AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Maintenance prévue vendredi 28 septembre. Nouveau design et chapitre 2 !


Partagez | 
  A jamais [PV Yulian]Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Lyuba Sakharov
vampire type 2
☾ âge : 628
☾ métier : Stratège et tacticienne
☾ origines : Russe
☾ statut : Mariée


☾ avatar : Jaimie Alexander
☾ arrivée en enfer : 01/06/2018
☾ missives : 792
☾ tickets : 1063
☾ crédits : Amber - Bazzart


avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t479-lyuba-sakharovhttp://lrth.forumactif.com/t498-lyuba-sakharov-trompeuses-apparences
MessageSujet: Re: A jamais [PV Yulian]   10.08.18 13:16


A jamais

avec @Yulian Gyllenberg.

Il était entouré des siens et semblait être la cible de leurs paroles tandis qu'elle l'observait à distance. Yulian esquissait des moues qui, sans être méchantes, étaient teintées de mécontentement tandis qu'en face de lui celles et ceux qui l'accompagnait pour la soirée semblaient s'amuser de la situation et Lyuba songea qu'ils devaient être en train de parler de ce qui venait de se passer. Comment aurait-il pu en être autrement ? Ce genre de chose alimentait toujours les ragots et les potins de salon, l'information comme quoi Sir de Gyllenberg et miss Sakharov avaient valsés yeux dans les yeux durant deux musiques entières ne manquerait pas de se répandre comme une trainée de poudre et il faudrait certainement attendre plusieurs jours avant que cela ne cesse de nourrir les conversations des uns et des autres. Cette idée n'avait pourtant rien de dérangeante et la brune eut un léger sourire en y songeant, juste avant d'être tirée de ses réflexions par Dame Rosa qui lui désigna discrètement un jeune homme venant droit vers elles et qui appartenait de toute évidence au groupe accompagnant Yulian. Arrivé à leur hauteur, il s'inclina vers elle et lui tendit la main.

« Pourrais-je avoir l’honneur d’une danse ? »

La surprise ne manqua pas de faire battre des cils la Russe qui tourna vers Dame Rosa un regard interrogateur, tout comme elle l'avait fait l'instant d'avant, mais cette fois l'italienne sembla hésiter puis, finalement, hocha la tête et recula vers ses amies chaperonnes. La main de Lyuba se glissa dans celle de l'homme à qui elle adressa un sourire poli avant de le suivre sur la piste, se plaçant à une distance respectable avant d'entamer avec lui les premiers pas d'une valse.

- A qui donc dois-je de danser de nouveau ?

« Vous pouvez m'appeler Alexei. Et vous c'est Lyuba, c'est ça ? »

La jeune femme hocha la tête, non sans s'interroger sur la façon dont il avait appris son prénom, ne se rappelant pas l'avoir vu à proximité du groupe lorsque Yulian était lui-même présent.

- Vous êtes bien informé. Nous serions-nous déjà rencontrés ?

« Non c'est la première fois, mais vous avez le don d'attirer l'attention. »

- Ce qui est une qualité lorsque l'on est une femme, vous en conviendrez.

L'homme eut un rire amusé et hocha la tête, mais bien que la Russe s'évertua à sourire poliment comme on l'attendait de la part d'une personne bien éduquée, elle sentait un certain malaise en présence d'Alexei dont les pas, bien que réguliers et bons, lui paraissaient moins légers que ceux de Yulian, l'obligeant à faire bien plus attention, signe que son cavalier ne cherchait nullement à se mettre à son niveau et l'obligeait au contraire à se placer au sien. Autour d'eux les regards se firent d'abord curieux et intrigués, mais sans plus guère d'intérêt passé la première minute de danse, se détournant finalement de ce duo dont la dissonance était flagrante et ne donnait nullement lieu à bavardage.

« Je me demande comment vous avez fait. »

- A quel propos ?

« Vous n'êtes pas mauvaise danseuse et vous avez des yeux magnifiques, mais je ne vois pas ce qui a pu perturber le vieux à ce point. »

Lyuba le fixa comme s'il venait de prononcer une insanité et fronça les sourcils, visiblement mécontente bien qu'elle se retint de s'offusquer verbalement, ne pouvant cependant pas s'empêcher de marquer sa désapprobation.

- Sir de Gyllenberg n'est-il pas votre ami ? Vous devriez le lui demander.

« Ami n'est pas le terme exact, disons plutôt que c'est un parent... un parent un peu trop sévère et étouffant. »

Elle ne savait que penser de cet homme qui parlait ainsi d'une personne à laquelle il était censé être lié, jetant un bref coup d'oeil en direction de Dame Rosa quand une virevolte le lui permit, lui adressa un regard insistant qui fut interrompu par une autre virevolte, imprévue cette fois, un peu trop brusque aussi et qui manqua de la déstabiliser. Reportant son attention sur Alexei, elle le foudroya du regard.

- Qu'est-ce qui vous prend ? Ce ne sont pas les pas.

« J'improvise voilà tout, vous n'aimez pas ? »

La poigne de la main qui serait la sienne se fit plus forte et la Russe sentit poindre la douleur dans ses phalanges qu'elle tenta de retirer de cette prise, en vain, l'étau était trop fort et il se referma également à travers le tissu de sa robe, là où la main était posée sur sa hanche, s'enfonçant douloureusement dans sa chair.

- Vous me faites mal.

Souffla-t-elle en se retenant de couiner, une expression de détresse et d'inquiétude envahissant son regard alors qu'elle voyait l'amusement se peindre sur le visage d'Alexei, une lueur brillante dansant dans son regard.

« Vous n'aimez pas vous amuser ? C'est pourtant l'impression que vous donniez avec le vieux, alors quoi ? Je ne suis pas assez blond peut-être ? Ou pas assez âgé... mais oui c'est ça, vous préférez les hommes mûrs n'est-ce pas ? »

La peur s'infiltra dans ses veines et l'adrénaline envahit son sang, faisant s'emballer son cœur et saccader son souffle alors qu'elle avait l'impression que ses doigts emprisonnés par Alexei étaient sur le point de se briser.

- Je n'ai plus envie de danser, lâchez-moi immédiatement.

L'aplomb dans sa voix souffrait de la peur qui menaçait de lui faire perdre ses moyens et son cavalier eut un sourire aux accents cruels avant de presser davantage sur ses phalanges, lui arrachant un son étouffé de douleur, serrant les dents pour le retenir de justesse. Plus loin Dame Rosa venait de remarquer que quelque chose n'allait pas et fendait la foule, son éventail à la main, peinant à se faufiler au milieu des invités qui ne s'écartaient guère, ne voyant pas l'urgence de la situation qui faisait naitre la panique chez la chaperonne, laquelle priait pour arriver à temps avant que ce malotru ne blesse sa protégée.
©lastroadtohell


The only thing you need
is a big great laugh
Revenir en haut Aller en bas
Yulian Gyllenberg
vampire type 2
☾ âge : 1260 ans.
☾ métier : Marchand d'armes - forgeron - orfèvre
☾ arme fétiche : Toutes les armes... Mais il préfère sa claymore et sa miséricorde.
☾ origines : Scandinaves.
☾ statut : Marié plutôt deux fois qu'une

A bove ante, ab asino retro, a stulto undique caveto
☾ avatar : Aleksander Skarsgard
☾ dispo rp : Prenez un ticket
☾ couleur : goldenrod
☾ arrivée en enfer : 01/06/2018
☾ missives : 132
☾ doubleface : Aydan E. Lovelace & Adam Hamilton
☾ tickets : 526
☾ crédits : Babine

Cædite eos. Novit enim Dominus qui sunt ejus
☾ liens : - Lyuba, épouse
- Lucrezia, infante

☾ rp en cours : -Lyuba
-Victoria

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t477-yulian-gyllenberg#11830
MessageSujet: Re: A jamais [PV Yulian]   10.08.18 21:20


A jamais
avec @Lyuba Sakharov.
A la seconde où Alexei s’était incliné vers Lyuba, tous les infants entourant Yulian ne purent que constater la tension qui semblait s’être incrustée dans chaque fibre de son être et qui vibrait à travers leur lien de sang. L’insolent vampire lui-même ne pouvait ignorer le courroux de son géniteur. Son indifférence était issue d’une longue expérience dans les provocations et le manque de respect total. La colère du Scandinave ne lui faisait plus peur : il jouait avec la limite, persuadé que jamais le blond n’accepterait de trancher leur lien d’une manière définitive. Discrètement, tout le groupe bougea pour permettre à Yulian de surveiller le duo sans se faire remarquer. Les vampires présents tentèrent de le divertir et il chercha vainement à rendre le change avant de renoncer.

Lentement mais sûrement, l’atmosphère autour du vampire sembla changer. Ce n’était qu’une vision de l’esprit entretenue par un ensemble de détails qui, sans être clairement indentifiables, faisaient vibrer une alarme inconsciente. Les mortels, bien que peu accoutumés, ne modifièrent par leur comportement, aveugle à la tempête qui faisait rage dans les prunelles claires du Scandinave. Ce dernier entendait clairement le moindre des mots que les deux danseurs échangeaient. Il rongea son frein durant les premiers temps même s’il était clair qu’Alexei cherchait à mettre la jeune femme à l’épreuve. Simplement par vengeance idiote et puérile.

Yulian écarta temporairement les propos le concernant, préférant rester concentré sur les gestes. La main de Kaspian sur son bras évita qu’il bondisse à peine Alexei avait-il serré les doigts de Lyuba. L’intention était claire : laisser à la jeune femme l’occasion de se défendre. L’infant renonça lorsque l’inquiétude envahi le regard clair, suivit par l’odeur caractéristique de la peur. Le point de non retour fut atteint lorsqu’elle étouffa un son de douleur. L’instant suivant, Yulian fendait la foule à grands pas sans bousculer le moindre humain. Sans laisser à son infant l’occasion de faire souffrir bien plus Lyuba, il avait attrapé son poignet et serra jusqu’à ce que le bruit sec caractéristique d’un os qui cédait sous la pression. « Il suffit. » ordonna Yulian, la voix rauque d’un accent scandinave d’autant plus présent qu’il s’accompagnait d’une rage froide. Aussi glaciale que son environnement de naissance.

« Nous ne faisons que danser. » rétorqua Alexei en grimaçant d’une souffrance accentuée par la pression croissante exercée sur son poignet. « Ne te moques pas de moi. » claqua son géniteur avant de jeter un regard à un jeune homme tout juste sorti de l’adolescence « Ramènes le. Qu’il ne sorte pas. » souffla Yulian avant de contraindre Alexei à faire de nouveau face à Lyuba. D’une prise, le Scandinave força son infant à s’agenouiller sans hésiter à lui briser la clavicule. L’homme essaya de se libérer. Il en fut incapable. Sans cacher sa souffrance, il souffla « Je vous prie de me pardonner, Lyu… Signora Sakharov. Je me suis laissé emporter. »

Un pieu mensonge pour la galerie qui ne ratait pas une seule seconde de l’incident. Yulian attendit la réponse de Lyuba avant de relever Alexei et le projeter dans les bras de celui qui le surveillerait jusqu’où retour du maître. Lui-même s’inclina devant la Russe « Je ne peux que vous présenter mes plus sincères excuses. »
©lastroadtohell


Père, pardonnez-leur...
... car ils ne savent pas ce qu'ils font.
Revenir en haut Aller en bas
Lyuba Sakharov
vampire type 2
☾ âge : 628
☾ métier : Stratège et tacticienne
☾ origines : Russe
☾ statut : Mariée


☾ avatar : Jaimie Alexander
☾ arrivée en enfer : 01/06/2018
☾ missives : 792
☾ tickets : 1063
☾ crédits : Amber - Bazzart


avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t479-lyuba-sakharovhttp://lrth.forumactif.com/t498-lyuba-sakharov-trompeuses-apparences
MessageSujet: Re: A jamais [PV Yulian]   11.08.18 9:12


A jamais

avec @Yulian Gyllenberg.

L'étau de douleur emprisonnait ses doigts et irradiait dans sa main, la prise sur sa hanche lui interdisait tout mouvement d'échappatoire et éviter le scandale ne permettait pas de décocher un grand coup de pied à Alexei, sans quoi Lyuba l'aurait sans doute déjà fait. Mais l'homme était rusé, il agissait discrètement et personne ou presque n'avait semblé remarquer que quelque chose n'allait pas, si bien que le frapper à cet instant précis l'aurait cataloguée comme folle furieuse et condamnée à devenir une paria, chose que ni Dame Rosa ni sa mère n'auraient apprécié, tout du moins était-ce la pensée de la brune au moment même où elle laissa échapper un son de douleur étouffé. Quelques secondes de plus et Alexei lui briserait les doigts, quelques secondes de plus et elle n'aurait plus pu tenir un livre pendant plusieurs jours, mais au moins les apparences seraient-elles sauves... Et puis soudain une main saisit le poignet de l'homme, pressant avec force, l'arrachant à sa prise sur les doigts de la jeune femme dans un craquement sinistre alors que son regard accrochait le visage de Yulian désormais à ses côtés.

« Il suffit. »

Le souffle lui revint en même temps qu'un profond soulagement s'emparait de la Russe et elle recula immédiatement de deux pas, réceptionnée par Dame Rosa qui arrivait depuis l'autre côté et qui posa ses mains sur ses bras en un geste à la fois protecteur et réconfortant, lui laissant quelques brèves secondes pour se reprendre tandis qu'en face d'elles une toute autre scène se jouait. La colère de Sir de Gyllenberg était palpable, au même titre que son regard, glacial et furieux à la fois, agité comme un ciel d'orage, donna à frissonner à nombre des invités présents dans l'assemblée dont l'attention toute entière s'était tournée vers l'acte qui se jouait désormais tel une tragédie digne de ce nom. Dame Rosa sembla sombrement ravi de voir qu'on mettait à genoux celui qui avait fait du mal à sa protégée, se sentant trembler d'envie de le frapper publiquement et se retenant à grande peine, laissant Lyuba s'approcher au contraire. La peur avait en partie disparue, partiellement remplacée par sa propre colère, mais l'offensée parvint à se contenir suffisamment pour porter sur Alexei un regard noir et dédaigneux, hautain à souhait comme l'exigeait son rang.

« Je vous prie de me pardonner, Lyu… Signora Sakharov. Je me suis laissé emporter. »

- Ne reparaissez plus jamais devant moi, sinon j'appellerais un garde.

Cette douleur qu'il éprouvait désormais à son tour semblait grande, mais pour elle ce n'était qu'un juste retour des choses et ces excuses forcées ne trouvèrent pas écho dans son cœur de mortelle, car elle ne doutait pas qu'il lui aurait brisé les doigts juste pour... pour quoi au final ? Quelque jeu morbide ? Une provocation ouverte ? Une tare mentale le poussant à la violence gratuite ? A moins que ce ne soit pour défier ouvertement celui qu'il avait appelé "le vieux" ? Ce dernier confia Alexei à l'un de ceux qui l'accompagnait avant de s'incliner devant la Russe, semblant sincèrement désolé bien que cette sombre et froide colère sembla encore l'animer. Quelque part cela aurait pu être effrayant, l'on pouvait sentir que le Sir de Gyllenberg était capable de force et de violence si nécessaire, mais malgré tout la jeune femme ne craignait pas cette démonstration : ne venait-il pas de l'aider ?

- Vous n'y êtes pour rien Yulian et tous ici sont témoins que vous n'êtes pas à blâmer.

Elle inspira puis lui offrit un léger sourire qui se voulait rassurant, bien que de son côté Dame Rosa soit en train d'examiner sa main avec attention, un air soucieux se peignant sur son visage avant qu'elle ne pose ses mains pour englober celle blessée, levant sur sa protégée un regard équivoque avant de se tourner pour faire face au sauveur de celle-ci, s'inclinant respectueusement.

- Soyez béni pour votre intervention, Sir. J'ignore pourquoi cet impudent a voulu vous défier de la sorte, je ne doute pas que vous saurez lui faire regretter son comportement, mais je vous remercie de votre aide. Ma Lyuba m'est très chère et je ne me serais pas pardonnée qu'il lui arrive plus de mal.

Même si la vieille noble italienne semblait déjà fort inquiète, les doigts de la Russe ayant déjà changés de couleur et palpitant d'une douleur qui demandait à leur propriétaire de faire un effort pour ne pas laisser paraitre trop visiblement cette souffrance. Les regards et les murmures étaient de nouveau tournés vers eux, mais cette fois la jeune femme eut un sourire plus affirmé alors qu'elle s'approchait de cet homme décidément plein de surprises. Sa main valide vint prendre la sienne, brisant le protocole sous l'effarement de sa chaperonne et pressant doucement celle, plus grande et plus forte, de Yulian, ses yeux clairs pétillants d'amusement alors qu'elle inversait ainsi les rôles des salutations de départ.

- Soyez sûr que je n'oublierais pas cette soirée ni que vous me devez encore une danse, cher Yulian, mais je dois à présent m'éclipser. Sans doute nous reverrons-nous prochainement.

Lâchant la main un peu fraîche de l'homme, Lyuba recula pour faire une révérence polie, puis elle passa son bras valide à celui de Dame Rosa qui s'était également incliné à l'intention de Yulian avant d'emmener sa protégée loin de cette étrange soirée. La noble italienne attendit qu'elles aient quitté la demeure où s'était tenu les festivités et d'être dans la calèche qui les ramenaient à la maison pour vérifier plus en détail la main devenue bleue violacée, laissant échapper quelques larmes et des excuses pour son manque de vigilance. Il y eut des étreintes réconfortantes, des paroles de pardon échangées, mais aussi des avis au sujet du Sir de Gyllenberg et de ceux qui l'accompagnaient. Assurément, la Russe comptait bien le revoir prochainement et Dame Rosa ne s'y opposa nullement, bien au contraire, affirmant cependant que si elle en parlerait dans sa missive à sa chère amie restée en Russie, elle omettrait tout détail concernant la fin plus dramatique de cette soirée afin d'éviter toute inquiétude inutile. Cette prudence fut approuvée des deux côtés et les deux femmes, une fois rentrée, purent songer à se remettre de toutes leurs aventures, même s'il fallut faire venir discrètement le médecin qui ne constata aucun os brisé, fort heureusement, mais interdit tout effort durant les prochains jours par précaution. Le reste de la nuit fut peuplé de rêves que Lyuba gardera pour elle, mais qui ne manqueront pas de faire naître un sourire sur ses lèvres à chaque fois qu'elle y songera.

Spoiler:
 
©lastroadtohell


The only thing you need
is a big great laugh
Revenir en haut Aller en bas
Yulian Gyllenberg
vampire type 2
☾ âge : 1260 ans.
☾ métier : Marchand d'armes - forgeron - orfèvre
☾ arme fétiche : Toutes les armes... Mais il préfère sa claymore et sa miséricorde.
☾ origines : Scandinaves.
☾ statut : Marié plutôt deux fois qu'une

A bove ante, ab asino retro, a stulto undique caveto
☾ avatar : Aleksander Skarsgard
☾ dispo rp : Prenez un ticket
☾ couleur : goldenrod
☾ arrivée en enfer : 01/06/2018
☾ missives : 132
☾ doubleface : Aydan E. Lovelace & Adam Hamilton
☾ tickets : 526
☾ crédits : Babine

Cædite eos. Novit enim Dominus qui sunt ejus
☾ liens : - Lyuba, épouse
- Lucrezia, infante

☾ rp en cours : -Lyuba
-Victoria

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t477-yulian-gyllenberg#11830
MessageSujet: Re: A jamais [PV Yulian]   11.08.18 22:21


A jamais
avec @Lyuba Sakharov.
Dire qu’il était furieux était un euphémisme. Tout son être vibrait de rage et d’un désir de réduire son infant à néant. Voilà quelque chose qui était étonnant : habituellement, il ne levait pas la main sur ceux de son sang. Lui-même ne se l’expliquait pas. Protéger Lyuba était au-delà du naturel : c’était instinctif. L’homme et le vampire n’avaient pas réfléchi. Elle leur importait plus que n’importe quel.le humain.e. La moindre des choses fut de forcer Alexei à présenter ses excuses avant de le sortir de la soirée. L’orage de son regard indiquait clairement que l’infant n’allait pas s’en sortir aussi aisément. Quand et comment ? Lui seul le savait mais ses proches s’inquiétaient de ce que cela pourrait donner. L’objet de son courroux disparu, Yulian se tourna vers les deux femmes et présenta ses plus sincères excuses. Il aurait du intervenir bien plus tôt, se disait-il. La réponse de Lyuba fit naître un léger sourire, doux écho au sien. « Il est sous ma responsabilité, je n’aurais pas dû le laisser vous approcher. » Ce n’était pas très diplomate et probablement maladroit. L’homme était suffisamment perturbé pour ne pas avoir cherché les meilleurs mots afin de traduire ses pensées. L’intention était louable, cependant : il n’était pas question d’empêcher Lyuba de danser avec un autre mais simplement lui éviter les désagréments qu’il pouvait prévenir.

Son regard vif nota l’air soucieux de Dame Rosa ni le regard équivoque lancé à Lyuba. Yulian se retint de venir observer par lui-même, l’inquiétude teintant désormais sa colère. « Le dit imprudent joue avec les limites. Je vous promets de faire mon possible pour qu’il ne franchisse plus celle-ci. » Dit-il doucement alors que mentalement, il imaginait mille et une manières de remettre Alexei à sa place… tout en pressentant que cela serait fortement inutile. Il fut extirpé de ses pensées par le mouvement de Lyuba vers lui. Surpris il lui laissa sa main, incapable de se retenir de la serrer délicatement. Les propos firent naître un sourire amusé et chassèrent l’orage de ses prunelles claires. « Je n’oublierais pas cette danse promise. J’ai d’ores et déjà hâte de vous revoir. » jura-t-il plus sincère que volontairement séducteur. Sa voix avait été faible mais pas suffisamment pour que les plus proches observateurs ne puissent l’entendre. Il s’inclina devant les deux femmes puis les laissa s’éloigner.

-_-_-_-

Une semaine plus tard, Yulian observait les divers convives, emplissant parfaitement son rôle d’hôte et laissant à Lucrezia le soin de jouer les maîtresses de maison. C’était son tour et il lui faisait confiance pour mener sa mission à bien. Il n’était pas rare qu’il ouvre sa demeure et accueille un bal. C’était néanmoins un fait exceptionnel compte tenu de l’organisation interne qu’il devait prévoir pour la sécurité de son clan et leur secret. Les espaces non accessibles étaient attentivement surveillés par des infants aux ordres clairs.

Cependant, le Scandinave avait l’esprit ailleurs, ses pensées s’agitaient sous l’impatience et l’incertitude. Il avait lui-même écrit l’invitation pour Lyuba et l’avait accompagné d’un livre évoquant Hypathie, une philosophe alexandrine. Kaspian vint prendre le relais pour saluer les derniers arrivants afin de lui laisser l’occasion de paraître à la soirée. Tout en s’éloignant, Yulian nota une énième fois que ses infants agissaient différemment avec lui depuis qu’il avait réduit Alexei en un amas de chairs sanglantes, enchaîné dans les caves et à peine nourri pour que la souffrance dure le plus longtemps possible. La colère cruelle de leur géniteur avait choqué tous ses protégés qui ne l’avaient encore jamais vu agir ainsi.

Il ne lui restait plus qu’à attendre, se dit-il encore une fois. Il ne parvenait pas à regretter ce qu’il avait fait. Alexei le testait depuis trop longtemps. Et s’il pouvait passer outre les insultes, qu’il ose faire du mal à la seule humaine qui avait retenu l’attention du Scandinave… C’était une limite que ce dernier refusait de le voir franchir. Arrivé à la salle de bal, il arbora son sourire mondain non sans noter que beaucoup de jeunes femmes étaient désormais brunes et cherchaient son attention. Pourtant, il n’y en avait qu’une qu’il désirait voir. Acceptant la flûte de vin pétillant apportée par l’un des serviteurs, il se laissa aborder par un groupe désireux d’en apprendre plus sur l’un de ses voyages dans un pays qui leur semblait fort exotique malgré les températures glaciales : la Russie, un pays désormais fort à la mode.

©lastroadtohell


Père, pardonnez-leur...
... car ils ne savent pas ce qu'ils font.
Revenir en haut Aller en bas
Lyuba Sakharov
vampire type 2
☾ âge : 628
☾ métier : Stratège et tacticienne
☾ origines : Russe
☾ statut : Mariée


☾ avatar : Jaimie Alexander
☾ arrivée en enfer : 01/06/2018
☾ missives : 792
☾ tickets : 1063
☾ crédits : Amber - Bazzart


avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t479-lyuba-sakharovhttp://lrth.forumactif.com/t498-lyuba-sakharov-trompeuses-apparences
MessageSujet: Re: A jamais [PV Yulian]   16.08.18 6:45


A jamais

avec @Yulian Gyllenberg.

Il avait fallu quatre jours à la douleur pour se faire oublier puis deux autres jours encore pour que la mobilité revienne totalement dans ses doigts, mais Lyuba s'était estimée chanceuse qu'aucun os ne soit brisé et Dame Rosa en avait également été grandement soulagée. Décision avait été prise de ne pas ébruiter l'affaire et de ne surtout pas en informer cette mère demeurée en Russie qui n'aurait pas manqué de s'inquiéter atrocement. A la place ce fut un courrier enthousiaste et chaleureux qu'envoya la noble italienne, vantant les qualités de bienséance de sa protégée ainsi que l'attention toute particulière qu'un homme de bonne naissance lui portait, ce qui ne manquerait pas de ravir celle qui espérait pouvoir marier prochainement sa fille. Lorsqu'une invitation parvint à la demeure de Dame Rosa les invitant elle et Lyuba à un bal donné chez Sir De Gyllenberg en personne, l'effervescence fut aussi grande et forte qu'une tempête frappant les côtes et on s'empressa immédiatement de tout préparer pour l'évènement, le noble patriarche regardant ces dames s'agiter avec un amusement teinté de nostalgie, se rappelant l'époque où c'était sa propre progéniture qui s'apprêtait pour sortir, secouant légèrement la tête avant de s'éclipser, certain que sa femme saurait mettre bon ordre dans tout cela. La Russe pour sa part ne cessait de parcourir le livre qui avait accompagné l'invitation, se perdant au milieu des lignes et refusant de lâcher son ouvrage durant les séances d'habillage, au grand damne de sa chaperonne qui du la menacer de ne pas sortir pour la faire coopérer.


Finalement vint le grand soir. Parée d'une robe verte foncée, ses longs cheveux relevés en un chignon laissant échapper de longues mèches entortillées, Lyuba s'arrêta sur le parvis de la demeure pour se tourner vers celle qui l'accompagnait à chacune de ses sorties, lui adressant un regard à la fois impatient et chargé d'appréhension. La noble italienne eut un sourire et leva une main douce qui vint effleurer la joue de sa protégée, un signe de tête encourageant soulignant son geste avant qu'elle ne lui désigne la porte, la laissant passer la première avant de lui emboîter le pas. La musique résonnait en échos sur les hauts murs lumineux, le décor élégant soulignait l'abondance de richesses tout en lui préférant la retenue à l'étalage d'une opulence qu'on devinait sans peine et le personnel, polis et bien formé, les guida puis les annonça avec autant d'attention que s'il s'était agit de la cour même. Aussitôt passé le pas de la porte de la salle de bal, aussitôt leurs noms clamés haut et fort, le brouhaha des conversations que l'on percevait derrière la musique diminua grandement et une foule de regards se porta vers les deux femmes qui venaient d'entrer. N'eut été l'habitude des mondanités, Lyuba aurait pu se laisser aller à ralentir le pas et à hésiter, au lieu de quoi elle avait légèrement redressé le menton et, avec assurance et fierté, s'avança droit vers son hôte qui venait déjà à sa rencontre, un sourire montant à vive allure sur ses lèvres à mesure que la distance qui les séparaient se raccourcissait. Ils s'inclinèrent respectueusement comme le voulait le protocole, elle le laissa prendre sa main pour la baiser délicatement, l'effleurant à peine comme le voulait la bienséance, mais leurs regards étaient déjà rivés l'un à l'autre et le monde disparaissait déjà autour d'eux.

- Sir De Gyllenberg, je vous remercie pour votre invitation et cette réception qui semble fort réussie. J'ai beaucoup aimé le livre que vous m'avez fait parvenir, c'est un ouvrage de qualité et j'espère avoir l'occasion de vous en parler si vous n'êtes pas trop tenu par votre rôle ce soir.

Un sourire espiègle aux lèvres, un regard complice et pétillant d'amusement, la Russe perçue très nettement le mélange de déception et de mécontentement que son arrivée suscitait, mais elle choisit délibérément de ne pas en tenir compte, ayant eu une semaine entière pour réfléchir à tout ce qui était arrivé lors du dernier bal. Yulian lui devait une danse, mais pourtant ce n'était pas tant l'attrait pour quelques pas envoûtants qui l'avait attirée ici, mais bien cette façon qu'il avait de poser les yeux sur elle, de l'écouter discrètement tout en demeurant en apparence un homme comme un autre, au point de lui faire cadeau d'un livre ayant une portée toute philosophique. Hypathie, magnifique femme dont la beauté n'avait d'égale que son intelligence et sa bienveillance, philosophe, astronome, mathématicienne, elle était connue pour sa sagesse et sa volonté de transmettre le savoir universel, bien que sa fin tragique ne soit en rien enviable. Une femme trop indépendante pour son temps dirons certains, mais en ce qui concernait Lyuba, elle y voyait là une sorte de compliment détourné de la part de cet homme qui se trouvait face à elle ce soir, une façon pour lui de lui dire qu'il la percevait davantage comme une Hypathie que comme une simple jeune femme bonne à marier.

- Je vais vous laisser seule pour l'instant ma chère, je ne doute pas que vous soyez en bonne compagnie et en sécurité. Sir De Gyllenberg, je compte sur votre bienséance et vous retrouverais plus tard pour échanger également avec vous.

Dame Rosa s'inclina respectueusement à l'intention du géant blond, puis après un regard malicieux à sa protégée, s'esquiva en direction d'un groupe de chaperonnes de ses amies qui l'accueillirent avec sourires et joie, se lançant d'entrée de jeu dans des commentaires et des questions sur ce nouveau petit couple qui voyait le jour et qui ne manquerait définitivement plus d'alimenter les conversations pendant un bon moment. La Russe de son côté avait suivit cela d'un regard et se retint de rire, secouant légèrement la tête avant de reporter son attention sur Yulian, le fixant d'un regard nouveau où la provocation était désormais remplacée par une forme de complicité qu'elle recherchait à présent chez lui, même si elle ne manquerait pas de demeurer fidèle à elle-même ce soir également. Le fait était qu'elle ne se défiait plus de sa présence, mais la recherchait au contraire, ce qui n'était certes pas très protocolaire, mais ne la dérangeait pas du tout. La jeune femme souhaitait sincèrement lui parler de ce livre et du choix qu'il avait fait en le lui envoyant, elle souhaitait connaitre le fil de ses pensées et en apprendre davantage sur lui. En espérant que personne ne vienne les déranger.
©lastroadtohell


The only thing you need
is a big great laugh
Revenir en haut Aller en bas
Yulian Gyllenberg
vampire type 2
☾ âge : 1260 ans.
☾ métier : Marchand d'armes - forgeron - orfèvre
☾ arme fétiche : Toutes les armes... Mais il préfère sa claymore et sa miséricorde.
☾ origines : Scandinaves.
☾ statut : Marié plutôt deux fois qu'une

A bove ante, ab asino retro, a stulto undique caveto
☾ avatar : Aleksander Skarsgard
☾ dispo rp : Prenez un ticket
☾ couleur : goldenrod
☾ arrivée en enfer : 01/06/2018
☾ missives : 132
☾ doubleface : Aydan E. Lovelace & Adam Hamilton
☾ tickets : 526
☾ crédits : Babine

Cædite eos. Novit enim Dominus qui sunt ejus
☾ liens : - Lyuba, épouse
- Lucrezia, infante

☾ rp en cours : -Lyuba
-Victoria

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t477-yulian-gyllenberg#11830
MessageSujet: Re: A jamais [PV Yulian]   26.08.18 22:14


A jamais
avec @Lyuba Sakharov.
A peine avait-elle posé le bout de son pied sur le perron de son domaine Yulian avait su que celle qu’il attendait réellement était arrivée. Le fait était qu’une partie de son attention était restée rivée à l’entrée, telle une ombre impatiente de voir la jeune femme faire son apparition. A partir de cet instant, il sembla que le temps s’étirait de manière tout à fait insupportable, comme si un quelconque démon s’amusait à rendre chaque seconde désespérément longue, bien plus qu’il ne le fallait pour un vampire se découvrant plus impatient que jamais. Enfin, les noms tant attendus furent clamés. Les conversations diminuèrent d’intensité, signe ô combien évocateur du fait que Lyuba et Yulian étaient désormais scrutés et que chaque mouvement serait dûment commenté au cours des heures suivantes.

Pourtant, rien n’aurait pu empêcher Yulian de quitter le groupe avec lequel il conversait pour s’avancer vers les deux nouvelles venues. Il aurait voulu pouvoir franchir la distance avec la célérité vampirique qui était la sienne. Au lieu de cela, il fit ce que l’on attendait de lui. Comprendre : marcher, certes avec une vitesse plus marquée que l’on pouvait désirer, mais un pas après l’autre sans se départir d’une retenue aristocratique qui faisait partie de lui bien plus qu’il ne l’imaginait. Le sourire de Lyuba entraîna celui de Yulian emprunt d’une sincérité presque juvénile. Il s’inclina et il parvint à résister à son envie de serrer les doigts délicats et vérifier lui-même leur état. Etat dont il était amplement informé après avoir charmé le médecin afin d’obtenir les informations désirées.

Quelques secondes plus tard, il s’était redressé de toute sa taille sans la lâcher des yeux. Son sourire se para d’une nuance séductrice mais aussi soulagée d’entendre que son présent avait touché juste. « Nous en aurons l’occasion dès que j’aurais accompli la promesse que je vous ai faite, il a si longtemps déjà… N’ayez crainte pour mon rôle ce soir… J’ouvre mon domaine mais les maîtres d’œuvres sont Kaspian et Lucrezia. J’aurais donc tout loisir de vous écouter. » Dit-il, laissant sa voix baisser pour la dernière phrase afin que seule Lyuba en soit la destinatrice. Il savait qu’autour d’eux, personne n’avait raté une miette de leurs retrouvailles. La déception se peignait sur certains visages et il leur opposait son indifférence… toute feinte : Yulian était bien décidé à ce que rien de fâcheux n’arrive à la jeune femme qui lui faisait face et dont il avait lâché la main qu’à regrets.

Au premier mot de la chaperonne italienne, l’attention de Yulian se tourna vers cette noble dame qu’il se hâta de rassurer. « Je veillerais sur votre protégée avec une attention soutenue. Et lorsque vous en jugerez bon, je serais à votre disposition pour cette conversation. » Oh, il savait exactement ce qu’elle voulait de lui. Il s’inclina poliment, la suivant brièvement du regard. Nul besoin d’être devin pour savoir qu’ils allaient être l’objet de tous les commérages. Au premier gloussement, Yulian leva les yeux au ciel en laissant percer son amusement dans un regard pétillant destiné à Lyuba. Tout en lui offrant son bras, il souffla « Je crois qu’il est plus que temps d’ouvrir le bal, qu’en dites-vous ? »

Il était évident pour lui qu’il comptait ouvrir le bal avec elle alors que de coutume, il le faisait avec l’une de ses protégées. « Evidemment, cela ne compte pas pour la danse que je vous dois… » ajouta-t-il en l’entraînant au cœur de la foule, désormais lassé de se retrouver au centre d’une attention fort peu discrète.

©lastroadtohell


Père, pardonnez-leur...
... car ils ne savent pas ce qu'ils font.
Revenir en haut Aller en bas
Lyuba Sakharov
vampire type 2
☾ âge : 628
☾ métier : Stratège et tacticienne
☾ origines : Russe
☾ statut : Mariée


☾ avatar : Jaimie Alexander
☾ arrivée en enfer : 01/06/2018
☾ missives : 792
☾ tickets : 1063
☾ crédits : Amber - Bazzart


avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t479-lyuba-sakharovhttp://lrth.forumactif.com/t498-lyuba-sakharov-trompeuses-apparences
MessageSujet: Re: A jamais [PV Yulian]   28.08.18 6:43


A jamais

avec @Yulian Gyllenberg.

Le sourire qui était apparu sur les traits de Yulian en disait long sur le sincère bonheur qu'il éprouvait à la revoir et Lyuba ne pu qu'en être touchée et rassurée à la fois, notant que cette expression nouvelle semblait le rajeunir de nombreuses années, accentuant ce charisme naturel qui émanait de lui et que sa haute taille et ses bonnes manières ne faisaient que souligner davantage. L'annonce des véritables hôtes de cette soirée fut une agréable surprise et le sourire de la jeune femme n'en fut que plus complice et ravi, tandis qu'elle acquiesçait à ces dires, songeant qu'il lui faudrait aller les saluer et les remercier en personne sitôt que l'occasion lui serait donnée. Une autre nuance qui fut à la fois subtile et pleine de promesse était que l'homme souhaitait "l'écouter" et non pas qu'elle l'écoute en silence, ce qui était loin d'être la chose la plus courante qui soit malgré l'époque que l'on disait en pleine évolution, mais qui se parait encore de tant de restrictions pour les femmes que celui qui faisait face à la Russe à cet instant précis avait tout d'une créature étrange à l'esprit étonnement ouvert et tolérant. Dame Rosa pour sa part ne manqua pas de glisser qu'elle souhaiterait parler à Yulian et ce dernier lui affirma se tenir à sa disposition, ce qui acheva de rassurer la noble italienne qui, après un sourire entendu, était allée rejoindre ses amies chaperonnes qui ne manqueraient pas de vouloir lui arracher des confidences qu'elle ne divulguerait jamais.

« Je crois qu’il est plus que temps d’ouvrir le bal, qu’en dites-vous ? »

Elle glissa son bras au sien, leurs regards respectivement pétillants se croisant alors même qu'ils semblaient déjà anormalement complices pour une deuxième rencontre officielle.

- Je suis d'accord.

« Évidemment, cela ne compte pas pour la danse que je vous dois… »

Lyuba eut l'air brièvement surprise et amusée avant qu'un sourire ravi ne monte à l'assaut de ses lèvres et qu'elle ne hoche vivement la tête, visiblement satisfaite et taquine quant à la tournure que prenait déjà ce début de soirée hautement prometteur.

- Ainsi soit-il, mais puisque vous semblez vouloir profiter de ma présence, sachez que je ne vous épargnerais pas et qu'il vous faudra me supporter durant toute la soirée.

Et elle comptait bien que celle-ci demeure inoubliable, alors qu'ils avançaient ensemble au centre de la pièce, se plaçant l'un en face de l'autre pour se saluer poliment, avant que leurs mains ne se rejoignent et prennent position, l'une sur l'épaule, l'autre sur la hanche, un regard clair levé vers le bleu de son cavalier, puis déjà la musique démarrait et celui-ci l'emportait dans une valse où les notes faisaient disparaitre le son des conversations autour d'eux, leur attention focalisée sur l'autre permettant de ne plus voir les regards qu'on leur lançait, tantôt envieux, tantôt satisfaits ou enthousiastes. De nouveau l'alchimie opéra et la Russe eut l'impression de flotter au-dessus du sol, ses pas aussi légers que l'air, les bras de Yulian la maintenant fermement sans pour autant lui donner l'impression de vouloir la dominer, l'écraser de sa taille pourtant haute ou même de sa poigne sur ses doigts qui demeurait à la fois ferme et très douce. Elle se surprit à repenser au désagréable incident de la semaine passée, mais au lieu de se sentir inquiétée, resserra au contraire ses doigts contre la paume fraiche de son cavalier à qui elle sourit avec confiance.

- Je vous remercie encore une fois pour votre présent, il est aussi rafraichissant que délicat, et je n'ai pas pu m'empêcher d'y voir une allusion, mais je préfèrerais avoir votre avis à ce sujet avant de trop m'avancer.

Et tandis qu'elle parlait, Lyuba réalisa qu'à cet instant ce qu'elle aurait voulu dire à Yulian, c'était qu'elle était heureuse. Heureuse d'être là ce soir, heureuse de ce présent qui l'avait énormément touché, heureuse qu'il ait dit à Dame Rosa qu'il allait veiller sur elle, heureuse aussi qu'il l'ai fait la semaine passée alors même qu'ils venaient à peine de se rencontrer. L'homme était encore bien mystérieux et la Russe comptait bien profiter de cette soirée pour en apprendre davantage à son sujet, quitte à lui poser une montagne de questions, mais elle ne pouvait nier cette attraction qu'ils avaient l'un envers l'autre et qui, sans son éducation, son caractère et son self-control, lui aurait déjà fait perdre la tête.
©lastroadtohell


The only thing you need
is a big great laugh
Revenir en haut Aller en bas
Yulian Gyllenberg
vampire type 2
☾ âge : 1260 ans.
☾ métier : Marchand d'armes - forgeron - orfèvre
☾ arme fétiche : Toutes les armes... Mais il préfère sa claymore et sa miséricorde.
☾ origines : Scandinaves.
☾ statut : Marié plutôt deux fois qu'une

A bove ante, ab asino retro, a stulto undique caveto
☾ avatar : Aleksander Skarsgard
☾ dispo rp : Prenez un ticket
☾ couleur : goldenrod
☾ arrivée en enfer : 01/06/2018
☾ missives : 132
☾ doubleface : Aydan E. Lovelace & Adam Hamilton
☾ tickets : 526
☾ crédits : Babine

Cædite eos. Novit enim Dominus qui sunt ejus
☾ liens : - Lyuba, épouse
- Lucrezia, infante

☾ rp en cours : -Lyuba
-Victoria

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t477-yulian-gyllenberg#11830
MessageSujet: Re: A jamais [PV Yulian]   28.08.18 11:26


A jamais
avec @Lyuba Sakharov.
Yulian ne cachait pas le plaisir qu'il avait à revoir la jeune femme tout en ayant parfaitement conscience qu'ils seraient un sujet de conversation pour les jours à venir, voir des années. Mais cela il ne le savait pas encore et quand bien même l'aurait-il su qu'il n'aurait pas changé sa manière d'être avec Lyuba. Tout en la gardant près de lui, le Scandinave avait l'impression de découvrir tout en pan de sa vie qu'il n'avait jamais expérimenté. Même avec Blanche. A vrai dire, aucune de ses amantes n'arrivait à la cheville de la Russe envers qui il était des plus sincères: il souhaitait réellement l'écouter, apprendre d'elle et la comprendre... Il n'était pas homme à aimer qu'une femme se taise et soit une parfaite plante verte à exhiber à la première occasion et il ne doutait pas qu'elle appréciait cet aspect de sa personnalité. Il était probablement bien trop avantgardiste par rapport à la gente masculine qui peuplait son domaine. Exception faite de ses protégés qu'il instruisait en ce sens. Conscient qu'il venait de rassurer la noble italienne quant à son comportement et à sa disponibilité, Yulian guida sa compagne jusqu'à la piste de danse à peine eut-il obtenu l'accord de cette dernière. Lorsque Lyuba lui annonça qu'elle resterait avec lui toute la soirée, un rire léger passa la barrière de ses lèvres avant qu'il profite d'une seconde de mouvements pour souffler à son oreille « Vous comblerez alors l'homme avide de votre présence que j'incarne.. »

Quelques mots mutins, indéniablement sincères et tout autant séducteurs. La seconde suivante, il s'inclinait devant elle avant de l'enlacer - en tout bien tout honneur - et de se retenir de la serrer contre lui. Il en mourrait d'envie, en réalité. Mais la mélodie s'éleva et il l'emporta, aussitôt noyé dans le regard si clair de sa cavalière. Plus rien n'existait en ces instants si ce n'était la mortelle qu'il conduisait et qui le surprit en serrant ses doigts avec délicatesse. Il répondit à cette attention avec une douceur équivalente, un sourire naissant sur ses lèvres, trahissant des sentiments qu'il ignorait encore. Les notes défilaient et soulignaient les secondes qu'il passait en sa compagnie. Pourtant, il fallu accepter la fin de ces moments, bien trop courts à son goût. Il acheva cette première danse d'une révérence avant de lui offrir son bras. « Comment allez-vous? » lui demanda-t-il tout en avançant vers le buffet afin qu'elle se restaure si elle en avait l'envie. Dès qu'il le pu sans risquer qu'on les entende, il lui chuchota « Pourrais-je vous montrer les jardins, un peu plus tard? » On aurait pu croire qu'il y avait des envies cachées derrière cette invitation. C'était vrai mais Yulian savait se tenir et il avait vraiment envie de lui montrer cette partie de son domaine. Un peu comme s'il la conviait un peu plus près de lui.

©lastroadtohell


Père, pardonnez-leur...
... car ils ne savent pas ce qu'ils font.
Revenir en haut Aller en bas
Lyuba Sakharov
vampire type 2
☾ âge : 628
☾ métier : Stratège et tacticienne
☾ origines : Russe
☾ statut : Mariée


☾ avatar : Jaimie Alexander
☾ arrivée en enfer : 01/06/2018
☾ missives : 792
☾ tickets : 1063
☾ crédits : Amber - Bazzart


avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t479-lyuba-sakharovhttp://lrth.forumactif.com/t498-lyuba-sakharov-trompeuses-apparences
MessageSujet: Re: A jamais [PV Yulian]   31.08.18 6:29


A jamais

avec @Yulian Gyllenberg.

Le rire de Yulian avait été une agréable surprise et Lyuba n'aurait pas cru réussir à lui en arracher un aussi aisément, ce qui ne manqua pas de la faire sourire en retour, alors qu'il lui glissait à l'oreille une confidence qui, si elle avait été entendue par Dame Rosa ou même qui que ce soit d'autre parmi les invités, n'aurait pas manqué de provoquer un tollé tant cela frisait l'incorrection. La jeune femme du attendre qu'un autre mouvement lui permette de se rapprocher de son cavalier pour lui retourner la politesse, chuchotant pour que lui seul entende, tout du moins pour les simples humains qui se trouvaient alentours.

- Je ne vous savais pas du genre avide, dois-je m'en inquiéter ?

Une taquinerie comme une autre, un regard entendu alors qu'elle s'écartait de lui au rythme des pas de la danse, un sourire complice et amusé sur ses lèvres avant qu'ils ne profitent pleinement de la musique et de l'instant qui sembla de nouveau s'étirer dans le temps. C'était là une étrange sensation que d'avoir l'impression que le reste du monde n'existait plus, n'importait plus, mais la Russe savourait cette perte partielle de contrôle en plongeant tête la première dans ces émotions nouvelles qui lui étaient offertes, en même temps que son regard qui se perdait dans celui de l'homme qui avait su, en quelques brèves interventions dans son existence depuis une petite semaine seulement, prendre une place bien plus importante que bon nombre de prétendants et de personnes plus ou moins bien intentionnées. La fin de la danse arriva trop tôt et, après s'être salués, les deux inséparables quittèrent la piste d'un pas tranquille, le bras galamment offert permettant à la main fine de Lyuba de venir s'y poser et d'ainsi profiter un peu plus de leur nouvelle proximité.

- Je vais bien, soyez-en assuré. L'épisode de la semaine passé n'est plus que souvenir et tout est rentré dans l'ordre. Et vous-même, comment vous portez-vous ?

La bienséance lui interdisait d'avouer en public qu'elle avait songé à lui durant cette semaine écoulée, au même titre qu'elle avait pris sur son temps de sommeil pour dévorer l'ouvrage qu'il lui avait fait parvenir, ce que Dame Rosa avait forcément désapprouvé en voyant les cernes de sa protégée au petit matin, quand bien même son sourire ravi en avait dit long sur ce qui se tramait et que la noble italienne allait devoir mettre au clair très rapidement. Le buffet semblait appétissant et l'estomac de Lyuba aurait pu crier famine, n'eut été la prudence qui imposait de manger une à deux pommes avant de venir pour s'empêcher de tourner de l’œil. La jeune femme picora quelques grains de raisins avec toute la retenue que l'on attendait d'une personne bien éduquée, mais l'invitation du géant blond ne manqua pas de faire suspendre sa main au-dessus d'une grappe, son visage se tournant soudain vers lui, de telle sorte que la proximité était suffisamment grande pour qu'un simple mouvement leur permette de se toucher. Les yeux clairs étaient rivés au bleu de ceux de Yulian, brillant d'intensité, mais la raison reprit le dessus et la Russe recula d'un pas protocolaire, hochant la tête avec un sourire poli, quoique pétillant malgré elle.

- J'en serais ravie.

Affirma-t-elle avant de délaisser le raisin pour quelque chose de plus consistant, saisissant doucement une coupe sur un plateau qu'un domestique passant par là leur proposa, buvant une gorgée rafraichissante avant de sourire de nouveau avec aplomb.

- Savez-vous que nous prêtons d'ores et déjà aux commérages ? Cela ne me dérange pas, cependant je pense que Dame Rosa nous suivra certainement si nous tentons de nous éclipser.

Et en effet, bien qu'elle se trouva dans une zone éloignée au milieu d'autres chaperonnes, la noble italienne ne cessait de leur adresser de fréquents regards, les surveillant visiblement avec prudence, certainement songeuse quant à la tournure des évènements. Yulian n'était pas une menace en soi, de cela on pouvait être certain, mais il incombait à l'amie de la mère de la jeune femme de veiller sur cette dernière afin que son honneur ne soit pas entaché et qu'elle trouve un beau parti qui ne lui ferait pas miroiter monts et merveilles dans le seul but de passer un agréable moment en sa compagnie.

©lastroadtohell


The only thing you need
is a big great laugh
Revenir en haut Aller en bas
Yulian Gyllenberg
vampire type 2
☾ âge : 1260 ans.
☾ métier : Marchand d'armes - forgeron - orfèvre
☾ arme fétiche : Toutes les armes... Mais il préfère sa claymore et sa miséricorde.
☾ origines : Scandinaves.
☾ statut : Marié plutôt deux fois qu'une

A bove ante, ab asino retro, a stulto undique caveto
☾ avatar : Aleksander Skarsgard
☾ dispo rp : Prenez un ticket
☾ couleur : goldenrod
☾ arrivée en enfer : 01/06/2018
☾ missives : 132
☾ doubleface : Aydan E. Lovelace & Adam Hamilton
☾ tickets : 526
☾ crédits : Babine

Cædite eos. Novit enim Dominus qui sunt ejus
☾ liens : - Lyuba, épouse
- Lucrezia, infante

☾ rp en cours : -Lyuba
-Victoria

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t477-yulian-gyllenberg#11830
MessageSujet: Re: A jamais [PV Yulian]   31.08.18 15:00


A jamais
avec @Lyuba Sakharov.
Yulian n’était pas homme à rire aisément. Il venait d’une époque où ce genre de comportement était souvent réprimé de crainte qu’un puissant n’interprète mal ce son. En présence de Lyuba, il acceptait de baisser légèrement la garde. Suffisamment en tout cas pour qu’il laisse échapper un rire qui surprit ses protégés dont les regards interloqués se posèrent sur le duo qui se fit un plaisir d’ouvrir le bal. Le Scandinave percevait parfaitement le poids de ces œillades surprises mais il n’en avait cure tant il lui importait bien plus de souffler quelques mots à l’indécente provocation à la première occasion. La réponse ne tarda pas, chuchotée avec autant de discrétion qu’il en avait su faire preuve. « Pas du tout » assura-t-il aussitôt « J’ai promis que vous serez saine et sauve à votre dame de compagnie. Je tiens toujours mes promesses. » L’ajout fut fait aux profits d’une oreille indiscrète dont le rapprochement n’avait pas échappé au vampire. Bredouilles, les commères s’écartèrent l’air de rien, d’ores et déjà avides de se précipiter au prochain signe de rapprochement entre leurs cibles.

Autant dire qu’ils furent déçus : Yulian resta silencieux le reste de la danse. Son regard ne quitta pas celui de sa compagne et bien qu’il restât physiquement respectueux du protocole, ses prunelles brillèrent d’une étincelle ardente que lui-même ignorait ou du moins, sous-estimait. Il ne s’arracha de sa contemplation qu’à l’ultime note. Là où les autres se saluaient, lui était en train de terminer une dernière virevolte. Au point qu’ils quittèrent la piste de danse un instant avant le retour de la musique. Il s’enquit de son état, la réponse ne manqua pas de le rassurer. « Bien mieux depuis que j’ai la certitude que l’incident est un mauvais souvenir et que tout est rentré dans l’ordre. » Dit-il sans chercher à lui cacher qu’il s’était inquiété. Ce n’était pas vain et la justification se retrouvait dans le simple fait que la blessure de Lyuba avait été provoquée par l’un de ses protégés.

Ces derniers, d’ailleurs, n’étaient pas dupes… Ou bien moins que Yulian, en tout cas. Ils avaient comprit ce qui commençait à se tramer devant leurs yeux au point de se demander où tout cela allait les mener. Pour l’instant, ces considérations n’avaient pas encore effleuré le Scandinave qui, tout en restant d’une parfaite correction, attrapait la moindre possibilité de surprendre la jeune femme qui allait être sa cavalière pour cette soirée, au moins. La preuve en fut son invitation à visiter ses jardins. S’il nota la main suspendue au-dessus de la grappe de raisin, il avait une conscience aigue de leur proximité. Au point que ce fut elle qui recula, ayant retrouvé sa raison plus rapidement que lui. La Russe reprit pied dans la réalité avec aisance. Son sourire assuré fit pétiller le regard de Yulian avant qu’il ne s’envole vers l’Italienne.

Il haussa les épaules « Elle peut nous suivre autant qu’elle le désirera. J’ose simplement espérer que les jardins lui plairont à elle aussi… » dit-il. On aurait pu croire qu’il parlait de la noble chaperonne avec désinvolture. Or, Yulian était sincère. Il n’était pas né de la dernière pluie : il savait que s’il invitait Lyuba dehors, ils seraient surveillés. Quoi de plus normal, n’est-ce-pas ? Il comprenait parfaitement les motivations d’une telle sécurité et n’en prenait pas ombrage. S’il pouvait passer du temps avec la jeune femme, cela lui importait peu d’être scruté comme s’il s’apprêtait à voler ce que beaucoup considéraient comme sa seule valeur.
©lastroadtohell


Père, pardonnez-leur...
... car ils ne savent pas ce qu'ils font.
Revenir en haut Aller en bas
Lyuba Sakharov
vampire type 2
☾ âge : 628
☾ métier : Stratège et tacticienne
☾ origines : Russe
☾ statut : Mariée


☾ avatar : Jaimie Alexander
☾ arrivée en enfer : 01/06/2018
☾ missives : 792
☾ tickets : 1063
☾ crédits : Amber - Bazzart


avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t479-lyuba-sakharovhttp://lrth.forumactif.com/t498-lyuba-sakharov-trompeuses-apparences
MessageSujet: Re: A jamais [PV Yulian]   09.09.18 9:38


A jamais

avec @Yulian Gyllenberg.

Yulian était un homme de parole, de cela Lyuba ne doutait pas un seul instant. S'il affirmait qu'elle ne risquait rien en sa compagnie et qu'elle demeurerait saine et sauve jusqu'à la fin de cette soirée, alors on pouvait être certain qu'il n'arriverait rien à la jeune femme tant qu'elle se trouverait à ses côtés. Bien sûr on pourrait argumenter en rappelant l'incident qui était survenu une semaine plus tôt et la façon dont avait réagit l'homme si prompt à la protéger, mais en ce qui concernait la Russe, la raison était bien plus profonde et instinctive que cela : elle avait confiance en lui. Peut-être était-ce à cause de cet étrange lien qui semblait se tisser entre eux depuis l'instant même où leurs regards s'étaient croisés, à moins qu'il ne s'agisse de ses manières, de sa façon de la considérer comme un être pensant et pas seulement une belle fleur qu'on expose au regard de tous avec une fierté toute masculine, mais toujours est-il que la brune savait qu'en acceptant de suivre le géant blond dans les jardins, il ne lui arriverait rien. Le fait qu'il ne s'opposa pas à ce que Dame Rosa les suive ne fut qu'un élément supplémentaire venant s'ajouter à une liste déjà longue.

- Je l'espère aussi, je sais qu'elle aime beaucoup les promenades.

Et disant cela, Lyuba termina son verre qu'elle déposa sur la table du buffet, glissant son bras à celui de Yulian à qui elle adressa un sourire, se dirigeant sans hésiter avec lui vers les portes ouvertes menant au jardin italien dont la fraicheur nocturne permettait de respirer un peu après la chaleur de la salle de bal. Le ciel constellé d'étoiles surplombait un ensemble de petites allées bordées de haies savamment taillées, d'arbres, d'arbustes et de parterres fleuris que côtoyaient quelques statues disséminées ça et là à mesure que l'on s'aventurait plus en avant. Nombreux sont ceux qui notèrent le départ de ce qui avait tout l'air d'être un futur couple, Dame Rosa s'éclipsant à leur suite en demeurant une dizaine de pas en arrière afin de leur laisser un peu d'intimité, non sans que son regard affuté ne manque le moindre détail des gestes qu'ils pourraient avoir l'un envers l'autre. Le fait que la Russe tourna brièvement la tête dans sa direction et lui en adressa un signe respectueux indiqua à la noble italienne que celle-ci ne cherchait pas à échapper à son attention et la rassura quelque peu, aussi lui retourna-t-elle son signe, laissant quelques pas de plus la séparer de ce surprenant duo. De son côté la jeune femme avait reporté son attention sur son cavalier et hôte, un léger sourire aux lèvres.

- Ces jardins sont vraiment magnifiques, il a du falloir beaucoup de temps et de travail à vos gens pour les façonner, c'est admirable.

Nombreux étaient ceux qui complimentaient le Maître des lieux et non pas ceux qui œuvraient à son service, oubliant que c'était l'implication des petites mains qui faisait toute la différence dans une maisonnée. Lyuba pour sa part appréciait le travail de tout un chacun et, dans ce cas en particulier, le résultat lui permettait de savourer quelques moments de détente et d'intimité bienvenus, son pas se faisait plus lent que lorsqu'elle évoluait au milieu des convives, son bras se resserrant contre celui de Yulian tandis que ses yeux clairs allaient et venaient entre le décorum et le ciel étoilé. La quiétude s'emparait de son être et elle laissa même échapper un doux soupir de contentement, la tension dans ses épaules et son maintien se relâchant enfin.

- Cette soirée est parfaite.

Avoua-t-elle avec un léger sourire paisible aux lèvres, portant sur l'homme à ses côtés un regard indéchiffrable, quoique légèrement brillant d'émotion. Elle aurait pu lui faire la conversation sur l'un des sujets du moment, ou même tout simplement sur le livre qu'il lui avait offert, de même qu'elle désirait le remercier encore pour son intervention la semaine passée, mais toutes ces choses semblaient superflues à cet instant précis, alors même que le charme de ce jardin italien opérait et apportait un peu de paix dans un monde toujours trop sérieux. Il semblait à Lyuba qu'elle aurait pu marcher dans ces allées durant des nuits entières au bras du Sir de Gyllenberg, que le temps pourrait suspendre son vol et leur permettre de savourer ces moments où les convenances devenaient superflues et où le reste du monde disparaissait, ne laissant que l'autre à contempler et à chérir. A chérir... voulait-elle donc le chérir ? Voilà bien une pensée qui la surprit, manquant de l'arracher à ce moment de tranquillité, aussi s'obligea-t-elle à reléguer cette pensée traitresse dans un recoin de son esprit, l'y rangeant avec une auto-discipline des plus fermes. L'heure n'était pas à la romance aveugle, mais bien à savourer chaque instant en compagnie de cet homme mystérieux qu'elle comptait bien apprendre à connaître, perdre la tête n'était bon que pour les écervelées et les rêveuses, quand bien même cela n'empêchait nullement de savourer ce moment à sa juste valeur. L'air n'était-il pas doux et rafraichissant ? Le ciel magnifiquement étoilé ? La présence de Yulian rassurante et plaisante ? C'était là tout ce qui comptait.

©lastroadtohell


The only thing you need
is a big great laugh
Revenir en haut Aller en bas
Yulian Gyllenberg
vampire type 2
☾ âge : 1260 ans.
☾ métier : Marchand d'armes - forgeron - orfèvre
☾ arme fétiche : Toutes les armes... Mais il préfère sa claymore et sa miséricorde.
☾ origines : Scandinaves.
☾ statut : Marié plutôt deux fois qu'une

A bove ante, ab asino retro, a stulto undique caveto
☾ avatar : Aleksander Skarsgard
☾ dispo rp : Prenez un ticket
☾ couleur : goldenrod
☾ arrivée en enfer : 01/06/2018
☾ missives : 132
☾ doubleface : Aydan E. Lovelace & Adam Hamilton
☾ tickets : 526
☾ crédits : Babine

Cædite eos. Novit enim Dominus qui sunt ejus
☾ liens : - Lyuba, épouse
- Lucrezia, infante

☾ rp en cours : -Lyuba
-Victoria

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t477-yulian-gyllenberg#11830
MessageSujet: Re: A jamais [PV Yulian]   15.09.18 11:49


A jamais
avec @Lyuba Sakharov.
Depuis toujours, même lorsqu’il était encore humain, Yulian avait toujours pris soin d’être un homme de parole et d’accomplir ce qu’il promettait. Son statut de vampire lui permettait d’être autrement plus efficace quand il accordait sa protection. Et lorsqu’il s’agissait de Lyuba, il se découvrait un instinct bien plus possessif qu’il ne s’expliquait pas. Il désirait rester près d’elle et profiter de sa présence. Devoir se plier aux exigences sociales et mondaines l’indifférait tant qu’elle était là. Le sentiment qu’elle lui faisait confiance l’emplissait d’une joie inattendue. « Je tâcherai de m’en assurer. » répondit-il à propos de la noble italienne dont le regard ne cessait de faire des allées et venues entre ses compagnes et le duo qui se dirigea bientôt vers les portes ouvertes. Comme s’il avait reçu un ordre muet, un serviteur tendit une étole à Yulian. Celui-ci se décala pour l’installer sur les épaules délicates sans se permettre le moindre geste déplacé. Il reprit son bras puis la guida dans les allées. Une étole fut aussi proposée à Dame Rosa alors que le Scandinave ralentissait le pas pour laisser à la chaperonne le loisir de les rattraper sans être obligée d’allonger un pas rendu compliqué par ses jupons.

Ce ne fut qu’une fois éloigné de la lumière éclatante de la salle qu’il se permit un léger rapprochement, à peine quelques centimètres, largement insuffisant pour empiéter sur l’espace personnel de la jeune femme mais qui prouvaient combien il appréciait sa présence. « L’un de mes protégés les plus anciens adore l’horticulture. Il aime être le seul à s’occuper de ce lieu mais parfois, je parviens à le convaincre d’accepter de l’aide. Récemment, il a formé le jardinier qui s’occupe des jardins de Dame Natalia. Je crois qu’il a prit goût à l’enseignement… » lui dit-il avant d’ajouter « Je vous présenterais l’artiste… Keir appréciera vos compliments. »

Il n’y avait aucune jalousie dans le ton de sa voix. L’affection sincère qu’il portait à son infant était palpable. La fierté aussi. Pas celle d’un propriétaire mais celle d’un père heureux de voir que le talent de son fils était reconnu et apprécié. Il nota bientôt la détente qui gagnait du terrain chez sa compagne. Il sourit, retenant un frémissement au doux soupir qui passa la barrière de ses lèvres. « Je suis heureux que cette soirée vous plaise. » souffla-t-il. Il aurait pu lui dire qu’il ne l’avait faite que pour elle et que sa présence seule motivait qu’il soit là. Mais il préféra un silence confortable bien que pudique. Il guida les deux femmes à travers les allées sombres, le pas lourd pour permettre à Dame Rosa de les suivre sans s’égarer. Bientôt, il s’arrêta au milieu d’un espace circulaire où il invita Lyuba à s’asseoir sur un banc couvert de coussins. La seconde suivante, il allait faire de même avec leur chaperonne.

Revenu près de la jeune femme, il s’inclina pour lui demander s’il pouvait s’installer près d’elle.

©lastroadtohell


Père, pardonnez-leur...
... car ils ne savent pas ce qu'ils font.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: A jamais [PV Yulian]   

Revenir en haut Aller en bas
 
A jamais [PV Yulian]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☾ L.R.T.H ☾ :: autour de new abbotsford :: Flashback-
Sauter vers: