AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
  Friendship is like whisky, the older, the better ! [Travis]Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Megara Lancaster
vampire type 2
☾ âge : 35 ans - 711 ans
☾ métier : Bourreau de la cité de New Abbotsford
☾ esclaves : Philip Carter / depuis 22 ans
Liam Griffin / depuis 5 ans (scénario)
☾ compétences : Manipulation de l'esprit - Maîtrise des armes et poisons - Torture
☾ arme fétiche : Une dague incurvée et ses poisons
☾ origines : africaines
☾ statut : veuve - célibataire


☾ avatar : Lesley-Ann Brandt
☾ couleur : Crimson red
☾ arrivée en enfer : 31/12/2017
☾ missives : 926
☾ tickets : 562
☾ crédits : pivette


☾ liens : SANGSUES :
- Travis Grant
- Lucrezia Darras
- Aydan E. Lovelace
- Magdalena Squibb
- Ambroise & Apolline Delacroix
- Ramona Zeman


POCHES DE SANG :
- Philip Carter
- Liam Griffin
- Ankh Se Namon



☾ rp en cours : Philip Carter
Aydan E. Lovelace
RP Commun - l'interrogatoire

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t63-megara-lancaster-torture-is-an-art-termine#137http://lrth.forumactif.com/t64-megara-lancaster-let-me-torture-you-i-m-the-best-at-it
MessageSujet: Friendship is like whisky, the older, the better ! [Travis]   07.01.18 0:11


Friendship is like whisky, the older, the better.
Feat. Megara Lancaster & Travis Grant


2368 Oasis Pleasure : appartements de Travis Grant


La journée, ne sert pas à grand-chose, utile que pour passer quelques heures de calme, ou à tourner en rond en attendant le coucher du soleil. Alanguie sur mon lit je me tourne et jette un œil interrogateur au réveil posé sur la table de chevet à quelques centimètres de là. Encore quelques petites minutes avant de pouvoir profiter de ma soirée, de ma nuit, de ma vie.

Le claquement est sec et sonore, ceux qui me connaissent savent que mon pas assuré ne présage rien de bon pour celui ou celle qui passera ses dernières heures en ma compagnie. On m'a prévenu qu'une nouvelle rafle avait eu lieu et qu'il y avait un peu de travail pour moi. Cette idée était des plus réjouissantes, depuis que notre Reine avait fait de moi le bourreau officiel de New Abbotsford, j'avais acquis une position puissante et que l'on reconnaisse mes talents à leur juste valeur était des plus appréciable. Arrivée sur place j'attrape la liste qu'on me tend mais rien n'y figure d'autre qu'un nom, un seul nom, celui-ci est biffé sans un mot j'interroge mon interlocuteur du regard. "Il y avait une femme, mais elle a tellement couru pour essayer de leur échapper que son cœur s'est emballé et quand elle a été face aux gardes elle est carrément morte de peur, son cœur a tout simplement lâché et le gamin a été attribué" Assise sur le bord du bureau, les bras croisés sur ma poitrine je relève les sourcils. "Le gamin ? Il y avait un mioche dans la dernière rafle ?" Il hoche simplement de la tête et à mon air et au tapotement de mes doigts sur mon bras il comprend qu'il a tout intérêt à m'en dire davantage. "Il doit avoir douze ou treize ans, un petit rebelle il essayé de se débattre et a blessé deux gardes pendant la sélection, ces deux-là aurait préféré qu'on vous envoie le gamin pour lui montrer comment on doit se comporter ici… mais il s'est porté garant en le prenant à son service, Monsieur Grant l'a embarqué." Me relevant, je ne peux m'empêcher de sourire avant de quitter le bureau, laissant l'employé en plan pour le moment, il était temps d'aller rendre une petite visite à ce cher Travis.

Mon statut de bourreau pouvait m'ouvrir bien des portes, mais je n'en avais pas besoin, pas pour me rendre à l'Oasis Pleasure, en tant qu'habituée des lieux, j'entrais là-bas presque comme je voulais, ce soir je n'étais pas là pour mon seul plaisir, je ne m'arrêtais pas au bar, prenant la direction de la partie privée du club, réservée aux appartements privés du maître des lieux. Arrivée au bout du couloir, je me retrouvais face aux gorilles qui montaient la garde, bien qu'ils ne me voient pas à cet endroit pour la première fois, m'adossant au mur, les bras croisés sur ma poitrine je leur balançait un simple "Faites savoir à Travis que je souhaite lui parler."


2386 Oasis Pleasure : bar


Si on m'avait dit qu'un beau jour ce serait un simple humain qui veillerait sur mes jours et ferait en sorte que je puisse sortir en toute sécurité. Un simple humain qui se chargerait avec soin chaque jour de modifier le réveil sur l'heure prévue du coucher du soleil. Jamais. Je n'en aurais pas cru un traître mot, et pourtant. Pourtant c'était le cas, quelque chose m'avait intrigué dans son regard quand il avait été présenté pour son enregistrement au sein de la cité, cinq ans d'une fidélité et d'un dévouement absolu envers ma personne, que demander de plus ? Lui montré qu'à tout moment il pouvait vaciller de sa place de choix à mes côtés, lui faire comprendre qu'il pouvait satisfaire mes besoins. Enfin presque tous …

La jeune femme se relevait, passait ses doigts dans ses cheveux en bataille alors que je terminais ma toilette, je lui jetais un simple regard par l'intermédiaire du miroir, un sourire satisfait sur les lèvres. Revenant près d'elle, après m'être remaquillée, recoiffé comme si absolument rien d'indécent ne s'était passé dans ce salon plus que privatif. Elle se rapprocha et posa son indexe sous le menton de la catin "Il n'y a pas à dire, tu t'améliores, encore un peu et tu deviendras l'une des meilleures … je vais parler à Travis pour qu'il songe à augmenter tes tarifs, tu vaux largement plus que ce qu'il demande …" Sortant sans lui accorder un regard de plus, je décide d'aller prendre place au bar. Installer sur un tabouret, je demande un bourbon à la serveuse, une petite nouvelle on dirait, il y a du sang neuf ce soir à l'Oasis Pleasure. Je sens une présence et pivote sur le tabouret, les jambes croisés, le verre à la main et le sourire aux lèvres je le regarde s'approcher de moi. "Travis, Darling, comment va le roi du monde du plaisir ce soir ?"



©️ Pivette


Through every generation of the human race there has been a constant war, a war with fear. Those who have the courage to conquer it are made free and those who are conquered by it are made to suffer until they have the courage to defeat it, or death takes them. Alexander the Great


Dernière édition par Megara Lancaster le 17.01.18 22:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Travis Grant
vampire type 2
☾ âge : 653
☾ métier : Patron de l'Oasis Pleasure
☾ compétences : Manipulation, charmeur, danse de combat, survie
☾ arme fétiche : Couteaux
☾ origines : Anglais
☾ statut : En couple


☾ avatar : Rufus Sewell
☾ dispo rp : 3/4
☾ arrivée en enfer : 31/12/2017
☾ missives : 1601
☾ doubleface : Lyn Hawkins - Ruslan Hill - Lyuba Sakharov
☾ tickets : 872
☾ crédits : Pivette


avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t61-travis-grant-la-passion-sans-age-uchttp://lrth.forumactif.com/t62-travis-grant-patron-de-l-oasis-pleasure
MessageSujet: Re: Friendship is like whisky, the older, the better ! [Travis]   07.01.18 11:06


Friendship is like whisky, the older, the better.
Feat. Megara Lancaster & Travis Grant


2368 Oasis Pleasure : appartements de Travis Grant


La nuit était déjà avancée de plusieurs heures lorsque Megara se présenta aux vigiles qui gardaient le couloir menant aux appartements de Travis. Ce dernier avait insisté pour qu'on ne le dérange pas, cependant les sens en alerte de la vampire pouvaient lui donner quelques éléments singuliers : l'air sentait le sang. Non pas celui qu'on vient de verser, mais plutôt un résidu qui flottait à hauteur de papilles, de cette façon si particulière des lieux qui ont été tâchés par le liquide carmin et que l'on a nettoyé ardemment sans pouvoir en faire disparaitre tout à fait l'odeur. C'était un sang jeune et qu'on devinait appétissant, piquant ou doux, seul le goût direct pourrait permettre d'en décider, mais c'était pourtant bel et bien là. Les deux vigiles qui connaissaient le bourreau de la cité se regardèrent comme seuls deux personnes habituées à travailler ensemble depuis des décennies peuvent le faire. Un simple regard entendu, puis l'un des deux hocha la tête et se retourna, passant la porte pour aller prévenir le patron tandis que l'autre fixait la belle et dangereuse créature qui lui faisait face.

- Il ne veut pas être dérangé, mais peut-être qu'il fera une exception pour vous.

Aimable comme une porte de prison, mais avec Megara il était inutile de prendre des gants, elle savait qu'il faisait son travail et malgré tout ce temps à la voir rendre visite à Travis, les deux vigiles continuaient de garder leur froideur toute professionnelle caractéristique de la profession. On était un bon ou on ne l'était pas. Le collègue revint quasi immédiatement, lançant un regard à celui resté en faction devant la porte, hochant de nouveau la tête avant de s'écarter pour laisser le passage au bourreau.

- Il vous attend.

La porte ouverte de la sorte, les effluves carmines se renforcèrent et Megara eut le champ libre pour passer dans le couloir menant à la porte des appartements de Travis qu'on avait volontairement laissée entrouverte. A l'intérieur, le salon confortable avait également été nettoyé et en son centre, debout, se tenait le maître des lieux qui pivota vers celle qui venait d'entrer.

- Tu as le don pour choisir le moment de tes visites ma chère Megara, même si je suppose que ce n'est pas moi que tu es venue voir.

Il avait ce léger sourire au coin des lèvres qui pourtant ne montait pas encore jusqu'à ses yeux dans lesquels brillait un mélange de défiance et de joie, accentué par une pointe de tension. Ce genre de regard était typique des rares fois où l'homme jouait avec les limites de son rang, où il frôlait la transgression des interdits et faisait l'équilibriste avec une situation délicate. L'odeur de sang dans l'air, plus forte, semblait venir de la porte qui menait normalement à la chambre même du vampire.

- Que puis-je pour toi, Megara ?

Il n'était visiblement pas encore assuré qu'elle soit la bienvenue cette fois, même s'il était évident pour le bourreau qui le connaissait depuis de nombreux siècles qu'il ne demandait que cela, pouvoir lui dire qu'elle était bienvenue. Encore fallait-il que tout se passa bien.



2386 Oasis Pleasure : bar


L'Oasis Pleasure portait bien son nom et nul autre établissement en cette cité n'aurait pu le lui ravir. Ici chacun pouvait trouver son bonheur ou peu s'en fallait. Ici chaque client était bien traité, chaque spectacle donné avec professionnalisme et chaque mets servit avait été rigoureusement sélectionné et préparé avec soin. Megara pour sa part avait choisie ce soir la compagnie de l'une des danseuses exotiques du club, passant un agréable moment avec elle avant de s'en retourner dans la salle. Au bar, Rick la vit revenir de bonne humeur et lui offrit un sourire chaleureux tandis que la serveuse venait lui transmettre la commande d'un bourbon, l'une des boissons préférées de la vampire. Acquiesçant, il lui prépara cela en deux temps trois mouvements, laissant la nouvelle aller lui apporter alors même que Travis faisait son apparition, venant à la rencontre du bourreau de la cité.

"Travis, Darling, comment va le roi du monde du plaisir ce soir ?"

Il lui prit la main et l'effleura d'un souffle volontaire avec cette galanterie qui lui était propre, un sourire en coin et le regard vert brillant d'amusement, se redressant ensuite sans se départir de sa propre bonne humeur.

- Comme un homme qui ne manque de rien. J'ai cru comprendre chère Megara que tu n'étais pas en reste non plus. Tu vas finir par la fatiguer à force de toujours la demander elle plutôt qu'une autre.

Une petite taquinerie sans méchanceté aucune, même si en vérité il savait combien son amie prenait soin des employés spectacle lorsqu'elle payait pour passer un peu de bon temps en leur compagnie. Aucun n'avait jamais eu à se plaindre de quoi que ce soit, aucun n'avait jamais enduré quelque chose qu'il aurait pu désapprouver et, surtout, ils appréciaient la vampire aux yeux noirs dont les qualités et l'expérience n'étaient plus à prouver. Prenant place aux côtés de Megara, Travis regarda le barman s'approcher d'un pas aussi léger que rapide, le remerciant avec un sourire lorsqu'il vit le verre de sang chaud déposé sur le comptoir devant lui. Rick le connaissait par cœur, de même que ses goûts.

- Mais laissons cela de côté veux-tu ? Comment se portent tes affaires ma chère ?

Dit-il en prenant son verre en main, humant l'odeur qui s'échappait du liquide, savourant par avance celui-ci avant de trinquer avec son amie, prêt à l'écouter lui parler de son métier aussi singulier qu'essentiel au sein de la cité.



©️ Pivette


☾ scénario à prendre : Rick Grant
☾ scénario à prendre : Suzana Wood

Tout n'est que Ténèbres
mais parfois la lumière perce

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Megara Lancaster
vampire type 2
☾ âge : 35 ans - 711 ans
☾ métier : Bourreau de la cité de New Abbotsford
☾ esclaves : Philip Carter / depuis 22 ans
Liam Griffin / depuis 5 ans (scénario)
☾ compétences : Manipulation de l'esprit - Maîtrise des armes et poisons - Torture
☾ arme fétiche : Une dague incurvée et ses poisons
☾ origines : africaines
☾ statut : veuve - célibataire


☾ avatar : Lesley-Ann Brandt
☾ couleur : Crimson red
☾ arrivée en enfer : 31/12/2017
☾ missives : 926
☾ tickets : 562
☾ crédits : pivette


☾ liens : SANGSUES :
- Travis Grant
- Lucrezia Darras
- Aydan E. Lovelace
- Magdalena Squibb
- Ambroise & Apolline Delacroix
- Ramona Zeman


POCHES DE SANG :
- Philip Carter
- Liam Griffin
- Ankh Se Namon



☾ rp en cours : Philip Carter
Aydan E. Lovelace
RP Commun - l'interrogatoire

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t63-megara-lancaster-torture-is-an-art-termine#137http://lrth.forumactif.com/t64-megara-lancaster-let-me-torture-you-i-m-the-best-at-it
MessageSujet: Re: Friendship is like whisky, the older, the better ! [Travis]   07.01.18 21:30


Friendship is like whisky, the older, the better.
Feat. Megara Lancaster & Travis Grant


2368 Oasis Pleasure : appartements de Travis Grant

L'attente ne dure pas mais je sens au propre comme au figuré que quelque chose se trame ce soir. Cette odeur, nous autres éternels nous la reconnaitrions entre mille. L'hémoglobine, encore fraîche, malgré les efforts pour tenter de la masquer, la nettoyer, rien n'y ait, un vampire, avec l'expérience comme moi, ne peut se tromper. Mes phalanges pianotent sur mon bras alors que je regarde la petite chorégraphie bien huilée des deux vigiles, l'un s'éclipse et je me retrouve seule avec l'autre gorille qui me fait savoir que Travis a donné ces ordres et qu'il ne souhaite pas être dérangé, qu'il ferait peut-être une exception pour moi. "Il me semble qu'il a toujours fais des efforts pour moi, et ce serait suspect de refuser la visite du bourreau le soir où il ramène un nouvel enregistré chez lui …" Le deuxième garde revient et me tient la porte ouverte m'annonçant qu'il m'attend, en passant à côté du garde en compagnie duquel j'ai patienté. "Qu'est-ce que disais … il faut croire que votre boss est un homme intelligent." Passant la porte, je continuais dans le couloir jusqu'à la porte entrouverte de l'appartement, poussant cette dernière j'entrais dans le grand séjour et me trouvais face à Travis qui m'interrogeait, un peu sur la réserve.

"Tu sais que je suis toujours au bon endroit, au bon moment … aurais-tu quelque chose à te reprocher ?"

Faisant quelques pas dans le séjour, je m'approchais de lui, posant ma main sur son épaule, la laissant glisser sur son bras alors que je le contournais pour aller prendre place dans l'un des confortables fauteuils qui décorait la pièce. Croisant les jambes en m'appuyant contre le dossier du fauteuil j'avais envie de jouer un peu avec lui en ne lui offrant ni sourire ni signe d'amitié aucune, s'il cachait effectivement quelque chose, il fallait que je le sache, mais je savais déjà qu'il avait pris à son service le gamin qui avait été pris dans la dernière rafle et j'avais bien l'intention d'en savoir plus à ce sujet.

"J'ai entendu dire que tu te mettais au babysitting … il va falloir que tu m'en dises d'avantage … je serais terriblement peinée si tu transgressais des lois et que je doive te signalée à notre Reine."

Ce n'étais pas entièrement faux. Je savais bien qu'il avait fait les choses dans les règles, mais le savoir adopter un mioche me paraissait étrange, j'étais curieuse et j'avais envie de le taquiner un peu, un très léger sourire se dessinait à la commissure de mes lèvres. Bien sûr, si un jour il transgressait les lois de notre Reine, je n'aurais d'autre choix que de m'occuper de son cas, est ça, ça me désolerait grandement.  



2386 Oasis Pleasure : bar


Cette galanterie qui se traduisait chez lui par ces quelques vagues traces du passé qui subsistaient encore en lui après tous ces siècles était, d'une certaine manière, rafraichissant. On ne pouvait pas dire que de mon vivant j'ai eu droit à de telles marques de respect, les rares marques d'attention que je recevais avaient plus souvent la forme de coup de poing ou de fouet. J'avais aimé rencontrer Travis et découvrir qu'il n'était pas de ceux qui voulaient à tous prix mettre à mort ou asservir certaines personnes sous prétexte que la couleur de leur peau n'était pas de la même teinte que la leur. Un sourire carnassier sur les lèvres je le regardais prendre place à mes côtés, laissant s'envoler quelques mots au sujet de la prostituée avec qui j'avais passé les dernières heures. Portant le verre à mes lèvres et laissant une rasade du liquide ambré tapisser ma gorge, je me penchais un peu vers lui.

"A ce propos, cette demoiselle est l'une des meilleures acquisitions que tu ais pu faire depuis de très nombreuses années. Même si j'avoue que ce ne serait pas à mon avantage, du devrais en demander plus pour ses prestations, elle est douée … très douée !"

Fatiguer cette gamine ? J'avalais une nouvelle gorgée en souriant, aujourd'hui elle pouvait se targuer de m'avoir montré qu'elle aussi était capable de me fatiguer, dans un sens très positif. J'avais mes vices et me faiblesses comme tout le monde, et cette gamine en faisait partie, et ce genre de créature ne restera pas jeune et fraîche éternellement, alors autant en profiter tant qu'il est temps. Mon regard se posait sur la salle qui s'étendait à nos pieds, je reconnaissais quelques habitués, j'aimais bien cet endroit, une sorte de deuxième chez moi, j'avais mes habitudes tant au bar que dans les espaces privés, Travis avait su faire de cet endroit un véritable petit paradis qui portait très bien son nom et dont la réputation n'était plus à faire. Ici on évoluait dans les hautes sphères, ce n'était pas le bordel du coin ou le bar dans lequel la moindre ivrogne pouvait entrer, le standing des lieux était des plus agréables, surtout pour quelqu'un comme moi qui au fil des siècles avait su tracer sa route jusqu'au sommet.

"C'est calme depuis quelques jours … je m'ennuie un peu par moment, la paperasse c'est bien du boulot, mais tu me connais, je ne suis à mon affaire que lorsque j'ai un modèle vivant sous la main …"

Un peu plus de deux semaine que tout se passait bien à la cité, pour le commun des mortels c'était une bonne chose, pas de saignée mortelle, pas de châtiments corporels, pas de mise à mort, rien. Je devais le reconnaître, je m'ennuyais un peu. Dans ces moments-là je ne pouvais m'empêcher de repenser aux diverses époques durant lesquelles je partais en chasse, traquer une proie, la faire courir à perdre haleine jusqu'à l'épuisement avant de finir par la piéger, la terroriser, la torturer encore et encore et y prendre un malin plaisir. Ces moments me manquaient.

"Ça me manque tu sais, la chasse, les contrats, tu n'aurais pas quelqu'un dans le collimateur que je pourrais traquer ? Quelqu'un qui aurait pu se montrer peu avenant avec l'un ou l'autre de tes employés ?"




©️ Pivette


Through every generation of the human race there has been a constant war, a war with fear. Those who have the courage to conquer it are made free and those who are conquered by it are made to suffer until they have the courage to defeat it, or death takes them. Alexander the Great


Dernière édition par Megara Lancaster le 17.01.18 22:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Travis Grant
vampire type 2
☾ âge : 653
☾ métier : Patron de l'Oasis Pleasure
☾ compétences : Manipulation, charmeur, danse de combat, survie
☾ arme fétiche : Couteaux
☾ origines : Anglais
☾ statut : En couple


☾ avatar : Rufus Sewell
☾ dispo rp : 3/4
☾ arrivée en enfer : 31/12/2017
☾ missives : 1601
☾ doubleface : Lyn Hawkins - Ruslan Hill - Lyuba Sakharov
☾ tickets : 872
☾ crédits : Pivette


avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t61-travis-grant-la-passion-sans-age-uchttp://lrth.forumactif.com/t62-travis-grant-patron-de-l-oasis-pleasure
MessageSujet: Re: Friendship is like whisky, the older, the better ! [Travis]   08.01.18 21:53


Friendship is like whisky, the older, the better.
Feat. Megara Lancaster & Travis Grant


2368 Oasis Pleasure : appartements de Travis Grant


Bien sûr que non il n'avait rien à se reprocher, ou tout du moins pas officiellement, mais il était évident qu'il n'était pas aussi à l'aise que d'ordinaire et seule une personne proche de lui pouvait s'en apercevoir, comme c'était le cas pour Megara. Lorsqu'elle vint passer sa main sur l'épaule de Travis, la glissant le long de son bras dans un jeu de séduction dangereuse dont elle avait le secret, le vampire arqua un sourcil amusé, son sourire en coin s'accentuant avec cette note de sérieux qui caractérisait cette situation qu'ils avaient déjà vécus auparavant : elle voulait le tester. Pivotant alors qu'elle allait s'installer dans un des fauteuils disponibles, il secoua légèrement la tête avec un air presque professoral.

- Tu sais fort bien que je ne ferais jamais quoi que ce soit qui aille à l'encontre de notre Reine ou de l'une de ses lois. Cependant...

Il s'approcha à son tour et vint se placer derrière elle, glissant ses mains sur les épaules de la brune en un léger massage. Ses lèvres vinrent effleurer son oreille et susurrer à celle-ci, volontairement suave et provocant, juste histoire de lui rappeler leurs jeux d'antan auxquels ils ne s'adonnaient plus depuis des siècles, si ce n'est dans ce genre de provocations, dernier vestige d'un passé vivace.

- Tu sais que j'aime jouer avec le feu et j'ai trouvé une flamme magnifique parmi les humains raflés dans la Bordure. Et je te prie de me croire quand je te dis que celui qui osera le toucher aura affaire à moi.

Ses mains s'étaient figées sur les épaules à la fois délicates et résistantes de la vampire, pour finalement se retirer en même temps que le patron de l'Oasis Pleasure s'écartait du fauteuil et de son occupante, revenant d'un pas rapide vers le centre de la pièce.

- Si je vous présente, me promet-tu de ne pas l'aguicher ? Il est encore jeune, mais il déteste les vampires, je ne voudrais pas que tu ruines tout espoir de lui offrir une vie décente sous ma protection.

Sa protection. depuis combien d'années, de siècles, n'avait-il pas parlé ainsi d'un seul être humain ? Non pas d'un groupe, d'un genre comme ses employés sur lesquels il veillait farouchement comme tout bon patron qui se respectait, mais d'un seul et unique être vivant qu'il semblait à cet instant vouloir garder pour lui ou, à tout le moins, ne pas le mettre en contact avec le premier venu. Travis avait cet air grave que Megara pouvait aisément reconnaitre, bien que cela fasse une éternité qu'elle n'avait du le voir sur le visage de l'homme ou bien sur le sien dans le miroir, celui d'un instinct plus fort que la logique ou même la raison, l'instinct qui peut par exemple pousser une femme morte depuis des siècles à suivre à la trace ses descendants et à veiller sur eux.



2386 Oasis Pleasure : bar


Travis eut un sourire suffisamment large pour que Megara puisse sentir qu'il s'était fallu de peu pour qu'il éclate de rire, mais au lieu de ça le vampire esquiva cette première envie en buvant une gorgée de son verre sous le regard amusé du barman qui demeurait à portée de vue et d'oreille, appréciant sans nul doute ces échanges entre les deux créatures de la nuit. Ils avaient ce petit rituel entre eux, cette façon de toujours s'assurer que l'autre allait bien, cette amitié qui les poussaient à se voir régulièrement pour prendre des nouvelles l'un de l'autre. Les vampires ayant passé le cap des cinq siècles et a être encore en vie après la fin du monde n'étaient pas si nombreux que cela, même si la plupart s'étaient réfugiés dans les cités afin de se retrouver entre eux. Quelques-uns comme Travis et Megara s'étaient connus durant leurs errances à travers le monde et les époques, des anecdotes dont Rick se souvenait pour avoir écouté son patron les raconter lorsque la mélancolie le prenait parfois. Dire que le monde avait changé en un éclair était un euphémisme.

"C'est calme depuis quelques jours … je m'ennuie un peu par moment, la paperasse c'est bien du boulot, mais tu me connais, je ne suis à mon affaire que lorsque j'ai un modèle vivant sous la main …"

- Tu n'as jamais supporté l'ennui, de ce que je me souviens.

Pour autant le simple fait d'avoir demandé au bourreau de la cité comment se portaient ses affaires ne manqua pas de faire remonter quelques vieux souvenirs chez le propriétaire de l'Oasis Pleasure, lequel se rappelait fort bien ces époques où tout était si différent et où la vie -ou la non-vie- était un véritable atout qui permettait de découvrir les merveilles des continents et des océans.

"Ça me manque tu sais, la chasse, les contrats, tu n'aurais pas quelqu'un dans le collimateur que je pourrais traquer ? Quelqu'un qui aurait pu se montrer peu avenant avec l'un ou l'autre de tes employés ?"

- Non personne pour l'instant, chacun sait qu'ici s'en prendre au personnel équivaut à signer son arrêt de mort, mais peut-être auras-tu plus de chance lorsque nous aurons de nouveaux arrivants. Cela dit...

Travis entreprit de vider son verre d'une traite, le reposant un peu plus loin sur le comptoir pour permettre à Rick de venir le remplir tandis que le vampire portait son attention sur son amie.

- Tu sais que les traques que j'ai pu faire n'ont jamais été le fruit du plaisir, mais uniquement de la vengeance. Cependant je comprends que cela puisse te manquer, tu as bien trop de feu et de rage en toi pour demeurer inactive durant aussi longtemps.

Il sourit en coin et ce sourire n'avait rien de rassurant, l'homme partageant alors le point de vue du bourreau concernant ce besoin d'étancher sa soif de violence et de sang. Nombreux étaient les vampires qui fautent de trouver à s'occuper tout en ne parvenant pas à compenser leurs pulsions, avaient finit par sombrer dans une folie sanguinaire telle que leurs propres semblables avaient du les abattre. Peut-être les scientifiques qui avaient voulus de mettre au point le fameux vaccin auraient du prendre en compte ces paramètres avant de tenter l'impossible.

- Je vais y songer et je te préviendrais sitôt que je t'aurais trouvé une cible.

L'on oubliait parfois, à voir Travis évoluer au sein de son établissement, à prendre soin des humains comme des vampires de rang inférieur, qui il pouvait être lorsqu'il n'était obligé en quoi que ce soit et que personne n'avait à lui dicter sa pensée. La Reine avait établie des lois, tout le reste n'était que liberté.




©️ Pivette


☾ scénario à prendre : Rick Grant
☾ scénario à prendre : Suzana Wood

Tout n'est que Ténèbres
mais parfois la lumière perce

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Megara Lancaster
vampire type 2
☾ âge : 35 ans - 711 ans
☾ métier : Bourreau de la cité de New Abbotsford
☾ esclaves : Philip Carter / depuis 22 ans
Liam Griffin / depuis 5 ans (scénario)
☾ compétences : Manipulation de l'esprit - Maîtrise des armes et poisons - Torture
☾ arme fétiche : Une dague incurvée et ses poisons
☾ origines : africaines
☾ statut : veuve - célibataire


☾ avatar : Lesley-Ann Brandt
☾ couleur : Crimson red
☾ arrivée en enfer : 31/12/2017
☾ missives : 926
☾ tickets : 562
☾ crédits : pivette


☾ liens : SANGSUES :
- Travis Grant
- Lucrezia Darras
- Aydan E. Lovelace
- Magdalena Squibb
- Ambroise & Apolline Delacroix
- Ramona Zeman


POCHES DE SANG :
- Philip Carter
- Liam Griffin
- Ankh Se Namon



☾ rp en cours : Philip Carter
Aydan E. Lovelace
RP Commun - l'interrogatoire

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t63-megara-lancaster-torture-is-an-art-termine#137http://lrth.forumactif.com/t64-megara-lancaster-let-me-torture-you-i-m-the-best-at-it
MessageSujet: Re: Friendship is like whisky, the older, the better ! [Travis]   15.01.18 0:42


Friendship is like whisky, the older, the better.
Feat. Megara Lancaster & Travis Grant


2368 Oasis Pleasure : appartements de Travis Grant

Confortablement assise sur le fauteuil, je ne le quitte pas des yeux et l'observe alors qu'il s'approche un peu, j'aimais ce petit jeu avec lui, même lorsque j'étais avec Blanche je m'amusais à le taquiner, à le provoquer inlassablement, son aplomb à ne pas céder me plaisait. Je pense que s'il avait craqué et qu'il y avait eu autre chose que quelques baisers enflammés entre nous, il n'y aurait pas eu cette amitié qui avait tenu bon au cours des siècles. L'entendre dire qu'il ne ferait rien qui irait contre les lois établies par notre souveraine me rassurait. Je n'avais pas de doute sur lui, mais je devais lui poser la question, c'était plus fort que moi, je devais savoir.

Il s'approche et contourne le fauteuil, il prend son temps avant de s'arrêter dans mon dos, je sens ses mains sur mes épaules et, sachant que mon visage est hors de son champ de vision, je laisse un fin sourire étier mes lèvres. Je profite du léger massage qu'il me prodigue en s'approchant, se penchant à mon oreille je lève les yeux au ciel lorsqu'il me dit aimer jouer avec le feu. Travis on ne joue pas avec le même feu toi et moi.

"C'est une menace ? J'aime bien avoir affaire à toi moi … je pourrais prendre ça pour une invitation !"

Ses mains se retirent de mes épaules et il refait quelques pas jusqu'à revenir au centre de la pièce, m'annonçant qu'il ne voulait pas que j'aguiche sa nouvelle acquisition. Je croise les bras sur ma poitrine et me pince les lèvres pour ne pas rire. Décroisant les bras, pianote sur les accoudoirs du fauteuil avant de décroiser les jambes et me redresser, faisant quelques pas vers lui, lentement je me place dans son dos et laisser mes doigts glisser le long de sa colonne vertébrale de bas en haut, me rapprochant de lui encore plus mes talons hauts me permettant d'être à sa hauteur, il peut sentir mon souffle sur sa nuque.

"Tu me vexes Travis … tu sais que je les aime plus âgés que ça, mais je ne peux pas te garantir que je résiste si lui s'entiche de moi, enfin pas avant quelques années en tout cas … Moi non plus je ne transgresse pas les règles !"




2386 Oasis Pleasure : bar


Tranquillement assise à siroter mon verre, je me dis une fois de plus que le bourbon et l'une des rare chose qui ait du un goût aussi appréciable que le sang frais, ça nourrit moins, ça n'apaise pas ma soif, mais c'est tout autant appréciable. Au fil des siècles j'ai eu le temps de goûter tant de choses, mais il faut se rendre à l'évidence rien n'avait aussi bon goût … si … se délecter directement sur la gorge palpitante d'un être vivant ayant ingurgité une forte quantité de bourbon, ça c'est un régal. Avalant la dernière rasade de mon verre j'esquissais un sourire à la phrase de Travis.

Je n'avais jamais supporté l'ennui. Il avait raison. Absolument raison. Bien sur comme tout le monde, surtout pour une créature qui n'était pas soumise aux affres du temps qui passe, j'aimais prendre du temps pour ne rien faire. Je ne suis pas comme ces humains dont la vie peut s'arrêter à tout instant, ces petites choses fragiles qui se démènent pour ne pas crever tous les quatre matins et qui veulent remplir leur courte vie du plus de choses possibles. Quand j'y pense, même lorsque j'étais en vie, jamais je n'ai pensé de la sorte, certes l'époque était différente, bien différente, lorsque l'on est une esclave on n'a pas ou peu de perspective d'avenir, on ne se projetait pas tant notre avenir était incertain, tout ce que j'espérais à l'époque c'est que mes fils aient un toit sur leur tête, à manger dans leur assiette et un endroit où dormir, tout le reste n'était pas vitale.

Quand est-ce que c'était la dernière fois que j'étais restée aussi longtemps sans qu'on me confie du boulot ? Je ne préférais pas essayer de m'en souvenir, ce n'étaient pas des périodes que j'aimais à me remémorer, ce que j'aimais par contre c'est comment j'étais arrivé ici, comment j'avais été recrutée, courtisée presque par notre souveraine pour que j'accepte le poste qu'elle me proposait. Je m'étais faite désirée, bien entendu, j'aime qu'on me montre de l'intérêt mais si jamais su dès le début à quel point son offre était sérieuse et que c'était moi et personne d'autre qu'elle voulait, j'aurais sans doute accepté immédiatement. Mais peut-être que notre relation n'aurait pas été pareil, aujourd'hui je pouvais me targuée d'être une proche de notre Reine et ça aussi cela faisait parfois peur à certains, ça imposait le respect et forçait à se tenir à carreaux.

Travis n'avait apparemment de soucis avec personne, cela n'arrangeait pas mes affaires mais j'étais contente pour lui. Il avait cet établissement bien en mains et venir ici était toujours un plaisir pour tout ceux qui en franchissaient les portes. Bon peut-être que certains employés n'avaient pas atterri ici de gaité de cœur et avaient dû se faire à leur nouvelle vie, mais ils avaient au moins l'avantage d'avoir un patron juste qui veillait sur eux et leur sécurité. Je n'avais pas connu Travis de son vivant, mais quelque chose me dit que je l'aurais apprécié, aujourd'hui nous avons de très bonnes relations, il était un des rares sur qui je pouvais compter et avec qui je pouvais être moi-même. Poussant d'un doigt mon verre sur le bar jusqu'à croiser le regarde de Rick, à qui je jetais un clin d'œil charmeur pour qu'il s'emploie à le remplir. Je l'avais toujours bien aimé ce mec-là et taquiner Travis en tournant autours de son protégé avait toujours été quelque chose que j'adorais.

"Des nouveaux arrivants ? J'ai raté un arrivage ?"

Je savais que ce n'étais pas le cas, lorsqu'il y avait une rafle, ou des enregistrements j'en étais avertie, même s'il n'y avait pas de rebelles ou de récalcitrants, j'étais souvent présente, ne serait-ce que pour leur faire peur, leur faire comprendre ce qu'ils risquaient si jamais ils ne suivaient pas les consignes. Ses paroles me réconfortaient, savoir que quelqu'un pouvait me comprendre, pouvait réaliser à quel point la chasse et la traque pouvait me manquer.

"Parfois, pendant quelques instants ça m'arrive de regretter de m'être établie, après des siècles de voyages et de pseudo cavales, ça me manque de poursuivre quelqu'un, de chasser le sang frais, de sentir la peur et l'adrénaline se mêler dans les veines de ma proie avant de la contraindre à stopper sa course avant de me délecter du nectar qui coule dans sa carotide … "

Je soupire et tourne la tête lorsque Rick repose le verre sur le bar, un verre de sang que je porte à mes lèvres avant de soupirer à nouveau, mais de plaisir cette fois en découvrant qu'il y avait ajouté du bourbon, avant de lui sourire par-dessus mon épaule. "Mon cœur tu es et tu resteras le meilleur barman que j'ai pu croiser, et crois moi … il y en a eu un paquet !" Regardant Travis je l'interroge du regard avant de lui poser innocemment ma question. "Une demoiselle de plus en plus douée, Rick qui fait des merveilles derrière le bar, c'est Noël ? Mon anniversaire ou quelque chose du genre ?"



©️ Pivette


Through every generation of the human race there has been a constant war, a war with fear. Those who have the courage to conquer it are made free and those who are conquered by it are made to suffer until they have the courage to defeat it, or death takes them. Alexander the Great
Revenir en haut Aller en bas
Travis Grant
vampire type 2
☾ âge : 653
☾ métier : Patron de l'Oasis Pleasure
☾ compétences : Manipulation, charmeur, danse de combat, survie
☾ arme fétiche : Couteaux
☾ origines : Anglais
☾ statut : En couple


☾ avatar : Rufus Sewell
☾ dispo rp : 3/4
☾ arrivée en enfer : 31/12/2017
☾ missives : 1601
☾ doubleface : Lyn Hawkins - Ruslan Hill - Lyuba Sakharov
☾ tickets : 872
☾ crédits : Pivette


avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t61-travis-grant-la-passion-sans-age-uchttp://lrth.forumactif.com/t62-travis-grant-patron-de-l-oasis-pleasure
MessageSujet: Re: Friendship is like whisky, the older, the better ! [Travis]   20.01.18 18:32


Friendship is like whisky, the older, the better.
Feat. Megara Lancaster & Travis Grant


2368 Oasis Pleasure : appartements de Travis Grant

Megara avait toujours su comment tourner les choses en sa faveur, quand bien même il ne s'agissait pas tant de menaces ni de jeux que d'une situation assez sérieuse et qui nécessitait qu'on la prenne ainsi. Un observateur extérieur aurait pu croire qu'ils ne faisaient pas preuve de ce sérieux nécessaire et pourtant derrière les sourires et les allusions se dissimulait tout un code pratiqué entre les deux vampires depuis de nombreux siècles, une façon comme une autre de communiquer et de faire passer des messages entre les paroles. Lorsque Travis revient au centre de la pièce et que son amie l'y rejoint, c'est à son tour de sourire légèrement en l'entendant le taquiner tout en le mettant en garde à son tour. C'est qu'il la sait entière et brut de caractère, une sorte d'instinct que personne n'a jamais su dompter, tout au plus concilier. Et c'était cela aussi qui rendait la vampire unique en son genre.

- Oh je ne parlais pas de ce genre de choses, en vérité je faisais surtout allusion à un point commun que vous semblez avoir : la violence.

Et sans en dire davantage, il pivota à demi vers la porte qui menait à sa chambre.

- Tu peux sortir, il n'y a pas de danger.

Il y eut comme une seconde de flottement, puis un pas extrêmement léger, si léger que seul une créature de la nuit ou bien quelqu'un d'expérimenté dans la chasse aurait pu percevoir, un bruissement de tissu, avant qu'un adolescent ne sorte lentement de derrière la porte entrouverte. L'odeur de savon pourtant forte pour l'odorat d'un vampire ne pouvait masquer tout à fait celle du sang, la première provenant sans doute d'un lavage intensif que venait de subir le jeune humain aux cheveux châtains encore humides, la seconde d'ecchymoses à la mâchoire et à l'arcade, signe qu'il avait été frappé suffisamment violemment pour marquer sa chair au-dessus du sourcil. Ses yeux d'un bleu pourtant clair étaient assombris par une colère qu'on devinait noire, une sorte de rage sourde qui pouvait rappeler au bourreau ce regard qu'avaient ceux que l'on avait réduit en esclavage et qui refusait pourtant cet état de fait, se rebellant sans cesse, endurant le fouet quitte à y laisser leur vie. Et ce regard était à présent braqué droit sur elle.

- Megara je te présente Rick, Rick, je te présen...

Travis n'avait pas même terminé sa phrase que déjà le jeune humain se précipitait vers la vampire, tenant à la main une dague qui se trouvait à l'origine dans la chambre du propriétaire des lieux. Travis saisit au vol l'adolescent, l'une de ses mains saisissant son poignet avec force tandis que de son autre bras il l'enserrait à la taille et le soulevait du sol, l'empêchant d'atteindre sa cible.

- Rick ! Du calme ! C'est une amie, une AMIE !

Travis adressa un sourire à Megara, l'air à la fois amusé, désolé et... était-ce de la fierté ? Il rit un peu, moitié pour la forme et moitié de joie, sans que la raison ne soit vraiment évidente. On aurait presque pu croire qu'il venait de rajeunir de plusieurs décennies. L'adolescent pour sa part, entendant le mot "amie", relâcha la prise sur son arme et laissa le vampire la lui retirer de la main, sans pour autant cesser de jeter à Megara un regard noir de haine, comme s'il avait pu par la seule force de sa pensée l'éradiquer de la surface de ce monde.

- ... C'est le chien tueur de la Reine.

Lâche le jeune humain sans détourner le regard, faisant lever les yeux de Travis au plafond. Oui bon, forcément, il allait en avoir du travail avec celui-là, c'était certain.




2386 Oasis Pleasure : bar

Rick eut un sourire lorsque Megara lui adressa son fameux clin d’œil aguicheur et entendu, acquiesçant légèrement avant de venir récupérer son verre vide, lui rendant un sourire amical des plus sincères. Si leur rencontre avait jadis été mouvementée, ces deux-là partageaient quelque chose dans leur tempérament et leur façon d'exister qui les avaient quasiment immédiatement rapprochés. Sans doute était-ce aussi pour cela que Travis l'avait pris sous son aile, au-delà de son côté protecteur et sentimental savamment dissimulé sous ses traits de patron bienveillant. Le vampire comprenait d'ailleurs parfaitement ce que le bourreau de la cité lui confiait, bien qu'en vérité à l'heure actuelle il soit impossible de retrouver la sensation grisante d'une chasse d'autrefois, il savait que garder un fauve en cage, fut-ce une aussi grande et belle cage qu'une cité où il comptait parmi les plus puissants, n'était pas une bonne chose. Tôt ou tard il lui faudrait aller explorer les environs.

- Tu serais sans doute déçue, à moins d'aller chercher du côté des vrais rebelles qui malheureusement représentent une minorité que tu aurais trop vite fait d'éradiquer. Et après tu t'ennuierais beaucoup trop.

Rick vint reposer le verre désormais rempli de Megara, souriant grandement à cette dernière lorsqu'elle le complimenta généreusement.

- Et je ferais tout pour le rester ma belle tu le sais. Il n'y a que moi qui peut te "détester" de la meilleure des manières. Régales-toi.

Là-dessus et après un large sourire amusé, il adressa un signe de tête aux deux vampires avant de s'éloigner un peu, les sentant tous deux en train de s'isoler progressivement dans cette bulle qu'ils faisaient naitre à chacune des visites du bourreau, chose assez normale passé plusieurs siècles d'amitié et qu'il aimait bien observer de loin. Dans ces moments-là, les deux vampires semblaient plus naturels et plus "accessibles", plus humains en quelque sorte malgré leur nature de non-morts. Megara s'étonnait de ce que les choses allaient bien à l'Oasis Pleasure et Travis s'en amusa visiblement, souriant avec chaleur à celle qui demeurerait à jamais fidèle à elle-même.

- Peut-être bien et je vais même te proposer ceci : Que dirais-tu, ma chère, si toi et moi nous nous accordions une petite virée à l'extérieur ? Je pourrais demander l'autorisation à notre Reine de me rendre à la cité voisine la plus proche, j'ai besoin de changer un peu de décor et je sais que Rick et Suzana pourront très bien tenir les lieux pour moi. Avec un peu de chance, nous rencontrerons quelques malandrins sur la route.

Travis eut un sombre sourire complice au coin des lèvres, se faisant charmeur et tentateur avec sa proposition alors qu'il levait son verre en direction de son amie, prêt à trinquer avec elle à son projet. Il y avait toujours des arrangements commerciaux à faire avec les autres cités, même si toutes les denrées ou presque transitaient par New Abbotsford, car se cantonner à son petit monde n'était jamais une bonne idée. Et puis qui sait s'ils ne pourraient pas ainsi avoir quelques bonnes surprises une fois sur place.




©️ Pivette


☾ scénario à prendre : Rick Grant
☾ scénario à prendre : Suzana Wood

Tout n'est que Ténèbres
mais parfois la lumière perce

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Megara Lancaster
vampire type 2
☾ âge : 35 ans - 711 ans
☾ métier : Bourreau de la cité de New Abbotsford
☾ esclaves : Philip Carter / depuis 22 ans
Liam Griffin / depuis 5 ans (scénario)
☾ compétences : Manipulation de l'esprit - Maîtrise des armes et poisons - Torture
☾ arme fétiche : Une dague incurvée et ses poisons
☾ origines : africaines
☾ statut : veuve - célibataire


☾ avatar : Lesley-Ann Brandt
☾ couleur : Crimson red
☾ arrivée en enfer : 31/12/2017
☾ missives : 926
☾ tickets : 562
☾ crédits : pivette


☾ liens : SANGSUES :
- Travis Grant
- Lucrezia Darras
- Aydan E. Lovelace
- Magdalena Squibb
- Ambroise & Apolline Delacroix
- Ramona Zeman


POCHES DE SANG :
- Philip Carter
- Liam Griffin
- Ankh Se Namon



☾ rp en cours : Philip Carter
Aydan E. Lovelace
RP Commun - l'interrogatoire

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t63-megara-lancaster-torture-is-an-art-termine#137http://lrth.forumactif.com/t64-megara-lancaster-let-me-torture-you-i-m-the-best-at-it
MessageSujet: Re: Friendship is like whisky, the older, the better ! [Travis]   26.04.18 14:26


Friendship is like whisky, the older, the better.
Feat. Megara Lancaster & Travis Grant


2368 Oasis Pleasure : appartements de Travis Grant

Ses paroles attisent ma curiosité, ainsi donc son nouveau petit protégé avait le sang chaud et aimait faire dans la démonstration de violence. Il fallait commencer par ça, j’aurais été encore plus attentive à son discours, si ce mioche aimait en découdre il allait être servi avec ma personne. Je sens que cela pourrait s’avérer rafraichissant de rencontrer ce jeune enregistré. N’ajoutant pas de mot, me contentant d’un sourire entendu que Travis pouvais interpréter autant comme un accord tacite de ma part, ou de la simple curiosité de découvrir sa nouvelle recrue, je restais à ses côté alors qu’il indiquait au jeune gamin qu’il pouvait sortir de sa tanière. Sorti timidement de derrière les tentures, il s’avançait pour venir pas à pas se rapprocher de nous. Travis avait le chic pour dénicher des diamants bruts et rien qu’en un regard je pouvais me faire une idée de ce que celui-ci pourrait nous réserver, il était jeune certes, mais déjà une belle gueule, il n’y a pas à dire en grandissant et prenant un peu de coffre ce gamin-là brisera des cœur et suscitera bien des envies. Je savais avant même que mon acolyte ne desserre les lèvres qu’il fondrait sur moi, je pouvais le lire au fond de ses prunelles, il y avait une rage, une colère, une furie qui ne demandait qu’à sortir et s’exprimer.

Je ne reculais pas, je profitais tout simplement du spectacle qui s’offrait à moi, Travis avait de bon réflexes et l’attrapa dans son élan alors que le morveux brandissait une lame qu’il me destinait sans aucune surprise. J’étais presque déçu qu’il l’intercepte, je me serais fait un plaisir de plaquer cet avorton au sol et lui montrer de quoi il en retournait lorsque l’on tente de porter atteinte à mon intégrité physique ou morale. Cependant quelque chose me disait que ce n’était que partie remise, il y avait une telle énergie dans ce gamin que tôt ou tard une confrontation entre nous arriverait. Je ne pus retenir un léger rire lorsque Travis, enserrant son jeune esclave et lui faisant lâcher la lame, le retenant, lui répétant que j’étais une amie, on aurait pu penser que c’était à un chien trop agressif qu’il s’adressait. Le regard autant amusé que désolé qu’il me jeta me fit tout simplement éclater de rire.

"Travis si tu te voyais, on dirait que tu tentes de retenir une carpe qui fait tout pour te glisser des doigts …"

M’approchant un peu plus de ce duo plus qu’improbable, je fixais mon regard au plus profond de celui du gamin, lui faisant bien comprendre que, quelle que soit la rage qui pouvait le consumer, je n’en avais strictement rien à foutre, qu’est-ce qu’il pensait ? Que sa petite tentative d’attaque allait me chambouler et me faire remettre toute mon existence en question ? Il ne savait pas, vraiment pas qui il avait en face de lui. C’est alors que quelques mots suintèrent d’entre ses lippes. Ces paroles eurent rapidement un effet sur Travis qui leva les yeux au ciel et sur moi, j’avais envie de m’amuser, reculant d’un pas, je posais ma main sur mon propre entrejambe semblant vérifier quelque chose avant de sourire au jeune enragé.

"Jusqu’à preuve du contraire je ne suis pas un mâle … mais passons. Rick … Il semble que tu saches qui je suis, c’est parfait, j’ai aussi entendu parlé de toi et de ton fait auprès de certains de mes gardes tout à l’heure… C’est si mignon un petit chaton qui veut jouer au tigre." Passant ma main sur son visage j’eu un sourire presque franc. "Quelque chose me dit que malgré ce que tu penses de moi aujourd’hui … un jour toi et moi on s’entendra à merveille !"



2386 Oasis Pleasure : bar


Travis avait raison, et ça ne me plaisait pas de l’admettre. Je sais que je ne suis pas intouchable et que seule dans la bordure, même si je pourrais faire de nombreux dégâts, au final cela se retournerait contre moi. Ce n’était pas l’idée du siècle même si l’envie de pouvoir me dégourdir les pattes dans une véritable chasse me faisait rêver. Les paroles de Rick me firent sourire, me détester. Il ne m’avait pas détesté très longtemps celui-là, au fil des mois et des ans ils s’était rendu compte que s’il ne me provoquait pas il ne risquait rien avec moi, que moi aussi je suivais les règles de cette cité. Bien sûr nous avions continué à nous provoquer sur d’autres terrains et ce n’était pas un secret que ce mioche m’avait fait tourné en bourrique plus d’une fois mais qu’aujourd’hui, il était l’un des rares humains à avoir droit à une certaine forme de respect de ma part, et ceux qui me connaissent savent à quel point cette chose-là n’arrive pas souvent, même avec mes congénères au sang glacé, alors avec un humain …

La proposition que me faisait mon fidèle camarade ne manquait pas de m’intéresser, cependant quelque chose dans l’air me faisait penser que cela ne resterait qu’une belle idée qui ne serait pas forcément mise en pratique avant un bout de temps. Pourtant je me laissais séduire, rien que d’imaginer cette virée avec lui c’était suffisant pour me changer les idées et en ce moment, la lassitude faisait que j’en avais grand besoin. Jetant un regard par-dessus mon épaule au barman tout en sirotant mon verre, je me retournais vers Travis.

"Ta proposition me touche et je l’accepte, si toutefois notre Reine me laissera filer quelques temps, tu sais comme moi à quel point elle ne peut se passer de mes services." J’esquissais un sourire, il savait bien que je plaisantais mais quand on est comme moi une pointure dans son domaine, rien ne vaut un petit coup de flatterie à son ego, redevenant un brin taquine je poursuivais. "Tu les as tellement bien formés ces deux-là que je me demande encore à quoi tu sers ici à part faire acte de présence pour montrer que c’est toi le patron. Tu as fait du bon job, surtout avec Rick, c’est pas forcément sur lui que j’aurais parié pour être aussi loyale et digne de confiance, enfin pas au début…"

Reprenant mon sérieux, buvant une nouvelle gorgée, je me confiais un instant à celui qui était mon plus vieux confident sur les raisons de ma venue aujourd’hui dans ses murs.

"J’avais besoin de ne pas penser, de me vider l’esprit et grâce à une jolie demoiselle ce fut le cas pendant quelques temps, j’ai encore du inscrire un décès dans ma généalogie, un courrier reçu d’une de nos cité voisine, il a vécu une belle vie, il est mort vieux, dans son lit, dans son sommeil, je suis contente pour lui, même si je ne me suis jamais présentée à lui, ça me fait toujours quelque chose lorsque c’est l’un des miens … c’est paradoxale quand même, sachant que je donne la mort aussi facilement, sans une once d’âme et de remords … C’est ça en fait, je suis un paradoxe Travis !"



©️ Pivette


Through every generation of the human race there has been a constant war, a war with fear. Those who have the courage to conquer it are made free and those who are conquered by it are made to suffer until they have the courage to defeat it, or death takes them. Alexander the Great
Revenir en haut Aller en bas
Travis Grant
vampire type 2
☾ âge : 653
☾ métier : Patron de l'Oasis Pleasure
☾ compétences : Manipulation, charmeur, danse de combat, survie
☾ arme fétiche : Couteaux
☾ origines : Anglais
☾ statut : En couple


☾ avatar : Rufus Sewell
☾ dispo rp : 3/4
☾ arrivée en enfer : 31/12/2017
☾ missives : 1601
☾ doubleface : Lyn Hawkins - Ruslan Hill - Lyuba Sakharov
☾ tickets : 872
☾ crédits : Pivette


avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t61-travis-grant-la-passion-sans-age-uchttp://lrth.forumactif.com/t62-travis-grant-patron-de-l-oasis-pleasure
MessageSujet: Re: Friendship is like whisky, the older, the better ! [Travis]   29.04.18 15:03


Friendship is like whisky, the older, the better.
Feat. Megara Lancaster & Travis Grant


2368 Oasis Pleasure : appartements de Travis Grant

Si Megara faisait de l'humour, on pouvait décemment dire qu'elle ne voyait aucune menace dans le fait qu'un adolescent ait tenté de se jeter sur elle, ce qui était le cas. Travis ne savait que trop bien de quoi son amie était capable, tout comme il se doutait que si Rick avait réussi à arriver jusqu'à elle, la vampire n'en aurait fait qu'une bouchée, au propre comme au figuré, mais puisque ce n'était pas ce que voulait le brun, il avait su retenir le jeune humain tout en faisant son possible pour ne pas le blesser, ce qui devait effectivement lui donner l'air passablement ridicule comparé à d'ordinaire. Lorsque l'ancien sauvage se calma enfin, ou tout du moins assez pour ne plus chercher à se jeter sur la Bourreau, ce fut cette dernière qui s'approcha et parla de telle façon que Rick fronça les sourcils, la fixant avec une rage brûlante teintée d'un contrôle difficile à maintenir. La comparaison avec un chaton était insultante et même s'il comprenait ce qu'elle voulait dire, cela ne l'empêchait pas de fulminer, dégageant son visage des doigts glacés en retenant un mauvais geste qu'il n'aurait pu que regretter dans la seconde qui suivrait.

- Jamais. Je ne pourrais jamais m'entendre avec les monstres dans ton genre.

Une fois encore Travis leva les yeux au plafond avant de secouer la tête, venant passer un bras autour des épaules de Rick qui détourna ses yeux bleus de Megara pour les porter vers celui qui se posait en protecteur.

- Comment vous pouvez être amie avec elle ? C'est un monstre ! Elle tue des innocents pour le plaisir !

Le vampire l'observa avec un air indéchiffrable pour l'humain, mais que Megara pouvait parfaitement identifié à force de le côtoyer depuis de nombreux siècles, un mélange d'indulgence et de culpabilité, teinté d'un semblant de mélancolie qu'il arborait toujours lorsqu'il songeait à ses propres crimes passés.

- Aucun immortel n'est innocent Rick, nous avons tous versé le sang d'un innocent au moins une fois durant notre existence, que nous l'ayons ou non souhaité. Tu ne connais pas encore Megara, peut-être un jour te racontera-t-elle son histoire et alors tu comprendras qui elle est réellement.

Relevant ses yeux verts sur l'intéressée, le propriétaire du club eut une ombre de sourire.

- Et je compte sur toi pour ne pas faire de mal à mon protégé tant qu'il ne t'en fera pas. Il a encore tout à apprendre.

- Pas tant que ça.

Protesta Rick qui reportait déjà son attention sur la Bourreau, la fixant avec un air de défi évident, comme prêt à en découdre avec elle sur chaque sujet qui serait abordé, sur chaque point de détail qui se présenterait. Une boule de nerfs sur pattes qui ne demandait qu'à en découdre, qui n'aspirait qu'à la liberté et à la vengeance envers ses oppresseurs, quand bien même il lui faudrait accepter la protection de l'un d'entre eux.



2386 Oasis Pleasure : bar

Travis eut un sourire en coin lorsque Megara lui fit part de ses anciens doutes concernant Rick et la façon dont il avait positivement évolué, notant la taquinerie en s'en amusant quelque peu, appréciant qu'elle soit encore d'humeur à faire ce genre de plaisanterie malgré la morosité qui cherchait à s'installer. Il est vrai que cela faisait bien longtemps que plus personne n'avait osé le défier ici sur son propre territoire, que ce soit les plus jeunes vampires et même les solitaires de passage, tous savaient que le patron des lieux était du genre protecteur. Se frotter à lui équivalait à s'offrir un aller simple vers la chambre des tortures, quand ce n'était pas le jugement de la Reine qui vous tombait dessus sans autre forme de procès.

- Tu dis cela, mais même s'ils s'en sortent parfaitement, je sais que ma présence est nécessaire pour dissuader les importuns, de même que la menace que tu représentes.

Ce n'était même pas pour la caresser dans le sens du poil, bien que cela puisse avoir cet effet, mais il était avéré que leur amitié était connue de leurs semblables et qu'on ne traitait pas à la légère avec un Type 2 qui possédait autant de relations importantes au sein d'une cité aussi prospère, pas à moins d'avoir envie d'en finir avec l'existence. Finissant son verre tout en écoutant ce que Megara avait à lui dire, il fronça légèrement les sourcils à l'annonce du décès d'un de ses descendants, sa main venant se poser brièvement sur la sienne en guise de soutien et de réconfort, avant qu'il n'esquisse brièvement un sourire qui disparu aussi vite qu'il était venu.

- Un paradoxe, certainement, mais je crois surtout que c'est parce que tu n'as pas encore trouvé ton équilibre. Tu n'as pas encore fait la paix avec ton passé.

Ce qui venant de lui était un peu l'hôpital qui se foutait de la charité, mais là n'était pas la question et bien que depuis bientôt deux siècles le vampire semblait attendre quelque chose en particulier, s'informant des allées et venues entre cette cité et une autre, guettant parfois même dans la foule les silhouettes d'un air absorbé, il n'en demeurait pas moins encore tourmenté par son propre passé, ce qui lui faisait un point commun avec son amie.

- Et puis il y a une différence entre être capable de s'en prendre à de parfaits inconnus et au contraire à quelqu'un dont on se sent proche, quand bien même cette personne ne nous connaît pas directement. Ne te sentirais-tu pas affligée si l'un de nous venait à disparaitre ?

Ce faisant il désigna Rick, puis la salle où se trouvaient plusieurs employés connus de Megara depuis un certain nombre d'années, comme Suzana et Ephraim.

- Il n'y a aucun mal à cela et c'est au contraire cette humanité qu'il nous faut entretenir, sans quoi nous ne vaudrions pas plus que les Enragés qui pullulent au-dehors.

Affirma Travis avec gravité, tendant son verre à son protégé afin qu'il lui serve un dernier whisky, bien décidé qu'il était à faire passer cette amertume qui commençait à le gagner et qui ne manquerait pas de l'affliger plus tard dans la nuit s'il n'y prenait pas garde. Buvant une bonne gorgée, il soupira inutilement, sachant bien qu'il ne respirait plus depuis bien long, mais c'était davantage un besoin qu'une nécessité de laisser l'air passer avec force la barrière de ses lèvres.




©️ Pivette


☾ scénario à prendre : Rick Grant
☾ scénario à prendre : Suzana Wood

Tout n'est que Ténèbres
mais parfois la lumière perce

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Megara Lancaster
vampire type 2
☾ âge : 35 ans - 711 ans
☾ métier : Bourreau de la cité de New Abbotsford
☾ esclaves : Philip Carter / depuis 22 ans
Liam Griffin / depuis 5 ans (scénario)
☾ compétences : Manipulation de l'esprit - Maîtrise des armes et poisons - Torture
☾ arme fétiche : Une dague incurvée et ses poisons
☾ origines : africaines
☾ statut : veuve - célibataire


☾ avatar : Lesley-Ann Brandt
☾ couleur : Crimson red
☾ arrivée en enfer : 31/12/2017
☾ missives : 926
☾ tickets : 562
☾ crédits : pivette


☾ liens : SANGSUES :
- Travis Grant
- Lucrezia Darras
- Aydan E. Lovelace
- Magdalena Squibb
- Ambroise & Apolline Delacroix
- Ramona Zeman


POCHES DE SANG :
- Philip Carter
- Liam Griffin
- Ankh Se Namon



☾ rp en cours : Philip Carter
Aydan E. Lovelace
RP Commun - l'interrogatoire

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t63-megara-lancaster-torture-is-an-art-termine#137http://lrth.forumactif.com/t64-megara-lancaster-let-me-torture-you-i-m-the-best-at-it
MessageSujet: Re: Friendship is like whisky, the older, the better ! [Travis]   27.05.18 21:28


Friendship is like whisky, the older, the better.
Feat. Megara Lancaster & Travis Grant


2368 Oasis Pleasure : appartements de Travis Grant

Ce mioche, teigneux à souhait avait quelque chose qui m'empêchait de détourner mon regard. Cette furie au fond de lui, qui faisait bouillonner son sang, je n'arrivais pas à dire tout de suite ce que c'était, mais je ressentais quelque chose de familier à son contact. Je ne répondais rien, à quoi bon faire la conversation avec lui tant que sa hargne se serait pas descendue de quelques octaves. A rien d'autre qu'à me faire perdre mon temps, pas que celui-ci soit si précieux, après tout, le temps était un luxe que je pouvais me permettre de perdre, qu'est-ce qu'une heure, une journée, une semaine dans la vie d'une immortelle ? Un grain de poussière tout au plus, un grain de poussière qui allait sans doute venir se permettre de bloquer les rouages du temps à l'avenir.

Je les laissais et retournais prendre place dans le fauteuil que j'avais quitté quelques instants auparavant, observant la scène comme si j'étais au premier rang d'une représentation pas encore totalement aboutie. Il y avait tant de questions dans sa petite tête, le pauvre gamin s'il savait tout ce que son cher maître avait pu faire, il ne le prenait tout de même pas pour un ange ? ce serait la meilleure des blagues du siècle. Il avait cependant raison sur un point. Le plaisir je le ressentais bel et bien en tuant, ça jamais je ne pourrais le nier, l'adrénaline de tenir une vie entre ses doigts, cette puissance d'avoir le sort d'un être sur le fil de sa lame. J'étais l'une des trois Parques, celle qui d'un coup de ciseaux, tranchait le fil de la vie. Une chose cependant était fausse dans ce que le gamin prétendait. Je ne tuais pas d'innocents, enfin je ne pourrais pas dire que cela n'arrivait pas, mais c'était loin d'être mon fond de commerce. Généralement lorsque l'on m'engageait, ce n'était pas pour se débarrasser d'enfants de chœur ou de saintes exemptes de tous les maux de la création.

Je me relevais quelques instants, jusqu'à faire les quelques pas me séparant du bar personnel du maître des lieux, je connaissais suffisamment l'endroit pour savoir où aller me servir un bon verre avant de venir reprendre place, alors que la voix de Travis brisait le silence un poil pesant qui avait suivi les dernières paroles du mioche. En l'entendant je levais mon verre en sa direction, passant mon regard de celui de mon ami à celui de son nouveau protégé. "Un jour tu comprendras que si nous sommes là, si nous sommes encore là Travis et moi, c'est que se frotter à nous n'a pas été de tout repos pour ceux qui nous ont sous-estimé. A ta place je ne ferais pas l'erreur de me mettre à dos deux immortels de notre trempe, ce serait dommage de voir un aussi joli minois au bout d'une pique à l'entrée du château…" Portant le verre à mes lèvres j'en avalais une gorgée, avant de continuer ma phrase. "Ton maître t'a-t-il donné son âge ? Il foule cette terre depuis plus de six siècles, mais sache que je compte presque un siècle de plus que lui, on ne chipotera pas sur quelques années, n'est-ce pas Travis ? Alors réfléchis bien et utilise plutôt notre expérience et notre sagesse à ton avantage au lieu de retourner tout notre savoir à tes dépends, c'est juste un conseil … d'amie." Je lui déchais un large sourire en appuyant sur le dernier mot qui à coup sûr le ferait tiquer.

Lorsque Travis me demanda de ne pas faire de mal à son protégé, arguant qu'il avait encore tout à apprendre, je ne pu m'empêcher de laisser échapper un éclat de rire lorsque le dit protégé lui balança qu'il n'avait pas tant à apprendre. "Travis mon cher, je pense que ce gamin va te donner du fil à retordre, il n'a pas froid aux yeux, il te tient déjà tête et rien que pour ça, je sens que lui et moi, quoi qu'il puisse en penser maintenant, on va très bien s'entendre, ne serait-ce que pour te faire tourner en bourrique. Tu peux le relâcher, je te donne ma parole que tant qu'il sera sage, je le serai moi aussi !" Je levais une nouvelle fois mon verre en sa direction, l'invitant à trinquer avec moi.



2386 Oasis Pleasure : bar

Travis et moi avions ce point commun, celui de veiller et de protéger notre monde. Pour lui c'était ses employés, tout ce petit microcosme qui gravitait au cœur de l'Oasis Pleasure. Son monde à lui, il en était le maître des lieux, il était celui sur qui tout reposait, et même si certains de ses employés pouvaient aisément assurer la bonne marche de l'établissement lorsqu'il n'était pas là, il avait raison sur un point, sans lui, sans l'aura qu'il possédait, qui sait combien de nos congénères auraient pu faire du grabuge entre ces murs. On ne s'attaquait pas aux protégés de Travis sans en subir les conséquences. Il me fit sourire en parlant de la menace que je représentais. J'aimais avoir cet impact, savoir que certains rasaient les murs rien qu'en sachant que j'étais dans les parages, ce sentiment de puissance, de crainte et de respect que j’imposais chez bon nombre de nos comparses comme chez les humains était tout simplement jouissif. Après tout ce n'était qu'un juste retour des choses, moi l'esclave de mon vivant, prenant ma revanche sur le monde après ma mort, quoi de plus gratifiant ?

"Nous sommes des paradoxes de toute manière, du simple fait que nous soyons morts depuis si longtemps et pourtant nous sommes toujours là, à vadrouiller dans ce monde, à le diriger même… Mon passé, tu sais bien, toi mieux que quiconque, que jamais je ne serai capable de faire la paix avec lui." Il me connaissait depuis bien longtemps, il était l'un des rares à connaitre mon histoire, à savoir la douleur que j'avais ressenti en veillant sur mes fils encore en vie sans jamais n'avoir pu les approcher, les avoir vu grandir, vieillir, mourir, sans pouvoir être avec eux. Il savait aussi que j'avais rompu cette distance par trois fois, qu'au moment de leur mort, j'avais été là, j'avais eu le cœur déchiré bien que ne battant plus en me forçant à ne pas les transformer pour les garder à mes côtés.

Je chassais en un battement de cils les pensées emplies de nostalgie qui m'envahissaient et me penchait vers lui, un sourire au coin des lèvres, lui glissant à l'oreille comme sur le point de lui faire une confidence. "Je pense que je te pleurerais … avant de me consoler dans les bas de tes chers employés, ne serait-ce pas une belle manière d'honorer ta mémoire ?" Les Enragés, rien que d'entendre ce mot mes muscles se raidissaient, là encore je savais que je ne pouvais pas faire la paix avec cette partie du passé, comment pouvoir être en paix alors que celle dont la famille était à l'origine de cette abomination se baladait tranquillement dans la cité, si elle n'avait pas été l'infante de Lucrezia … il y a bien longtemps que je l'aurais saignée, décapité et brûler son corps. Avalant le contenu de mon verre, je me tournais vers Travis. "J'en ai déjà parlé à Liam, mais si un jour je venais à être infecté par cette vermine, promets-moi de l'aider à me tuer pour de bon. Blanche avait raison, c'était la seule solution."  




©️ Pivette


Through every generation of the human race there has been a constant war, a war with fear. Those who have the courage to conquer it are made free and those who are conquered by it are made to suffer until they have the courage to defeat it, or death takes them. Alexander the Great
Revenir en haut Aller en bas
Travis Grant
vampire type 2
☾ âge : 653
☾ métier : Patron de l'Oasis Pleasure
☾ compétences : Manipulation, charmeur, danse de combat, survie
☾ arme fétiche : Couteaux
☾ origines : Anglais
☾ statut : En couple


☾ avatar : Rufus Sewell
☾ dispo rp : 3/4
☾ arrivée en enfer : 31/12/2017
☾ missives : 1601
☾ doubleface : Lyn Hawkins - Ruslan Hill - Lyuba Sakharov
☾ tickets : 872
☾ crédits : Pivette


avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t61-travis-grant-la-passion-sans-age-uchttp://lrth.forumactif.com/t62-travis-grant-patron-de-l-oasis-pleasure
MessageSujet: Re: Friendship is like whisky, the older, the better ! [Travis]   07.06.18 7:39


Friendship is like whisky, the older, the better.
Feat. Megara Lancaster & Travis Grant


2368 Oasis Pleasure : appartements de Travis Grant

A présent que la situation semblait s'être désamorcée, Megara pouvait profiter pleinement de celle-ci et, lorsqu'elle alla se servir un verre, Travis se retint de lui faire signe pour qu'elle lui en verse un également, préférant pour l'instant garder les mains libres au cas où Rick aurait tout à coup une autre montée de colère. Pour autant la brune semblait prendre le parti de le conseiller plutôt que de le rabaisser, ce qui ne manqua pas de ravir le propriétaire des lieux qui reçu un regard étonné de son nouveau protégé lorsqu'il fut mention de son âge. Travis s'était contenté de dire qu'il avait déjà bien vécu, mais sans s'épancher sur les détails afin de ne pas influencer l'adolescent, lequel le scruta brièvement avant de reporter son attention sur la Bourreau avec un mélange de défi et de curiosité involontaire, laquelle commençait à prendre le pas sur son agitation.

- Pfeuh ! Je veux bien ne pas vous tuer, mais de là à être votre amie, vous pas pousser.

Travis savait fort bien que si la vampire avait fait ce premier pas, même Rick finirait un jour par la connaitre suffisamment pour l'apprécier à sa juste valeur, aussi même s'ils ne seraient pas forcément les meilleurs amis sur cette terre, il était fort probable qu'ils finissent par bien s'entendre. Megara reprit la parole directement à son intention et le patron de l'Oasis Pleasure eut un léger sourire à la fois amusé et résigné, relâchant sa prise sur l'adolescent qui sembla hésiter avant d'aller s'assoir dans l'un des fauteuils en grommelant quelque chose d'inintelligible. Le vampire les observa tous les deux puis alla finalement se servir un verre à son tour, le levant dans leur direction avec un air satisfait.

- A votre entente, puisse-t-elle porter les meilleurs fruits qui soient et défier les convenances.

Car il n'était pas dit qu'un jeune sauvage de la Bordure ne pouvait pas devenir ami avec des vampires, tout comme Travis se doutait fort bien que Megara et Rick finiraient comme larrons en foire lorsqu'il s'agirait de le faire tourner en bourrique, mais après tout cela ne remplirait-il pas son quotidien d'une positive agitation ? Le temps s'écoulait lentement depuis plus d'un siècle, depuis qu'il attendait l'arrivée d'une certaine rousse flamboyante et, il devait le reconnaitre, il avait cruellement besoin de compagnie. Rick avait réveillé chez lui son instinct paternel protecteur, peut-être aussi qu'il lui avait rappelé d'autres souvenirs tout aussi anciens, mais il n'avait pas eu le cœur à le laisser finir aux clapiers, il était trop jeune pour cela à son sens. L'avenir s'annonçait plein de surprises, mais c'était une idée qui ne manquait pas de lui plaire.


2386 Oasis Pleasure : bar

Travis ne la connaissait que trop bien, il savait combien Megara avait souffert autant durant sa vie d'humaine que lorsqu'elle avait vu mourir ses enfants, la chair de sa chair, alors qu'aucun parent ne devrait avoir à enterrer ses enfants, jamais. Il était heureux qu'elle n'ai pas succombé à la folie comme tant d'autres vampires à leur place, qu'elle ai su faire face à son chagrin et à le surmonter en grande partie, mais la nostalgie, certains regrets aussi sans doute, demeureraient à jamais quoi que l'on puisse faire. S'ils avaient encore été humains, elle aurait pu guérir ses blessures en ayant d'autres enfants, mais ils étaient immortels et en-dehors d'infants qui n'étaient plus désormais, elle ne pouvait qu'avancer dans l'éternité en portant son fardeau comme chacun d'entre eux. Se penchant à son oreille, le propriétaire des lieux lui souffla d'une voix douce.

- Si nous n'étions pas en public, je te serrerais dans mes bras, mais je doute que cela soit bon pour ton image.

Il lui adressa un sourire amical et compatissant, se redressant pour lui tapoter légèrement la main avant de l'écouter lui parler de la façon dont elle se réconforterait auprès de ses employés. Évidemment, il n'en attendait pas moins d'elle et, levant les yeux en l'air, il secoua la tête avec l'ombre d'un sourire amusé, reportant son attention sur la brune alors qu'il parlait de ce qui les différenciaient des Enragés, notant immédiatement le changement d'humeur chez son amie, se fustigeant mentalement.

"J'en ai déjà parlé à Liam, mais si un jour je venais à être infecté par cette vermine, promets-moi de l'aider à me tuer pour de bon. Blanche avait raison, c'était la seule solution."  

- Je le ferais sans hésiter, par égard pour toi.

Il s'était définitivement tourné vers elle, le regard grave.

- Tout comme je sais que tu feras pareil pour moi. Mieux vaut la mort que perdre toute conscience et massacrer aveuglément tout ceux qui passeront à notre portée.

Cette idée même le fit frémir et il inspira inutilement pour chasser cette désagréable sensation qui parcourait sa colonne vertébrale, ce mauvais pressentiment qu'il avait depuis quelques temps et qui ne voulait pas disparaître. Une menace planait sur la cité, il ignorait laquelle, mais aucun incident grave n'avait eu lieu depuis sa création en-dehors des évènements climatiques, aussi peut-être n'était-ce que de la paranoïa, mais Travis était persuadé que quelque chose de terrible finirait par arriver et cela lui semblait se rapprocher à grands pas, sans qu'il ne puisse expliquer d'où lui venait cette idée.

- Je crois que je deviens morose ma chère Megara.

Il força un sourire qui ne monta pas jusqu'à ses yeux, finissant son verre avant de se lever, prenant la main de la vampire pour l'effleurer à peine de ses lèvres, fidèle à son éducation.

- Le devoir m'appelle cependant, aussi vais-je te laisser pour ce soir. Rick s'occupera de te servir à boire comme d'habitude et c'est moi qui t'invite, j'insiste.

Un autre sourire, plus chaleureux celui-là bien qu'encore léger, et le propriétaire des lieux s'éclipsa sous le regard songeur de son barman qui suivit son départ en direction de son bureau avant de reporter son attention sur Megara, lui offrant un large sourire complice alors qu'il s'approchait pour venir entamer avec elle une discussion plus légère. Les années avaient fait leur œuvre, de même que la vampire avait su l'amadouer au fil du temps, partageant avec lui bien plus de points communs que ce qu'il aurait cru lorsqu'il l'avait rencontrée. Désormais ils étaient de véritables amis et, en tant qu'amis, ils avaient toujours des choses à se dire et se confier. Ce soir Megara aurait droit aux derniers potins sur les clients du club, de quoi nourrir son propre réseau d'information tout en lui donnant matière à rire un peu. Ainsi allait la vie à l'Oasis Pleasure.



Spoiler:
 


©️ Pivette


☾ scénario à prendre : Rick Grant
☾ scénario à prendre : Suzana Wood

Tout n'est que Ténèbres
mais parfois la lumière perce

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Friendship is like whisky, the older, the better ! [Travis]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Friendship is like whisky, the older, the better ! [Travis]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Last Road to Hell :: new abbotsford : la cité intérieure :: Red District :: Oasis Pleasure-
Sauter vers: