AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Maintenance prévue vendredi 28 septembre. Nouveau design et chapitre 2 !


Partagez | 
   [MINI EVENT] Célébration Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
Magdalena Squibb
vampire type 3
☾ âge : 378 ans
☾ surnom : Lena
☾ métier : Responsable de l'approvisionnement de la nourriture humaine.
☾ compétences : L'écriture et les poèmes... (ainsi que la médecine moléculaire, parce que je ne suis pas une Squibb pour rien).
☾ arme fétiche : Dague à lame ondulée
☾ origines : Américaine et Suédoise
☾ statut : Célibataire endurcie


☾ avatar : Sophie Turner
☾ dispo rp : Oui
☾ arrivée en enfer : 07/02/2018
☾ missives : 299
☾ tickets : 744
☾ crédits : midnight blues (Avatar)


☾ liens : .
- Lucrezia Darras : Mère vampirique
- Aydan E. Lovelace : Ancêtre direct
- Heathcliff Godfrey : Fils illégitime
- Travis Grant : Ex-Patron
- Lyn Hawkins : Curiosité/Attirance

☾ rp en cours : .
- Lucrezia

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [MINI EVENT] Célébration    28.08.18 20:11



"Célébration"

Voilà que cesse le chaos marathon et vient le temps des fleuraisons. - Lena



    Quel personnage étrange que cette femme dont la présence s'accumule de mystères au fur et à mesure que je tente de la cerner. L'intérêt qu'elle me porte me dépasse et j'ai tendance à penser qu'il y a une fourberie derrière autant de bonté. Pourtant, je ne peux m'empêcher d'apprécier sincèrement ce qu'elle s'évertue à devenir pour moi en cet instant. Finalement, les paroles de la femme semblent toujours délicatement choisis pour me forcer à prendre conscience de certaines choses sur lesquelles je ne peux qu'accepter les faits, car finalement, ne pouvant que leur donner raison. En plus de cela, la présence autoritaire de la femme avait au moins réussi à me faire oublier mes inquiétudes, ne prêtant plus attention au vice qui proliférait dangereusement en moi. Toute mon attention s'était reportée sur ses réponses. Et mon regard se porta un instant sur la reine quand la femme m'expliqua qu'il fallait que je fasse honneur à la nouvelle confiance qu'elle m'accordait.
    Mon regard revint bien vite sur celui de la femme du père de Lucrezia, alors qu'elle m'annonça qu'elle était la seule a décidé si j'en valais la peine ou non. Je baissais le regard l'espace de quelques instants, forcément touchée agréablement pas ses paroles. Baissant le regard justement pour ne pas montrer cet affecte que mon coeur mort venait de porter aux paroles en question. Ne relevant la tête que lorsque la femme reprit le cours de ses réponses accompagnées d'un sourire qui me fit de nous baisser la tête, mais cette fois à peine un instant. Sa détermination à croire en ses convictions me force à respecter son choix, nul besoin de protester quand finalement il n'y en avait plus l'utilité. Il n'est d'ailleurs jamais utile de faire comprendre sa pensée face à la témérité d'une personne têtue. A mon tour, je souris, acquiesçant de la tête. Je me surpris intérieurement à regretter de ne pas avoir eu la chance de connaître cette femme plus tôt.  

    Le geste de tendresse qui suivit ses paroles me berça alors dans un tourbillon de souvenirs liés à mon enfance : cette main me caressant la joue avant d'aller dormir, cette main qui n'a jamais été celle de la femme qui me mit au monde... Mais celle d'une baby-sitter toujours présente pour moi quand mes propres parents étaient toujours absents, le travail passant forcément avant la vie de famille à leurs yeux. La seule chose que j'avais d'eux, c'était des cadeaux qui remplaçaient leur présence et leurs affections. Tant que je restais une fille assidue et appliquée dans mes études, je pouvais avoir tout ce que je voulais, mais attention... L'amour, mieux valait laisser cela au commun des mortels, eux avaient tout un business à régler, ils étaient après tout, les PDG de la grande entreprise pharmaceutique Squibb. Bah oui, quel temps avaient-ils à accorder à leur simple fille capricieuse et bien nourrir. Toutes ces choses comme un câlin, un geste de tendresse, je l'avais appris d'une femme étrangère autre que ma mère.
    Et voilà qu'aujourd'hui, trois siècles plus tard, je redécouvre ce geste une nouvelle fois d'une autre femme. Je n'ai pas de coeur et pourtant, je sens celui-ci me serrer comme s'il était sur le point de s'arrêter... Quelle blague... Mon coeur mort sur le point de s'arrêter, c'est complètement absurde et pourtant c'est bien là ce que j'ai l'impression de ressentir en cet instant. Elle me donne encore envie de pleurer, non pas chagrin encore une fois, ni même par colère cette fois-ci. Non. J'ai envie de pleurer parce que le bonheur submerge tout mon petit être. Mais pas de larmes cette fois, non... Il était hors de question que je me montre à nouveau si ouverte et ce devant tout ce beau monde. Je pris une inspiration comme pour me donner le coup d'envoie qui me permettrait de repartir à zéro et chaque odeur me frappa de nouveau sans que j'en sois troublée cette fois-ci. Oui. La voix du vice était loin désormais et ma volonté se montrait légèrement plus forte présentement... Et pour l'instant.

    J'acquiesce respectueusement de la tête à sa dernière phrase. « C'est beaucoup de responsabilités ce sang qui coule dans mes veines soudainement... » Commençais-je avant de rajouter immédiatement. « ... Mais je me montrerai digne de celui-ci. » Le serveur revint avec un plateau où se trouvait plusieurs nouvelles coupes de sang, sa position m'incita à me resservir à un autre verre bien que pourtant, mon premier récipient contenait encore un peu de sang. L'espace d'un instant je me demandais quelle action appropriée je devais faire. Terminer mon verre au plus vite et prendre ce qu'il me proposait ou continuer à jouer la carte de la discipline "aristocratienne". Finalement, tant pis pour le gaspillage, mieux valait que je garde une image distinguée devant les invités. Je déposai alors ma coupe pour en reprendre une nouvelle. J'avais aussi l'option de refuser, mais je préférai ne pas prendre de risque quant à la question que nous avions abordée précédemment sur ma faim. « Vous êtes ma tante, ma grand-mère et l'amie de ma mère... Mais comment dois-je vous appeler ? » Lui demandais-je alors son nom en tout subtilité. En espérant qu'elle ne me reproche pas de ne pas l'avoir su plus tôt.



Code by Sleepy




LENA
© FRIMELDA

Aydan qui se prend un vent par Izaak, Travis et Victoria ICI


Dernière édition par Magdalena Squibb le 07.09.18 22:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: [MINI EVENT] Célébration    31.08.18 1:26


CÉLÉBRATION
(le bal des damnés)


Oublier une vie de damnée, délaisser les monstres des nuits enténébrées. Valse concupiscente célébrée au cœur de la plèbe qu'elle avait fini par mettre de côté aussi. La nordique se sentait bien en compagnie de son cavalier, dandy dantesque aux sourires meurtriers. Elle devait bien avouer qu'elle était venue avec des craintes et que ce bal luxueux avait fini par la conquérir. Peut-être était-ce grâce à la compagnie de Adam qui la faisait danser et se sentir princesse des calamités. Les siècles s'écoulaient et elle ressentait encore dans le fond de son âme le plaisir d'être une femme courtisée. L'amour et la séduction n'étant plus vraiment des sentiments chantés du côté de la guérisseuse, mais le vampire venait réanimer le cœur esseulé de la blonde charmée. « Allons donc… Il n’y a que toi pour ne pas voir ta beauté… » Elle avait sourit, baissant un instant les yeux pour ne point partager son embarras à son cavalier. Certes, elle n'était pas laide, mais elle n'avait pas la beauté fatale de ses consœurs ici présentes. Des joliesses ténébreuses, inquiétantes tandis que la blonde jouait dans la cour des douces et des fragiles. Elle n'était pas une séductrice née, non elle était une passionnée qui se laissait emporter dans bien des fantasmes en compagnie du damné. « Il est inutile de me le demander, tu sais que je te l’ai promis. » Apolline offrit un sourire amusé à son compagnon tandis qu'ils profitaient ensemble des dernières note de l'orchestre. La danse semblait avoir durer une éternité, ce qui était plutôt un euphémisme au vu de sa nature vampirique. Le temps ne comptait plus et il semblait bien dérisoire en bonne compagnie. « Prévois une nuit complète… » La guérisseuse haussa un sourcil amusé, n'ayant pour le moment que faire part de son envie de prolonger la soirée avec lui. Bien qu'il réveillait en elle un feu qu'elle pensait éteint, elle aimait le faire patienter pour rendre la soirée encore plus envoûtante de son côté. « J'y compte bien. » Un clin d’œil tandis qu'elle s'était reculé pour applaudir les musiciens, un fin de sourire aux lèvres tandis qu'elle avait hâte de passer aux suites des festivités.

Les deux vampires s'étaient alors retirer de la piste de danse, la blonde attrapant une coupe de sang qu'elle tendit à Adam en prenant ensuite une pour elle-même. Elle y trempa ses lippes en admirant les autres convives illuminer en pleine nuit. « Je crains que tu sois la seule à vouloir de ma compagnie ce soir. » Vilain mensonge songea alors la nordique. Adam était séduisant et il suffisait de voir certains regards féminins et aussi masculins pour comprendre que sa place était enviée. « Je vais pas m'en plaindre.» Elle fit tinter sa flûte contre celle de l'anarchiste, balançant doucement ses hanches aux rythmes des violons. « J’irais néanmoins imposer ma touche personnelle à ce bal dans peu de temps… Si le cœur t’en dit de m’admirer en pleine action. » Apolline reporta de nouveau son attention sur son cavalier, curieuse au vu des desseins du brun. Elle pencha doucement la tête sur le côté, l'air interrogateur tandis qu'elle attendait qu'il lui explique ses plans. « Je sens un drôle de parfum ... Une future odeur de connerie peut-être ? » Adam se moquait des règles, envoyant valser le protocole tout en ignore les conséquences de certains de ses actes. Témérité un brin maladive, elle espérait qu'il n'aille pas se mettre dans l'embarras auprès de la noblesse frelatée. « Je t'en prie, si tu as des choses à faire ne te sens pas obliger de m'escorter toute la soirée. » Il avait prévenu la blonde qu'il avait quelques rendez-vous un peu plus tôt, ne souhaitant pas subtiliser le beau Adam aux autres invités.

©lastroadtohell
Revenir en haut Aller en bas
Lyuba Sakharov
vampire type 2
☾ âge : 628
☾ métier : Stratège et tacticienne
☾ origines : Russe
☾ statut : Mariée


☾ avatar : Jaimie Alexander
☾ arrivée en enfer : 01/06/2018
☾ missives : 792
☾ tickets : 1063
☾ crédits : Amber - Bazzart


avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t479-lyuba-sakharovhttp://lrth.forumactif.com/t498-lyuba-sakharov-trompeuses-apparences
MessageSujet: Re: [MINI EVENT] Célébration    31.08.18 6:00

célébration
entre retrouvailles et nouvelles rencontres


Le trouble qui secoua brièvement Magdalena ne passa pas inaperçu pour celle qui lui faisait face à cet instant, mais Lyuba le remarqua, elle ne fit aucun commentaire à ce sujet et lui laissa tout loisir de se ressaisir, appréciant secrètement de la voir lutter pour garder le contrôle, de voir cette force de caractère qui refaisait surface alors que quelques instants auparavant la jeune vampire semblait presque éteinte. Son existence n'avait pas été de tout repos dès l'instant où le vaccin avait échoué, sa vie était devenu un enfer et lui avait été arrachée, on lui en avait imposé une nouvelle, plus implacable, plus cruelle aussi sans doute, mais dont la destinée n'en demeurait pas moins importante. Fille de Lucrezia Darras, petite-fille de Yulian Gyllenberg, Magdalena Squibb ne serait pas une simple étoile vacillante au milieu d'un firmament éclatant, mais bien un joyau brillant au milieu d'un collier tout aussi précieux, à la fois atout et arme le moment venu, mais surtout détentrice de la clef qui pourrait bien permettre une nuit, dans quelques décennies, quelques siècles qui sait, de permettre aux vampires et aux humains de se réconcilier enfin. Bien sûr de telles pensées utopiques étaient secrètement gardées par la stratège qui à cet instant songeait surtout à l'éducation de la rousse avant toute chose, mais lorsqu'elle l'entendit lui répondre avec un air presque assuré, elle ne pu s'empêcher d'être fière pour son amie.

« C'est beaucoup de responsabilités ce sang qui coule dans mes veines soudainement... Mais je me montrerai digne de celui-ci. »

Un hochement de tête de Lyuba ponctua cette affirmation et un sourire ravi fleurit sur ses lèvres alors qu'elle voyait le potentiel de sa vis-à-vis se révéler progressivement. Pivotant vers le serveur qui revenait avec un plateau garni, elle délaissa sa coupe vide pour en prendre une nouvelle, notant l'intention de Magdalena de ne pas paraitre trop affamée en abandonnant son verre non terminé pour un nouveau, une technique mondaine vieille comme le monde qui prouvait qu'elle avait assez d'éducation pour ne pas être perdue dans ce genre de festivité. Le serveur s'éloigna tranquillement et, alors que l'épouse de Yulian buvait une gorgée "rafraichissante", elle reporta son attention sur la fille de son amie qui lui posait une question aussi pertinente que futée.

« Vous êtes ma tante, ma grand-mère et l'amie de ma mère... Mais comment dois-je vous appeler ? »

Un léger sourire revint à la charge sur les lèvres de la Russe.

- Tu n'as qu'à m'appeler Lyuba.

Oui, elle désirait l'entendre l'appeler par son prénom, au même titre qu'elle désirait la voir progressivement s'intégrer à cette famille et accepter d'en faire réellement partie, accepter de laisser derrière elle ce passé torturé qui ne lui avait rien apporté de bon pour mieux entamer cette nouvelle existence qui s'offrait désormais à elle.

- Cela dit, en présence d'étrangers ou bien en public lors d'évènements officiels, tu pourras m'appeler "ma tante", cela sera mieux que grand-mère et me fera me sentir moins vieille.

Elle eut un bref rire amusé et sincère, lui adressant un clin d’œil complice avant de reprendre une gorgée à sa coupe, retenant un soupir alors que tout autour d'eux les invités dansaient ou bien s'occupaient en bavardages divers et variés. Une idée lui vint cependant, mais elle la repoussa bien vite : il était trop tôt pour que Yulian accepte de danser avec Magdalena, il lui faudrait encore du temps pour l'accepter sans la foudroyer du regard dès qu'elle s'approcherait de lui. Qu'à cela ne tienne, le temps n'était pas ce dont ils manquaient.

- Que penses-tu de cette soirée, Magdalena ? Est-ce que tu as apprécié cette danse avec Ambroise ? J'ai cru voir qu'on ne t'avait pas laissé le temps de danser avec ton oncle Erik, c'est bien dommage, il est fort bon danseur.

La Russe se souvenait fort bien de sa rencontre avec celui qui deviendrait également son frère, à l'époque elle était encore humaine et c'était lui qui l'avait en premier initié au combat au corps à corps, sous le regard vigilant d'un Yulian extrêmement protecteur. Elle avait toujours apprécié cette façon qu'avait le Grand Veneur de considérer les autres comme ses égaux, quand bien même il s'agissait de femmes, une façon de penser que son époux avait choisi d'imposer à chacun de ses descendants afin qu'ils soient capables de dépasser les clivages des différentes époques d'où il les avait tirés. La sagesse du Scandinave n'avait d'égale que sa bienveillance envers les siens, et sa rigueur également qui ne souffrait d'aucun écart la plupart du temps.


©lastroadtohell


The only thing you need
is a big great laugh
Revenir en haut Aller en bas
Travis Grant
vampire type 2
☾ âge : 653
☾ métier : Patron de l'Oasis Pleasure
☾ créateur : Décédé
☾ esclaves : Rick Grant
Suzana Wood
Ephraim Lawrence
☾ compétences : Manipulation, charmeur, danse de combat, survie
☾ arme fétiche : Couteaux
☾ origines : Anglais
☾ statut : En couple


☾ avatar : Rufus Sewell
☾ dispo rp : 3/4
☾ arrivée en enfer : 31/12/2017
☾ missives : 1847
☾ doubleface : Lyn Hawkins - Ruslan Hill - Lyuba Sakharov
☾ tickets : 1374
☾ crédits : Pivette


avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t61-travis-grant-la-passion-sans-age-uchttp://lrth.forumactif.com/t62-travis-grant-patron-de-l-oasis-pleasure
MessageSujet: Re: [MINI EVENT] Célébration    31.08.18 6:49

Un sourire était apparu sur les lèvres de Travis lorsque Aydan avait confié qu'elle espérait le voir tenir sa promesse de la faire danser plus d'une fois ce soir. Évidemment, il la ferait danser jusqu'au lever du soleil si elle le désirait, mais à son sens il y aurait bien d'autres choses à faire que de valser, même si pour l'instant ils feraient ainsi, car c'était ce qu'ils désiraient et qui leur manquait. Et puis un bal n'était-il pas fait pour cela ? Les nœuds que la rousse défit discrètement ne manquèrent pas d'attirer l'attention du brun, lequel fut agréablement surpris en voyant un pan de la robe jusque-là dissimulé se dérouler le long des fines jambes de sa cavalière qui semblait décidément avoir tout prévu. Un sourire amusé et ravi remplaça son air fier et il hocha la tête avec satisfaction, appréciant cette ingéniosité dont savait faire preuve celle pour qui tout son être vibrait avec force. Ainsi vêtue, leurs pas de danse ne dévoileraient aucune partie intime lorsque le patron de l'Oasis Pleasure ferait tournoyer sa future femme ou bien lorsqu'il la ferait basculer. Ils commencèrent à danser avec bonheur, leurs pas se mariant parfaitement grâce à toutes ces années d'expérience et cette symbiose qui les saisissaient chaque fois qu'ils se retrouvaient ensemble dans un bal. Même la cavalière inexpérimentée ne pu pas leur rentrer dedans malgré sa maladresse, Aydan réagissant juste à temps alors que Travis la faisait pivoter sur le côté en un mouvement qui, s'il pouvait paraitre volontaire et dansant, n'était que le fruit d'un réflexe salutaire. La rousse en profita pour glisser son pouce dans le revers de sa veste et au regard curieux qu'il posa sur elle, ce fut une affirmation qu'elle tapota en morse contre son torse à travers le tissu, le faisant soudain ralentir son pas au risque qu'il ne s'arrête. Ses yeux verts se posèrent sur cette femme qu'il aimait tant et qui lui lâchait cette information de but en blanc, avant qu'il ne relève les yeux en direction de Lucrezia un peu plus loin, pour finalement reporter son attention sur sa tendre moitié. Il ne prononça pas un mot d'abord, l'entrainant dans leur danse vers l'extérieur de la piste pour finalement la guider hors de celle-ci, délaissant les mondanités pour la kidnapper jusqu'à un couloir adjacent, faisant croire qu'ils quittaient la soirée l'espace d'un instant. Une fois seuls, Travis porta sur Aydan un regard indescriptible, mais vibrant d'intensité et de gravité.

- Elle t'a vraiment proposé un tel poste ?

Il n'en revenait pas. Lui qui avait refusé de faire partie du Conseil à l'époque de la création de la Cité justement parce qu'il souhaitait éviter la politique, parce qu'il désirait conserver une indépendance salutaire et s'épargner des nuits entières de responsabilités écrasantes qui n'auraient pas manquées de le faire tourner en bourrique, voilà que la femme qu'il aimait se voyait proposer le même poste, à croire que la Reine avait tout prévu.

- Que lui as-tu répondu ?

La connaissant, elle avait forcément accepté. La rousse était forte et indépendante, elle n'avait pas besoin de l'accord de son partenaire pour saisir une si belle opportunité et Travis n'était pas du genre à vouloir la brider de quelque manière que ce soit, mais il devait reconnaître que l'idée qu'elle puisse être ainsi exposée l'inquiétait fortement, comme le prouva passablement la détresse qui traversa ses iris l'espace de quelques secondes.

- C'est vraiment ce que tu souhaites ? Parce que si c'est le cas, alors.. sache que je serais toujours là pour toi.

Il lui sourit, tendre et affectueux, venant d'abord déposer un baiser sur son front avant de venir l'embrasser pour de bon et la serrer dans ses bras. Aydan savait qu'elle pouvait compter sur lui pour ne pas l'abandonner, mais une petite voix lui soufflait aussi que Lucrezia le savait également et que cela avait du avoir un certain poids dans la balance lorsqu'il lui avait fallu désigner ce nouveau membre du Conseil. Il ne restait plus qu'à espérer que tout irait toujours pour le mieux, sans quoi l'Anglais sentait qu'il risquait fort de se faire des cheveux blancs, quand bien même c'était désormais impossible de par sa nature vampirique.


☾ scénario à prendre : Rick Grant
☾ scénario à prendre : Suzana Wood

Tout n'est que Ténèbres
mais parfois la lumière perce

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Yulian Gyllenberg
vampire type 2
☾ âge : 1260 ans.
☾ métier : Marchand d'armes - forgeron - orfèvre
☾ arme fétiche : Toutes les armes... Mais il préfère sa claymore et sa miséricorde.
☾ origines : Scandinaves.
☾ statut : Marié plutôt deux fois qu'une

A bove ante, ab asino retro, a stulto undique caveto
☾ avatar : Aleksander Skarsgard
☾ dispo rp : Prenez un ticket
☾ couleur : goldenrod
☾ arrivée en enfer : 01/06/2018
☾ missives : 132
☾ doubleface : Aydan E. Lovelace & Adam Hamilton
☾ tickets : 526
☾ crédits : Babine

Cædite eos. Novit enim Dominus qui sunt ejus
☾ liens : - Lyuba, épouse
- Lucrezia, infante

☾ rp en cours : -Lyuba
-Victoria

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t477-yulian-gyllenberg#11830
MessageSujet: Re: [MINI EVENT] Célébration    31.08.18 15:53

Je la sentais toujours aussi terrifiée et mécontente… Bien au-delà du simple fait de mon âge. C’était bien plus profond que cela même si elle ne chercha pas à s’enfuir. Au contraire : je la vis faire face avec une abnégation tout à fait admirable. Elle était décidée à subir sans broncher et sa manière de serrer la mâchoire me prouvait que lui donner un tant soit peu de plaisir en dansant n’allait pas être chose aisée. Qu’importe ! J’avais quelques minutes devant moi pour essayer. Et si elle pouvait être particulièrement bornée, je savais l’être moi aussi. Il était tout bonnement hors de question que j’échoue. On pouvait y voir une quelconque fierté mal placée alors qu’en réalité c’était plus une attente, un désir sincère de la voir profiter de ces soirées devenues beaucoup trop rares.

Finalement, je lui demandais de me regarder et affrontais sa colère avec flegme. Ramona n’était pas la première femme à me gratifier de cette expression et je ne doutais pas non plus qu’elle allait être la dernière à le faire. Un peu plus tard, je l’invitais à fermer les yeux sans la dépouiller de son libre arbitre. J’attendis patiemment qu’elle se décide, la récompensant d’un sourire rapide quand elle m’accorda une once de sa confiance. Non, je ne songeais pas à l’humilier ou lui faire un tour pendable. J’avais aisément dépassé l’âge d’agir de la sorte et je savais que les humiliations publiques entraînaient une haine souvent bien plus mortelle que d’autres mauvaises actions. Peu à peu, je la sentis se détendre et profiter. Enfin, j’eus envie de souffler. Je ne fis néanmoins aucun commentaire qui lui aurait permit de se conforter dans son attitude.

Elle rouvrit les yeux et trouva mon regard paisible qui ne l’avait pas lâché. Ce n’était pas pour autant que je ne savais pas que Lyuba parlait avec l’infante de Zia. Si je n’avais pas caché mes sentiments à l’égard de la rousse, je n’avais jamais empêché mon épouse de faire ce qu’elle voulait. J’avais confiance en elle. Pour ainsi dire, si l’on voulait me voir revenir à de meilleurs sentiments, on ne pouvait avoir meilleur avocat que Lyuba. Mon attention fut rappelée à Ramona dont la curiosité avait finit par gagner. Sa question m’arracha un sourire faussement sévère. Mon âge… Combien ici auraient osé me le demander aussi frontalement ? « Mille deux cent soixante ans exactement. A quelques mois près. » Dis-je finalement. Je ne mentais jamais à ce propos, d’ailleurs. A quoi bon ? Tout mon être parlait pour moi-même quand je prenais garde à ne pas m’imposer d’une manière ou d’une autre.

« Vous avez largement dépassé l’âge d’être un bébé vampire… » la sermonnais-je légèrement « Quand bien même, tous les vampires présents ce soir sont, pour moi, des bébés vampires si j’en crois votre point de vue… » Mon regard pétillait de malice. Oui, je la taquinais sans me gêner et je savais qu’elle ne tarderait pas à me rendre coup pour coup… A moins que je ne l’intimide trop… Voilà une chose que j’avais du mal à définir. « J’ai une sublime et merveilleuse femme qui a accepté de danser avec moi. Voilà qui est suffisant car je n’ai pas suffisamment de bras pour toutes vous conduire… » commençais-je, toujours aussi sincère. Avant qu’elle ne puisse protester, je me hâtais d’ajouter. « En dehors de cela, je n’avais pas envie de vous voir bouder toute la nuit. Quitte à ce que vous soyez ici contrainte et forcée, autant que vous en tiriez un tant soit peu de plaisir. Et je suis probablement le seul vampire que vous n’auriez jamais osé éconduire. » Voilà un peu plus de franchise, Mademoiselle Zeman. J’espère qu’elle vous plaira.


Père, pardonnez-leur...
... car ils ne savent pas ce qu'ils font.
Revenir en haut Aller en bas
Aydan E. Lovelace
vampire type 2
☾ âge : 658
☾ esclaves : Aucun
☾ compétences : Apprendre. Survivre. Se débrouiller. Réparer. Agacer.
☾ arme fétiche : Arc et dague
☾ origines : Irlando-Hongroise
☾ statut : En couple

Amor fati
☾ avatar : Katherine Mcnamara
☾ dispo rp : Prenez un ticket :P
☾ couleur : Teal
☾ arrivée en enfer : 09/02/2018
☾ missives : 1196
☾ doubleface : Adam Hamilton & Yulian Gyllenberg
☾ tickets : 947
☾ crédits : Adastra <3

Aut agere aut mori
☾ rp en cours : - Ambroise
-Dante
-Lyn
-Megara
-Brona
-Ephraïm

Nouvelle saison:
Event

FB:
Ambroise


avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t178-aydan-e-lovelace-alterius-non-sit-qui-potest-esse-suihttp://lrth.forumactif.com/t181-aydan-e-lovelace
MessageSujet: Re: [MINI EVENT] Célébration    01.09.18 23:20

Bien évidemment qu’elle espérait danser avec lui plus d’une fois. Au-delà des souvenirs, elle avait toujours aimé danser. Et bien plus avec Travis qui était l’un des meilleurs cavaliers qu’elle connaissait, pour ne pas dire le meilleur. Avançant sans lâcher le bras de l’Anglais, Aydan libéra le voile qui lui permettrait de valser sans risquer d’être bien trop dénudée. La mine amusée et ravie de Travis parlait pour lui, trahissant le fait qu’il s’était attendu à un tel stratagème. Il la connaissait bien, assez pour qu’il ne soit pas surpris qu’elle ait songé à ne pas trop en dévoiler sous peine de le voir se renfrogner. En un clin d’œil, elle était dans ses bras et se laissait conduire en toute confiance. Les prunelles claires se noyèrent dans les orbes verts posées sur elle. Comme toujours, ils s’accordaient à la perfection, coupés du monde et de la réalité. Pas suffisamment pour qu’ils se laissent surprendre par la cavalière inexpérimentée.

Aydan finit par trouver une occasion d’annoncer à Travis le sujet de son entrevue avec la Reine. Le morse ne permettait pas une longue diatribe pour enrober la nouvelle. Elle alla droit au but et la réaction ne se fit pas attendre : le brun ralentit peu à peu, à sa grande déception. Voilà qu’elle venait de mettre fin à ce qu’elle appelait de ses vœux depuis des lustres. Aydan retint néanmoins un soupir et soutint le regard de son aimé puis elle le suivit jusqu’à un couloir. Une fois seule avec lui, son regard se libéra de la nuance mondaine pour devenir plus profond, plus insoumis. L’interrogation tomba comme s’il peinait à croire qu’elle puisse mériter un tel poste. En vérité, elle savait qu’il n’y pensait pas le moins du monde et qu’il était « simplement » surpris.

- Oui et oui. répondit-elle d’un ton assuré.

Ses prunelles azures ne quittaient pas l’Anglais, scrutant la moindre de ses expressions, la moindre mimique qui pouvait alors le traverser. Lorsqu’il lui demanda si c’était ce qu’elle souhaitait, Aydan n’eut pas le temps de le corriger qu’elle se retrouvait réduite au silence par un baiser qui la poussa un peu plus près de lui avec l’envie dévorante de désordonner sa cravate. Délicatement, elle caressa sa joue et posa son front contre le sien.

- Je souhaite ton bonheur. Et il passe par la sécurité de tous celles et ceux auxquels tu tiens… Ce poste… est une opportunité de plus de m’assurer de tout ça.

Oui, Aydan était prête à un bon nombre de sacrifices pour l’homme qui la serrait contre lui. Elle ferma à demi les paupières puis céda à l’envie de l’embrasser une seconde fois.

- Ya lyublyu tebya vsey dushoy souffla-t-elle d’un ton charriant toutes ses émotions.


Toute la beauté de la vie
n'est qu'un mélange de lumières et d'ombres
Revenir en haut Aller en bas
Ramona Zeman
vampire type 3
☾ âge : 104 ans (27)
☾ métier : Apprentie chasseuse de prime
☾ créateur : Elle l'ignore...
☾ compétences : grand sens de l'observation, agilité, boudeuse experte.
☾ arme fétiche : Sa dague et son arbalète.
☾ origines : Europe de l'Est.
☾ statut : Célibataire


☾ avatar : Alicia Vikander
☾ dispo rp : Reste 0/3
☾ couleur : #993366
☾ arrivée en enfer : 10/03/2018
☾ missives : 201
☾ doubleface : Erik Landseer
☾ tickets : 321
☾ crédits : Tumblr


☾ liens : • Ambroise ♥️
• Apolline ♥️

• Victoria ❀
• Kali ❀

• Son Cadavre Royal ☂️
• Megara ☂️


• Ruslan ✚


☾ rp en cours :
☾ Ambroise
☾ Célébration


avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t199-ramona-zeman-there-was-a-time-i-wasn-t-brokenhttp://lrth.forumactif.com/t202-ramona-zeman-twinkle-twinkle-little-star
MessageSujet: Re: [MINI EVENT] Célébration    03.09.18 14:25



Elle s’était sentie mortifiée, humiliée. Elle d’ordinaire si discrète, si timide. L’enfant qui se cache dans l’encadrement d’une porte pour observer les amis de ses parents. La petite soeur qu’on n’entend jamais tandis que l’ainée attire tous les regards et tous les compliments. L’épouse docile qui ne fait qu’acquiescer aux paroles de son mari. Non. Ramona n’aimait pas se mettre en avant. Encore aujourd’hui sa place d’apprentie lui apportait suffisamment d’ombre dont elle avait besoin. Toutefois, elle avait appris à s’épanouir et s’affirmer auprès d’Ambroise. Elle avait appris à penser par elle-même, à bouger et parler comme bon lui semblait. Mais la discrétion restait omniprésente dans sa personnalité. Alors un bal… De plus, elle n’avait concrètement jamais eu l’intention de se pointer à ce bal. Ce n’est que son esprit de contradiction qui s’était imposé, avant qu’elle ne comprenne la stratégie et ne réalise dans quel pétrin elle venait de se mettre sous les acclamations de joie d’Apolline. La suite, n’était qu’une succession de cauchemars. De la robe aux talons en passant par les remarques déplacées de tout un chacun sur Ambroise et elle, la jeune Tchèque aurait tout donné pour se retrouver seule dans une forêt. Alors, lorsque Yulian Gyllenberg était venu s’enquérir d’elle, lui baisant la main avant de la mener sur la piste de danse… Le cauchemar avait prit la tournure d’une torture. Fière, elle avait toutefois accepté la chose, comme un difficile exercice d’équilibriste, dont au final elle sortait vainqueur. En effet, la direction du vampire scandinave était douce et aisée à suivre. Ses bras confiants et plein de chaleur la menaient avec habileté et grâce. Et si d’abord résistante, la jeune vampire finit par se détendre et en vint même à apprécier la valse. Enfin détendue, et prise par une curiosité grandissante, la Tchèque finit par demander de but en blanc, au vampire, quel était son âge. Un sourire sévère naquit sur les lèvres de ce dernier, et le doute s’accapara un instant de la jeune femme, avant de fondre comme neige au soleil. Un sourire sévère certes, mais un sourire quand même… Mille deux cent soixante ans.  Quelques mois près…

« La vache ! Vous êtes vieux. » lâcha-t-elle, inconsciente de ses mots déplacés sur le coup de la surprise. En réalité, pour être honnête, elle n’était même pas au courant qu’un vampire pouvait vivre aussi longtemps. Cela n’avait pourtant rien de surprenant vue la nature de l’espèce. Mais jusque là, elle ne s’était jamais imaginée capable de dépasser le millénaire. Et le seul mot qui lui venait à cette idée, était celui qu’elle venait de lâcher. La vache !
Elle fronça les sourcils à sa remarque suivante. Pas un bébé vampire ? Pourquoi ? Parce qu’elle avait dépassé le siècle ? A quatre ans près… Elle n’était guère convaincue. Après, certes, si l’on comparait au millénaire de monsieur. Elle haussa un sourcil équivoque. En effet, tous étaient des bébés. Lorsqu’il mentionna son épouse, les yeux bruns de la brune se posèrent instantanément sur Lyuba. Cette dernière évoluait gracieusement avec… Ambroise. Toujours dans son champ de vision celui-là. Sa colère à l’égard de son maitre ne cessait pas de se tarir, et ne passerait sans doute pas facilement. De plus, la vision de cet échange de couple, lui donna subitement la nausée. Cependant, la présence de l’Ancien proche d’elle, la captiva plus que le reste et elle se concentra de nouveau sur sa voix. Devait-elle considérer, d’après ce qu’il disait, comme un honneur qu’il l’ait choisi elle plutôt qu’une autre pour évoluer sur la piste ? Certainement. Cette soudaine prise de conscience lui aurait tôt fait monté le rouge aux joues si sa nature de vampire ne l’avait pas contrainte à l’inexpressivité corporelle. Soudain mal à l’aise elle déglutit, avant de carrément levéerles yeux au ciel. Gna gna gna, voilà qu’il la sermonnait habilement sur le fait qu’elle boudait. Merci papa… Ramona avait parfaitement conscience de son mauvais caractère, de sa capacité à s’infantiliser et bouder comme une adolescente rebelle. Mais justement, elle n’avait pas besoin qu’un vampire millénaire vienne en rajouter une couche. Pour cela, Ambroise suffisait amplement à la tache.

Si la dernière remarque  l’étonna, la justesse des mots la fit sourire, et lui arracha même un petit rire. Elle se savait, en effet, parfaitement capable d’éconduire n’importe quel vampire qui serait venu lui demander une danse. Sans parler de ce qu’elle aurait fait à celui qui se serait hasardé à insister. Il aurait essuyé les foudres de la Tchèque, trop heureuse de déverser sa colère sur quelqu’un. Le seul à qui elle n’osait montrer les crocs, elle se trouvait dans ses bras. Elle craignait Yulian. De cette craint respectueuse qui lie un jeune à son ainé. « En effet. Vous marquez un point. » Elle osa lui jeter un regard amusé, se sentant finalement gagnée par l’effervescence du moment. Le vampire était agréable, gentleman, et n’accentuait en rien la défensive instinctive sur laquelle elle se trouvait. Bien au contraire son aura détendue l’incitait à faire de même. Dans une virevolte elle profita du mouvement pour embrasser la salle du regard. Ses yeux se reposèrent sur Ambroise, à présent en plein conversation avec la Reine. Un grognement réprimé, elle refusa de laisser sa colère à nouveau la gagner. C’est pourquoi elle posa alors son regard sur Lyuba, la femme de Yulian. Du couple Gyllenberg, Lyuba était celle avec qui Ramona avait échangé le plus de mots. Elle avait croisé quelque fois le couple dans ses pérégrinations avec Ambroise. Mais discrète et timide comme elle était, elle ne s’était jamais vraiment mêlée à leur conversation avec son maitre. Mais cela ne l’avait pas empêché d’observer. Les yeux toujours posés sur la Russe, Ramona suivait habilement le mouvement imposé par l’époux de celle-ci. « Vous avez une épouse absolument magnifique. Comme j’aimerai lui ressembler un jour. »

Elle murmura cette dernière phrase pour elle-même, à la confidence intime du Scandinave. Et c’était vrai. Ramona le réalisait ici même, mais elle admirait fortement Lyuba. Cette dernière était femme avant d’être vampire. Sa beauté n’avait d’égal que son intelligence et sa candeur. Et pourtant, c’était une créature redoutable. Oui, un jour elle aimerait être ce genre de femme. Une dernière valse et les notes s’égaillèrent joyeusement. Ramona s’inclina gracieusement et gratifia son cavalier d’un sourire sincère. « Je vous remercie Monsieur Gyllenberg de m’avoir accordé cette danse. Merci beaucoup. »
Un merci sincère pour avoir désamorcé la bombe qui tiquait en elle. En le contemplant en tant que cavalier, elle réalisa qu’elle avait prit un grand plaisir à danser avec lui. Elle se sentait à présent détendue, et plus en paix avec elle-même, plus sûre d’elle. Inclinant encore une fois la tête, elle finit par tourner les talons, redressant les épaules et la tête et fendant la foule avec grâce, en essayant de ne pas songer à son décolleté plongeant et au mal être qu’elle en retirait. Elle passa prêt de son maitre et de la Reine, qu’elle ignora majestueusement, puis contourna Lyuba, en plein discussion avec la fille Squibb. Enfin elle regagna la table où elle avait laissé son verre et sa bouteille de whisky. Bien moins taciturne que précédemment, elle but une gorgée de sang puis observa la bouteille au liquide ambré. Une idée naquit soudain dans son esprit. Est-ce que le mélange des deux était bon ?


In the darkness under the moon my doomed soul. ©️alas.


Dernière édition par Ramona Zeman le 13.09.18 20:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Travis Grant
vampire type 2
☾ âge : 653
☾ métier : Patron de l'Oasis Pleasure
☾ créateur : Décédé
☾ esclaves : Rick Grant
Suzana Wood
Ephraim Lawrence
☾ compétences : Manipulation, charmeur, danse de combat, survie
☾ arme fétiche : Couteaux
☾ origines : Anglais
☾ statut : En couple


☾ avatar : Rufus Sewell
☾ dispo rp : 3/4
☾ arrivée en enfer : 31/12/2017
☾ missives : 1847
☾ doubleface : Lyn Hawkins - Ruslan Hill - Lyuba Sakharov
☾ tickets : 1374
☾ crédits : Pivette


avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t61-travis-grant-la-passion-sans-age-uchttp://lrth.forumactif.com/t62-travis-grant-patron-de-l-oasis-pleasure
MessageSujet: Re: [MINI EVENT] Célébration    09.09.18 12:26

Aydan avait toujours été une femme fière et indépendante, un diamant pur qui s'était façonné au fil des siècles et que personne ne pourrait parvenir à briser. Cette force de caractère en faisant une compagne capable de vous surprendre à chaque instant si tel était son désir et le moins que pouvait dire Travis à cet instant, c'était que la nouvelle qu'elle venait de lui annoncer l'avait prit au dépourvu et pas qu'un peu. Il aurait volontiers continuer à danser, mais il avait davantage éprouvé le besoin de discuter avec celle qu'il aimait et qui venait d'accepter un poste à hautes responsabilités au sein de la Cité. Elle possédait les capacités pour assumer de lourdes fonctions et le patron de l'Oasis Pleasure ne doutait pas un seul instant que la bourreau de travail qu'elle était ferait son possible pour donner satisfaction à Lucrezia, mais tout cela était si soudain et tombait pile au moment où il préparait sa demande, que le pauvre homme décida qu'il allait devoir redoubler d'efforts pour celle-ci. En attendant ce moment, il embrassa passionnément sa future épouse et apprécia de la sentir venir un peu plus contre lui, leurs fronts posés l'un contre l'autre en un geste tendre de partage.

- Je souhaite ton bonheur. Et il passe par la sécurité de tous celles et ceux auxquels tu tiens… Ce poste… est une opportunité de plus de m’assurer de tout ça.

- C'est ma réplique.

Lâcha-t-il avant de rire un peu, la fixant d'un air amoureux avant de l'embrasser de nouveau, soupirant inutilement contre ses lèvres avant de caresser doucement sa joue, la couvant d'un regard tendre.

- YA tozhe tebya lyublyu, moy Svet.*

Répondit-il de la même façon, l'une de ses mains glissant dans les longs cheveux roux alors qu'un léger sourire s'esquissait au coin de ses lèvres. Le couloir n'était sans doute pas l'endroit le plus adapté pour ce genre d'instant de tendresse volée, mais puisque tout le monde était occupé à danser ou bien à s'occuper des cuisines, ils avaient quelques précieuses minutes devant eux pour en profiter. Avisant les portes se trouvant de part et d'autres du couloir, Travis sourit en coin et reporta su Aydan un regard complice, désignant d'un signe de tête ces opportunités qui s'offraient à eux. Il suffirait d'en trouver une qui n'ai pas été verrouillée, bien qu'improbable cela n'avait rien d'impossible, et ils n'auraient qu'à revenir dans quelques instants avant l'annonce officielle. Ni vu, ni connu, ou peu s'en faudrait, mais qui irait reprocher à un couple de s'absenter quelques minutes ?



* Je t'aime aussi, ma Lumière.


☾ scénario à prendre : Rick Grant
☾ scénario à prendre : Suzana Wood

Tout n'est que Ténèbres
mais parfois la lumière perce

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lucrezia Darras
reine de newabbotsford
« the world changes, we do not, therein lies the irony that kills us. »


☾ âge : 17 ans - 684 ans
☾ créateur : Yulian
☾ infants : .
• Magdalena
• toi ?
☾ esclaves : .
• Brona : femme de chambre
• Matthew : secrétaire
• Philip : coursier
• Telma : responsable des toilettes
• toi ?
☾ arme fétiche : une dague dotée d'un saphir incrusté dans le manche que son défunt mari avait fait faire spécialement pour elle.
☾ origines : elle se sait italienne, mais a vécu tellement de vies qu'elle ne sait plus si ce pays la caractérise vraiment.
☾ statut : veuve


☾ avatar : emilia clarke
☾ dispo rp : non
☾ couleur : darkcyan
☾ arrivée en enfer : 08/12/2017
☾ missives : 2136
☾ doubleface : blake le p'ti sauvage
☾ tickets : 1487
☾ crédits : lux aeterna


☾ liens : .
☾ VAMPIRES ☾
• Adam
• Ambroise
• Apolline
• Dimitri
• Erik
• Kali
• Kaspian
• Magdalena
• Megara
• Lyuba
• Rose
• Travis
• Victoria
• Yulian

☼ HUMAINS ☼
• Matthew
• Telma


avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t30-lucrezia-darras-en-courshttp://lrth.forumactif.com/t54-lucrezia-darras-the-killing-of-pain
MessageSujet: Re: [MINI EVENT] Célébration    12.09.18 23:54


CÉLÉBRATION
avec tout le gratin - @Ambroise Delacroix
Là où la plupart des immortels avaient le regard vide, blasé d'un rien, Ambroise avait toujours eu cette pointe de malice aux fonds des prunelles qui le rendait terriblement attrayant. Lucrezia adorait se perdre dans la contemplation du joli minois du Solitaire et voir poindre cette étincelle espiègle la faisait à coup sûr flancher.
Elle observa la carrure solide d'Ambroise raccompagner Lyuba tout comme le protocole l'exigeait, avant qu'il ne revienne face à elle. Elle attendit patiemment, sourire aux lèvres qu'il lui accorde sa révérence avant de lui répondre dans un plissement de jambes. Elle glissa ses doigts fins dans l'imposante paume de son partenaire et laissa ses pas se faire guider par les siens. Le doux parfum de celui qui avait partagé bon nombre de ses nuits s'insinua dans ses narines, lui remémorant un instant les souvenirs charnels qu'ils avaient partagés. Les pensées coquines furent interrompues par le souffle chaud de son haleine au creux de son oreille, instinctivement les doigts de Lucrezia s'accrochèrent un peu plus à l'épaule robuste d'Ambroise. Un soupir échappa à ses lèvres à l'évocation du fameux gratin. « A chacun sa corvée. Je me dois de faire bonne figure auprès des Grands de ce monde pendant que tu le traverses en long et en large. » A travers le ton employé, on pouvait facilement comprendre qu'elle trouvait la corvée de son ami beaucoup plus exaltante que la sienne. Cependant ce petit jeu de pouvoir n'avait rien de désagréable avec certain d'entre eux, un regard furtif vers Dimitri le prouva et fit apparaitre un léger sourire sur les lèvres de Lucrezia, toutefois elle ne put se permettre d'en dire plus. Lorsque ses yeux émeraudes se posèrent à nouveau sur son partenaire, elle reprit comme si de rien était. « Toute cette bienséance et ces gens trop propres sur eux pour être honnêtes me donnent la nausée parfois. Ton quotidien me parait tellement plus simple sur certains aspects. » Ambroise avait fait le choix de ne compter sur personne, ne courbant le buste que devant ceux qu'il estimait vraiment. Bien loin des enjeux politiques et des intrigues insipides de la Cour. Ce mode de vie réveillait l'intrépide qui se cachait en Lucrezia, une facette que très peu de personne connaissait.
Une grimace plissa les traits fins de la Reine à l'évocation des circonstances de leur seule et unique entrevue, mais très vite cette dernière fut remplacée par un éclat amusé lorsqu'une légère pression vint s'insinuer au niveau de ses reins. Elle se rapprocha imperceptiblement, se délectant un peu plus de l'effluve magnétique que dégageait Ambroise. « De la manière que tu souhaiteras. » Murmura-t-elle.
Leurs corps voguaient d'un bout de la piste à l'autre dans des mouvements parfaitement synchronisés. Elle se laissa un instant bercer par le rythme qu'imposait Ambroise, consciente que son départ n'allait plus tarder. Elle regrettait sincèrement de ne pas avoir pu partager plus de temps avec lui. « Je dois bien avouer être chanceuse d'avoir ta sœur entre ces remparts. » Elle laissa planer un instant le silence, curieuse de lire dans les yeux d'Ambroise son étonnement quant à cette pensée. Ce n'était un secret pour personne que les deux immortelles entretenaient des relations conflictuelles. « Contrairement à bon nombre d'amantes esseulées que tu dois collectionner avant de délaisser pour quelconques aventures, je suis certaine de toujours te revoir franchir les portes de ma Cité. » Réflexion un brin théâtrale, mais Lucrezia ne pouvait s'empêcher de jouer à ce petit jeu avec Ambroise. « Vers quel horizon penses-tu t'envoler cette fois ? » A défaut de pouvoir le vivre, elle adorait se faire conter le quotidien trépidant de son Solitaire préféré.

©lastroadtohell



   
WITH THE MOON I RUN
far from the carnage of the fiery sun

© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Ambroise Delacroix
vampire type 2
☾ âge : 32 ans - 500 ans.
☾ métier : chasseur de primes.
☾ créateur : Octave
☾ compétences : La traque et la capture. Le reste..
☾ arme fétiche : Une lance, d'abord, à deux lames. Viennent ensuite les épées, hâches et poignards.
☾ origines : Fin fond de la Norvège.
☾ statut : célibataire.


☾ avatar : travis fimmel
☾ dispo rp : 4/3
☾ couleur : #336699
☾ arrivée en enfer : 10/12/2017
☾ missives : 478
☾ tickets : 1109
☾ crédits : BABINE./tumblr.


☾ liens : - ramona
- apolline
- lucrezia
- aydan
- megara
- magdalena
- adam
- ankh
(...)


☾ rp en cours : - ramona
- aydan
- ramona
- apolline

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [MINI EVENT] Célébration    13.09.18 22:16

La proximité entre la Reine et lui ne l’inquiétait pas le moins du monde. Peu soucieux des rumeurs et autres joyeusetés de ce genre, il se concentrait sur la divine créature qu’il tenait entre ses bras pour une danse. Cette dernière le fit sourire, en commençant à lui raconter la tristesse des responsabilités qui lui incombaient. Se mêler aux autres de même rang, savoir accepter les compromis, réfléchir pour mille et plus. Tout ceci sonnait si étranger à Ambroise qu’il ne préférait même pas s’imaginer une journée entière à sa place. Il ne le supporterait pas, tout simplement. Se gérer lui-même était une chose. Il avait appris au cours du siècle dernier à réfléchir pour deux, à éduquer et transmettre du savoir, ordonner. Cela lui avait plu. Mais détenir assez de pouvoir pour décider du sort de centaines voire de milliers d’êtres… Il n’en voyait pas l’intérêt. Sa position de prédateur lui suffisait, le rôle qu’il tenait lui paraissait assez exaltant et diversifié pour avoir envie d’autre chose, et surtout de quelque chose de bien plus solennel.
Il haussa légèrement ses sourcils lorsqu’elle lui avouait son opinion sur leurs quotidiens respectifs : « Il est vrai que je ne suis pas toujours propre comme un sou neuf… » Il osa un sourire discret. « Tu devrais essayer. Ta baignoire contre une rivière. Tes poches de sang contre un humain terrorisé... » Un léger rire lui échappa ; elle n’avait pas dû boire à la source depuis très longtemps. Lui, c’était seulement ici, et dans les rares cités qui imitaient New Abbotsford qu’il se nourrissait ainsi, contre ce que sa nature lui dictait.
La rapprochant discrètement de lui, il s’amusait de la situation. La réponse lui allait parfaitement, et une montée de désir pour l’immortelle s’empara de lui à l’idée de la retrouver sous de meilleurs auspices. « Je te le laisserai savoir. » Les oreilles traînaient tout autour, particulièrement lorsque la couronne était non loin des curieux, ainsi préférait-il se montrer discret ; les rumeurs étaient une chose, écouter et répéter des conversations, une autre. D’ailleurs, tout en l’entraînant dans cette danse, il se déplaça, changeant d’entourage par la même occasion.

La déclaration suivante eut le don de l’interloquer. Depuis quand Lucrezia portait-elle Apolline dans ses bonnes grâces.. ? Il ne répondit rien, devinant qu’une suite allait arriver pour expliquer cette soudaine trêve. Un sourire amusé et charmeur fendit son visage en deux, alors que ses iris dévoraient le visage de la Reine. « Je ne pensais pas te savoir dans la catégorie des amantes esseulées… Essaierais-tu de me faire comprendre que je suis invité à me présenter plus fréquemment à tes portes ? » Le vampire s’amusait de cette relation qui avait évolué au fil des siècles, passant du service à la confiance. « Et c’est moi le grand timide, hm ? » La fin de sa réflexion murmurée s’échoua un ton plus bas alors que ses yeux regardaient Yulian et Ramona, terminant leur danse ; la Tchèque avait l’air d’être plus enjouée qu’auparavant, surprenant le Nordique. Ce dernier reposa ses yeux sur la souveraine qui le questionnait. « Je ne sais pas encore, probablement au nord. Chercher le frais pour terminer l’été. Et voir ce qu’il y a à chasser. » Il vit alors son apprentie passer à côté d’eux sans un regard. Un sourire en coin lui vint, il s’amusait de son caractère et de ses manières. Même si elle avait fini par l’exaspérer, avec sa mauvaise volonté, ce soir. Faisant doucement tourner Lucrezia, il gardait un œil sur la brune qui était partie retrouver sa table. Il retint un soupir en la voyant faire et reporta son attention sur sa cavalière. « Je ne vais pas quitter le continent avant quelques temps. Et pas cet hémisphère. Tu me reverras peut-être plus souvent qu’à l’accoutumée. » Il garda pour lui ses raisons, mais de toute évidence, elle n’était pas dupe et connaissait sa première motivation. Ces derniers temps il était inquiet au sujet de sa cadette, et préférait rester non loin, à quelques nuits de là. Les iris clairs captèrent à nouveau la silhouette de Ramona, à nouveau seule. La valse se terminait sur quelques notes plus douces, et il soupira légèrement. Se reculant légèrement, il gratifia la blonde d’un sourire, la saluant comme le protocole l’exigeait et s’excusa : « Il semblerait que la magie de Yulian ait opéré.. » Il savait qu’une fois la main lâchée de Lucrezia, celle-ci serait aussitôt reprise.

Se dirigeant vers son apprentie, de nouveau installée, le regard un peu trop vrillé sur la bouteille de whiskey, il lui retira gentiment des mains, et campa juste en face d’elle. « Je déconseille fortement le mélange. » Il posa la bouteille sur la table derrière, ignorant ses possibles protestations. « Viens danser. » Main tendue vers elle, il attendait qu’elle veuille bien oublier sa rancœur pour ce soir et qu’elle accepte, sans faire d’histoire. Il en avait marre de ses caprices, de ses colères depuis qu'ils étaient ici, ne pouvaient-ils pas retrouver la complicité qui les liait si bien, au moins pour un instant dans la soirée ?
Revenir en haut Aller en bas
Adam Hamilton
vampire type 2
☾ âge : 700
☾ métier : Instillateur de chaos
☾ maître : Ni Dieu, ni Maître
☾ compétences : Survie / dessin / combat / traque / provocation
☾ arme fétiche : Tout ce qui a une lame... Et sa collection de poings américains
☾ origines : Franco-hollandaises
☾ statut : Citadelle


☾ avatar : Michael Fassbender
☾ dispo rp : Take a ticket
☾ couleur : CadetBlue
☾ arrivée en enfer : 01/05/2018
☾ missives : 411
☾ doubleface : Aydan E. Lovelace & Yulian Gyllenberg
☾ tickets : 822
☾ crédits : Afanen


☾ liens : -Ambroise
-Izaak
-Travis
-Lucrezia
-Victoria
-Apolline

☾ rp en cours : Apolline
Izaak

Entre bal et "départ":
Nath


Rp terminés (ordre chrono):
-Victoria
-Magdalena
-Lucrezia
-Lucrezia

Post Bal:
Lucrezia
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t320-adam-hamilton-attrapes-moi-si-tu-peux#8065http://lrth.forumactif.com/t326-adam-hamilton-juste-une-touche-de-chaos#8132
MessageSujet: Re: [MINI EVENT] Célébration    14.09.18 18:50

« Nous voilà parfaitement accordés. » murmurais-je avant de la laisser applaudir autant qu’elle le désirait. J’étais le genre de partenaire qui appréciait le fait de laisser à sa cavalière tout loisir de faire ce qu’elle désirait. Ayant quitté la piste de danse, j’acceptais la coupe qu’elle me tendit. J’en sirotais une gorgée paisible, peu vraiment intéressé par les autres couples. Je préférais observer le monde qui m’entourait avec une sorte de fascination contemplative, comme si je cherchais le sens caché d’un univers qui m’ignorait. Il ne fallait pas y voir un quelconque dépit : cela faisait longtemps que je n’éprouvais plus la moindre douleur devant l’indifférence. Je coulais un regard amusé et un sourire sensuel vers Apolline qui semblait particulièrement ravie de m’avoir toute à elle. Se sentir accueillit et attendu était particulièrement délectable à mes yeux. Surtout lorsqu’il s’agissait d’une personne à laquelle je tenais. Je laissais mes yeux descendre le long de ses courbes puis me revint à mes premières amours : le chaos. Cela manquait de rumeurs, de commérages, la soirée était presque trop polie et trop lisse. Et puis… il y avait une autre femme que j’avais envie de guider le temps d’une danse.

La remarque mutine de ma cavalière me força à dissimuler un rire en buvant une gorgée de sang. « Une plus grosse connerie. Du genre à pousser les autres à se noyer dans leur bile bien plus que quand ils ont vus Travis s’éclipser… » A vrai dire, il y en avait peu qui les avaient vus. Les regards étaient tournés vers d’autres duos bien plus détonants : Yulian avec Ramona, par exemple. La valse prenait fin. En meilleur ami qu’on ne l’imaginait, je laissais Ambroise saluer Lucrezia. « L’heure de ma connerie a sonné » soufflais-je à Apolline juste avant de m’élancer dans la foule. Si j’évitais les premiers vampires, je finis par bousculer deux abrutis qui se défiaient silencieusement pour savoir… Rien. Je m’en foutais.

Avec un sourire ô combien provocateur, je m’immobilisais devant la Reine, dressé comme le diable que l’on pouvait imaginer. « Si tu veux bien… » dis-je. Et à peine avais-je murmuré ces mots que je capturais ses doigts et le reste de son être dans une nouvelle danse. Hormis cette entrée en matière peu orthodoxe, je pris soin de rester très protocolaire dans la distance entre nos deux corps. Mes mains étaient sages et légères même si je mourrais d’envie d’être aussi familier que ne l’avait été son roitelet ou même Ambroise. « Tu ne m’en voudras pas, j’espère… J’ai crains pour la survie de tes pieds. » Lâchais-je assez fort pour que les deux abrutis m’entendent.
Autour de nous, on murmurait déjà. Parfait.


Le chaos est souvent source de vie...
... Alors que l'ordre génère des habitudes.
Revenir en haut Aller en bas
Aydan E. Lovelace
vampire type 2
☾ âge : 658
☾ esclaves : Aucun
☾ compétences : Apprendre. Survivre. Se débrouiller. Réparer. Agacer.
☾ arme fétiche : Arc et dague
☾ origines : Irlando-Hongroise
☾ statut : En couple

Amor fati
☾ avatar : Katherine Mcnamara
☾ dispo rp : Prenez un ticket :P
☾ couleur : Teal
☾ arrivée en enfer : 09/02/2018
☾ missives : 1196
☾ doubleface : Adam Hamilton & Yulian Gyllenberg
☾ tickets : 947
☾ crédits : Adastra <3

Aut agere aut mori
☾ rp en cours : - Ambroise
-Dante
-Lyn
-Megara
-Brona
-Ephraïm

Nouvelle saison:
Event

FB:
Ambroise


avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t178-aydan-e-lovelace-alterius-non-sit-qui-potest-esse-suihttp://lrth.forumactif.com/t181-aydan-e-lovelace
MessageSujet: Re: [MINI EVENT] Célébration    16.09.18 17:12

« C’est ma réplique. » Oui, Aydan ne niait pas qu’elle la lui avait emprunté. Uniquement parce qu’elle collait parfaitement à son état d’esprit. C’était exactement ce qui avait motivé l’envoi de Djebril et Ann dans cette cité. Ainsi que la prise de contrôle du marché noir. Et maintenant les affaires extérieures. Peut-être serait-ce suffisant aux yeux d’une Aydan dont l’amour pour Travis désormais assumé et accepté, se lisait clairement dans le moindre de ses gestes. Sa réponse se perdit dans un baiser malicieux, bientôt souligné par quelques mots tendres et sincères. Et une caresse qui lui fit bénir son intuition de ne pas adopter une coiffure trop compliquée. Comment en vouloir à Travis ? Surtout quand il arborait son sourire en coin qui laissait présager beaucoup de choses en de telles circonstances.

La preuve en fut le regard vert complice et le signe de tête qui désigna les portes non loin. Pas une seule seconde Aydan ne songea à refuser. C’était une proposition bien trop alléchante pour qu’elle n’y cède pas. Dans un rire malicieux, elle échappa à l’emprise de son compagnon pour aller vérifier chaque ouverture, d’ores et déjà prête à dégainer l’une de ses épingles pour s’assurer d’accéder à tout ce que l’Anglais lui promettait. Mais elle n’en eut pas besoin : l’une des portes s’ouvrit à son impulsion. Elle se tourna alors vers son compagnon dont elle attrapa la cravate dès qu’elle en eut l’occasion pour l’attirer plus près. Elle referma le battant juste avant d’embrasser Travis dans un élan passionné. « Je crois que je te dévergonde… » souffla-t-elle avec amusement tandis que ses doigts agiles dénouaient une cravate devenue le symbole d’une éducation anglaise et rigide.


Toute la beauté de la vie
n'est qu'un mélange de lumières et d'ombres
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [MINI EVENT] Célébration    

Revenir en haut Aller en bas
 
[MINI EVENT] Célébration
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☾ L.R.T.H ☾ :: new abbotsford : la cité intérieure :: Tower Island :: Tour-
Sauter vers: