AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Maintenance prévue vendredi 28 septembre. Nouveau design et chapitre 2 !


Partagez | 
  the wolf and the sheep (LYN)Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ismaël Hopkins
vampire type 3


☾ âge : 326 ans.
☾ surnom : l'écorcheur.
☾ métier : garde du corps du maître de new riverlake.
☾ créateur : dimitri. huitième des infants voltchenkov, il y considère les membres comme sa propre famille.
☾ compétences : tueur redoutable, sa réputation le précède souvent. fin musicien également, c'est un pianiste remarquable dont les notes glissent entre ses doigts.
☾ arme fétiche : un katana à la lame insatiable.
☾ origines : Un mélange subtile entre des racines américaines et danoises.
☾ statut : dans une relation libertine avec ses démons intérieurs.


☾ avatar : bill skarsgard.
☾ arrivée en enfer : 29/07/2018
☾ missives : 39
☾ tickets : 171
☾ crédits : swan (avatar).

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: the wolf and the sheep (LYN)   27.08.18 0:05


The Wolf And The Sheep
Lyn & Ismaël




Voilà désormais un certain temps qu'Ismaël était entré dans la cité au coté d'autres membres de sa famille. Une visite pour le moins intéressante, avec son lot de surprises et de souvenirs fort plaisants. Attaché à ses racines, le vampire appréciait ses vieilles habitudes à New Riverlake, son statut d'infant du maître de la ville mais aussi et surtout cette sensation unique de se sentir chez soi. Une impression qu'il n'avait jamais connu au cours de sa vie de mortel et que Dimitri lui avait offert en l'extirpant de ce trou à rats. Depuis lors, aucun endroit autre que sa cité d'origine n'avait trouvé grâce à ses yeux. Et pourtant, sans s'en rendre compte, Ismaël commençait à se complaire dans ces lieux, si bien qu'il en oubliait presque sa propre maison. Un exploit remarquable, uniquement dû à la présence d'un homme. Thebes. Un autre immortel comme lui, en proie à ses propres démons. Miroir brisé d'une existence entachée par un passé douloureux, il ressemblait bien plus au jeune Volchenkov que ce dernier ne voulait le croire. Deux âmes solitaires perdues dans l'étendue de l'éternité. Un paradoxe d'autant plus saisissant puisqu'Ismaël n'était nullement du genre à s'attacher, sauf lorsqu'il s'agissait de sa famille. Depuis sa transformation, il ne comptait plus le nombre d'amants, tout sexe confondu, avec qui il avait partagé de délicieux moments. Mais aucun d'entre eux ne pouvait se venter de l'avoir fait revenir, encore et encore, quasi chaque nuit depuis plusieurs semaines. C'était devenu une habitude. Un besoin que le strigoï venait combler avec une insatiabilité redoutable.

Une fois n'était pas coutume donc, l'écorché se retrouvait dans les appartements de son complice, finalement délaissé par celui-ci pour les besoins de son travail après un énième ébat enflammé. L'invitant à rester jusqu'à son retour et son créateur n'ayant nul besoin de lui ce soir là, Ismaël avait accepté son offre. Dans l'attente de retrouver son partenaire, il se laissa aller à un bain chaud, une vue imprenable offerte par les volets ouverts sur un ciel étoilé. Flânant dans les méandres de ses pensées, il pouvait se perdre pendant dans des heures dans la contemplation seule d'un exquis tableau comme celui-ci. Des choses simples, accessibles mais d'une beauté naturelle sans pareil. Considéré comme un monstre de par sa condition et sa sociopathie pas toujours dissimulée, il n'en restait pas moins que la sangsue observait parfois le monde avec des yeux d'enfant. Un regard émerveillé sur le spectacle authentique de la vie. Savourant la chaleur enivrante de l'eau parcourir ses muscles, il ne prêtait aucunement attention aux humains des lieux, sans doute en train de s'adonner aux tâches ménagères attribuées quotidiennement. Sa vision des mortels était extrêmement terre à terre, ne les voyant désormais que comme des esclaves tout juste bon à accéder aux caprices de ceux de sa race. La loi du plus fort, celle de la chaîne alimentaire, il ne considérait les humains que comme des serviteurs ou des poches de sang sur pattes. Certains certes plus intéressants que d'autres mais inférieur à eux tout de même. Une image qu'il n'avait jamais cherché à remettre en cause. Loin de là. Inspirant profondément pour savourer l'instant, la tête adossée contre le rebord de la baignoire et les yeux clos, Ismaël se mit à sentir la présence de l'un des esclaves de Thebes. Une odeur familière et des battements de cœur bien trop proche pour se trouvaient dans une autre pièce. Sans moufter, telle une statue de marbre, le vampire ne laissa aucun trait de son visage transparaître. Enveloppé dans cet aspect de belle aux bois dormants, nul doute qu'il dut surprendre l'intrus en ouvrant la bouche, alors qu'il se mit à sentir sa présence encore plus près de lui. « J'espère que tu as une très bonne raison pour venir me déranger de la sorte », dit-il tout simplement, ses mots menaçants ne reflétant guère le ton utilisé pour l'occasion. Fier dans son orgueil d'ascendant,  il préféra laisser ses paupières closes. Après tout, pourquoi diable se serait-il embêté à prendre la peine de lui offrir un regard. Il n'avait jamais fait dans la demi-mesure et cela n'allait sûrement pas commencer maintenant.  



where my demons hide
 

Revenir en haut Aller en bas
Lyn Hawkins
propriété de newabbotsford
☾ âge : 24 ans
☾ surnom : Trixy
☾ métier : Maintenance électrique
☾ maître : Thebes Ouaset
☾ matricule : NA6237701
☾ compétences : Réparer tout ce qui est électrique, c'est son truc, sa passion, son gagne-pain et son plaisir du quotidien
☾ arme fétiche : Un tournevis plat
☾ origines : New Abbotsford
☾ statut : Coeur à prendre


☾ avatar : Jenna Coleman
☾ dispo rp : 3/3
☾ arrivée en enfer : 04/02/2018
☾ missives : 459
☾ doubleface : Travis Grant - Ruslan Hill - Lyuba Sakharov
☾ tickets : 818
☾ crédits : /


avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t168-lyn-hakwins-une-electricienne-lachee-dans-la-citehttp://lrth.forumactif.com/t169-lyn-hawkins-light-in-the-night
MessageSujet: Re: the wolf and the sheep (LYN)   28.08.18 7:34


The Wolf And The Sheep
Lyn & Ismaël




Dire que la déception fut grande est un euphémisme dont l'on peut parfaitement bien se passer dans le cas présent. Dire que le cœur de Lyn fut brisé lorsqu'elle réalisa que jamais son Maître ne lui porterait d'autre attention qu'une tendre affection, d'un amour s'apparentant à l'amitié et à une volonté de la protéger, mais pas à l'amour après lequel elle espérait, serait plus juste. Bien sûr Thebes était connu pour ses inclinations et la jeune femme elle-même le savait pour en avoir eu vent par le biais de conversations diverses, mais malgré tout l'affection qu'elle lui portait était si grande, sa confiance en lui était telle, qu'elle ne s'imaginait pas ne pas pouvoir creuser une petite place un peu plus près de son cœur que ce qu'elle avait déjà fait durant ces dernières années. Oh bien sûr, quiconque oserait lever la main sur elle verrait un vampire fou de rage lui tomber dessus et le déchiqueter sans pitié, pour cela elle ne doutait pas qu'il tienne sincèrement et profondément à elle, seulement ce n'était pas comme elle l'aurait voulu et ce fut là la chose la plus difficile à accepter. Elle avait pleuré, évidemment, ses collègues serviteurs avaient tout fait pour lui remonter le moral, ceux à son travail avaient bien vu qu'elle avait une petite mine durant plusieurs jours, et son cousin Ephraim avait été appelé à la rescousse pour l'aider à surmonter ce déchirement, la première peine de cœur de sa jeune vie quand on y réfléchissait. Même Abel avait semblé compatir à sa peine, tout en appréciant de la voir moins aveuglée par cette affection. Tout le monde connaissait cela au moins une fois dans son existence, hormis quelques très rares chanceux qui rencontraient leur moitié avant même de comprendre ce que signifiait le mot "amour", aussi l'humaine ne faisait-elle qu'expérimenter une chose naturelle et, passé deux longues semaines à tenter de faire contre mauvaise fortune bon cœur, elle avait finit par se faire une raison.

L'une des choses qui l'y avait aidé, ce fut la façon dont son Maître avait évoqué le vampire pour qui son cœur mort semblait pouvoir battre de nouveau. Le voir sourire légèrement à son évocation, voir son regard fixer le vide en l'imaginant sans doute, le sentir heureux en pensant à lui, tout cela avait finit par prendre le pas sur sa propre déception. Lyn tenait beaucoup trop à Thebes pour se montrer égoïste, elle lui devait tellement et l'aimait encore suffisamment fort, quand bien même cet amour se transformait à présent en quelque chose de plus "sain", de plus amical, mais de tout aussi fort, qu'elle ne pouvait nier que son Maître venait de rencontrer l'Amour avec un grand "A", ce même amour qu'elle croyait éprouver, mais qui n'était sans doute pas le bon et qui viendrait plus tard dans son existence. Alors l'humaine avait observé et tenté de comprendre qui pouvait bien être cet homme auquel Thebes voulait se lier, et le fait qu'il vienne désormais chaque nuit ou peu s'en faut durant plusieurs semaines lui permit de faire ses propres recherches de son côté. Entre rumeurs et faits avérés, entre vérités et apparences, il était difficile de savoir à quoi s'en tenir et c'est ce qui la décida à prendre les devants et le taureau par les cornes. Cette nuit-là après le départ de son Maître, elle attendit que le bain de son amant soit bien avancé pour aller prendre une serviette propre ainsi qu'un peignoir de qualité, se postant devant la porte de la salle d'eau devant laquelle elle hésita brièvement, avant de ne finalement pas frapper, se contentant d'entrer avec la plus grande des précautions, non pas pour le surprendre -c'était un vampire que diable, un humain non entrainé comme elle ne pouvait pas surprendre un vampire- mais pour lui éviter le désagréable craquement des lattes du parquet sous ses pas. Elle s'approcha de la baignoire pour porter son regard sur le visage en apparence endormi de l'invité. Il semblait jeune, peut-être l'était-il même, à moins qu'il n'ai été transformé jeune. Elle savait ne pas s'y connaître assez pour le déterminer d'un simple regard et, alors qu'elle réfléchissait à la question, l'homme ouvrit la bouche pour parler, manquant la faire sursauter.

« J'espère que tu as une très bonne raison pour venir me déranger de la sorte »

N'appréciant pas vraiment cette façon de s'adresser à elle -Thebes traitait tous les humains à son service avec respect- Lyn plissa les yeux et redressa légèrement le menton, chassant la moue dédaigneuse de ses lèvres pour y placarder un sourire assuré, presque défiant, qui s'entendit jusque dans sa voix aux accents espiègles. Il en fallait bien plus pour l'intimider.

- Je vous ai apporté une serviette propre ainsi qu'un peignoir, je pense que c'est une très bonne raison, même si mon but n'était pas de vous déranger.

Elle sourit un peu plus, finalement amusée par la situation, quand bien même cette première approche était cavalière venant d'une Enregistrée. La jeune femme avait très souvent vu passer le vampire en compagnie de son Maître, elle avait toujours adressé un sourire à ce dernier et un regard curieux au premier, qu'elle n'avait jamais manqué de saluer poliment malgré tout. Présentement elle ne manquerait pas de rester un minimum respectueuse, cependant s'il y avait bien une chose avec laquelle cet homme devrait composer s'il décidait de devenir bien plus qu'un amant dans cette demeure, c'était le personnel et, surtout, l'enregistrée préférée de Thebes à laquelle il tenait énormément, comme le prouvait le bracelet en or qui ne quittait plus son poignet et qui était clairement visible à cet instant puisqu'elle portait un haut à manches courtes. Nul doute que Ephraim aurait apprécié de voir sa cousine se faire aussi calculatrice pour asseoir sa légitimité face à un homme, fut-il immortel.


vivre et sourire
Il n'y a rien de plus difficile
ni de plus important
Revenir en haut Aller en bas
Ismaël Hopkins
vampire type 3


☾ âge : 326 ans.
☾ surnom : l'écorcheur.
☾ métier : garde du corps du maître de new riverlake.
☾ créateur : dimitri. huitième des infants voltchenkov, il y considère les membres comme sa propre famille.
☾ compétences : tueur redoutable, sa réputation le précède souvent. fin musicien également, c'est un pianiste remarquable dont les notes glissent entre ses doigts.
☾ arme fétiche : un katana à la lame insatiable.
☾ origines : Un mélange subtile entre des racines américaines et danoises.
☾ statut : dans une relation libertine avec ses démons intérieurs.


☾ avatar : bill skarsgard.
☾ arrivée en enfer : 29/07/2018
☾ missives : 39
☾ tickets : 171
☾ crédits : swan (avatar).

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: the wolf and the sheep (LYN)   31.08.18 0:34


The Wolf And The Sheep
Lyn & Ismaël




Que cela soit au sein de New Riverlake ou dans cette cité, Ismaël avait une vision bien précise des humains. Image restreinte et étriquée, sa façon de voir les choses n'avait guère changé au cours des siècles, son statut d'immortel ne venant que renforcer l'idée même de son ascendance sur eux. Il les trouvait inférieurs à lui, fragiles, les méprisait de par leur simple  existence. Mémoire torturée par un passé ô combien douloureux, pendant longtemps – trop sans doute – il avait été la victime de la barbarie la plus perverse de l'homme, s'enfonçant ainsi dans une certitude immuable les concernant. Comment diable après ce qu'il avait vécu lui était-il possible d'adoucir cette impression sanglée des mortels ? Les siècles avaient eu beau défiler devant lui, son appréciation, elle, était restée intacte. Ils incarnaient à ses yeux la faiblesse et l'hypocrisie sans nom. Ces derniers considéraient les buveurs de sang comme des monstres sans foi ni loi uniquement parce qu'ils n'avaient plus le contrôle de leader de la nature. Sans qu'ils n'aient eu le temps de s'en rendent compte la chaîne alimentaire les avait rétrogradés à la seconde place, les obligeant à accepter un statut qu'ils tenaient pourtant à la pole position depuis des millénaires. Une fausse vérité qui leur était revenue en pleine figure avec la mise en lumière d'autres créatures bien plus puissantes qu'eux.

C'est les yeux clos et le visage comme endormi qu'Ismaël laisse l'intrus s'introduire dans la pièce avant de finalement rompre le silence d'une manière des plus glaciales. Avec un tact qu'on lui connaît si bien auprès des enregistrés, l'upir laisse ses paroles cinglantes envahir les lieux sur un ton d'un naturel déconcertant. Troublé dans sa quiétude apparente, les battements de cœur de l'humain viennent chatouiller ses tympans dans une mélodie saccadée et ininterrompue. Symphonie souvent alléchante, cette fois-ci la tranquillité de son esprit vaut davantage. « Je vous ai apporté une serviette propre ainsi qu'un peignoir, je pense que c'est une très bonne raison, même si mon but n'était pas de vous déranger. ». Malgré le voile noire surplombé par ses paupières baissées, l'immortel reconnaît instantanément la voix d'une femme et dans le même élan recouvre la vue, afin d'en savoir plus sur la propriétaire de ses paroles impromptues. Son regard se fixe derechef sur l'invité surprise dont le visage singulier lui parle aussitôt. Cette jeune fille, il la connaît. Du moins, il a eu l'occasion de la voir traîner dans les appartements de Thebes un bon nombre de fois. Une jolie créature pour un sac d'hémoglobine ambulant, mais dont le vampire se moque éperdument. De ses iris bleu acier il la jauge un instant comme il sait si bien le faire. Un regard profond, avec une sensation désagréable d'être sondée de l'intérieure. Puis, sans crier gare, ses mains et ses bras émergent de l'eau chaude pour venir se poser contre le rebord de la cuve, le poussant ainsi à dévoiler une bonne partie de son torse recouvert d'anciennes cicatrices. Peau maltraitée et mutilée d'une vie innocente antérieure, Ismaël en oublie parfois l'effet que peut avoir cette vision sur les autres. Un tableau intriguant d'horreur aux multiples questions sans réponse. « Évite de penser la prochaine fois, cela nous soulagera tous d'un poids.», finit-il par siffler entre ses dents d'un ton méprisable tandis qu'il prend appui sur ses paumes pour se lever entièrement et enjamber ensuite la baignoire dans une grâce démesurée, presque féline. Entièrement nu et surplombant l'esclave du haut de sa grande taille élancée, le strigoï ne se sent aucunement mal à l'aise de la sorte, arborant une arrogance rattachée à sa condition. Il n'a que faire de sa présence. Il veut juste la remettre à sa place et lui faire ravaler ce petit sourire qui orne ses lippes. Une expression qu'il n'a que très rarement l'habitude de voir chez les esclaves qu'il rencontre. D'un geste mécanique, l'écorché attrape le peignoir détenu par la servante avant de l'enfiler sans se presser. Laissant les gouttes d'eau ruisseler à même le sol, ses doigts viennent caresser sa cheveux humides qu'il rabat vers l'arrière. « Je commence à avoir faim.. », poursuit-il finalement en venant passer sa langue sur l'une de ses canines aiguisée.  « ..va me chercher de quoi me nourrir avant que je ne perde patience ». Son attention se détourne de la jeune fille, passant devant elle comme si elle n'était rien et ce pour rejoindre la pièce suivante : la salle de séjour. Il se moque éperdument de l'avoir blessé ou pas. D'ailleurs cette pensée ne lui traverse même pas la tête tant il n'y prête pas attention sur le coup. Les choses sont comme elles sont pour lui et il n'espère nullement les voir changer de si tôt.  



where my demons hide
 

Revenir en haut Aller en bas
Lyn Hawkins
propriété de newabbotsford
☾ âge : 24 ans
☾ surnom : Trixy
☾ métier : Maintenance électrique
☾ maître : Thebes Ouaset
☾ matricule : NA6237701
☾ compétences : Réparer tout ce qui est électrique, c'est son truc, sa passion, son gagne-pain et son plaisir du quotidien
☾ arme fétiche : Un tournevis plat
☾ origines : New Abbotsford
☾ statut : Coeur à prendre


☾ avatar : Jenna Coleman
☾ dispo rp : 3/3
☾ arrivée en enfer : 04/02/2018
☾ missives : 459
☾ doubleface : Travis Grant - Ruslan Hill - Lyuba Sakharov
☾ tickets : 818
☾ crédits : /


avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t168-lyn-hakwins-une-electricienne-lachee-dans-la-citehttp://lrth.forumactif.com/t169-lyn-hawkins-light-in-the-night
MessageSujet: Re: the wolf and the sheep (LYN)   31.08.18 5:28


The Wolf And The Sheep
Lyn & Ismaël




Nombreux étaient les vampires qui avaient tendance à considérer les humains comme des êtres inférieurs, nombreux étaient ceux qui s'étaient permis de le clamer haut et fort devant la jeune femme alors qu'elle était en plein travail et nombreuses étaient les fois où son supérieur hiérarchique avait approuvé sa retenue et son professionnalisme alors qu'elle n'avait rien laissé paraitre de son envie de leur dire sa façon de penser. Le travail était une chose, mais sa vie au service de son Maître en était une autre. Depuis bientôt dix ans qu'elle le servait, elle avait été habituée à un traitement plus que convenable et son tempérament entêté couplé à la patience de Thebes lui avait permis d'asseoir au sein de la demeure une position qui, si elle n'était pas officiellement celle d'une cheffe du personnel et d'une proche de l'immortel, y ressemblait fortement certaines nuits. C'est ainsi que protégée et sincèrement aimée, bien que ce ne soit pas de la façon dont elle l'avait espéré, Lyn ne redoutait pas les conquêtes de celui qu'elle servait fidèlement, car elle savait qu'il ne tolèrerait pas qu'on fasse du mal à ceux dont il avait la responsabilité, au même titre qu'elle ne le désavouerait jamais publiquement, bien au contraire. Quiconque oserait dire du mal de son Maître en sa présence aurait droit à sa colère, chose suffisamment rare pour être soulignée. Dans cette scène qui se jouait cependant, ce n'était pas Thebes qui était la cible du mépris d'un vampire, mais bien elle, l'humaine parmi tant d'autres au sein de cette cité, et la façon qu'eut de lui répondre cet homme alangui dans le bain ne manqua pas de faire plisser ses grands yeux, bien que ceux-ci furent surtout attirés par les cicatrices qui ornaient le torse de son vis-à-vis.

« Évite de penser la prochaine fois, cela nous soulagera tous d'un poids.»

Lyn ignorait d'où venaient ces marques, mais elle fut immédiatement partagée entre l'envie de compatir à une souffrance qui n'avait pu être infligée que de l'époque mortelle de l'homme, à celle de le remettre à sa place qui, finalement, fut la plus forte.

- Mon Maître préfère les esclaves intelligents que de parfaits imbéciles, si vous voulez vous plaindre, c'est à lui qu'il faudra s'adresser.

Le sourire satisfait qui orna ses lèvres fut de courte durée cependant, alors que l'électricienne voyait le vampire se lever soudain, quittant son bain dans un ruissellement d'eau qui l'obligea à reculer pour ne pas être éclaboussée. Son regard curieux ne manqua pas de le détailler des pieds à la tête, ne s'arrêtant pas tant au niveau de l'entrejambe -vision ô combien dérangeante, Thebes n'étant pas du genre exhibitionniste- mais bien sur ce torse dénudé dont la peau marquée ne manqua pas de lui faire légèrement froncer les sourcils en une légère inquiétude songeuse. Comment cela avait-il pu arriver ? Qui avait pu lui faire subir ça ? Et pourquoi ? L'humaine ne comprendrait jamais que l'on puisse vouloir torturer autrui, c'était une notion si éloignée de sa façon de penser, de ce monde dans lequel elle évoluait depuis toujours grâce à des parents aimants et un Maître bienveillant, que cette vision la troubla bien plus que la nudité de l'amant de ces lieux, lequel se planta devant elle après avoir déplié sa haute carcasse. Les grands yeux surpris de Lyn restèrent rivés un bref instant au torse qui se trouvait à hauteur de son petit bout de nez, avant de remonter en même temps qu'elle devait lever la tête pour pouvoir le fixer en face, ne reculant pas malgré la proximité qui fit s'agiter son cœur de mortelle. N'eut-il été l'amant de Thebes qu'elle aurait craint pour sa sécurité, mais c'était davantage le trouble d'une telle proximité qui la saisissait plus qu'une peur quelconque réellement absente de son esprit. Lorsque la main se tendit pour saisir le peignoir, elle laissa celui-ci aller et regarda le vampire l'enfiler sans se presser, comprenant qu'il tentait visiblement de l'intimider et, par là-même, l'arracha à sa contemplation curieuse pour faire revenir à la charge cette assurance confiante et un léger sourire sur ses lèvres.

« Je commence à avoir faim.. »

Le mouvement de sa langue sur ses canines lui fit hausser un sourcil, mais si un tel geste aurait pu effrayer un mortel craignant les vampires, chez l'électricienne cela ne lui arracha qu'un haussement de l'un de ses sourcils d'un air dubitatif. Elle voyait bien qu'il essayait de faire quelque chose, mais à ses yeux cela ressemblait à une tentative maladroite d'intimidation. Il faut dire aussi qu'elle n'avait jamais été victime de la violence d'un immortel.

« ..va me chercher de quoi me nourrir avant que je ne perde patience »

Alors là, ce fut le toupet et les sourcils de la jeune femme se froncèrent de mécontentement alors que le vampire se détournait d'elle comme si elle n'était qu'une vulgaire esclave bonne qu'à lui obéir. Bon, évidemment que oui, officiellement elle savait qu'elle était censée l'être, mais ici dans cette demeure, sous la responsabilité de son Maître et à moins qu'il ne s'agisse de la Reine ou d'un membre du Conseil en personne, elle n'avait pas d'ordre à recevoir et surtout pas de la sorte.

- On dit "s'il vous plait" quand on est bien éduqué.

Lui jeta-t-elle avec une ombre de fureur mécontente dans la voix, serrant toujours la serviette contre elle alors qu'elle lui emboitait le pas, le suivant d'un pas rapide dans la salle de séjour, bien décidée à ne pas se laisser marcher sur les pieds. Il avait beau être l'amant de son Maître, cela ne lui donnait pas tous les droits et même si elle avait remarqué l'inquiétude des autres serviteurs de la maisonnée, elle ne partageait pas leur vision craintive des immortels et ne comptait pas commencer cette nuit.

- Que l'on soit bien d'accord, Monsieur. J'obéis à mon Maître et à la Reine, et à personne d'autre. Je ne suis pas votre chien, je vous traite avec respect et j'attends que vous en fassiez de même. Et si vous avez faim, vous pourriez commencer par me dire si vous avez une préférence pour la température de votre nourriture ou bien le récipient dans lequel vous voulez qu'elle vous soit servie. Je suis peut-être compétente, mais pas devin.

Au jeu de l'arrogance, Lyn n'était pas de ceux qui aiment à se vanter et se pavaner devant les autres, elle n'était pas non plus d'une nature malhonnête ou imbue d'elle-même, cependant il y avait des choses qu'elle ne laissait jamais passer et, si dans son travail elle s'obligeait à faire preuve d'une déférence nécessaire face aux clients, dans le privé c'était une toute autre chose et personne ne pourrait lui faire changer de tempérament. Tête de mule elle était, tête de mule elle resterait.

- Et essuyez-vous un peu, vous mettez de l'eau partout et même si vous ne tomberez pas malade, mes collègues n'ont pas que ça à faire de repasser partout derrière vous.

Dit-elle en lui tendant la serviette propre qu'elle avait emmené avec elle jusqu'à la salle de séjour, portant sur l'homme un regard dépourvu de la moindre animosité -il en fallait plus pour la mettre en colère- mais avec une fermeté qui allait de pair avec l'autorité naturelle qui ressortait dans le ton de sa voix lorsqu'elle voyait agir quelqu'un avec un manque de respect évident. Qu'il veuille la faire tourner en bourrique était une chose, mais ses collègues n'avaient pas à subir ces enfantillages et tant pis si l'invité de son Maître n'appréciait pas de devoir faire attention aux humains de son amant.


vivre et sourire
Il n'y a rien de plus difficile
ni de plus important
Revenir en haut Aller en bas
Ismaël Hopkins
vampire type 3


☾ âge : 326 ans.
☾ surnom : l'écorcheur.
☾ métier : garde du corps du maître de new riverlake.
☾ créateur : dimitri. huitième des infants voltchenkov, il y considère les membres comme sa propre famille.
☾ compétences : tueur redoutable, sa réputation le précède souvent. fin musicien également, c'est un pianiste remarquable dont les notes glissent entre ses doigts.
☾ arme fétiche : un katana à la lame insatiable.
☾ origines : Un mélange subtile entre des racines américaines et danoises.
☾ statut : dans une relation libertine avec ses démons intérieurs.


☾ avatar : bill skarsgard.
☾ arrivée en enfer : 29/07/2018
☾ missives : 39
☾ tickets : 171
☾ crédits : swan (avatar).

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: the wolf and the sheep (LYN)   13.09.18 23:16


The Wolf And The Sheep
Lyn & Ismaël




Ismaël était un savant mélange de défauts et de qualités exacerbés. Une explosion de paradoxe où toutefois son côté sombre l'emportait bien plus souvent que tout le reste. Orgueilleux et foutrement fier, il avait cette mauvaise habitude de laisser ses humeurs prendre le dessus, au grand dame de ses interlocuteurs. Et dans ce cas présent il n'était même pas question des humains, relégués à une sous catégorie. Inférieurs à ses yeux, simples esclaves bon à obéir aux vampires ou à satisfaire ses plus sombres pulsions, Ismaël ne prenait que rarement la peine de les considérer. Contrairement à l'éternité se dessinant devant ses iris aciers, le strigoï n'accordait habituellement pas de temps envers les mortels et leur vie insignifiante. Pourquoi se serait-il intéressé à l'existence de ces créatures alors qu'il n'avait jamais vraiment ressenti cette appartenance à cette espèce avant sa transformation ? Nostalgie dérobée, souvenirs tortueux, son esprit était longtemps resté coincé dans ce flou ambiant, simple spectateur d'une réalité qu'il se refusait à assumer. C'est sans doute pour cette raison qu'il avait en aversion les hommes. Ils lui rappelaient un passé esquinté, venant encore parfois le hanter la nuit. Pas étonnant alors de voir l'écorché réagir de la sorte envers cette servante, accompagné de son tact légendaire. Il se moquait éperdument de la vexer ou de la blesser. C'était le cadet de ces soucis. Affichant un air nonchalant, l'immortel ne fit même pas attention au regard chamboulé de l'enregistrée face à sa poitrine tailladée. « Quel idiot celui-là parfois.. », marmonna-t-il dans sa barbe, les yeux au ciel et un léger sourire moqueur aux bords des lèvres. Rictus dû à la seule évocation de son amant. Cette humaine avait de la chance de travailler pour Thebes car aucun des siens ne se seraient permis de lui répondre ainsi. Complètement nu et avec une pudeur largement piétinée, Ismaël n'avait que faire des yeux curieux de l'asservie dont le parcours s'attardait un peu trop sur sa peau ruisselante exposée à la lueur des chandelles. Ni une ni deux il coupa court à cette scène, enfilant le peignoir tendu pour s'enfoncer dans la pièce suivante. Son répit fut de courte durée car déjà la jeune fille lui emboîtait le pas, bien décidée apparemment à ne pas se soumettre aussi aisément qu'il l'aurait imaginé. Sa première remarque raisonna comme un claquement de fouet à ses oreilles. Un bruit cinglant et vif comme l'air, une sensation que le multicentenaires n'appréciait aucunement. Stoppé net dans son élan au beau milieu de la salle de séjour, il resta  dos à elle dans un silence des plus dangereux. De manière hypnotique, son regard vînt se porter sur la flamme d'une bougie à proximité. Ses doigts commencèrent alors à jouer autour de la flamme, comme un insecte irrésistiblement attiré vers cette chaleur incandescente. Il ne fit aucun autre mouvement durant le discours de l'enregistrée. Il la laissa débiter ses paroles insipides à ses oreilles. Aucune expression sur ses traits ne pouvaient le trahir tandis que ses extrémités se mirent à traverser la flamme sans osciller un sourcil. Puis ce fut la paume de sa main qu'il laissa se suspendre au dessus de la lueur, observant son épiderme volontairement brûler à la vue de la petite impudente. La douleur semblait lui être complètement étrangère. Et pourtant.. il ne la connaissait que trop bien. Avec le temps il avait appris à la maîtriser, voir à l'apprécier. « J'ignore si tu es téméraire, suicidaire ou foutrement stupide », finit-il par siffler entre ses dents tandis que son poing vinrent se refermer brutalement sur la bougie qu'il brisa en une multitude de morceaux de cire à même le sol. Il ne laissa pas le temps à la demoiselle de réagir car déjà le voilà qui vînt se coller à elle à une vitesse surnaturelle, l'obligeant à s'adosser brusquement contre le mur. Sa main valide se serra autour de son joli cou si fragile, ses iris animées désormais d'une rage enfouie depuis lors. Son attitude calme avait disparu, une étincelle rougeoyante brillait au fond de ses mirettes. Le monstre refaisait surface. « J'ai une patience extrêmement limitée concernant ceux de ton espèce. J'en ai tué pour moins que ça. ». Son étreinte se resserra davantage. « Tu es peut-être au service de Thebes mais tu restes une humaine. Une esclave tout juste bonne à se reproduire et servir de nourriture ». Bouche à demi-ouverte, crocs prêts à se planter dans sa chaire, la férocité du vampire se figea aussitôt. Évoqué son amant de la sorte l'avait ramené à une certaine réalité. Il se souvenait ô combien ce dernier tenait à ses mortels et notamment à cette petite effrontée. Loin d'être bête, il savait pertinemment que Thebes ne lui pardonnerait pas un tel geste fatal. Et c'est bloqué par cette idée  que ses pupilles se dilatèrent, lui redonnant un côté plus adouci. Son étau perdit de sa force pour lui rendre finalement sa liberté. Frustré par une telle obligation, son poing vînt taper contre le mur, à juste quelques centimètres du visage de l'insoumise. La retenue pouvait aisément se distinguer sur ses traits. Néanmoins, dans un contrôle travaillé, son expression prit un tout autre changement, laissant même ses lippes esquisser un petit rire étouffé. Voilà ce qui rendait le strigoï si effrayant habituellement : une imprévisibilité sans pareille. Elle venait de voir une parcelle de vulnérabilité chez l'écorché. Ça il ne pouvait se le permettre. « Tu sais, je ne suis pas du genre à faire attention aux rumeurs souvent infondées ou grossies par les habitants des cités.. », poursuivit-il d'une voix plus douce, presque envoûtante pendant  qu'il remettait en place une mèche de cheveux égarée de la brunette. « Mais concernant  ma réputation, sache que tout est absolument vrai.. ». Pas besoin de se mentir, les bruits de couloir qui traînaient à son sujet n'étaient plus un secret pour personne.  Son regard plongé dans le sien tout le long, il finit par rompre le contact visuel,  et partir s’asseoir sur l'un des fauteuils de la pièce non sans oublier de prendre la serviette de la suivante. Jambes passablement croisées, il se frotta nonchalamment le haut du crâne avec le dit accessoire afin de sécher une bonne partie de sa chevelure ébouriffée.  « Pour répondre à l'une de tes interrogations, je préfère me servir directement à la source. Hélas, je me contenterai d'un bon verre à vin, le tout à température ambiante.. je te prie. ». Ismaël appuya consciencieusement sur ses derniers mots, histoire de jouer les cyniques blessants. Il arborait à présent un air de gamin arrogant et insolent.



where my demons hide
 

Revenir en haut Aller en bas
Lyn Hawkins
propriété de newabbotsford
☾ âge : 24 ans
☾ surnom : Trixy
☾ métier : Maintenance électrique
☾ maître : Thebes Ouaset
☾ matricule : NA6237701
☾ compétences : Réparer tout ce qui est électrique, c'est son truc, sa passion, son gagne-pain et son plaisir du quotidien
☾ arme fétiche : Un tournevis plat
☾ origines : New Abbotsford
☾ statut : Coeur à prendre


☾ avatar : Jenna Coleman
☾ dispo rp : 3/3
☾ arrivée en enfer : 04/02/2018
☾ missives : 459
☾ doubleface : Travis Grant - Ruslan Hill - Lyuba Sakharov
☾ tickets : 818
☾ crédits : /


avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t168-lyn-hakwins-une-electricienne-lachee-dans-la-citehttp://lrth.forumactif.com/t169-lyn-hawkins-light-in-the-night
MessageSujet: Re: the wolf and the sheep (LYN)   14.09.18 7:20


The Wolf And The Sheep
Lyn & Ismaël




Elle avait bien vu qu'il s'était immobilisé net lorsqu'elle l'avait interpellé sur la question de la politesse, elle l'avait espéré quelque part afin de pouvoir le suivre jusqu'au salon sans qu'il ne disparaisse à sa vue, mais les signes d'une colère sous-jacente eurent beau être là, sous ses yeux, elle ne comptait pas pour autant se retenir de lui dire sa façon de penser. Un autre qu'elle se serait arrêté et excusé en voyant l'immortel commencer à jouer avec la flamme de la bougie, un autre qu'elle se serait inquiété en voyant le feu brûler la paume de cette main qui d'ordinaire cherchait à fuir cet élément, et lorsque les doigts se refermèrent brutalement sur la bougie, il fut également évident que les limites de sa patience avaient été atteintes... Mais Lyn n'était pas les autres et, lorsque le vampire se précipita sur elle avec la même vitesse que son Maître durant l'une de ses crises, elle ne sursauta que lorsque leurs deux corps se retrouvèrent collés l'un à l'autre et que le mur bloqua toute retraite dans son dos. Bon, d'accord elle était allée un peu loin, mais si cet homme croyait l'effrayer en agissant de la sorte, il se trompait lourdement et au lieu d'un regard effrayé et suppliant, ce fut deux orbes brillantes d'assurance qui vinrent accrocher le visage de Ismaël et ce bien que sa main commença à s'emparer du cou de la jeune femme dont le cœur, bien qu'un peu plus agité que l'instant d'avant, ne paniquait nullement.

« J'en ai tué pour moins que ça. Tu es peut-être au service de Thebes mais tu restes une humaine. Une esclave tout juste bonne à se reproduire et servir de nourriture. »

- Je me moque de ce que vous pensez, seules celles de mon Maître m'importent.

Même si la présence des crocs à découvert et cette lueur au fond des yeux de son presque agresseur en disaient long sur son désir de la vider de son sang, d'autant plus apparemment qu'il avait faim, ce qui ne devait en rien  arranger les choses. La main sur sa gorge était puissante, pourtant celle de Lyn commençait à la démanger sérieusement et elle songeait à coller une bonne gifle à cet homme qui croyait avoir tous les droits sur elle, s'apprêtant même à le faire lorsque soudain la prise se relâcha alors même qu'elle voyait dans les yeux du vampire cette même réaction que dans les yeux de Thebes lorsqu'il semblait reprendre pied en pleine crise. La similitude entre les deux immortels la frappa soudain et toute expression de défiance s'évanouit pour laisser place à un mélange de curiosité et d'une certaine forme d'attendrissement. Le poing qui vint soudain s'abattre sur le mur juste à côté de la tête lui arracha un bref sursaut, mais à présent ses grands yeux noisettes détaillaient Ismaël avec la volonté de voir au-delà que cette arrogance et ce mépris qu'il avait affiché jusqu'à présent. Était-ce pour cela que lui et Thebes étaient si proches ? Était-il similaire à son Maître, à la fois perdu sans avoir conscience de l'être et peinant à trouver l'apaisement qu'il ne voulait peut-être même pas ? Tout à coup ce n'était plus un ennemi ou même un rival qu'elle avait en face d'elle, mais un homme similaire à celui auquel elle avait dédié son existence et dont le bref rire lui sembla résonner de manière étrangement désabusée à son oreille. Une telle retenue ne devait pas être son fort d'ordinaire.

« Tu sais, je ne suis pas du genre à faire attention aux rumeurs souvent infondées ou grossies par les habitants des cités.. »

Le geste que le vampire eut pour remettre une mèche de cheveux en place fit écho à celui qu'avait déjà eu Thebes par le passé et Lyn sentit son cœur se serrer en entendant la suite de ses paroles.

« Mais concernant  ma réputation, sache que tout est absolument vrai.. »

Sa réputation, comme si c'était là tout ce qui était censé définir les immortels, leur réputation et la façon dont les autres les percevaient. Un mélange d'assurance, d'irritation et de détermination afflua dans ses veines et l'expression de l'humaine se para d'un léger mécontentement qui pourtant n'était clairement pas destiné à Ismaël, comme le prouvèrent immédiatement ses paroles.

- Je n'ai que faire de votre réputation. S'il fallait écouter celles qui courent après mon Maître, je serais censée le fuir au lieu de rechercher sa compagnie.

Le contact visuel fut rompu, l'expression de Lyn s'adoucissant sitôt que les orbes du vampire quittèrent sa silhouette et elle le suivit de quelques pas, désireuse à présent de le connaître davantage quand bien même il pouvait effectivement avoir des réactions dangereuses. Le fait qu'il ait pris la serviette lui arracha un léger sourire satisfait et heureux tandis qu'elle l'écoutait lui dire ce qu'il préférait pour repas. Bien sûr elle savait ce qui se racontait à son sujet, l'immortel était redoutable, capable d'atrocités selon les pires rumeurs, mais à cet instant il n'était rien d'autre pour l'humaine que l'amant de Thebes, un amant qui avait l'air tout aussi esquinté que son cher Maître et qui, de ce fait, venait de se voir octroyé une place toute particulière dans son esprit.

- Boire à la source est interdit comme vous le savez, mais je me doutais par vos goûts et les "rumeurs" que vous auriez des attentes précises.

La jeune femme sourit cette fois avec amusement et une certaine fierté, allant ouvrir l'un des meubles bas qui se trouvait là pour en sortir un très grand verre digne d'une époque qu'elle n'avait jamais connu, mais que des spécialistes auraient immédiatement identifié comme étant un grand gobelet à vin qui pouvait contenir 870 ml d'un liquide rouge carmin. Elle alla ensuite à la porte du salon qui donnait sur le couloir, s'adressant alors à quelqu'un qui se trouvait là et dont la voix masculine laissait résonner des accents d'inquiétude et d'interrogation que celle féminine chassa bien vite, prenant ce dont elle avait besoin avant de revenir dans la salle en prenant soin de bien refermer la porte derrière elle. La demeure, bien que confortable et accueillante, avait des yeux et des oreilles partout, ce qui n'empêcha pas Lyn de revenir vers Ismaël avec un sourire ravi. Sans qu'il ne lui demande quoi que ce soit, elle rempli le grand verre et le tourna avec application entre ses paumes, lentement, afin de s'assurer de sa température, puis le posa sur le petit meuble jouxtant le fauteuil où se tenait l'immortel tandis qu'elle allait déposer la carafe carmine recouverte de tissu juste à côté afin de lui permettre de se resservir en cas de nécessité. Elle prit place sur le fauteuil le plus proche et entreprit de l'observer avec attention, calme et détendue, curieuse également bien que cela soit plus modérément que certaines personnes qui auraient pu être à sa place.

- Est-ce que c'est parce que le monde ne vous a pas épargné que vous êtes comme ça ?

Lâcha-t-elle de but en blanc sans aucune animosité ni provocation dans la voix, l'air davantage songeuse en vérité. Sans lui laisser le temps de répondre, elle poursuivit.

- Ne le prenez pas mal, mais c'est que vous ressemblez beaucoup à mon Maître et j'ai vu les marques, je sais qu'on ne peut pas faire cela à un homme une fois qu'il est devenu vampire.

Lyn fixait à présent Ismaël avec un regard affûté dans lequel brillait son désir de comprendre davantage celui qui partageait le lit de Thebes et certainement bien plus que juste des rapports charnels, mais pour autant elle ne faisait pas preuve de pitié ni de condescendance à son égard. Il n'était pas une simple victime qu'il fallait protéger, il était devenu un immortel, un prédateur capable de tuer en cas de nécessité, ou même pour le plaisir si l'on en croyait les rumeurs à son sujet, mais il n'avait pas besoin de sa pitié. Sa compassion, peut-être, une nuit sans doute, mais certainement pas sa pitié.

- Vous n'avez pas besoin de m'en parler, c'est quelque chose de personnel et je le comprends parfaitement. J'aimerais seulement que vous sachiez que mon Maître est sans doute l'un des mieux placés pour comprendre la souffrance des autres, enfin ça vous le savez peut-être déjà mais... c'est quelqu'un de bien, quoi qu'on raconte et quoi qu'il ai pu faire, c'est vraiment quelqu'un de très bien.

Et tout en disant cela, Lyn vint machinalement serrer le bracelet en or à son poignet, l'étreignant avec affection tandis qu'elle gardait son attention rivée à Ismaël.

- Si vous êtes sincère avec lui, alors je ferais tout pour que vous soyez heureux tous les deux, mais si jamais vous deviez le trahir... même si je ne suis qu'une "simple humaine bonne à se reproduire et à servir de nourriture", vous m'aurez comme ennemie et je vous le ferais payer, même si vous pensez que je ne suis pas une menace, je saurais vous faire regretter de l'avoir blessé.

Son esprit avait dérivé en chemin tandis qu'elle réfléchissait à la situation. Elle voulait sincèrement s'intéresser à cet homme, mais elle ne pourrait le faire tant qu'elle ne l'aurait pas mis en garde contre la colère qu'il susciterait chez elle, quand bien même il n'avait que faire de cela venant d'une simple mortelle. Mais elle aimait Thebes, d'un amour qui certes avait évolué récemment, mais il n'en demeurait pas moins sincère et dévoué, il veillait sur elle et elle comptait bien veiller sur lui, avec le peu de ressources dont elle disposait. Une fois que ceci serait mis à plat entre l'immortel et l'enregistrée, ils pourraient aller de l'avant et apprendre à se connaître.


vivre et sourire
Il n'y a rien de plus difficile
ni de plus important
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: the wolf and the sheep (LYN)   

Revenir en haut Aller en bas
 
the wolf and the sheep (LYN)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☾ L.R.T.H ☾ :: new abbotsford : la cité intérieure :: East Wall :: Habitations-
Sauter vers: