AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Maintenance prévue vendredi 28 septembre. Nouveau design et chapitre 2 !


Partagez | 
  never met a wise man (lyn)Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Thebes Ouaset
vampire type 2
☾ âge : 489
☾ métier : responsable de la protection des réserves de sang
☾ esclaves : ⊰ abel
⊰ lyn hawkins
☾ arme fétiche : poignard de toutankhamon
☾ origines : egypte
☾ statut : dans une relation torturée avec ismaël


☾ avatar : rami malek
☾ dispo rp : 0/2
☾ couleur : #996633
☾ arrivée en enfer : 06/03/2018
☾ missives : 158
☾ doubleface : moira hensley - ephraim lawrence
☾ tickets : 578
☾ crédits : faust


☾ liens :
⊰ ismaël hopkins
⊰ lyn hawkins


⊰ travis grant


⊰ magdalena squibb

☾ rp en cours : - ismaël hopkins
- lyn hawkins

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t189-thebes-ouaset-with-the-lights-out-it-s-less-dangeroushttp://lrth.forumactif.com/t195-thebes-ouaset-there-s-no-one-else-to-blame
MessageSujet: never met a wise man (lyn)   14.09.18 22:17


if so it's a woman
lyn & thebes



C’était une curieuse situation qu’il vivait depuis quelques temps, surtout pour un vampire. Son existence avait toujours été immuable et sans grand bouleversement en suite de la mort de celui qui représentait une moitié de son âme. En dehors de ses frénésies, seules périodes durant lesquelles il était incapable d’être en maîtrise de son corps et où il se laissait entièrement guidée par ses émotions les plus basses et les plus puissantes, Thebes n’était pas le genre de vampire à se laisser guider par la maxime du Carpe Diem si chère pourtant à nombre de ses semblables. Sans doute aurait-il dû tirer le meilleur parti d’une existence qu’il savait éternelle. Il n’y avait après tout aucun intérêt à vivre de manière morne et insipide durant des siècles. Seulement, cela n’était pas dans son caractère et depuis la mort de O, il avait vécu son existence comme une fatalité, une punition qu’il devait subir pour ne pas être parvenu à sauver la seule et unique personne qui avait véritablement compté à ses yeux. Alors, il enchaînait ses obligations, respectait les ordres qui lui étaient donnés, se soumettait au bon vouloir de ses frères et sœurs qu’il était amené à croiser, faisait preuve d’une politesse tout en retenue, traversant les siècles sans jamais véritablement changer, sans jamais vivre. Depuis son arrivée à New Abbotsford, néanmoins, les choses avaient évoluées. Progressivement avant de prendre une allure folle. C’est comme s’il avait rattrapé toutes ces années mornes et insipides, comme s’il se réveillait enfin d’un long, trop long sommeil. Ce qu’il devait à trois personnes et parmi lesquelles deux étaient particulièrement surprenante. Après ses années de frénésie et de désespoir mortel, sa sœur, Lochmaddy, lui avait permis de retrouver une certaine sérénité, un envie de poursuivre malgré tout cette existence et de se laisser aller parfois à sourire, à profiter de l’instant présent et de, comble pour le vampire, sourire de temps à autre. Un autre sourire que celui qu’il adressait poliment à ses interlocuteurs car il se sentait à nouveau appartenir à un endroit et à des êtres qui l’aimaient sans l’ombre d’une hésitation, en sachant qui il était, en sachant ce qu’il avait fait et en l’acceptant comme tel. Il y avait eu ensuite l’intrigante et néanmoins fascinante Lyn qui en dépit de son statut plus de mortelle que d’humaine était parvenue à se frayer un chemin dans le cœur du froid et instable vampire. A force de douceur et de bienveillance, elle lui avait permis de s’ouvrir à nouveau à la compassion et à l’intérêt pour autrui. A ses côtés, il avait développé un instinct de protection, quasi paternel à son encontre. Alors même qu’auparavant la vie humaine ne représentait pas davantage qu’un mal nécessaire, il voyait rouge dès que la jeune femme perdait le sourire et les étoiles si caractéristiques dans ses yeux. Enfin, il y avait eu plus récemment Ismaël. Tandis que les deux jeunes femmes l’avaient apaisés et lui avait offert un refuge et une sérénité qu’il ne connaissait plus depuis longtemps, le vampire sanguinaire avait secoué tout son univers, réduisant en cendres – cruelle ironie – l’ensemble des croyances dans lesquelles il s’était morfondu. C’est dans doute à raison ou grâce à ces trois rencontres, ou retrouvailles pour certaines, qu’il se retrouvait dans une telle situation à cet instant précis.

Ils se frayaient un chemin dans la foule éparse du marché aux esclaves, Thebes ayant demandé à Lyn de l’accompagner afin de l’aider dans sa nouvelle acquisition. Jusqu’à présent, il se débrouillait avec les esclaves qui lui avaient été assignés. Mais entre la blessure – dont il était seul responsable et entendait en subir les conséquences – d’Abel et le fait qu’Ephraïm vivait quasiment à demeure, il avait besoin d’au moins une nouvelle paire de bras, les autres serviteurs étant incapable d’absorber tout le travail nécessaire que l’exigeant et terrifiant vampire leur imposait. Ils marchaient donc dans un silence apaisant et confortable, la haute silhouette de l’Egyptien planant comme une sorte de protection déguisée à l’encontre de la jeune femme. S’il lui avait demandé de l’accompagner, ce n’était pas tout à fait au hasard. Quant bien même son emploi consistait principalement dans la maintenance électrique, il n’en demeurait pas moins que la brunette avait la main mise sur la demeure de Thebes et que tout finissait par passer par elle, remplissant le rôle d’intendante au regard ses sentiments qu’il avait clairement pour elle. Le bracelet doré qui trônait à son poignet le démontrait, quant bien même il était dissimulé en cet instant précis au regard de la température nocturne particulièrement fraîche ce soir. Il avait donc besoin d’elle afin qu’elle puisse évaluer quel esclave serait le plus adéquat parmi eux. Lui se contenterait de vérifier qu’il avait les nerfs suffisamment solides pour faire face à son impétueux amant. Il fut interpellé par le mari de Lochmaddy qui, manifestement, était venu dans le même but. Il lui adressa un signe de tête avant de se tourner vers la jeune femme, lui murmurant dans le creux de l’oreille : « Je reviens. Faites un premier tour d’évaluation. » Il s’éloigna ensuite pour saluer celui qui était, pour quelques temps du moins, un beau frère, faisant une entière confiance à Lyn. AU bout de quelques minutes de conversation, il ressentit cependant comme un changement dans l'air, des picotements remontant le long de sa nuque et agitant son sang pourtant placide. Il se retourna, tentant de trouver Lyn dans la foule.


I like it, I'm not gonna crack. I miss you, I'm not gonna crack. I love you, I'm not gonna crack. I killed you, I'm not gonna crack.

Revenir en haut Aller en bas
Lyn Hawkins
propriété de newabbotsford
☾ âge : 24 ans
☾ surnom : Trixy
☾ métier : Maintenance électrique
☾ maître : Thebes Ouaset
☾ matricule : NA6237701
☾ compétences : Réparer tout ce qui est électrique, c'est son truc, sa passion, son gagne-pain et son plaisir du quotidien
☾ arme fétiche : Un tournevis plat
☾ origines : New Abbotsford
☾ statut : Coeur à prendre


☾ avatar : Jenna Coleman
☾ dispo rp : 3/3
☾ arrivée en enfer : 04/02/2018
☾ missives : 459
☾ doubleface : Travis Grant - Ruslan Hill - Lyuba Sakharov
☾ tickets : 818
☾ crédits : /


avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t168-lyn-hakwins-une-electricienne-lachee-dans-la-citehttp://lrth.forumactif.com/t169-lyn-hawkins-light-in-the-night
MessageSujet: Re: never met a wise man (lyn)   15.09.18 10:17


if you had not been there
lyn & thebes



L'arrivée de Ismaël dans l'existence de Thebes avait chamboulée bien des choses, mais si au début Lyn avait du faire face au tempérament tout particulier de l'amant de son Maître, les deux êtres si différents avaient finit par trouver une certaine forme de consensus basé essentiellement sur leur volonté commune de faire le bonheur de celui auquel ils tenaient tant. C'est ainsi que d'une tension presque palpable lors de leurs premiers échanges, ils avaient cherché à comprendre l'autre et avaient découvert qu'ils avaient suffisamment de points communs pour s'entendre convenablement. Bien sûr ce n'était pas encore l'amour fou non plus, l'humaine demeurant très indépendante face à un vampire qui n'était pas habitué à voir une telle liberté d'action et de parole chez un être censé être inférieur, mais la jeune femme était suffisamment différente de ses semblables pour que l'immortel voit en elle une curiosité de moins en moins dérangeante et, au contraire, de plus en plus agréable lorsqu'elle se trouvait en sa compagnie. Cette ambiance apaisante qui s'était installée formait un climat bénéfique à l'humeur de Thebes qui tout en demeurant stricte avec le reste de son personnel, n'avait plus fait de crises depuis plusieurs mois et semblait retrouver goût à la vie, pour le plus grand bonheur de Lyn et Ismaël.

Cette nuit le Maître de la jeune femme lui avait demandé de l'accompagner au marché aux esclaves, un lieu qu'elle n'aimait guère en cas de rafle, mais qui ce soir ne contenait que des natifs de la cité intérieure, des jeunes gens qui comme elle à l'époque de ses quinze printemps avaient du trouver un protecteur et recevoir leur tatouage ainsi que leur rôle dans une nouvelle demeure. Si le souvenir de la marque à l'aiguille n'était pas des plus agréables, elle se souvenait de sa fierté d'être considérée comme capable de travailler et le fait que Thebes veuille avoir son avis était la preuve à ses yeux que sa confiance demeurait. La foule présente était énorme, comme toujours durant ce genre d'évènement. Il y avait les humains venus accompagner les membres de leur famille, que ça soit les parents avec leurs adolescents ou bien les oncles, tantes et autres cousins qui en profitaient pour se réunir et discuter de leurs Maîtres respectifs, se remémorant des anecdotes de leur propre enregistrement et riant de leurs méconnaissances de l'époque, même si les plus chanceux n'avaient guère l'occasion d'être présents, ce qui n'empêchait pas les autres de se rendre sur place. Se mêlant à toute cette masse mortelle, les vampires possédant ou non des enregistrés à leur service, qu'ils soient seuls ou bien accompagnés par un intendant comme c'était en apparence le cas pour Thebes, allaient et venaient entre les groupes et observaient ceux qui se trouvaient sur les estrades aménagées pour l'occasion et où discutaient des jeunes gens à l'air encore parfois bien juvénile, tantôt rieurs ou bien angoissés, seuls ou en compagnie de leurs parents. C'était un spectacle aussi insolite que familier, et depuis des générations que cela durait, plus personne ne s'étonnait de ce genre de marché tant cela était entré dans les mœurs.

« Je reviens. Faites un premier tour d’évaluation. »

Lyn s'arracha à son observation paisible de la foule et hocha la tête à l'intention de son Maître, lui offrant un sourire confiant et apercevant l'époux de Lochmady dans la foule -lequel était déjà venu quelques rares fois chez Thebes- lui adressa un signe respectueux. Elle suivit du regard son Maître qui s'éloignait, happé par la masse de gens et, après un léger sourire teinté d'un soupir, entreprit de se faufiler avec bien plus de rapidité que lorsqu'elle était avec l'immortel, se dirigeant vers un point plus dégagé qui lui permettrait de mieux voir les estrades. Lyn avait toujours eu beaucoup de chance dans son existence, si l'on omettait la façon dont ses parents avaient péris à cause de l'enragé introduit dans la cité, et de ce fait elle n'avait jamais manqué de rien et avait toujours été sous la protection des uns et des autres, qu'il s'agisse de ses chers parents disparus, de son patron vampire qui veillait sur ses employés servant la cité ou même de son Maître dont la bienveillance à son égard n'était plus à démontrer. De ce fait, lorsqu'elle était hors du cadre de son travail, l'électricienne ne se préoccupait pas autant de se montrer spécialement soumise lorsqu'elle croisait la route d'un immortel, puisque de toute façon elle appartenait à son Maître et à la Reine, lesquels à ses yeux étaient les seuls qui avaient droit de vie et de mort sur elle, avec sans doute aussi les membres du Conseil, évidemment. Elle venait de repérer un jeune homme sur une des estrades de côté qui semblait relativement grognon et peu enjoué à l'idée d'être sur place, comme le prouvait sa mine sombre et son air renfrogné qui lui rappelait un peu celle d'Abel. Un léger sourire lui vint en se rappelant la façon dont elle avait su dérider l'ancien sauvage hélas raflé contre sa volonté et songea qu'elle pourrait sans doute faire de même avec celui-ci avant d'en parler à son Maître. S'approchant de l'estrade, elle s'apprêtait à le héler lorsqu'une puissante poigne la saisie par le bras, la faisant s'arrêter net, presque tomber en arrière tant elle ne s'y attendait pas. Pivotant sur ses jambes, levant les yeux sur l'individu qui venait de l'intercepter, elle fronça d'abord les sourcils en reconnaissant après quelques brèves secondes l'un des clients des électriciens qui était venu se plaindre à la Tour il y avait plusieurs semaines de cela. L'un de ses collègues était intervenu chez lui selon la procédure habituelle, mais le vampire avait tenté une approche non professionnelle et le collègue en question avait écourté le rendez-vous pour un devis de travaux, revenant rapidement au quartier général pour tout raconter à leur chef, lequel avait vu rappliquer quelques minutes après seulement l'immortel incriminé qui avait fait un scandale au point que la garde avait du intervenir pour l'obliger à quitter les lieux. Ils avaient tous été un peu secoués par cette affaire, ils avaient beau savoir que certains vampires étaient loin d'être bienveillants, ils étaient censés être protégés par leur statut d'électricien de la cité au service de la Reine en plus de leurs propres Maîtres. Malgré le fait que le collègue ait eu l'impression de parfois être épié, on avait plus revu l'homme en question et Lyn elle-même avait oublié cette histoire... jusqu'à ce soir.

- Hey toi ! Je te reconnais, tu travailles avec ce petit salopard de Dan. Comment il va ce merdeux ? Il profite bien de son petit boulot de merde ?

- Lâchez-moi.

- Oh allons, je veux juste parler, on peut parler n'est-ce pas ?

- Je n'ai rien à vous dire, laissez-moi tranquille j'ai du travail.

- Ah oui ? Et quel genre de travail hein ? T'es trop belle pour être électricienne, tu le sais ça ?

La poigne sur le bras de Lyn se resserra et elle chercha à sa dégager, ses doigts cherchant à décrocher ceux du vampire qui pressa plus fort encore, lui arrachant une grimace.

- Vous me faites mal !

Quelques regards se tournèrent vers eux, mais le vampire l'attira contre lui et offrit un sourire éclatant à la ronde.

- Ah vraiment, quelle esclave désobéissante tu fais ! Je te ramène à la maison, il y a encore du travail à faire.

L'humaine leva sur lui un regard mi-horrifié, mi-furieux, s'efforçant de reculer tandis que la prise sur son bras se faisant plus grande encore, au point qu'un couinement de douleur lui échappa et qu'elle commença à plier les jambes malgré elle.

- Maintenant tu vas venir avec moi et on va parler de ton collègue. Tu vas me dire où je peux le trouver, où il habite et qui il fréquente. Et n'essaye pas de me mentir, je le sentirais tout de suite.

- LÂCHEZ-MOI !

Hurla Lyn en se redressant comme elle pouvait, sa main giflant sèchement le visage du vampire sous les yeux surpris des badauds qui s'étaient désormais retournés tout autour d'eux dans un murmure de surprise et d'inquiétude. Que se passait-il ? Fut la question sur toutes les lèvres alors que l'immortel laissait échapper un grognement de fureur et lâchait le bras de la jeune femme pour la saisir par le col de ses vêtements, levant déjà la main, prêt à frapper.


vivre et sourire
Il n'y a rien de plus difficile
ni de plus important
Revenir en haut Aller en bas
Thebes Ouaset
vampire type 2
☾ âge : 489
☾ métier : responsable de la protection des réserves de sang
☾ esclaves : ⊰ abel
⊰ lyn hawkins
☾ arme fétiche : poignard de toutankhamon
☾ origines : egypte
☾ statut : dans une relation torturée avec ismaël


☾ avatar : rami malek
☾ dispo rp : 0/2
☾ couleur : #996633
☾ arrivée en enfer : 06/03/2018
☾ missives : 158
☾ doubleface : moira hensley - ephraim lawrence
☾ tickets : 578
☾ crédits : faust


☾ liens :
⊰ ismaël hopkins
⊰ lyn hawkins


⊰ travis grant


⊰ magdalena squibb

☾ rp en cours : - ismaël hopkins
- lyn hawkins

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t189-thebes-ouaset-with-the-lights-out-it-s-less-dangeroushttp://lrth.forumactif.com/t195-thebes-ouaset-there-s-no-one-else-to-blame
MessageSujet: Re: never met a wise man (lyn)   22.09.18 14:12

Peut être était-ce là une erreur de jugement. Mais Thebes Ouaset appartenait à une famille pour qui l’honneur était un concept absolument essentiel. Une famille qui s’était agrandie dans le souci du respect de leurs pairs et de l’attention portée à leur entourage, peu important que ce dernier se compose de mortels ou d’immortels, voire des deux. A l’instar de toute famille, évidemment, il existait toujours des dissensions, des opinions divergentes et des conflits qui se résolvaient cependant de manière naturelle. Dans le pire des scénarios, il suffisait de prononcer le nom de leur mère pour que les esprits échauffés se calment. Comme dans toutes les familles, il y avait des rancœurs, des jalousies, parfois de la colère mais les liens du sang leur permettaient de s’unir envers et contre tout, voire tous. Si la plupart d’entre eux se trouvaient encore aujourd’hui en Europe, il s s’étaient disséminés au hasard de leur pérégrination sur l’ensemble des continents se tenant encore debout, ce compris le Nouveau Monde qui n’en avait jamais été un. C’est sans doute parce qu’il partait du principe qu’ils étaient tous des être civilisés, aux mœurs certes dissolues, il était après tout bien placé pour le savoir, mais au respect des ordres et des consignes données. Il aurait dû être meilleur juge car là encore il était bien placé pour le savoir également, sa dernière frénésie résonnant encore aux oreilles des enfants humains qui auraient décidé de ne pas obéir à leurs parents ou maîtres. Sans le moindre doute, il aurait dû réaliser son erreur en portant en trop haute estime ses congénères. Le vampire cessa soudain de parler avec l’époux mortel de sa sœur lorsqu’il perçu ce qui n’aurait pu être qu’un éclat de voix comme les autres, perdu dans le brouhaha ambiant. Son interlocuteur, soucieux et connaissant parfaitement la santé mentale défaillante de l’égyptien, l’imita, promenant son regard sur la foule tentant de découvrir ce qui avait attiré l’attention de Thebes. Celui-ci se concentra, posant les yeux au sol pour se couper des cris des vendeurs et des acheteurs. Il y avait une vibration dans les airs, aussi infime soit-elle, qui ne lui plaisait définitivement pas et qui laissait présager un quelconque malheur. Cette vibration se fit l’écho dans son cœur, muscle mort depuis bien longtemps et qui ne commençait qu’à peine à renaître. Lentement, il se tourna, saisissant l’instant et l’instinct d’une tragédie en marche. Ses pupilles vertes burent la foule de sa présence, repoussant ceux qui manquaient d’un intérêt certain pour lui, remontant la source de son inquiétude fugace mais entêtante. Il n’eut pas de mal à trouver la cause de cette intuition.

Et il n’eut pas de mal à traverser la foule d’une vitesse dépassant tout entendement, bousculant sans le moindre ménagement les pauvres âmes qui avaient eu le malheur de se retrouver sur son passage, les pauvres âmes qui n’avaient pas eu la conscience d’esprit de s’écarter ou d’intervenir afin d’éviter que le pire ne se produise. Des cris d’exclamations se mêlèrent à l’entrechoc des corps les uns contre les autres, les plus faibles tombant lourdement au sol et un vent de panique, somme toute relatif au regard des derniers évènements, s’éleva brusquement lorsque Thebes saisit par la gorge le vampire qui avait osé poser la main sur Lyn. Pris dans son élan, le regard teinté d’une lueur rouge de colère, il l’emmena quelques mètres plus loin, le contraignant à relâcher la jeune humaine sous la vitesse et la violence du choc, et le plaqua brusquement contre un mur d’un immeuble qui vibra bruyamment, quelques pierres et tuiles s’effritant autour d’eux, leur permettant d’obtenir un terrain dégagé autour d’eux. Une colère sourde battait ses tempes, lui obscurcissant la vision et l’empêchant d’avoir toute pensée cohérente. Ses pupilles grande ouvertes observaient le vampire de rang inférieur qui avait osé malmener une humaine, plus encore osé malmener son humaine. Sans doute s’il s’était agi d’une autre personne mortelle, le vampire égyptien n’aurait pas même pris la peine de battre les cils, son désintérêt manifeste pour autrui et plus encore pour la vie humaine était connu de tous et de toutes de telle sorte que l’autre aurait pu faire ce qu’il entendait de sa proie sans provoquer la moindre réaction du pluri-centenaire. Mais il s’en était pris à Lyn et là était sa plus grosse erreur. « De quel droit oses-tu porter la main sur elle ? » gronda-t-il sourdement alors que le silence s’abattait sur la place aux esclaves. Les activités marchandes avaient cessés, tous les yeux désormais se tournaient vers eux mais personne n’osait ni bouger, ni parler. Les colères de Thebes étaient bien trop connues, bien trop dangereuses. Ils naviguaient tous entre cet entre deux : entre l’éclair qui avait déchiré le calme apparent de la nuit et l’attente interminable du roulement de tonnerre qui ferait serrer les cœurs et hurler les plus impressionnables. « Lâche-moi. Ce n’est qu’une vulgaire humaine. En quoi ça t’intéresse ce que je fais d’elle. » « Ce n’est qu’une vulgaire humaine mais c’est mon humaine. » « Maîtrise la mieux. Ce n’est qu’une petite allumeuse. » La colère qui s’était fait sourde envahit brutalement ses veines, les brûlant pour venir exploser dans son esprit. Le voilà le tonnerre tant attendu. Un rugissement monta le long de sa gorge, résonnant dans tout son être et alors même qu'il s'apprêtait à lui faire payer son insolence l'autre vampire fut plus rapide, plantant ses crocs dans sa chair et le repoussant violemment. Thebes n'étaient cependant pas de ceux qui se laissaient faire et une violente lutte destructrice s'entama. La place se vida le plus rapidement possible alors qu’on tentait de prévenir les gardes, ces derniers ayant du mal à parvenir à la source de l’effroi.


I like it, I'm not gonna crack. I miss you, I'm not gonna crack. I love you, I'm not gonna crack. I killed you, I'm not gonna crack.

Revenir en haut Aller en bas
Lyn Hawkins
propriété de newabbotsford
☾ âge : 24 ans
☾ surnom : Trixy
☾ métier : Maintenance électrique
☾ maître : Thebes Ouaset
☾ matricule : NA6237701
☾ compétences : Réparer tout ce qui est électrique, c'est son truc, sa passion, son gagne-pain et son plaisir du quotidien
☾ arme fétiche : Un tournevis plat
☾ origines : New Abbotsford
☾ statut : Coeur à prendre


☾ avatar : Jenna Coleman
☾ dispo rp : 3/3
☾ arrivée en enfer : 04/02/2018
☾ missives : 459
☾ doubleface : Travis Grant - Ruslan Hill - Lyuba Sakharov
☾ tickets : 818
☾ crédits : /


avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t168-lyn-hakwins-une-electricienne-lachee-dans-la-citehttp://lrth.forumactif.com/t169-lyn-hawkins-light-in-the-night
MessageSujet: Re: never met a wise man (lyn)   Hier à 11:16


if you had not been there
lyn & thebes



La poigne qui tenait son vêtement était trop puissante pour qu'elle puisse espérer se dégager sans risquer de le déchirer et ainsi faire offense à sa pudeur, mais la main qui se levait déjà, prête à frapper, la figea aussi sûrement qu'un animal s'immobilise lorsqu'il se retrouve prit dans les phares aveuglants d'une voiture, même si celles-ci avaient disparus bien avant la naissance de la jeune femme. Elle voyait déjà le coup arriver, elle pressentait déjà que celui-ci serait violent et la jetterait à terre, même si elle n'avait jamais été frappée et ne pouvait qu'imaginer ce que cela lui ferait, ce qui demeurait suffisant pour la tétaniser de peur. La seconde d'avant elle fermait à demi les yeux, levant les bras pour tenter de se protéger du coup, mais la seconde suivante un choc violent la faisant tomber au sol, non pas parce qu'on l'avait heurtée elle, mais parce que son agresseur venait d'être percuté par une masse qui s'était jeté sur lui sans ménagement, le propulsant dans le mur situé à quelques pas de là et dont le grondement et les craquements trahirent toute la violence de la scène. Tombée à terre, Lyn s'appuya sur ses bras pour se redresser, son regard d'abord perdu accrochant finalement les deux silhouettes aux prises l'une avec l'autre et dont les paroles lui parvenaient difficilement suite choc de l'enchainement des évènements.

- ... Maître !

En public elle ne pouvait l'appeler autrement, et autour d'eux les gens s'étaient écartés, à l'exception de quelques-uns qui se précipitèrent pour l'aider à se relever, s'assurant qu'elle tenait sur ses jambes avant de chercher à l'éloigner des deux vampires.

- Venez ma petite, il ne faut pas rester là.

Lui dit un homme dont l'âge avancé aurait pu être celui de son père. L'électricienne tourna vers lui un regard perplexe avant de reporter son attention sur les deux vampires.

- Mais c'est mon Maître, il...

Et soudain ce fut le chaos. Il y eut le rugissement de fureur de Thebes, puis les crocs de son ennemi qui se plantèrent dans la chair de l'égyptien, vision qui fit pousser à Lyn un cri d'effroi alors même que les deux vampires se jetaient l'un sur l'autre, faisant éclater les hurlements de terreur et de panique autour d'eux face à une scène suffisamment connue pour savoir qu'il risquait d'y avoir des dommages collatéraux.

- Votre Maître vous défend, laissez-le faire. Nous autres nous ne devons pas rester là, ça va mal finir.

On tenta de l'éloigner du combat alors même que les grondements de rage des deux vampires résonnaient tandis qu'ils roulaient au sol en s'écharpant à renforts de coups et de morsures, une vision à laquelle la jeune femme n'avait encore jamais assisté et qu'elle ne voulait pas lâcher du regard. Thebes faisait cela pour elle, tout ça parce qu'elle avait été la cible d'un autre, parce qu'on avait voulu la frapper... Lyn repoussa soudain les mains qui l'entrainaient à l'écart, retrouvant sa vigueur et refusant de les laisser la saisir de nouveau.

- Non ! Je dois rester ! Merci mais... partez si vous voulez, moi je reste !

Comme si elle allait l'abandonner maintenant, alors même qu'il avait le plus besoin de soutien face à cette brute sans foi ni loi. Déjà la Milice accourrait, arme au côté, et les quelques badauds présents tentaient de leur expliquer ce qui se passait et comment cela avait pu arriver, alors même que Lyn faisait quelques pas en direction des deux vampires en plein affrontement.

- Maître non ! Arrêtez ! Il ne faut pas... !

Il ne fallait pas quoi ? La défendre ? Faire valoir ses droits sur elle ? Faire comprendre à l'autre que quiconque la toucherait aurait affaire à lui ? Non, ce n'était pas cela, même si cela en faisait partie, c'était surtout parce que les Miliciens étaient en train de s'amasser autour des deux hommes et qu'ils n'allaient pas tarder à les séparer de force, ce qui risquait de mal finir si jamais Thebes basculait dans une crise sanguinaire après avoir été si calme et si paisible ces dernières semaines.

- ... THEBES JE VOUS EN PRIE ! ARRÊTEZ !!!

Hurla-t-elle pour qu'il l'entende, l'émotion lui broyant soudain la gorge alors qu'elle imaginait déjà le pire des scénarios, alors même qu'un des Miliciens s'approchait d'elle pour lui demander lequel des deux était son Maître et ce qui s'était passé. Tout autour les autres hommes en arme de la cité s'apprêtaient à passer à l'action.


vivre et sourire
Il n'y a rien de plus difficile
ni de plus important
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: never met a wise man (lyn)   

Revenir en haut Aller en bas
 
never met a wise man (lyn)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☾ L.R.T.H ☾ :: new abbotsford : la cité intérieure :: Red District-
Sauter vers: