AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
  [CHAPITRE 2 - MJ] MAIN-D'OEUVREVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Le Destin
administrateur

☾ arrivée en enfer : 28/11/2017
☾ missives : 235
☾ tickets : 1184
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: [CHAPITRE 2 - MJ] MAIN-D'OEUVRE   Ven 28 Sep - 18:10


Main-d'œuvre

Ramona Zeman + Nathaniel Jones + Ruslan Hill + Rose Fairy + Daria Vasily

☾ date : Octobre 2386.
☾ lieu : Cité intérieure de NewAbbotsford.
☾ ordre de participation : 1- @Ruslan Hill,
2- @Ramona Zeman, 3- Rose (PNJisée),
4- @Daria Vasily, 5- @Nathaniel Jones
☾ règle de RP : 200 mots minimum.
☾ responsable du RP : @Alma Adams



Deux heures, c'est tout le temps qu'il a fallu pour que la fameuse cité Canadienne de New Abbotsford soit conquise. Deux malheureuses petites heures pour que tout ce qu'avait tenté de bâtir la reine ne lui soit arraché en une simple et seule nuit, impuissante, pathétique. Si nul ne sait où elle et son conseil a disparu, certains des citadins sont illuminés d'une bien piètre volonté de résister à l'oppresseur. Malheureusement, ceux qui n'ont pas l'intelligence de le faire discrètement, sont bien évidemment stoppés et exécutés. Les forces armées de la reine ont été neutralisées sans grand mal, et bien vite une forme nouvelle de dictature s'est installée. Obéissance ou pénitence, tel est le choix qui est imposé aux enregistrés comme aux vampires citadins.

Sous le regard interdit des Aja et des dévots, ils observaient impuissants les soldats ennemis saccager le Temple de leur déesse à la recherche du moindre indice pouvant mener à la Reine. Certains étaient interrogés et brutalisés dont particulièrement les enfants de la dite déesse, peut-être espéraient-ils que cette dernière ressente la douleur de ses infants. Ce ne fut qu'une fois qu'un semblant de calme revenu dans la cité intérieure, qu'un soldat dont l'air était grave, presque fou balaya du regard les habitants du temple pour choisir quelques-uns d'entre-eux. Humains et vampires ont été choisis dans le lot au hasard et embarqués, dont Ruslan Hill le dernier protégé de Kali et Daria Vasily qui avait été confiée à la déesse par Dimitri à peine la petite avait-elle posé les pieds à New Abbotsford quelques nuits plus tôt.      

Emmenés à l'extérieur du Temple, Ruslan et Daria rejoignirent un cortège composé d'autres enregistrés et vampires plus où moins jeunes qui peuvent facilement être neutralisés par les soldats : pour la plupart des vampires âgés qui se chargeaient de les surveiller de près. Parmi ce beau monde, l'on pu apercevoir l'apprentie d'Ambroise Delacroix, ainsi que la concubine de Dimitri Voltchenkov. Tous furent emmenés vers un autre regroupement où se trouvait cette fois Nathaniel Jones. Autour d'eux et un peu partout dans la cité, les victimes de l'assaut jonchaient encore le sol désormais écarlate. Un vampire qui semblait avoir un certain rang s'approcha du groupe, silencieux au début, les fixant avec mépris et dégoût. « Nettoyez ou rejoignez-les ! » Crache-t-il de sa voix rauque et puissante, désignant du doigt les cadavres qui infestaient les rues de New Abbotsford. « Je veux que les rues soient propres avant l'arrivée du jour ou nul doute que vous n'en verrez plus aucun autre ! » Il se tourne vers les quelques vampires sur place dont le regard se posa particulièrement sur les courbes de l'apprentie d'Ambroise. « Enfin... pour ceux qui peuvent encore voir le soleil. » Rajoute-t-il d'un ton moqueur avant que ses acolytes se mettent à ricaner.  

***

Plus loin, deux hommes conversant observaient la scène alors que la main-d’œuvre commençait à exécuter sa tâche. « Le chef veut que cela soit fait au plus vite, si ça traîne donnez-leur un peu de motivation pour accélérer un peu. » Annonce l'homme, le menton légèrement levé vers le ciel. « Mais ne tuez que ceux qui ripostent si possible ! Ce serait un comble de rajouter des cadavres à ceux qu'on retire. » L'autre homme acquiesça de la tête... « Bien monsieur. »




Pour commencer : Il faut être conscient ici que ton personnage risque de se faire malmener. En acceptant de participer à ces mises en situation, tu acceptes donc que ton personnage soit atteint physiquement et/ou psychologiquement.  N'oubliez pas que vous avez accepté ces conditions.  evillaught

☾ Ruslan : Cela fait un moment que tu es séparé de Kali, toi et le reste du Temple êtes sans nouvelle d'elle depuis l'attaque... Certain de ses enfants qui t'avait le plus à l'oeil sont désormais bien trop préoccupés et inquiets concernant la survie de la cité et du temple pour ne serait-ce prendre le temps de te surveiller.  

☾ Daria : Dimitri t'as confié à Kali bien avant l'attaque, mais tout comme le reste du temple tu es sans nouvelle de la matriarche. Tu es au côté de Ruslan, ainsi quelques infants de Kali.

☾ Ramona : Toi, tu es libre d'indiquer comment tu es arrivée-là, profites-en !  

☾ Nathaniel : Des hommes de l'armée ennemie sont venus te chercher directement dans ta bibliothèque, sans pour autant donner de raison. Menaçant de brûler tes livres et toi avec si tu osais discuter les ordres.

Sachez que pour l'instant, c'est une mise en situation qui commence en douceur... Mais chacune de vos décisions ou prises de paroles aussi minimes soient-elles, influenceront le sujet... Prenez garde à vos actions et aux paroles qui sortiront de votre bouche.

Merci de privilégier les réponses courtes afin de dynamiser le RP.
Après Nathaniel, ce sera au tour des moires de répondre.
Si vous avez des questions, n'hésitez pas à m'envoyez un MP.


Bonne chance.
enragé




©️️️lastroadtohell
Revenir en haut Aller en bas
Ruslan Hill
propriété de newabbotsford
☾ âge : 27
☾ surnom : L'acrobate
☾ métier : Guetteur/acrobate/chasseur
☾ maître : Kali Aja
☾ matricule : NA5938601
☾ compétences : Combat, chasse, course, escalade
☾ arme fétiche : Couteau
☾ origines : New Abbotsford
☾ statut : Célibataire


☾ avatar : Sergei Polunin
☾ arrivée en enfer : 01/04/2018
☾ missives : 691
☾ doubleface : Travis Grant - Lyn Hawkins - Lyuba Sakharov
☾ tickets : 909
☾ crédits : /


avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t225-ruslan-hill-plutot-mourir-que-servirhttp://lrth.forumactif.com/t228-ruslan-hill-celui-qui-criait-liberte
MessageSujet: Re: [CHAPITRE 2 - MJ] MAIN-D'OEUVRE   Sam 29 Sep - 15:16


Main-d’œuvre
Ruslan & Ramona & Rose (PNJ) & Nathaniel & Daria




La dernière fois qu'il avait entendu de telles clameurs, les soldats de la Reine venaient d'abattre des dizaines de Sauvages pour avoir tenté de leur résister, ou bien parce qu'on avait découvert des armes ou des radios chez eux. Les cadavres décapités avaient alors jonchés le sol de toute la Bordure et aux cris de rage et de chagrin s'étaient mêlés les pleurs et le désespoir, teinté d'une envie folle de vengeance qui ne pourrait jamais être totalement assouvie... Et voilà que ça recommençait. Cela faisait plusieurs mois que Ruslan avait été raflé, mais il avait encore le souvenir très net de son ancienne vie, de son ancien statut de guetteur et de survivant. Alors quand il avait entendu le bruit des combats, le fracas des armes et des masses contre les portes, les hurlements de panique e d'agonie des êtres, il avait su. Ces dernières semaines il s'était sentit suffisamment proche de Kali pour s'inquiéter de son sort et se précipiter en direction de ses appartements, mais comme beaucoup d'autres avant lui il fut intercepté en chemin et forcé de courber l'échine face à l'ennemi. Encore. Tout cela lui donna un goût amer dans la bouche qui lui arracha un grondement étouffé, mais en voyant les autres se faire massacrer pour le plus grand amusement de l'envahisseur, il su que résister lui vaudrait le même sort et il se força à l'immobilisme, baissant la tête et le regard au passage de ceux dont il aurait voulu ôter le sourire carnassier de leurs faces, assistant impuissant à la chute du Temple.

Deux heures, c'est à peine ce qu'il fallu pour que la Cité ne tombe totalement et qu'on ne vienne les chercher, les traînant hors du domaine jadis protecteur de Kali pour les mener dans la rue où l'odeur du sang et des viscères lui rappela bien trop vivement ce qu'il avait pu voir dans la Bordure après le passage des hommes de la Reine. Est-ce que les vampires n'étaient bon qu'à cela ? A s'entretuer et à massacrer les mortels pour acquérir davantage de pouvoir ? Et où était-elle cette Reine ? Capturée ? Tuée ? Voilà bien une question à laquelle il aurait bien assez de temps pour trouver une réponse plus tard, car pour l'instant l'ancien Lynx avait d'autres priorités, comme celle de rester en vie. Les ordres furent donnés, les rires gras et cruels de leurs nouveaux maîtres résonnant comme autant d'affronts qu'il convenait de laisser couler, mais un regard autour de lui permit à Ruslan de reconnaître certains visages qui se trouvaient dans le même groupe que lui. Il y avait cette vampire rencontrée dans la Bordure juste avant la rafle où il s'était fait prendre, ainsi que Daria qu'il avait déjà eu l'occasion de rencontrer quelques fois depuis qu'on l'avait apparemment forcée à résider au Temple pour l'habituer à la vie citadine, paraissait-il. Ne connaissant pas les autres, il entreprit d'inspirer profondément pour se donner du courage face aux victimes massacrées dont les cadavres jonchaient le sol et, sans même hésiter un seul instant, s'avança pour commencer à déblayer comme on le lui avait ordonné. Pas un seul renâclement, pas une seule grimace face aux odeurs et à la vue des expressions des malheureux, une chance pour lui l'Acrobate ne les connaissaient pas personnellement, ce qui facilitait sa tâche. Saisissant les pieds d'une femme, il la tira sur le côté sans ménagement sous le regard des autres, le visage fermé et l'air déterminé.

- Entassons-les là en attendant de pouvoir les emmener ailleurs.

Indiqua-t-il à qui voulait bien l'entendre parmi les autres membres du groupe, désignant le côté de la rue, ce qui permettrait ainsi de dégager un accès et de leur offrir un délai supplémentaire si jamais le débarras des corps devait prendre plus de temps que le simple déblayage.


Au cri de Liberté
plutôt mourir qu'être enchainé
Revenir en haut Aller en bas
Ramona Zeman
vampire type 3
☾ âge : 104 ans (27)
☾ métier : Apprentie chasseuse de prime
☾ créateur : Elle l'ignore...
☾ compétences : grand sens de l'observation, agilité, boudeuse experte.
☾ arme fétiche : Sa dague et son arbalète.
☾ origines : Europe de l'Est.
☾ statut : Célibataire


☾ avatar : Alicia Vikander
☾ dispo rp : Reste 0/3
☾ couleur : #993366
☾ arrivée en enfer : 10/03/2018
☾ missives : 245
☾ doubleface : Erik Landseer
☾ tickets : 391
☾ crédits : Tumblr + Fakementine


☾ liens : • Ambroise ♥️
• Apolline ♥️

• Victoria ❀
• Kali ❀

• Son Cadavre Royal ☂️
• Megara ☂️


• Ruslan ✚


☾ rp en cours : ☾ Ambroise
☾ Ambroise
☾ Intrigue


avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t199-ramona-zeman-there-was-a-time-i-wasn-t-brokenhttp://lrth.forumactif.com/t202-ramona-zeman-twinkle-twinkle-little-star
MessageSujet: Re: [CHAPITRE 2 - MJ] MAIN-D'OEUVRE   Sam 29 Sep - 19:17

Elle avait trouvé porte close. Devant cette absence imprévue la détresse de Ramona s’était accentuée. Elle avait besoin, il fallait, qu’elle voit Apolline. Son dos la faisait souffrir malgré qu’il n’en subsista qu’une légère rougeur. Douleur fantôme liée à un traumatisme puissant. Cependant, si elle avait besoin d’être rassurée par la soigneuse, elle avait aussi besoin d’une oreille attentive. D’une amie.
Il lui était difficile de dormir, de se reposer. Son esprit trop assailli par une multitude d’émotions et de sensations. La jeune vampire se sentait perdue, en pleine métamorphose, comme si son esprit s’éloignait peu à peu de ce qu’elle était jadis. Ce qui s’était passé dans cette maison... La peur qu’elle avait éprouvé... Cela avait engendré des révélations qu’il lui était difficile à la fois de comprendre mais aussi d’accepter. Mais pourtant... elle s’efforçait alors en vain d’analyser et de comprendre. Il lui fallait pour cela l’aide d’Apolline. Elle ne pouvait rester ainsi le regard dans le vide ou alors intensément posé sur Ambroise. Il lui fallait Apolline. Elle avait besoin d’entendre sa sœur de cœur et sincère amie, lui dire ce qu’elle savait déjà. Il faudrait qu’elle Lui parle. Il faudrait qu’elle avoue. A Lui, mais aussi à elle, ce qui se passait dans sa tête, ce qu’elle ressentait. La porte close du dispensaire la laissa démunie, échaudée et fatiguée. Une fatigue plus mentale que physique car depuis leur retour à New Abbotsford elle ne cessait de se nourrir. Seul moyen qu’elle avait pour se remettre de cette profonde blessure.

Toutefois trouvant la porte close et nulle vie derrière, c’est en trainant les pieds qu’elle avait rebroussé chemin, l’esprit hagard, et la démarche lasse. Il lui avait fallut plusieurs secondes pour que les bruits qu’elle captait parviennent à son cerveau. Des sons qui n'avaient rien de naturel. Relevant la tête et sourcils froncés, elle aperçut de loin un corps qui tombait répandant son sang sur le parvis. Elle en sentit l’odeur alléchante qui remplissait rapidement les caniveaux et entendit les cris. "Putain de cité de merde. " Songea-t-elle avec rancoeur, comprenant rapidement que la cité était sous le joug d'une attaque. Alors, elle tourna les talons, songeant aussitôt à Apolline et Ambroise. Elle savait ce dernier capable de se défendre. Mais Apo… Au détour d’une ruelle elle tomba nez à nez avec un vampire dont l’uniforme indiqua qu’il n’était pas un ami. Sans lui laisser le temps de réagir elle lui enfonça puissamment son pied dans l’entrejambe. Un coup d’une telle violence qui lui fit certainement remonter les testicules jusque dans la gorge, puis enchaina avec un uppercut du coude tout aussi délicat. Elle n’était pas armée. Et c’était bien fâcheux. Encore une stupide règle dans cette stupide ville ordonnée par cette stupide reine. C’est pour cette raison que sans laisser le temps au vampire de se remettre, elle chercha un échappatoire. Jeune comme elle était, sans armes, elle savait ses chances restreintes. Il fallait qu’elle trouve avant tout ou Apolline, ou Ambroise, puis qu’elle s’équipe. Peu importe l’ordre en fait. Cependant elle n’en eu guère l’occasion et comprit aussitôt qu’elle devrait montrer patte blanche lorsque plusieurs lames vinrent se poser sur sa gorge. Levant les bras en signe de reddition, elle se laissa alors sagement menée à un petit groupe, comprenant d’autres vampires, comme elle, mais aussi des humains.

Son regard se porta sur le vampire qu’elle avait croisé plus tôt. Elle en analysa l’uniforme. Winnipeg. Elle fut rassemblée avec les autres, comme du bétail, et menacée. Gna gna gna. Merci, ils avaient certainement tous compris. Réfléchissant avec fougue, elle se finit par suivre l’humain qui prenait les devant pour ramasser les corps. Humain qu’elle avait par ailleurs reconnu. Elle s’autorisa un petit sourire à son égard. Oui, le voir ici ne manquait pas d’ironie. Saisissant les pieds de la femme qu’il s’efforçait de tirer, elle lui dit doucement. « On dirait que tu n’as pas couru assez vite. » Et c’était pas faute de l’avoir prévenu en plus ! « Bienvenue à New Abbostford. » cracha-t-elle, le dégout dans la bouche. Quelle détestait cette ville. Ce n’était qu’un amas d’emmerdes bien pourries et nauséabondes. Un enragé, un confinement, et maintenant ça ! Une attaque menée par Muñoz ! Sérieusement !?! Mais cette cité portait la poisse ! Soudain, elle comprit. Le choc de la compréhension lui fit lâcher le corps qu’elle trainait. Se redressant elle regarda alors les envahisseurs et les fixa longuement.

« C’était vous… » Elle marqua une pause, vérifiant mentalement sa pensée et observant leur réaction. « L’enragé dans la bordure. C’était vous. » Oui, elle en était sure. Cette attaque ne pouvait être une coïncidence. La poisse ça n’existait pas. L'esquisse d'un sourire passa telle une ombre sur ses lèvres. « C’est brillant. Tordu, mais brillant. » En effet. Elle ignorait encore comment ils l’avaient fait, bien que l’idée lui apparut rapidement avec sa récente expérience, mais faire entrer un enragé dans une cité afin de pouvoir en tester la réactivité militaire, c’était… brillant. En effet quoi de mieux que d’envoyer un loup dans une bergerie pour voir si les chiens y sont efficaces ?


In the darkness under the moon my doomed soul. ©️alas.
Revenir en haut Aller en bas
Daria Vasily
vampire type 3
☾ âge : 327 ans
☾ surnom : Dárius
☾ métier : Maraudeuse / Herboriste
☾ créateur : Jaroslav Zelivský
☾ compétences : Armes d'hast / Rapine / Botanique
☾ arme fétiche : Fauchard
☾ origines : Estonienne par sa génitrice & russe par son géniteur...
☾ statut : Solitaire


☾ avatar : M-Tau
☾ couleur : #336666
☾ arrivée en enfer : 16/05/2018
☾ missives : 183
☾ doubleface : James William Marshall
☾ tickets : 361
☾ crédits : M-Tau - APRES LE DELUGE


☾ rp en cours : Né occhi in lettere, né mani in tasca, né orecchi in segreti d'altri. avec Emma Davis
Contemplez-la par l'âme et non pas par vos yeux avec Adam Hamilton
[CHAPITRE 2 - MJ] MAIN-D'OEUVRE avec Ruslan Hill, Ramona Zeman & Nathaniel Jones

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t385-daria-vasily-en-cours-60
MessageSujet: Re: [CHAPITRE 2 - MJ] MAIN-D'OEUVRE   Dim 30 Sep - 20:47

HRP: Feu vert donné par Alma pour poster à la suite de Ramona


En tous lieux, le sol est jonché de silhouettes grotesques aux flancs recourbés. Chairs éparses reposant sur le marbre blanc. Les figures humaines, celles que l'on vient de prendre, rejettent leurs dernières essences. Dans un bref espace de temps, les corps convulsent, s'agitent et se crispent en quête d'un dernier sursis. Les sucs impurs et malodorants souillent les mains de ceux qui s'affairent à dépouiller la rue de ceux qui viennent d'être fauchés. Les cadavres amoncelés prennent des formes diverses qui enflent dans la fange, Dárius y trouve une ressemblance avec ces fonds de mer envahis d'octocoralliaires. L'image mentale est belle, gorgée de lumière, à l'inverse du déluge récent. Les iris sombres se dérobent finalement à la vision d'une jeune enfant à qui l'on a déchiré l'abdomen. L'âme ne peut soutenir encore l'axe de ce monde décadent. Le temps lui-même ne pourrait effacer la mémoire de cette hécatombe. Partout vont et viennent ces ombres exsangues. Monstres iniques attifés d'une fausse divinité. Les têtes se montrent ornées de leurs cornes. Pour les bourreaux, en effet, nulle raison de s'indigner de la monstruosité de leur forfait.

L'immortelle est en retrait, accroupie sur le corps de cette jeune fille brusquement livrée à  son dernier soupir. Une main blême, la sienne, vient lentement effleurer le front de la fille d'Eve. L'immortelle dessine un caractère rudimentaire sur le derme encore tiède pour lui ouvrir le passage vers les hauts ciels. À cette entreprise désespérée une brise glacée vient fronder le coeur inanimé. De tels malheurs empêcheront à jamais cette âme de s'élever. Le fond des yeux lutte alors brusquement contre la tourmente mais ne parvient plus à dissimuler l'agitation qui l'accable. La haine se déploie brusquement dans les mandibules, agace la mâchoire, l'hématophage distend les maxillaires, les gestes n'obéissent déjà plus à la volonté: elle voudrait tous les tuer, leur faire payer. Mais il faut que les cris cessent, que le brouillard se lève...

Qui donc s'en était venu l'arracher à sa douce quiétude ? Qui donc avait osé la ramener ici ? C'est la rancoeur qui se dresse aussitôt dans les airs à cette pensée. Dimitri... L'âme est mutilée, elle voudrait quitter ce lieu de mort, s'en retourner à ses sanctuaires reculés. Mais il n'est plus temps d'espérer. Les bras soulèvent sans mal le corps écaillé, elle n'élève jamais la voix, pas même quand deux des assaillants rient aux éclats en l'observant passer. La scène est pittoresque, l'enveloppe chétive transporte sans mal les chairs sans vie, c'est là ce qui amuse tant la galerie, le spectacle est détonant. Beaucoup ont mis en doute les aptitudes de cette vampire famélique, beaucoup ont déjà signifié qu'elle ne leur serait d'aucune utilité. Daria continue d'ignorer, l'expression est impavide, seule l'articulation temporo-mandibulaire vibre mais aucun n'est suffisamment attentif pour voir combien le membre palpite. Le magma court sous la cendre.

Elle a déposé le corps sur une charrette en bois qu'un garde vient juste de faire porter. Une chance...après tout, ces cadavres ne peuvent pas rester indéfiniment entassés sur le bas côté... Les faire évacuer était la première nécessité car une toute autre menace rôdait. Dárius est maintenant à proximité du jeune homme qu'elle a déjà aperçu plusieurs fois au Temple. Quel rôle un humain avait-il à jouer ici ? Ces chiens useraient-ils des faibles pour asservir les puissants ? Ses yeux à lui sont enflammés de haine, une haine qu'il a fermement scellée derrière une déférence amère qui ne trompe pas celle qui sait regarder: elle se retrouve dans tout ce qu'il émet. Celui-ci court pourtant un trop grave danger. La voix qui s'élève est celle d'une fille des enfers. Jeune, trop jeune peut-être mais c'est vers elle qu'il faut aller. Elle fait face au mortel, c'est la seule qui fait l'affront à l'assaillant de contester les ordres qui lui sont donnés, c'est la seule qui daigne encore parler. Pour certains, la langue ne se perd jamais. C'est Daria qui vient soudainement saisir la jambe de la défunte que l'immortelle, trop occupée à parloter, a relâché. Ce dialogue est stérile et elle le sait.

Aucun mot n'est prononcé, la brune n'a pas un regard pour celle qui se tient maintenant à son côté et semble être la première surprise par une telle entrée en scène. Les gardes se gaussent bruyamment aux questions qui leur sont posées et ne tardent pas à exiger le silence. Daria a déjà aperçu l'écueil dont la pointe se dresse inexorablement, à l'horizon. Cette buveuse de sang, délivrée de ses chaînes, saurait parfaitement employer ses facultés pour dépouiller ces foutriquets de leurs sourires effrontés. Il ne fallait pas observer longtemps pour comprendre ce qu'elle était. Il ne reste rien alors hormis l'onde brûlante que l'esprit de la non-morte peut immédiatement saisir. Il n y aura d'action que par une harmonie préétablie dans la raison. L'ondulation court dans sa direction, un regard suffit. L'oeil se fixe sur la jeune traqueuse pour que celle-ci entrevoit pleinement la portée de ses intentions. L'instinct prend la forme d'une cabale et elle a tout ce qu'il faut pour leur assurer une telle échappée. Pour peu qu'ils parviennent au lieu où ses effets étaient, selon toute logique, encore parfaitement dissimulés. La Reine lui aurait-elle réservé un tout autre sort si Voltchenkov avait évoqué ses activités illicites passées et notamment les nombreux vols qu'elle avait si rondement menés ? Avait-il donc sciemment choisi de garantir sa survie en gardant le silence, lui évitant ainsi un jugement sitôt ramenée en ville ? Une aubaine... Daria n'avait jamais souhaité croiser la route du bourreau de cette cité... Il fallait croire que l'indigne avait donc quelques égards pour sa progéniture...

D'un mouvement de tête, l'hématophage intime déjà à sa comparse de charger les corps sans vie à sa suite, l'enjoignant finalement à pousser la charrette avec elle. S'il fallait se précipiter dans les flots elle le ferait avec ceux qui étaient le plus disposés à lutter. L'humain est bientôt appelé en renfort, c'est la Chasseresse qui l'amène à obtempérer: elle a déjà compris ce que son acolyte esquisse dans cette première avancée. La stryge ignore l'injurieux mépris que renvoient les cerbères parvenus à leur portée, c'est elle qui parle. Les iris fixes dévisagent longuement le veilleur qui lui barre le passage, elle laisse délibérément les effluves âcres des macchabées assaillir ses sens olfactifs, la tête bascule pour mieux observer le visage qu'elle reviendra écorcher plus tard, elle mémorise chaque angle, chaque saillant, c'est lui qui a emporté la fille, c'est lui qui s'est plu à la faire hurler, c'est lui qui a frappé le premier... il finira par payer. L'accent slave n'entache pas la diction, elle sait sur quel pied danser, ces émanations ne tarderont pas à attirer d'autres assaillants et ceux là n'auront aucune pitié. Elle avance sur un terrain solide et après tout, celui-ci ne fait pas montre de beaucoup de perspicacité... Elle sait exactement quels mots employer pour le faire plier.

- L'air ici est déjà vicié...tu sais ce qu'il va attirer. Laisse-nous aller, je connais bien les lieux où leurs morts sont inhumés. Ton chef ne voudrait pas avoir d'autres tracas à gérer, ce n'est pas son armée qui comblera ce soir les brèches de cette Cité et empêchera les autres d'entrer...

Elle ne craint pas les vents contraires, elle ne craint pas la mort, elle attend déjà de reposer dans l'autre ciel mais avant, elle a besoin de jouir encore un peu de lumière, d'en dispenser un peu à la Terre... Ce soir, cette occasion venait justement de lui être donnée.


Meri mul musta, joida, joogikappa, joida,
hai-lii-loo, joogikappa, jo
Taevas mul laia, joida, söögilauda, joida,
hai-lii-loo, söögilauda, jo
Oh mina vaene, joida, orjalapsi, joida,
hai-lii-loo, orjalapsi, jo.
Revenir en haut Aller en bas
Les Moires
agitatrices de sangsues

qui se cachent derrière les Moires ?
• Alma - Magdalena - Kali - R'lyeh
• Derek - Dimitri - Suzanna

☾ arrivée en enfer : 28/05/2018
☾ missives : 16
☾ tickets : 418
☾ crédits : swan

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [CHAPITRE 2 - MJ] MAIN-D'OEUVRE   Lun 8 Oct - 15:38


Main-d'œuvre

Ramona Zeman + Nathaniel Jones + Ruslan Hill + Rose Fairy + Daria Vasily

☾ date : Octobre 2386.
☾ lieu : Cité intérieure de NewAbbotsford.
☾ ordre de participation : 1- @Ruslan Hill,
2- @Ramona Zeman, 3- @Daria Vasily, 4- @Nathaniel Jones (Tour manqué sans justification : 1)
☾ règle de RP : 200 mots minimum.
☾ responsable du RP : @Alma Adams



Un vent se lève, glaçant pour ceux qui ont encore un cœur qui bat dans leur poitrine, il apporte avec lui les odeurs les plus nauséabondes de la cité pour le malheur de ceux dont les sens sont bien trop affûtés. Et pourtant, parmi ses immortels conquérants, un humait l'air longuement laissant paraître sur les traits de son visage une bien sinistre satisfaction. « Quelle bonne odeur ! » Susurra-t-il, les poings jointes dans son dos. Son visage en question marqué d'une bien horrible cicatrice traversant en diagonale son visage. Une blessure qui l'attache à l'horreur de sa vie humaine et qui, à jamais, est gravé sur son visage. Il observait paisiblement toutes les scènes qui se déroulaient devant lui, inspirant à nouveau il lâcha, le menton levé vers le ciel dont le voile céleste était encore dévoré par l'obscur cosmos. « Tout ceci est long, bien trop long... Mon seigneur ne va pas apprécier. » Il se tourne vers l'un de ses hommes et annonce. « Motivation ! »

***

Un soldat passe à côté de l'une des prisonnières lui frôlant à peine le bras, avant de feindre la douleur d'une manière bien grossière et peu crédible. « Oh la la ! Mais cette garce m'a déboîté l'épaule, que comptes-tu faire pour réparer ton erreur, HEIN ? » La blonde stupéfait, fixe le soldat avant de regarder autour d'elle d'un air de plus en plus paniqué. Et avant qu'elle ne puisse se défendre, l'homme rajoute. « Ah mais, je peux te pardonner si tu sais comment être gentille avec le pauvre souffreteux que je suis... » Dit-il en posant une main sur le dos de la demoiselle, le faisant glisser pour y caresser ce qui attira soudainement sa convoitise. Dans un geste légitime, la concubine de Dimitri repoussa l'homme sous une pulsion de dégoût qui l'assaillit immédiatement. Ecarter les jambes elle savait le faire, mais pas pour n'importe qui... Et surtout, pas de cette manière. L'homme était encore marqué du sang de ses victimes, son regard était fou et il ne sentait guère bon. Son charisme vampirique se révélait aussi étrange que repoussante. « Une rebelle ? Nous avons une Rebelle, elle vient de tenter de me porter un coup mortel à l'instant, vous êtes témoins les gars ! » Derrière lui, les autres soldats qui avaient pourtant contemplé la scène tout du long, s'étaient mis à ricaner. « Mais vous êtes complètement.... » Fou ? Etait-ce là ce qu'elle voulait dire. Peut-être, on ne le saura pas. Sa tête roulant sur le sol quelques secondes après avoir été coupé dans sa parole.... « Ah! Quelle tristesse pour mon épaule... Qui d'autre pourrait donc me réconforter maintenant !? » Rajoute-t-il, avant de porter un regard sur Daria, puis à la suite sur une qui se faisait beaucoup moins discrète, décidant du coup à aller vers la demoiselle son épée encore sanglante. Subtilement, il fixa un moment l'homme à la cicatrice au visage se tenant un peu plus loin avant d'acquiescer de la tête comme si les deux s'étaient compris d'un regard.  

***

Une fois devant Ramona, l'homme décida d'utiliser les joues de la vampire pour essuyer la lame de son épée. « Voilà là une utilité qui te sied bien mieux, Femme ! » Annonça-t-il avant de rajoute. « Ouvre encore ta délicieuse bouche sans y être autorisée et elle servira à autre chose ! » Sa main tapotant son entrejambe sans aucune honte. Un homme le rejoignit aussitôt pour savoir s'il pouvait autoriser l'une des prisonnières à circuler librement afin de débarrasser des corps. « Accompagne-la, aucun prisonnier ne reste seule ! » Ordonna-t-il avant que le soldat s'en alla retrouver l'ancienne solitaire. Alors qu'un nouveau vent se leva légèrement au même moment plus fort que le dernier.

***

A quelques kilomètres, tout droit venue de l'océan pacifique, le ciel gronde alors que ses sombres nuages formant un bien étrange disque tourbillonnant, sont de temps en temps illuminés de terrible flashs aveuglants. Au pied de ce typhon, les vents sont aussi dangereux que meurtriers et ils se dirigent déjà depuis plusieurs heures à une très grande vitesse en direction de la région où se trouve la cité de New Abbotsford.




Pour commencer : Il faut être conscient ici que ton personnage risque de se faire malmener. En acceptant de participer à ces mises en situation, tu acceptes donc que ton personnage soit atteint physiquement et/ou psychologiquement.  N'oubliez pas que vous avez accepté ces conditions.  evillaught

@Nathaniel Jones : Tu as manqué un tour, si tu en manques un deuxième sans justification... Tu seras écarté de l'évent, ton perso sera mis inconscient. 


Rose est morte, elle aurait dû laisser une petite place pour Jack sur ce radeau ! *tousse* Plus sérieusement, il suffit d'un rien pour que les soldats fassent des siennes, prenez garde à vous car beaucoup d'entre eux sont de mauvais joueurs. Autre chose, le vent se fait de plus en plus violent, si pour le moment le ciel semble pourtant calme, un individu habitué à la vie sauvage ayant passé son existence à lire les cieux pour sa propre survie verra aisément les signes de cette tempête en approche, ce qui n'est pas le cas des soldats présents qui ne se doutent de rien. Vous êtes libres de réagir comme bon vous semble à chacun de ses événements, mais encore une fois... Chacune de vos actions et choix auront des conséquences !

Merci de privilégier les réponses courtes afin de dynamiser le RP.
Après Nathaniel, ce sera au tour des moires de répondre.
Si vous avez des questions, n'hésitez pas à m'envoyez un MP.


Bonne chance.
enragé




©️️️lastroadtohell
Revenir en haut Aller en bas
Ruslan Hill
propriété de newabbotsford
☾ âge : 27
☾ surnom : L'acrobate
☾ métier : Guetteur/acrobate/chasseur
☾ maître : Kali Aja
☾ matricule : NA5938601
☾ compétences : Combat, chasse, course, escalade
☾ arme fétiche : Couteau
☾ origines : New Abbotsford
☾ statut : Célibataire


☾ avatar : Sergei Polunin
☾ arrivée en enfer : 01/04/2018
☾ missives : 691
☾ doubleface : Travis Grant - Lyn Hawkins - Lyuba Sakharov
☾ tickets : 909
☾ crédits : /


avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t225-ruslan-hill-plutot-mourir-que-servirhttp://lrth.forumactif.com/t228-ruslan-hill-celui-qui-criait-liberte
MessageSujet: Re: [CHAPITRE 2 - MJ] MAIN-D'OEUVRE   Lun 8 Oct - 18:16


Main-d’œuvre
Ruslan & Ramona & Rose (PNJ) & Nathaniel & Daria




L'instinct de survie prenait le pas sur son envie d'en découdre depuis sa rencontre avec Adam et les sages conseils que ce dernier lui avait prodigué. Ruslan aurait aimé pouvoir égorger ces ennemis qui prenaient un cruel plaisir à les voir trimer en déblayant les cadavres des habitants de la Cité, mais il savait que l'heure de la vengeance ne sonnerait que pour ceux qui réussiraient à rester en vie, ce qui impliquait de ne pas se rebeller tant qu'une bonne occasion ne se présenterait pas. C'est ainsi qu'il entreprit de tirer le cadavre d'une femme par les pieds, faisant abstraction de ce corps qui raclait contre le sol, jusqu'à-ce que deux mains ne viennent lui prêter main forte et qu'une voix vaguement connue ne parviennent à son oreille. Relevant ses yeux verts sur Ramona, il manqua lâcher le cadavre qu'il tenait, se raccrochant à la plaisanterie de mauvais goût qui pouvait tenir lieu de constatation.

- Et toi non plus à ce que je vois.

Répliqua l'ancien sauvage avec un sombre sourire dépourvu de toute joie, hochant la tête à l'ironie de la Solitaire qui lâcha pourtant sans crier gare sa part du cadavre, faisant se redresser l'Enregistré qui fronça les sourcils en l'entendant affirmer une accusation qui fit se figer l'Acrobate. L'Enragé dans la Bordure... les représailles qui en avaient découlé... tous ces morts innocents qu'il avait vu brûler, ces gens qu'il connaissait, qu'il aurait voulu protéger... La logique de cette évidence le frappa de plein fouet et il reposa doucement les jambes du cadavre au sol, pivotant vers les hommes en armes avec une expression de sinistre compréhension. Intérieurement sa soif de justice hurlait à pleins poumons, extérieurement ce ne fut qu'un bref tressaillement de ses muscles, une crispation de ses poings et de sa mâchoire, avant que sa main ne vienne saisir le bras de Ramona pour l'intimer de ne pas continuer... trop tard. Déjà la tête d'une pauvre fille roulait sur le sol, quand bien même elle était vampire, mourir pour s'être défendue donna envie à Ruslan d'en découdre, mais il ne pouvait rien faire, pas encore, aussi continua-t-il de tenir le bras de la Solitaire pour l'empêcher de se rebeller lorsque l'autre taré entreprit d'essuyer son épée sur ses joues, se tenant prêt malgré tout à intervenir si jamais cela allait trop loin. Le geste sur l'entrejambe lui donna la furieuse envie d'y décocher un violent coup de pied, mais là encore l'ancien sauvage se retint, entrainant la brune loin de ces brutes une fois le laïus d'avertissement terminé.

- Arrête, il ne faut pas... pas maintenant. Aide-moi plutôt.

Ruslan coula un regard brûlant de rage contenue et entreprit de reprendre un autre cadavre qu'il mena à la femme qui les charriaient sur une sorte de brouette et à qui il avait prêté main forte l'instant d'avant. Elle venait d'avoir l'autorisation de s'éloigner un peu et cela lui donna une idée, laquelle fut cependant écartée lorsqu'un coup de vent plus froid que les précédents lui arracha un bref frisson. Levant le nez vers le ciel, l'ancien guetteur fronça les sourcils en voyant les nuages s'amonceler au loin, notant leur forme et la façon dont ils semblaient bouger malgré la distance. Ils n'étaient pas si près au coucher du soleil, n'est-ce pas ? Clignant des paupières, il délaissa le ramassage des cadavres et avisa le garde chargé d'accompagner Daria, faisant signe à la Solitaire de le suivre.

- Je voudrais l'aider à porter les corps si vous êtes d'accord. On sait tous que les femmes ne sont pas douées pour ça. D'ailleurs celle-là ne sera pas de trop non plus.

Fit-il en désignant Ramona derrière lui avec un geste dédaigneux. Il espérait ainsi jouer sur la même partition que ces gardes bas de plafond, mais rien n'était moins sûr. Pour paraître moins menaçant, il avait parlé sur un ton tranquille et légèrement moins grave, courbant partiellement la tête et les épaules afin de limiter l'effet que pouvait donner quelqu'un se tenant bien droit comme il le faisait d'ordinaire. Paraître moins rebelle ne pouvait qu'aider dans ce genre de situation.



Au cri de Liberté
plutôt mourir qu'être enchainé
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [CHAPITRE 2 - MJ] MAIN-D'OEUVRE   

Revenir en haut Aller en bas
 
[CHAPITRE 2 - MJ] MAIN-D'OEUVRE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☾ L.R.T.H ☾ :: new abbotsford : la cité intérieure :: West Wall-
Sauter vers: