AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Maintenance prévue vendredi 28 septembre. Nouveau design et chapitre 2 !


Partagez | 
  Crawling in my skinVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ruslan Hill
propriété de newabbotsford
☾ âge : 27
☾ surnom : L'acrobate
☾ métier : Guetteur/acrobate/chasseur
☾ maître : Kali Aja
☾ matricule : NA5938601
☾ compétences : Combat, chasse, course, escalade
☾ arme fétiche : Couteau
☾ origines : New Abbotsford
☾ statut : Célibataire


☾ avatar : Sergei Polunin
☾ arrivée en enfer : 01/04/2018
☾ missives : 685
☾ doubleface : Travis Grant - Lyn Hawkins - Lyuba Sakharov
☾ tickets : 822
☾ crédits : /


avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t225-ruslan-hill-plutot-mourir-que-servirhttp://lrth.forumactif.com/t228-ruslan-hill-celui-qui-criait-liberte
MessageSujet: Crawling in my skin   07.07.18 23:05

Crawling in my skin
These wounds they will not heal
avec @Kali Aja.
Entravé, molesté, trainé de force tout le long du chemin, insulté et frappé de nouveau à chaque sursaut de rébellion, c'est couvert d'hématomes et de sang séché aux lèvres, le long du menton et à l'arcade que Ruslan se retrouva sur l'estrade avec les autres raflés de la Bordure, des hommes robustes et en pleine force de l'âge, des chasseurs, des protecteurs, des pères de famille, des combattants, des frères, tous avaient été la cible des gardes de la Reine, en plus de quelques femmes et enfants qui s'étaient trouvés pris dans les filets faute d'avoir pu s'échapper à temps. Placé à l'écart avec quelques autres fortes têtes, il lançait sur la foule un regard noir chargé de haine et de mépris pour tous ces moutons d'enregistrés qui les scrutaient et pour toutes les sangsues qui étaient venues faire leur marché, lorgnant sur les prises des soldats comme sur des morceaux de viande sur un étal, comme si ces vies arrachées de force à la Bordure ne valaient guère mieux que ça, quelques tickets qu'on se passait de main en main avant qu'on ne l'inscrive sur un registre tenu par un homme si détaché de la scène que s'en était presque irréel. Le Lynx en avait le cœur au bord des lèvres et seules ses dents serrées, la rage qu'il éprouvait, l'empêchaient de se laisser aller, faisant bouillir son sang dans ses veines. Les quelques vampires qui s'approchèrent et lui jetèrent un coup d’œil eurent droit à un regard noir emprunt d'un désir de violence presque palpable, nombreux préférant se reporter sur les humains à proximité qui semblaient non loin de se résigner. A quoi bon après tout ? Tout le monde savait qu'une fois capturé, c'était soit la servitude, soit la mort, mais le guetteur n'avait que faire de mourir, il refusait de plier l'échine, refusait d'écouter les gardes qui lui ordonnaient de baisser les yeux une fois qu'ils eurent remarqué son manège. Il y eut un coup de matraque en pleine mâchoire pour tenter de l'amadouer, Ruslan crachant un glaviot sanguinolent avant de se redresser, lui grognant après comme l'aurait fait un animal, claquant des dents dans sa direction comme un chien qui aurait voulu mordre, provoquant une brève hilarité des autres gardes tandis que les humains le regardait avec l'air navré.

- Laisse-le il est pas récupérable, personne en voudra et il va finir chez le bourreau.

Le garde qui parlait lui adressa un rictus sadique et cruellement amusé, lui décochant un coup de botte dans les jambes avant de reporter son attention sur une silhouette qui s'avançait visiblement vers eux, plissant les yeux avant de lever la main en guise de geste préventif.

- Pas plus loin Madame, c'est un teigneux celui-là, il pourrait vous attaquer même entravé.

Les yeux verts chargés de rage de Ruslan se portèrent d'abord sur le garde qui venait de parler, puis sur la femme qui venait d'abaisser le voile qui dissimulait la majorité de ses traits, révélant de longs cheveux noirs et une peau cuivrée à souhait malgré son état de sangsue. Ses grands yeux dorés, presque hypnotiques, croisèrent son propre regard et la rage bouillonnante que le Lynx éprouvait s'évanouit presque instantanément, ses muscles se détendant alors qu'il redressait légèrement la tête, son expression perdant cet éclat de sauvagerie pour laisser place à un air à mi-chemin entre l'étonnement paisible et la quiétude.

- Déesse Kali... Pardonnez-moi, je ne vous avais pas reconnue sur l'instant. Baisse les yeux toi !

La main du garde s'abattit sur le sommet du crâne de Ruslan, coupant le contact visuel entre l'humain et la vampire, la rage revenant à la charge chez l'entravé qui laissa entendre un grognement de protestation, tentant de redresser la tête et de mordre la main qui le malmenait, se moquant bien de la menace de la matraque à portée de coups et que le garde levait déjà, prêt à frapper de nouveau.
©lastroadtohell


Au cri de Liberté
plutôt mourir qu'être enchainé
Revenir en haut Aller en bas
Kali Aja
vampire type 2
A savoir : _ Kali a la particularité physique d'avoir les yeux de couleur dorée, une mutation génétique à la naissance qu'elle a hérité d'un de ses ancêtres lointain.
_ Si elle vient à être reconnue et qu'un humain la sollicite en tant que déesse, elle a le devoir de s'arrêter pour cet humain, car dès lors où on invoque son nom pour une prière, on devient son devot et elle, votre deva.
_ Rares sont ceux qui ont vu le visage de Kali...

☾ âge : 623 ans
☾ surnom : Parvati
☾ métier : Conseiller de la reine spécialisé dans la sécurité intérieure.
☾ esclaves : Avenir :
¤ Thelyos Ramsay
¤ Ruslan Hill
☾ compétences : Combattante aguerrie, son agilité et souplesse extrême lui confère une grande vitesse d'esquives et de réflexe.
☾ arme fétiche : Shamshir
☾ origines : Indienne officiellement, bien qu'elle soit originaire de Shambhala, son royaume perdu et mythique pays.
☾ statut : Epouse du dieu suprême...


☾ avatar : Shay Mitchell
☾ dispo rp : Fermée
☾ couleur : Goldenrod
☾ arrivée en enfer : 16/05/2018
☾ missives : 110
☾ doubleface : Magdalena, Ankh & Alma
☾ tickets : 375
☾ crédits : Time Lady (Avatar)


☾ rp en cours : .
- Thelyos Ramsay
- RP SURPRISE
- Lyn Hawkins

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Crawling in my skin   09.07.18 19:22



"Crawling in my skin"

I'm not a Queen, I'm a Goddess... - Kali



    Aujourd'hui, le clan voulait commence organiser un futur pèlerinage pour permettre à tous les devots ; servantes, gardes humains, comme enfants de l'harem de marcher à mes côtés tout en me priant. Le pèlerinage offre une proximité avec moi que n'ont pas généralement les dévots au temple... Oui, même les enfants de l'harem. Aussi étrange que celui puisse paraître, je ne les utilise pas tellement si ce n'est parfois pour les contempler ou les toucher, le sexe est beaucoup plus rare encore... Même si je suis habituée à la douleur, c'est quand même assez dure d'être dépucelée éternellement et je préfère le faire qu'avec ceux qui je considère dignes. Et rare sont ceux parmis eux à qui j'autorise de venir me toucher, il est même possible de tomber sur un devots de l'harem qui ne connaît pas encore mon visage. Et pour les servantes qui me côtoient aux quotidiens, elles ne sont autorisées à faire à mes côtés que ce pourquoi elles sont servantes. Elles n'ont même pas le droit de s'exprimer en m'a présence... Le pèlerinage permet d'enlever toutes barrières à tous mes croyants.
    Il faudrait de toute façon organiser cela quand les tensions auraient disparu dans la cité et pour l'instant, je préfère éviter cela surtout que je suis responsable des contrôles d'identité qui a lieu, même si les ordres viennent de Shiva. Suivie par ma garde personnelle constituée de trois Aja qui ont été élevés à Shambhala et qui n'ont eu de cesse de me suivre à travers le temps, je marche à travers les rues dans l'une de mes tenues traditionnelles, le visage en plus dissimulé sous un fin tissu où je vois aisément au travers. Je marche veillant à ce que ma milice, celle que m'a confié Shiva quand sa cité fut créée. Avant cela, mon clan était le bras armée de la reine, maintenant qu'elle avait eu une cité, il fallait que son armée grandisse et soit plus imposant afin de prévenir en cas d'une attaque ennemi. Au final, dès lors où la cité fut conçue, mon temple avec, j'en sortais à peine parce que je restais le joyaux du clan Aja, même si Shambhala n'était plus... Non, Shambhala existe toujours, mais je ne veux tout simplement plus y poser les pieds, ne voulant pas me rappeler de ce que j'y ai trouvé là-bas.

    Un vent frais se lève légèrement, je voudrais retirer mon voile pour le sentir directement sur ma peau. Un désir qui s'évanouit à travers le devoir et les traditions que je dois maintenir. Oui. Après tout, Shambhala n'est pas seulement un royaume, c'est aussi le peuple qui le constitue. Tant que le peuple existe, Shambhala est et sera toujours. C'est pourquoi, je ne me permettrai pas de briser les règles les plus anciennes de mon royaume... Du moins, le plus possible. Les dévots ne sont pas les seuls à me prier, mes enfants m'adressent sans relâche une dévotion au sanctuaire en échange de ma bénédiction et beaucoup se réfugier dans mes bras, même les plus anciens et les plus fermés d'entre eux. À leur yeux, je ne suis pas une personne, je ne suis pas un être... Je suis une conscience au-dessus de toute chose, celle avec qui ils peuvent s'ouvrir sans que derrière il y a de jugement. Par exemple, le vampire toujours de marbre qui vous semble bien trop froid pour tenter une quelconque affection ou approche amicale, eh bien dans mes bras ils versent ses larmes de sang partageant ses soucis, ses craintes, ses envies.
    Je ne fais rien en soit, pourtant s'adresser à moi leur permettent d'aller mieux et d'aller de l'avant... Mais j'imagine que le principe est le même que d'aller à l'église, bien qu'avec moi on puisse me voir et me toucher, et donc reconnaître mon existence. Nous arrivons dans le bazar où une vente d'esclave est sur le point d'avoir lieu semble-t-il. Alors que j'allais passer simplement mon chemin, un des mortels qu'on place sur l'estrade attire irrémédiablement mon attention sur lui et je m'arrête sous les yeux de ma garde. « Mère ? » Annonce une de mes infantes, je lève délicatement la main pour inciter à attendre et j'observais le mortel. Son allure, son comportement, son désir de liberté me rappelle un lointain souvenir de Shambhala et des enfants qui y couraient à travers le domaine, audacieux et n'ayant guère conscience de l'attitude à avoir devant un dieu. Un sourire naquit sur mon visage face à ce souvenir qui me semble si nostalgique. Alors, j'avance à travers la foule suivie de ma garde personnelle, montant sur l'estrade tandis qu'un milicien vient à me prévenir de ne point approcher plus sous la sauvagerie de ce spécimen.

    Je savais une chose au vu de son comportement, il serait exécuté comme tous ceux qui refuseront de ployer le genou... C'était après tout ce qu'espérer Shiva dans sa grande sagesse, soumettre son ennemi ou lui permettre de partir comme bon il l'entendait dans la mort. Je retire mon voile sous le regard désapprobateur de mes enfants qui se placent immédiatement pour que seule le milicien et l'esclave voit ce dernier... La foule étant notamment dans mon dos, c'est plus facile pour eux de me dissimuler. J'observe un moment l'enfant devant moi avant de porter mon attention sur le milicien. « En lui, je peux voir Shambhala... Cessez de le traiter ainsi mon enfant. » Dis-je au milicien comme une mère le ferait à un petit un peu turbulent, car tous sont à mes yeux mes enfants... Aja comme dévots, ainsi que les mortels de ce monde même si certains doutent de mon existence ou de mon incarnation divine. « J'ai enlevé mon voile car je l'autorise à me voir, laissez donc ses yeux se poser sur moi. »



Code by Sleepy


Dernière édition par Kali Aja le 09.07.18 21:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ruslan Hill
propriété de newabbotsford
☾ âge : 27
☾ surnom : L'acrobate
☾ métier : Guetteur/acrobate/chasseur
☾ maître : Kali Aja
☾ matricule : NA5938601
☾ compétences : Combat, chasse, course, escalade
☾ arme fétiche : Couteau
☾ origines : New Abbotsford
☾ statut : Célibataire


☾ avatar : Sergei Polunin
☾ arrivée en enfer : 01/04/2018
☾ missives : 685
☾ doubleface : Travis Grant - Lyn Hawkins - Lyuba Sakharov
☾ tickets : 822
☾ crédits : /


avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t225-ruslan-hill-plutot-mourir-que-servirhttp://lrth.forumactif.com/t228-ruslan-hill-celui-qui-criait-liberte
MessageSujet: Re: Crawling in my skin   09.07.18 19:53

Crawling in my skin
These wounds they will not heal
avec @Kali Aja.
Le garde n'appartenait pas au Temple et servait avant tout la Reine de la Cité, mais la Déesse Kali était une femme à part qu'il respectait et, secrètement, vénérait un peu au fond de son être vampirique, même s'il ne le reconnaitrait jamais devant qui que ce soit de peur d'être déchargé de ses fonctions ou même montré du doigt par certains collègues non croyants. Le voile retiré était un honneur dont il avait conscience, mais que ce fut vers cet humain que se porta l'attention de celle qui était chargée de la sécurité lui arracha un grognement désapprobateur. Pour autant lorsque la voix de la Déesse résonna, si calme et si apaisante, s'adressant à lui comme le ferait une mère bienveillante, la pression de sa main sur le crâne du Sauvage se fit moins forte. Il jeta un regard à Kali, s'assurant en plus de ses paroles qu'elle savait ce qu'elle faisait, puis reporta son attention sur le mortel dont il laissa le crâne en paix, non sans garder sa matraque prête à servir.

- La Déesse Kali accepte que tu la regardes, c'est un grand honneur alors sois respectueux.

Il avait faillit ponctuer son propos d'un "sale chien", mais les mots de la vampire avaient su apaiser cette hargne qu'il avait à l'encontre de ces fichus borduriens qui ne cessaient de leur causer du tort à eux qui vivaient dans la cité. Ruslan pour sa part releva d'abord la tête pour lancer un regard noir à son tortionnaire du moment, puis son attention revint irrésistiblement vers cette femme qui se tenait en face de lui et qui ne semblait ni craintive, ni dégoutée, ni même intéressée de façon malsaine. Ses yeux verts croisèrent de nouveau les orbes dorées et la tension de ses muscles s'évanouit une fois encore, ses épaules et son dos jusque-là crispés, haussés, se détendirent et s'abaissèrent un peu, son souffle ralentissant en même temps que son cœur jusque-là agité. Était-ce la fatigue ou bien les coups qu'il avait pris ces dernières heures ? Il l'ignorait, mais le Lynx peinait à aligner deux pensées cohérentes tandis qu'il fixait les yeux d'or, se sentant étrangement en sécurité alors qu'il était encore solidement attaché et qu'un garde se tenait prêt à le matraquer à mort au moindre mouvement ou mot de travers. La seule chose sur laquelle il parvenait à se fixer, c'était cette femme et les mots qu'elle avait prononcé.

- ... Qui est Shambhala ? Qu'est-ce que vous me voulez ?

Si dans sa tête la pensée avait été véhémente, pleine de ce ressentiment qu'il éprouvait à l'égard de tous les vampires quels qu'ils soient, les mots qui venaient de sortir de sa bouche avaient été prononcés sur un ton presque endormi, manquant de force et de volonté au point que même le soldat à côté s'en étonna, bien que partiellement : Kali avait cet effet sur tout le monde, il était impossible de lui vouloir quoi que ce soit de mauvais, pas même en paroles. Ruslan aurait voulu dire à cette femme, cette vampire, qu'il était né libre et qu'il préféra mourir que de servir une sale sangsue, qu'il n'hésitera pas à la tuer si jamais elle osait l'acheter et qu'elle ferait mieux de le laisser tranquille au lieu d'essayer de lui faire son truc de vampire avec les yeux là.

- ...

Mais rien de tout cela ne passa la barrière de ses lèvres, rien de tout cela ne parvint même à ne serait-ce que faire se contracter ses cordes vocales, car tout ce qu'il parvenait à faire, s'était se perdre dans ce regard doré qui lui donnait l'impression d'être chez lui, dans la Bordure, en sécurité, et non pas sur une estrade au beau milieu de la Cité, sur le point d'être au mieux exécuté, au pire vendu au plus offrant. Il en avait des choses à dire, des protestations à leur jeter à la figure à tous, mais il demeurait muet malgré ses efforts, ce qui quelque part l'irritait plus encore. Dans ce silence qu'était devenu sa voix, lui qui quelques instants auparavant invectivait tout son souffle ses ennemis, ses yeux verts, eux, hurlaient "liberté !" à grands cris à la fois farouches et désespérés.
©lastroadtohell


Au cri de Liberté
plutôt mourir qu'être enchainé


Dernière édition par Ruslan Hill le 18.08.18 0:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kali Aja
vampire type 2
A savoir : _ Kali a la particularité physique d'avoir les yeux de couleur dorée, une mutation génétique à la naissance qu'elle a hérité d'un de ses ancêtres lointain.
_ Si elle vient à être reconnue et qu'un humain la sollicite en tant que déesse, elle a le devoir de s'arrêter pour cet humain, car dès lors où on invoque son nom pour une prière, on devient son devot et elle, votre deva.
_ Rares sont ceux qui ont vu le visage de Kali...

☾ âge : 623 ans
☾ surnom : Parvati
☾ métier : Conseiller de la reine spécialisé dans la sécurité intérieure.
☾ esclaves : Avenir :
¤ Thelyos Ramsay
¤ Ruslan Hill
☾ compétences : Combattante aguerrie, son agilité et souplesse extrême lui confère une grande vitesse d'esquives et de réflexe.
☾ arme fétiche : Shamshir
☾ origines : Indienne officiellement, bien qu'elle soit originaire de Shambhala, son royaume perdu et mythique pays.
☾ statut : Epouse du dieu suprême...


☾ avatar : Shay Mitchell
☾ dispo rp : Fermée
☾ couleur : Goldenrod
☾ arrivée en enfer : 16/05/2018
☾ missives : 110
☾ doubleface : Magdalena, Ankh & Alma
☾ tickets : 375
☾ crédits : Time Lady (Avatar)


☾ rp en cours : .
- Thelyos Ramsay
- RP SURPRISE
- Lyn Hawkins

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Crawling in my skin   12.07.18 0:29



"Crawling in my skin"

I'm not a Queen, I'm a Goddess... - Kali



    Ils sont rares ceux qui ont le dont de me rappeler des souvenirs agréables de mon royaume délaissé tant la souffrance que je ressens en me rappelant de ceux et celles qui y sont morts durant mon absence, est un véritable supplice. Chagrin, mêlé à la culpabilité et la colère m'avaient cette nuit-là, la nuit où j'ai fait l'horreur de cette découverte, fait verser pour la première fois des larmes de sang. La guerre a été un moyen pour moi de déverser toute ma peine sur ces personnes que j'avais considéré lié de près ou de loin aux démons blancs. Mais, ce petit lui fait renaître en moi des souvenirs bien longtemps scellée au fin-fond d'un coeur meurtri. Un nouveau vent se lève légèrement, doux, mais frais, je ferme les yeux pour sentir ses caresses sur ma peau comme s'il s'agissait d'une main dont le geste est passionnel. Ceci avant de reporter mon attention sur le petit. À sa question, un nouveau sourire vient s'affiche sur mon visage, à mes yeux il était marqué d'une innocence toute particulière, bien que son regard fait le récit d'un vécu terrible et malheureux.
    « Shambhala était le monde où vivait les dieux éternels aux côtés des hommes. C'était mon royaume... Le domaine n'est plus que ruine et la plupart des dieux ont longtemps regagné leur cité dans l'Eternel, mais Shambhala continue à exister tant que son peuple vie encore. » Posant une main sur mon vêtement pour me mettre à son niveau sans que ma tenue vienne à gêner mon mouvement, je rajoute. « Tu me rappelles les enfants insouciants et innocents, courant librement à travers mon domaine sans penser à demain ou bien même à hier. Je les vois à travers toi, ces yeux qui sont les tiens et qui brillent de cette même flamme de liberté... Oui. Je vois Shambhala en toi. » Je lui tends à la suite ma main pour l'aider à se redresser, quand... « Mère, je vous en prie. » Annonce alors Laksha, elle avance pour se mettre entre le petit et moi, tandis que mon regard se pose sur elle. « Je vous en prie mère, il n'est pas encore digne de vous toucher. » Pour qu'elle en vienne à invoquer une prière de cette manière et ce, en public... Je ferme les yeux et me redresse silencieusement. Elle s'incline voyant que j'ai accédé à sa requête et retourne à sa place.  

    Le doré de mes yeux s'était légèrement mis à briller de cette lueur propre aux pupilles des vampires, bien que gardant leur couleur naturelle. Cependant, là où c'est la colère ou la faim qui fait naître cette lueur dans le regard des vampires, chez moi il suffit qu'on me vénère et me prie pour y contempler la beauté d'un regard scintillant. Je note que Laksha a dit ''pas encore digne'' et non ''pas digne''. Aurait-elle compris que quoi qu'il arrive à présent, je n'allais guère laisser cet enfant se faire exécuter dès lors que mon intérêt s'est porté sur lui ? Laksha est ancienne, elle fait partie de mes filles aînées, forcément... Elle me connaît beaucoup trop. Je reporte alors mon attention sur le mortel, bien décidée comme le savait déjà ma fille. « As-tu un nom ? » Je l'humanise, qu'il ne soit pas réduit à l'état d'objet aux yeux de mes filles et fils, de ce garde faisant loyalement son travail et de la foule derrière moi.
    Oui. Je veux qu'on sache le nom de celui qu'on condamne à mort pour sa liberté. Je veux que tout le monde sache que celui-ci ne perdra pas la vie sans même que ses bourreaux n'aient guère connaissance de son nom. Et ils seront son nom, tout comme ils seront qu'il est déjà l'un de mes enfants du temple et que nul bourreau ne posera finalement la main sur lui.



Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Ruslan Hill
propriété de newabbotsford
☾ âge : 27
☾ surnom : L'acrobate
☾ métier : Guetteur/acrobate/chasseur
☾ maître : Kali Aja
☾ matricule : NA5938601
☾ compétences : Combat, chasse, course, escalade
☾ arme fétiche : Couteau
☾ origines : New Abbotsford
☾ statut : Célibataire


☾ avatar : Sergei Polunin
☾ arrivée en enfer : 01/04/2018
☾ missives : 685
☾ doubleface : Travis Grant - Lyn Hawkins - Lyuba Sakharov
☾ tickets : 822
☾ crédits : /


avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t225-ruslan-hill-plutot-mourir-que-servirhttp://lrth.forumactif.com/t228-ruslan-hill-celui-qui-criait-liberte
MessageSujet: Re: Crawling in my skin   14.07.18 9:05

Crawling in my skin
These wounds they will not heal
avec @Kali Aja.
Ce regard qui le fixait, ce regard qui s'était accroché à ses yeux de la même façon que le sien l'avait fait, ce regard était presque aussi absorbé dans sa contemplation que celui qui lui faisait face, mais Ruslan n'en avait pas encore conscience, pas tout à fait. Fasciné, intrigué, il écouta la réponse que lui donna la vampire en clignant des paupières avec une certaine crédulité, se demandant à quoi avait pu ressembler un tel monde où les Dieux côtoyaient les Hommes et qui lui faisait penser aux histoires que racontait sa mère. Elle disait qu'au temps jadis, à l'époque de leurs ancêtres, les humains vivaient libres sur cette terre et possédaient des croyances qui leur était propre. Il existait des lieux magnifiques, des royaumes où les justes et les braves pouvaient se reposer, des endroits où l'on protégeait les faibles et les innocents... Innocent, en voilà un mot qui ne signifiait plus grand-chose à leur époque, quelque chose que le Sauvage n'imaginait pas pouvoir le qualifier et pourtant cette femme affirmait qu'elle voyait à travers lui le souvenir de ceux qu'elle avait connu. Shambala semblait être quelque chose de merveilleux, quelque chose appartenant au passé et qui tentait de perdurer à travers certaines personnes, à défaut de pouvoir exister librement sur cette terre. Oui, cette idée parlait à Ruslan qui vit s'approcher la main sans ressentir la moindre crainte ni l'envie de violence, mais davantage celle de la sentir sur sa joue en une douce caresse, de la sentir le libérer de ses liens et de le réconforter, de l'emmener loin d'ici...

« Mère, je vous en prie. »

Une des femmes qui accompagnait Kali s'interposa entre elle et le Lynx, rompant le contact visuel, imposant sans violence sa présence, comme si elle avait craint que le toucher ne représente un danger. Le concerné se redressa, se réveillant un peu de son état contemplatif et songeur, clignant des paupières avant de fixer la silhouette qui lui tournait le dos sans crainte. S'il s'était agit d'un ennemi, il lui aurait été aisé de frapper, quand bien même il était encore entravé, mais elle l'avait appelé "Mère" et cela avait résonné dans l'esprit du guetteur : une mère, voilà ce qu'était cette femme, une mère avec des enfants qui visiblement tenaient à elle.

« Je vous en prie mère, il n'est pas encore digne de vous toucher. »

Ça, c'était vexant, et pourtant si le Sauvage fut tenté de protester -pourquoi par tous les sangs avait-il envie de protester ?!- il lui suffit de baisser les yeux sur son propre corps pour comprendre la réaction de l'autre vampire : il était encore barbouillé de sa tenue de camouflage mêlé au sang qu'il avait versé après avoir été frappé à plusieurs reprises. Même lui éprouvait l'envie de prendre un bon bain dans le fleuve et de se nettoyer comme il le faisait d'ordinaire chaque jour après une nuit de surveillance. Mais on l'avait arraché à cette vie, on l'avait raflé et entravé, frappé et insulté, tout comme on s'en était pris de la même façon aux siens durant cette même nuit. Son sang recommença à bouillir et si la vampire qui lui faisait face ne s'était pas écartée pour permettre à Kali de poser de nouveau les yeux sur lui, il y a fort à parier qu'il aurait recommencé à s'agiter.

« As-tu un nom ? »

Son nom... Voilà bien une question surprenante venant d'une immortelle, mais étrangement aux yeux de l'homme cela revêtait une importance insoupçonnée.

- Ruslan.

Il cligna des paupières, puis précisa.

- Ruslan Hill.

Et elle le fixait de ses yeux dorés, elle le fixait et le Lynx avait l'impression que le reste du monde disparaissait de nouveau autour de lui malgré les efforts que faisait sa pensée pour demeurer à la surface de son esprit. Il percevait encore la présence du garde à ses côtés, le bruit de la foule au-delà de Kali, les présences de ses semblables raflés en même temps que lui, le souffle du vent sur sa nuque... Et au milieu de l'abysse doré, sa conscience refit surface dans un sursaut de volonté, l'arrachant à sa contemplation, à ce bain tiède dans lequel son esprit baignait et semblait vouloir oublier la dure réalité de ce monde. Non, il était né libre, il devait le rester, il ne pouvait pas flancher. Et l'éclat de ses yeux verts revint à la charge, embrasant ses prunelles qui fixèrent Kali non plus avec fascination somnolente, mais défi et volonté d'être fixé sur le sort qu'elle lui réservait.

- Qu'est-ce que vous allez faire de moi ?

Parce qu'il était évident qu'elle voulait l'acheter, d'ailleurs une petite voix dans sa propre tête espérait que ce soit elle et non pas la Reine ou tout autre vampire infâme qui lui retournerait l'estomac à sa seule vision... Mais quelque part cette femme était bien pire encore, elle parvenait à l'influencer d'il ne savait qu'elle façon, au point qu'il sentait être obligé de lutter contre lui-même pour parvenir à conserver son esprit intact. Était-elle vraiment une Déesse ? Est-ce que les Dieux avaient vraiment existé ? Ou bien est-ce qu'il ne s'agissait que d'une vampire parmi d'autres avec un don particulier ? Une autre petite voix dans sa tête, plus insidieuse, plus pernicieuse, lui souffla que peut-être il la trouvait à son goût, mais Ruslan chassa bien vite cette horrible idée : lui, trouver une vampire à son goût, plutôt mourir ! Il lâcha un grognement en sourdine et, délaissant l'appui qu'il avait jusque-là maintenu sur ses genoux, toujours prêt à bondir et à se débattre, s'assit en tailleurs en face de Kali sans plus bouger, la fixant d'un regard vif, comme semblant rendre les armes malgré son envie de liberté qui hurlait encore au fond de ses yeux.
©lastroadtohell


Au cri de Liberté
plutôt mourir qu'être enchainé


Dernière édition par Ruslan Hill le 18.08.18 0:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kali Aja
vampire type 2
A savoir : _ Kali a la particularité physique d'avoir les yeux de couleur dorée, une mutation génétique à la naissance qu'elle a hérité d'un de ses ancêtres lointain.
_ Si elle vient à être reconnue et qu'un humain la sollicite en tant que déesse, elle a le devoir de s'arrêter pour cet humain, car dès lors où on invoque son nom pour une prière, on devient son devot et elle, votre deva.
_ Rares sont ceux qui ont vu le visage de Kali...

☾ âge : 623 ans
☾ surnom : Parvati
☾ métier : Conseiller de la reine spécialisé dans la sécurité intérieure.
☾ esclaves : Avenir :
¤ Thelyos Ramsay
¤ Ruslan Hill
☾ compétences : Combattante aguerrie, son agilité et souplesse extrême lui confère une grande vitesse d'esquives et de réflexe.
☾ arme fétiche : Shamshir
☾ origines : Indienne officiellement, bien qu'elle soit originaire de Shambhala, son royaume perdu et mythique pays.
☾ statut : Epouse du dieu suprême...


☾ avatar : Shay Mitchell
☾ dispo rp : Fermée
☾ couleur : Goldenrod
☾ arrivée en enfer : 16/05/2018
☾ missives : 110
☾ doubleface : Magdalena, Ankh & Alma
☾ tickets : 375
☾ crédits : Time Lady (Avatar)


☾ rp en cours : .
- Thelyos Ramsay
- RP SURPRISE
- Lyn Hawkins

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Crawling in my skin   22.07.18 13:14



"Crawling in my skin"

I'm not a Queen, I'm a Goddess... - Kali



    Je prends conscience d'une chose avec ce petit, quelque chose dans ses yeux autre que cette flamme de liberté qui brûle dans son regard, m'inspire un intérêt nouveau à son égard. C'est un bordurien probablement de naissance et pourtant ses yeux se posent sur moi avec une douceur que je ne soupçonne pas chez les humains libres à qui l'on arrache la liberté qu'ils chérissent tant. Peut-être que ce que j'entends sur est un peu exagéré ? Les gens aux vies aisées aiment embellir leur histoire de farandole de mensonge pour rendre leurs récits que plus impressionnants. C'est là ce que Jonathan m'a expliqué, mais il me pense bien trop naïve pour me rendre compte de ces choses-là. Surtout que j'aime entendre des histoires impressionnantes, aime-t-il rajouter. Mais on m'a toujours dit des sauvages, qu'ils n'ont de coeur qu'un trou béant qu'ils ne comblent de part une vie de violence. Qu'ils n'ont guère d'éducation, ou bien qu'ils parlent d'étranges langages entre eux afin de ce différencier des gens civilisés.
    Mais celui-là parle bien notre langue et semble moins hideux par rapport aux descriptions physiques que l'on fait des hommes et femmes sauvages dans ces fameux récits, assurément fantastiques. L'on dit qu'à cause de la faim qui ronge leurs entrailles, ils sont physiquement très maigres et laids, la peau leur collant aux os. J'entends dire d'eux, qu'ils ont le corps long et fin, dont leur visage monstrueusement maigris de famine, d'une horreur cosmique absolu, vous glace le sang d'un dégoût morbide. Mais celui-là est finalement très beau et ses dents semblent plus entretenue que ce que j'imaginais aussi. Jonathan a encore raison, je suis trop naïve. Cela dit, comment puis-je résister à tant de fantaisie dans les récits que j'entends ? Bon, revenons à nos moutons... J'avais demandé à ce jeune garçon son nom et j'eus un chaleureux sourire lorsqu'il me répondit. Il avait un nom et un prénom, n'était-ce pas là fabuleux ? Bien différent encore fois de ce que j'entends sur eux : vivant comme des bêtes, ils n'ont guère de nom dit-on.

    Je pose alors mon regard Laksha satisfaite, elle me fait une moue désespérée, manquant presque de rouler des yeux. Elle le fait souvent avec ses frères et soeurs. Mon sourire s'élargit davantage quand je sens alors l'émotion qui traverse son petit coeur. Je ressens chacun de mes infants comme si j'étais à leur place, je sais quand ils sont peinés ou bien heureux, quand ils sont en bonne santé ou bien blessées. Un fardeau divin que j'entretiens avec amour. Laksha ne pouvait s'empêcher d'être heureuse lorsque je l'étais, même si elle se voulait dur pour ma propre sécurité. La question du jeune garçon vint alors, me faisant reporter mon attention sur lui. C'est là une question bien choisie, elle concerne après toute sa vie ou sa mort. Mais, tout chez lui exprime l'envie de mourir pour sa liberté, j'ai pu voir son feu rebelle malgré la présence du garde avant de me révéler à lui. C'est là intriguant que ce soit à moi qu'il me pose cette question alors qu'il est encore entre les mains de ce même garde.
    Je lève les yeux vers le ciel nocturne pour y contempler cette voûte céleste. Qui rappelle le ciel rocheux parsemé de vers luisant d'un bleu magnifique au sein de mon royaume. Seulement ce ciel-là, beaucoup plus vaste, a pour moi quelque chose de sourd, d'indéfini... Une étrangeté angoissante, d'un profond paysage céleste inconnu. « Savais-tu que les dieux ressentent de la peur ? Ils ont le pouvoir de créer comme de détruire toute chose. Un don destructeur qu'ils ont transmis à l'humanité, semble-t-il. » Mon regard se baisse vers le petit homme et rajoute. « J'ai créé mes enfants et il n'y a pas un jour qui passe sans que j'aie peur pour leur survie, car la destruction existe dans ce monde. Et je suis persuadée qu'il n'y aura pas un jour où tu auras peur pour les tiens. » Je m'agenouille à nouveau pour être à son niveau. « Leur seras-tu utile une fois mort ? » Lui demandais-je alors d'une voix bien plus douce et plus lente que mon ton habituel.

« Peux-tu me laisser t'arracher à une mort prématurée et devenir un de mes enfants  du Temple ? »



Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Ruslan Hill
propriété de newabbotsford
☾ âge : 27
☾ surnom : L'acrobate
☾ métier : Guetteur/acrobate/chasseur
☾ maître : Kali Aja
☾ matricule : NA5938601
☾ compétences : Combat, chasse, course, escalade
☾ arme fétiche : Couteau
☾ origines : New Abbotsford
☾ statut : Célibataire


☾ avatar : Sergei Polunin
☾ arrivée en enfer : 01/04/2018
☾ missives : 685
☾ doubleface : Travis Grant - Lyn Hawkins - Lyuba Sakharov
☾ tickets : 822
☾ crédits : /


avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t225-ruslan-hill-plutot-mourir-que-servirhttp://lrth.forumactif.com/t228-ruslan-hill-celui-qui-criait-liberte
MessageSujet: Re: Crawling in my skin   28.07.18 13:18

Crawling in my skin
These wounds they will not heal
avec @Kali Aja.
Elle n'avait qu'à poser les yeux sur lui et toute sa rage semblait retomber, comme mise en sourdine par un voile de douceur et de bienveillance qu'il ne pouvait expliquer, mais qui s'abattait sur lui avec une implacable efficacité. Il aurait voulu protester de ce qu'elle lui faisait involontairement, mais une part de lui appréciant ce sentiment de calme et de sécurité qui s'emparait de lui quand ses yeux dorés croisaient les siens. Pour autant son envie de vivre et d'être libre demeurait suffisamment forte pour qu'il parvienne à reprendre la parole, à poser cette question qui importait tant et, effectivement, le garde semblait ne plus exister dans son esprit, probablement parce qu'il avait cessé de le malmener, lui permettant de l'occulter l'espace de ces quelques instants suspendus dans le temps. Et dire que pendant ce temps-là ses camarades se faisaient acheter un peu plus loin, que Dante lui-même qu'il avait perdu de vue durant la rafle allait finir on ne savait où, le guetteur pour sa part était en train de sombrer dans l'abime envoutant d'un regard d'or qui lui parlait de divinités et d'un monde aujourd'hui disparus. L'idée que des dieux puissent avoir peur, qu'ils aient ainsi transmis cela aux humains, était une chose à laquelle le Sauvage n'avait jamais pensé et dont il n'avait même jamais entendu parler, sa mère ayant parfois évoqué une force au-dessus de tout qui avait tenté de protéger les Hommes, en vain. Tant de choses avaient été perdues avec la fin de l'ancien monde, comment savoir ce qui était vrai et ce qui ne l'était pas ? Et cette femme qui lui faisait face, qui lui parlait de sa propre peur de perdre les siens, semblait pouvoir le comprendre mieux que nombre d'autres, lui faisant perdre des repères qu'il avait jusqu'alors toujours considéré comme acquis et fiables.

« Leur seras-tu utile une fois mort ? »

Ruslan serra les dents, se sentant l'envie de protester, de tirer à nouveau sur ses liens pour se débattre et chercher à se libérer, mais les mots avaient bien plus d'impacts que les nombreux coups qu'on lui avait donné durant la rafle et jusqu'à son arrivée ici. Kali se trouvait accroupie devant lui, elle s'abaissait, se mettait à son niveau et, quelque part, elle su ainsi désarmer toute envie de rébellion renaissante chez l'humain qui la fixa avec un air à la fois hésitant et un peu perdu. S'il mourait ici et maintenant, il ne servirait pas sa cause, c'était exactement le genre de chose que Dante aurait pu dire, exactement les conseils qu'il lui avait toujours prodigué et, l'espace d'un instant, Ruslan eut l'impression d'être revenu en arrière, lorsqu'il avait perdu son père et son frère, lorsqu'il était devenu fou de chagrin et avait voulu faire la pire erreur de toute son existence. Dante l'avait arraché à cette folie naissante, mais il n'avait pas pu l'empêcher de rejoindre les Lynx et depuis lors la violence avait fait partie intégrante de l'existence du Sauvage. Et voilà qu'une vampire parlait comme son ancien professeur, avec ce don pour l'apaiser qui semblait plus puissant encore, sans qu'il ne sache comment cela était possible.

« Peux-tu me laisser t'arracher à une mort prématurée et devenir un de mes enfants  du Temple ? »

Les muscles de Ruslan se contractèrent alors qu'il se crispait visiblement, ayant un sursaut de volonté alors qu'il redoutait le pire.

- Je ne veux pas devenir un vampire !

Protesta-t-il immédiatement, la mâchoire se serrant alors qu'il jetait un regard autour de lui, cherchant un échappatoire, tendant le cou vers ses camarades attachés plus loin et dont le nombre avait déjà fortement diminué. Une vague de désespoir le parcouru et il sentit son cœur se briser à l'idée que tant d'entre eux ne reviendraient jamais dans la Bordure, laissant derrière eux des femmes, des enfants, des malades et des vieux... Comment allaient-ils tous faire pour survivre sans ceux qui avaient été raflés ? Le Lynx ne vit pas Dante, que ce soit à cause de la distance qui les séparaient ou bien parce qu'il avait déjà été acheté, impossible de le dire, mais lorsqu'il reporta son attention sur Kali, son regard était empli de larmes de rage et de désespoir.

- Je ne veux pas être votre esclave, je préfère encore mourir ! Je ne...

Son regard croisa le sien et sa rage s'apaisa en partie, mais pas son désespoir qui le secoua de tremblements involontaires, avant qu'il ne baisse la tête, se demandant comment il pouvait parvenir à rester en vie s'il n'avait aucun espoir de retourner un jour dans la Bordure, s'il ne pouvait plus protéger les siens.

- Je devais les protéger... et j'ai échoué.

Lâcha-t-il d'une voix basse et serrée, tentant de résister à l'envie de plonger dans le regard doré qui ne manquerait pas de l'apaiser. Il ne pouvait pas abandonner la lutte, il ne voyait aucune issue entre le refus de servir et une mort certaine. Et pourtant une petite voix lui soufflait que s'il vivait, il avait une chance de pouvoir s'échapper et c'est sans doute ce qui lui fit relever les yeux sur la vampire, finalement.

- Qu'est-ce que vous allez me faire, réellement ? Si j'accepte de venir...

Qu'est-ce qu'il devrait faire dans ce Temple, qu'est-ce qu'on attendrait de lui exactement ? Autant de questions, de choses inconnues qu'il n'était pas certain de vouloir découvrir, mais qui peut-être valaient mieux qu'une mort stupide entre les mains du Bourreau. Peut-être qu'il pourrait réussir à s'échapper ? Oui, peut-être... Cela valait mieux que de ne rien tenter du tout et de baisser les bras sans avoir combattu.
©lastroadtohell


Au cri de Liberté
plutôt mourir qu'être enchainé


Dernière édition par Ruslan Hill le 18.08.18 0:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kali Aja
vampire type 2
A savoir : _ Kali a la particularité physique d'avoir les yeux de couleur dorée, une mutation génétique à la naissance qu'elle a hérité d'un de ses ancêtres lointain.
_ Si elle vient à être reconnue et qu'un humain la sollicite en tant que déesse, elle a le devoir de s'arrêter pour cet humain, car dès lors où on invoque son nom pour une prière, on devient son devot et elle, votre deva.
_ Rares sont ceux qui ont vu le visage de Kali...

☾ âge : 623 ans
☾ surnom : Parvati
☾ métier : Conseiller de la reine spécialisé dans la sécurité intérieure.
☾ esclaves : Avenir :
¤ Thelyos Ramsay
¤ Ruslan Hill
☾ compétences : Combattante aguerrie, son agilité et souplesse extrême lui confère une grande vitesse d'esquives et de réflexe.
☾ arme fétiche : Shamshir
☾ origines : Indienne officiellement, bien qu'elle soit originaire de Shambhala, son royaume perdu et mythique pays.
☾ statut : Epouse du dieu suprême...


☾ avatar : Shay Mitchell
☾ dispo rp : Fermée
☾ couleur : Goldenrod
☾ arrivée en enfer : 16/05/2018
☾ missives : 110
☾ doubleface : Magdalena, Ankh & Alma
☾ tickets : 375
☾ crédits : Time Lady (Avatar)


☾ rp en cours : .
- Thelyos Ramsay
- RP SURPRISE
- Lyn Hawkins

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Crawling in my skin   13.08.18 13:37



"Crawling in my skin"

I'm not a Queen, I'm a Goddess... - Kali



    Comment lui en vouloir que d'avoir peur ou d'être sur ses gardes ? La peur est une expression pure liée à la survie de soi, elle est d'autant plus saisissante venant d'un bordurien qui pour eux, chaque jour est un éprouvant combat. Un combat qu'il pense à raison ne plus pouvoir gagner maintenant qu'il est entre ces murs. Sa réaction ne me surprend donc guère, elle a même tendance à me sensibiliser plus qu'autre chose à défaut d'en énerver discrètement mes enfants dans mon dos. Ils sont doués pour cacher leur expression, impassible, de marbre... Mais je ressens les émotions de mes infants quels qu'ils soient, où qu'ils soient. Les pensées de Laksha semblent comme me parvenir bien que je ne les entends pas, je crois que je la connais un peu trop bien. Je crois qu'elle pense qu'il est trop indigne pour que mon sang coule dans ses veines et lui octroie l'éternité. Elle-même a dû lutter autrefois pour avoir ce droit, j'étais beaucoup plus ferme que maintenant, ce n'est qu'avec le temps que j'ai laissé cette fermeté à mes infants. 
    Je l'écoute silencieusement, il n'était jamais bon d'interrompre un coeur en peine, confus et ne comprenant guère la situation. Quand il eut terminé avec une question, je laissais un petit laps de temps de silence s'installer entre nous deux. Il ne voulait pas devenir un vampire, ni même un esclave et pourtant sa question laissait bien là une porte ouverte aux négociations, peut-être inconsciemment de sa part ou bien, volontairement parlant. Voilà là un enfant troublé et ce sans aucun doute avec les expériences traverser durant tout son vécu. « Pour commencer... Tu ne deviendras pas un vampire, n'aie crainte... Mes enfants ne sont pas que des immortelles. » Commençais-je alors qu'un nouveau vent se lève, cette fois un peu plus fort que les précédents, repoussant le voile qui cachait jusqu'à maintenant mes cheveux, laissant alors ma longue chevelure retomber dans mon dos. Je les rattrape par réflexe, me relevant aussitôt au passage. Les yeux levés vers le ciel, je suis d'un regard furtif le voile dansant dans les airs, emporté vers je ne sais quelle destination par ce vent audacieux.  

    Ashanti se rapproche alors pour attraper ma chevelure et commencer à la tresser, elle, cheffe de ma garde royale s'abaissant à faire le travail d'une servante. Je n'en dis rien, mais tout comme je peux sentir ses émotions, elle peut sentir de son côté que je lui suis reconnaissante pour ce geste. Ma chevelure peut toucher facilement le sol et y traîner dans toute sa longueur parce que, oui, même couper mes cheveux est un blasphème envers ce que je représente moi-même. Evidemment, je les coupe quand même afin que je sois libre de me déplacer mais jamais trop, la limite c'est légèrement au-dessus de mes reins. Culturellement parlant, les femmes de mon royaume ne coupent pas non plus leur cheveux, hormis celles appartenant à ma garde royale pour optimiser leur mouvement au corps à corps. Mon attention se reporte sur le petit pendant que ma chevelure est traitée. « Aussi... Sache que tu n'auras d'esclave que le rang qu'on t'accordera dans cette société, mais tu ne seras pas traité comme tel. Tu auras accès à des métiers selon ce même rang et tu seras payé pour tes services rendus. Comme ce monsieur... » Dis-je en désignant le garde...  
    Je pris un petit moment de pause, mais à peine pour qu'il puisse y répondre... Je rajoute. « Tu échoues que si tu es mort... Tant qu'il te reste un souffle, tu peux toujours agir. Ne laisse pas ta flamme s'éteindre à cause de ta fierté mon enfant. » Je le fixe un moment, je souris... « Du coup, ce qu'on va te faire une fois au temple... C'est te faire prendre un bon bain, d'abord. Et on verra ensuite... »



Code by Sleepy


Dernière édition par Kali Aja le 07.09.18 22:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ruslan Hill
propriété de newabbotsford
☾ âge : 27
☾ surnom : L'acrobate
☾ métier : Guetteur/acrobate/chasseur
☾ maître : Kali Aja
☾ matricule : NA5938601
☾ compétences : Combat, chasse, course, escalade
☾ arme fétiche : Couteau
☾ origines : New Abbotsford
☾ statut : Célibataire


☾ avatar : Sergei Polunin
☾ arrivée en enfer : 01/04/2018
☾ missives : 685
☾ doubleface : Travis Grant - Lyn Hawkins - Lyuba Sakharov
☾ tickets : 822
☾ crédits : /


avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t225-ruslan-hill-plutot-mourir-que-servirhttp://lrth.forumactif.com/t228-ruslan-hill-celui-qui-criait-liberte
MessageSujet: Re: Crawling in my skin   18.08.18 1:09

Crawling in my skin
These wounds they will not heal
avec @Kali Aja.

Elle venait de lui promettre d'une certaine façon qu'il ne serait pas transformé, ce qui était déjà une bonne chose à ses yeux même s'il savait parfaitement que si on le lui avait imposé, il aurait laissé le soleil se charger de lui aussi sûrement qu'il n'aurait pas supporté de devenir l'un d'entre eux. Savoir que Kali avait des "enfants" humains était quelque chose de presque rassurant en un sens, mais alors que Ruslan s'apprêtait à reprendre la parole, le vent souffla soudain en bourrasques violentes et arracha le voile qui retenait encore les cheveux de la vampire, lesquels se déversèrent en cascade sur ses épaules et dans son dos sous les yeux médusés du prisonnier. L'une des gardes s'approcha immédiatement pour commencer à tresser la longue chevelure et l'humain garda le silence durant ce laps de temps, laissant Kali reprendre la parole la première et écoutant avec attention ce qu'elle lui disait. Un métier, voilà bien quelque chose qu'il allait avoir du mal à apprendre, lui qui n'avait jamais fait qu'une seule chose dans la Bordure, guetteur. Un bref regard au garde à côté fut des plus parlants quant à ce qu'il pensait de ce genre de travail, mais il parvint à ne rien dire et reporta à la place son attention sur la vampire, clignant des paupières en l'entendant parler d'un bain.

- Vu qu'on m'a privé de celui que j'aurais du prendre, un bain sera bienvenu.

Lâcha-t-il avec une esquisse de sourire fugace qui disparue aussi vite qu'elle était apparue sur ses lèvres, la raison achevant de gagner temporairement la bataille intérieure qui se jouait en son esprit, lui arrachant un soupir découragé malgré lui.

- Si c'est vous qui décidez là-bas, je veux bien vous suivre...

Le Sauvage aurait pu se rebeller davantage, il aurait pu hurler et se débattre, exiger qu'on le libère, mais il n'y avait plus aucune raison d'espérer pouvoir s'échapper avant un moment. C'était naturel pour lui de s'accorder un répit avant de chercher à s'enfuir, pourtant une petite voix dans sa tête lui soufflait que ça n'était pas juste envers Kali qui voulait lui donner sincèrement une chance de le servir, elle qui promettait de bien le traiter et qui allait sans doute débourser une certaine somme pour son acquisition. D'un autre côté il était un homme libre à l'origine, tout du moins était-ce ainsi que les Sauvages de la Bordure se percevaient, alors il était normal qu'il cherche un moyen de s'enfuir tôt ou tard... Mais tout de même, elle n'était pas mauvaise pour une vampire, Ruslan était forcé de le reconnaître. Il laissa le garde l'empoigner par ses liens pour l'aider à se relever, se laissant faire docilement en gardant les yeux baissés afin d'éviter de se perdre de nouveau dans le regard doré, se préparant mentalement au marquage qui allait suivre et qui serait tout sauf agréable.
©lastroadtohell


Au cri de Liberté
plutôt mourir qu'être enchainé
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Crawling in my skin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Crawling in my skin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☾ L.R.T.H ☾ :: new abbotsford : la cité intérieure :: Fraser District-
Sauter vers: