prénom & nom :
Darius, nul n'en sait plus à son sujet. Il a pris soin de faire disparaitre toute preuves et/ou personnes le reliant à son passé d'humain.
âge :
1864 ans.
métier :
A la tête d'une armée de mercenaires payés afin de piller des solitaires faisant commerce d'objets rares, des bateaux de transport et des Cités.
statut :
sadique.
arme fétiche :
Un sabre lorsqu'il manque de temps. Divers petits ustensiles de tortures se trouvant dans une malle en cuir lorsqu’il est plus patient.

L'histoire de Darius reste très floue et pourtant son nom résonne à travers le monde vampirique depuis de nombreuses années. Personnage sombre et mystérieux, il ne s'attarde pas sur les convenances, s'amusant à semer les graines du chaos partout où il passe.
Insaisissable, de nombreux vampires sont partis à sa recherche en souhaitant se venger. Très peu en sont revenus en un seul morceau. Malin et fourbe, il n'hésitera pas à vous planter un couteau dans le dos. L'honneur est réservé aux gens faibles.



Ce personnage est un PNJ.



©️️lastroadtohell
Revenir en haut Aller en bas
07.12.18 10:47
Administrateur
Le Destin
☾ lieu de vie : Tower Island
CHAPITRE 2 Horreur-3D
☾ arrivée en enfer : 28/11/2017
☾ missives : 369
☾ points : 1766
Voir le profil de l'utilisateur

Chapitre 2.2
quand l'agonie prend fin
Des pensées les plus sombres surgissait parfois une aveuglante lumière, quand renaissait l’espoir. Lentement ce soir, la lune se levait au son de la marche des chevaux. Rien ne venait briser la tension qui tenait en arrêt le cœur des immortels, et la brume de la nuit se mêlait aux vapeurs du souffle des montures qui mâchonnaient leurs mords, dans la hâte de la bataille. Aux encolures puissantes cliquetaient le métal des armures rutilantes, où se reflétaient les torches enflammées qui animaient les faces d’ombres inquiétantes ; et sur les drapeaux claquant au vent léger saignaient les sceaux des Voltchenkov et de New Bellingham. Ils étaient cent, ils étaient mille et plus encore, animés par une même volonté de victoire, dans le sang et les cris qui viendraient assez tôt déchirer le silence. Bientôt, le grondement des sabots foulant le sol cessa, et trois cavaliers s’avancèrent vers la colline. Au loin, les murailles de New Abbotsford se détachaient dans l’obscurité, parsemées de lumières ; d’ici, la Tour était visible, et soudain résonnait dans l’air un clairon de guerre qui arracha aux soldats un frémissement d’impatience. La discrétion n’avait pas été leur but, et ils étaient repérés. Un sourire assoiffé de vengeance naquit sur les lèvres de la Reine.

L’assaut fut donné lorsque le brouillard descendit de la forêt pour engloutir la plaine. L’enceinte de New Abbotsford s’élevait dans la noirceur comme une bête géante, tremblante face au tonnerre des galops en approche qui déchiraient la terre. En face, les armées avaient été rassemblées. La citadelle ployait sous le poids d’un maître qu’elle ne reconnaissait pas, dépourvue comme à ses grandes heures de ses atours sublimes ; les drapeaux déchirés pendaient à ses fenêtres en de tristes lambeaux, suscitant plus encore la rage de ses défenseurs. La Bordure jonchée de cadavres mangés par les vers vit ses derniers survivants fuir bien loin du passage de l’armée, laquelle ne fit pas cas des pauvres âmes éphémères tentant de se dissimuler dans les ruines. Une rage sourde enflait dans les esprits immortels, et l’on voyait déjà, au rythme de la charge puissante et des muscles des chevaux, se retrousser les lèvres sur les crocs luisants, éclats funestes. La Reine leva l’épée soudain, hurlant à la bataille, exhortant à la haine, dans une clameur sanguinaire mille fois reprise en échos ; et l’on entendait maintenant rouler dans les gorges des grondements affamés de violence, excitant les montures aux yeux exorbités, les naseaux allongés par l’effort, qui firent trembler le pont-levis et la Cité toute entière.

Le fracas des collisions résonna jusqu’aux abords de la nuit. Les chevaux de tête s’empalèrent sur des lances, délivrant dans des hennissements de souffrance leurs cavaliers qui sautaient à la gorge de soldats hébétés. Surpris par le nombre, les troupes s’étaient rassemblées en un amas chaotique, disséminées dans les ruelles où les cavaliers en armure taillaient la chair à coup de lame quand leurs montures excitées heurtaient l’ennemi de leurs poitrails massifs, labourant sous leurs sabots les membres déchus de corps éclatés. Comme pour appuyer la violence de l’attaque, un éclair zébra le ciel qui s’ouvrit pour déverser sur les assaillis une pluie drue, épaisse et glaciale qui obstruait la vue, achevant de semer la panique parmi les rangs confus. Le courroux d’une horde déchainée s’abattait sans répit sur les bourreaux du peuple, rejointe bientôt par les captifs d’une cité à l’agonie qui réclamait vengeance. Le combat, sans pitié, dura peu. Et au bout de deux heures, les râles et les derniers souffles prirent la place du choc des armes, qui jonchèrent le sol en signe de défaite. New Abbotsford était reprise.

______________________

@Lucrezia Darras retira son heaume, rejetant vers l’arrière son abondante chevelure d’argent. La pluie s’était arrêtée peu de temps auparavant, coulant dans les rigoles des pavés en entraînant avec elle le sang qui souillait les parvis. @Dimitri Voltchenkov ôta son épée du cadavre d’un immortel qui jonchait le sol en deux moitiés, et essuya une trace de sang qui maculait son visage. La Reine balaya d’un regard les environs, vérifiant d’un coup d’œil que ses consignes étaient suivies. @Astra Redwyn et @Meera Lefebvre rassemblaient les épargnés que l’on interrogerait, faisant fi de leurs blessures respectives pour les conduire dans les geôles. @Bram Shepherd, maculé d'un sang qui n'était pas le sien, faisait le tour des ruelles en aboyant des ordres aux rares soldats à la tunique marquée des clés de la ville. L'armée de New Abbotsford avait été décimée au cours des dernières semaines. C’est un @Travis Grant couvert de carmin qui, après avoir rejoint près de leur Reine une @Aydan E. Lovelace non moins maculée, prit l’initiative de suivre les Gardes de l’Ombre. D’un signe de tête, Dimitri indiqua à @Ismaël Hopkins d’accompagner le gérant de l’Oasis. Tous ignoraient qu’ils y trouveraient, dans de lamentables états de survivance,  @Kali Aja, @Thebes Ouaset, @Adam Hamilton, @Megara Lancaster et Victoria Lupini.

La Cité brûlait encore par endroits d’incendies que même le ciel n’avait pu éteindre, vengeance d’un ennemi exsangue et sans honneur. Les silhouettes livides de parents, amis, proches, gisaient dans les ruines des maisons. S’élevaient, après le fracas des épées et les hurlements de terreur, les cris et les lamentations de nouvelles pertes, de nouveaux morts, chaque corps découvert réduisant à néant les espoirs et condamnant à l’horreur. @Lyuba Sakharov tâchait porter secours à quelques humains coincés ça et là dans les bâtiments effondrés, refusant pourtant de desserrer sa prise sur le pommeau de sa hache aussi souillée qu’elle.

La Tour avait été touchée par des explosions, vraisemblablement de vieilles mines d’un autre temps placées là pour causer un maximum de dégâts. Le sang et la chair recouvraient les murs en amas sans visage, soufflées par les déflagrations. Une ombre à la chevelure de feu, @Magdalena Squibb, errait parmi les cadavres, les iris perdus dans le vague, l’âme hébétée de tant d’ignominie. @Erik Landseer, l’esprit maîtrisé et le regard vif, donnait des ordres pour déblayer les rues tandis que @Yulian Gyllenberg achevait quelques rescapés mutilés. Dans le quartier Sud, @Ambroise Delacroix essuya contre sa cuisse l’argent de sa lame pour la remettre à son fourreau, parcourant d’un regard d’aigle les alentours, sans parvenir à tomber sur les yeux noirs qu’il désirait croiser.

Les iris éclatants de @James W. Marshall ressortaient extraordinairement au milieu de son faciès peint du sang de ses ennemis. L’immortel sentit dans son dos le regard de son Roi, lui adressant un signe de tête pour lui signifier qu’il allait bien. Dimitri reporta son attention sur Lucrezia. La Reine contemplait avec émoi les dégâts subis par sa Cité, par son peuple, son visage délicat marqué par la douleur. Lui offrant la paix du chagrin, l’homme reprit de faire achever ses ordres, remarquant sans mot dire qu’elle faisait tourner par angoisse un anneau gravé porté à son annulaire droit. Des cris résonnèrent encore du côté du dispensaire, où les blessés affluaient, @Hope Matthews et @Jules Dáire tâchaient avec d’autres soigneurs de trier les mutilés selon la gravité de leur état, supportées par @Ruslan Hill qui tâchait au possible se montrer utile. @Apolline Delacroix, levant la tête à de nouveaux appels, se mit en route d’un pas vif pour rejoindre @Lyn Hawkins à mi-chemin du dispensaire, laquelle supportait dans son avancée un @Faolàn Grove sévèrement abîmé.

Le cruel spectacle de cette nuit funèbre n’échappait pas au regard des showrunners de l’Oasis, confinés aux étages et qui parvenaient à distinguer au travers des fenêtres barricadées les scènes angoissantes qui se déroulaient en bas. @Suzana Wood, résistant à l’envie terrible de chercher elle aussi dans la foule des noms qui lui manquaient, eut tôt fait pourtant de détacher chacun de cette contemplation macabre. Y compris @Ephraim Lawrence, qu’elle alla elle-même arracher à la fenêtre pour le rassembler avec les autres dans la salle de repos, dénuée d’ouverture.

A l'affût, se glissaient derrière les vastes murailles éboulées par endroits, des silhouettes inconnues sans droit de nature en ces lieux interdits. Des visages fermés aux regards acérés, guettant après la bataille les restes de ce que les morts pouvaient encore offrir. Armes, or, vêtements et denrées, rien ne put échapper à l'avidité de la Meute, et l'on se passait de main en main tout ce qui pouvait être utile, rapatriant peu à peu un stock considérable dans une planque clandestine. @Derek Wilson leva la tête vers l'horizon embrumé, alors que @Clancy fracassait sans trop d'éclats la fenêtre d'une énième boutique déserte. Non loin, @Ethan Fox arrachait d'un ventre mort une dague d'argent, pour mieux l'examiner. Dans quelques heures, le jour viendrait, et le Chef de Meute sentit le poids d'un regard bien connu sur sa nuque, et posa les yeux sur @Emma Davis qui guettait son retour. A quelques dizaines de mètres de lui, elle attendait qu'il revienne avec les leurs, pour s'enfuir. Lentement, l'homme hocha négativement la tête.

Le clan des loups n'était pas seul à se servir dans les décombres. @Alma Adams n'avait rien perdu des festivités, et l'on la voyait à quelques centaines de mètres en compagnie de @Freya Black, les traits déterminés, fourrer dans sa besace des plantes trouvées dans une échoppe à moitié brûlée. Quelques survivants des Lynx et des Colibris, rôdaient au milieu des débris, embarquant les miettes laissées par la guerre. Un hurlement fit sursauter chacun des humains qui se trouvaient là, et tous sortirent instinctivement leurs armes, sur le qui-vive ; mais il ne s’agissait que d’une enfant, deux rues plus loin, qui découvrait sous les décombres le faciès écrasé de sa mère contre les gravats. Les traits marqués par l’alerte, certains mortels prirent la poudre d’escampette, tandis que d’autres achevaient leurs pillages avec hâte.

Les immortels affairés disséminés dans la ville ne les voyaient même pas, car dans l’urgence, on commençait à rassembler les cadavres en tas dans les ruelles aux pavés arrachés par la violence des combats. Peu à peu, les feux s'allumaient sous les monceaux de chairs, ajoutant à la pestilence ambiante un parfum de peau brûlée. A l'ouest de la cité, @Ramona Zeman rinçait ses mains dans une fontaine impure, frottant l'amarante accumulée sous ses ongles en parcourant des yeux les décombres du carnage. Les amants séparés, les familles décimées, les enfants orphelins firent peu à peu rugir en chœur une même complainte qui secoua les âmes, audible jusqu'au dehors des remparts de la ville.



PRÉCISIONS


Une sombre nuit s'achève pour New Abbotsford, mais la Cité respire enfin, libérée de son oppresseur. As-tu combattu ? As-tu préféré fuir ? L'acier des lames et le sang des morts souillent-ils tes mains ?
Non cité au cours de cette bataille, le Destin t'offre le choix de ton avenir. Savoure ce don à sa juste valeur, la fatalité n'est pas toujours aussi clémente.
___________

Il y aura beaucoup à faire au cours des semaines à venir, entre reconstruction et reprise du pouvoir. Tous les rps se passant avant cet événement sont à marquer en flash-backs.
Du moment que cela est justifié, un personnage peut se trouver à l'intérieur ou à l'extérieur de la Cité. Les portes sont ouvertes, les murailles fendues : sauvages, solitaires mal-aimés, la ville vous tend les bras ! Mais gare à rester discret...
Si tu souhaites un RP surprise relié à ce chapitre, n'hésite pas à venir en faire la demande ici.
Si tu préfères qu'un MJ intervienne dans un RP pour une raison plus ou moins précise, c'est par ici
Attention, dans les deux cas, il te sera demandé des tickets en retour !



©️️lastroadtohell
Revenir en haut Aller en bas
17.04.19 21:27
Administrateur
Le Destin
☾ lieu de vie : Tower Island
CHAPITRE 2 Horreur-3D
☾ arrivée en enfer : 28/11/2017
☾ missives : 369
☾ points : 1766
Voir le profil de l'utilisateur

Chapitre 2.3
Oculos habent et non videbunt
Ils ont des yeux mais ne voient point.
La neige qui s’était abattue depuis des semaines sur New Abbotsford avait fini par recouvrir entièrement les cendres grises des ruines, au sud-ouest. Cette partie de la ville, la plus durement touchée, était restée comme morte pendant des jours. On y avait ramassé les corps, on y avait déblayé les rues ; et puis, s’étaient ébauchées les combinaisons d’architectures nouvelles qui avaient peu à peu fait se dresser à nouveau les édifices. Doucement, avaient germé de terre structures et échafaudages, aidant à la relève les bâtisses les plus exposées. Certaines, encore, dormaient dans un lit de givre, les murs ouverts comme des cadavres éventrés, laissant voir aux curieux les restes calcinés des existences menées là, autrefois, avant la guerre.

Il avait fallu reloger ceux qui n’avaient plus rien. Les Enregistrés expulsés par les batailles voyaient peser sur eux une nouvelle menace, au travers des giboulées de janvier qui paralysaient toute la contrée. L’hiver, rude, amenait dans son sillage grippes et angines de poitrine, mais la Reine, dans son infinie générosité, avait ouvert les portes de sa tour aux plus démunis, suscitant une émotion nouvelle. Les lits de l’hôpital avaient été doublés, pour accueillir les malades et les infirmes, rescapés des plus sanglantes batailles.  

À l’occasion du 1er de l’an, et bien que les traditions ancestrales de la nouvelle année ne se soient égarées dans les entrelacs du passé, la populace assemblée avait pu assister au discours d’une monarque éprise de sa Cité, souhaitant la voir encore puissante et belle, comme à son apogée. À la ferme volonté de reconstruire New Abbotsford, s’étaient fait entendre des paroles de paix et d’alliance qui n'étaient bien sûr pas disposées à plaire aux plus réfractaires. Mais pour beaucoup, ces propos avaient suscité une ferveur nouvelle et cela suffisait bien à l'Autorité de cette cité.

Au 31 janvier, on pouvait remarquer combien les travaux de rénovation avaient avancés. La présence permanente d’une armée portant l'étendard de New Riverlake y était pour beaucoup dans cette affaire... Les travaux avançaient vite et l'on oubliait alors, pour un temps seulement, les mines patibulaires de ces étranges Sentinelles....

De nos jours

Les ennemis de la Couronne se font discrets, l’on ne sait d’ailleurs pas où se cache la Souveraine, qui, depuis son discours, fuit l'espace public. Son absence interroge et fait jaser. Les voix s'élèvent déjà dans les bas fonds de la cité. Est-elle partie ? Est-elle encore en vie ou aux mains de l'ennemi ? La paix a t-elle vraiment été rétablie ? La présence des soldats de New Riverlake, si elle n’est pas une menace, intrigue et suscite déjà des opinions contraires. Exceptionnellement généreuse, la Tour nourrit et abreuve les pauvres et les malades, et au dehors des murs, l’on voit même quelquefois des cargaisons de nourriture apparaître ici et là...

Les sauvages n’ont en effet pas été épargnés par le conflit. Ceux qui sont restés ont essuyé les premières vagues lancées par l’envahisseur lors de l’attaque. De nombreux morts sont à déplorer parmi le peuple libre, dont les foyers ont été ravagés. Depuis la reconquête, les survivants ont petit à petit pris l’initiative de rebâtir leurs refuges, prudemment, hésitant entre rester et partir vers de nouveaux horizons. D’autres ont, quant à eux, décidé de profiter de ces murs lézardés pour s’infiltrer et profiter de ce que la Cité a encore à offrir. Et dans la misère, certains arrivent à trouver leur compte pour faire quelques affaires : le marché noir regorge à présent d’objets en tout genre, armes, outils, délaissés après la bataille, qui trouveront leur utilité auprès de ceux qui en ont grandement besoin.

Vous avez survécu à cette guerre, et la Cité, votre Cité, se reconstruit lentement. Mais des enjeux discrets semblent s'amorcer dans l’ombre, et les finesses politiques paraissent avoir repris. Prenez garde, s’il vous vient à l’idée de vous y mêler : la guerre peut avoir bien d’autres visages que le combat déclaré.




©️️lastroadtohell
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☾ L.R.T.H ☾ :: last road to hell :: L'histoire :: Chapitres & Events-