AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
  Quel danger ? Je me ris du danger ! [Ruslan]Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Noah Green
propriété de newabbotsford
The things which I have seen I now can see no more.

***


☾ âge : Dix-neuf printemps et la mélancolie ayant pris possession de son regard
☾ métier : Servante au service d'Erik Landseer, tâche dont elle s'accomode en courbant l'échine.
☾ maître : Le Grand Veneur aka Erik Landseer aka l'imbécile vampirique.
☾ compétences : Elle est douée pour se dissimuler dans la masse, observatrice aux mains capables de voler assez facilement. Cependant, au sein de la Cité, elle évite de trop montrer ce en quoi elle est douée: nettoyer, c'est bien
☾ arme fétiche : Auparavant, elle avait un couteau, maintenant elle a un balai mais elle évite de s'en service comme arme ceci dit.
☾ origines : Noah vient de la bordure, où elle est née et y a vécu avant d'être raflée.
☾ statut : Célibataire, ignorante de ces lois de l'amour, rêveuse songeant un peu trop à ce monde ancien dont on lui a fait miroiter monts et merveilles.

☾ avatar : Natalia Dyer
☾ arrivée en enfer : 12/06/2018
☾ missives : 61
☾ tickets : 193
☾ crédits : Moonic (avatar)

☾ rp en cours : - Ruslan
- Brona
- Erik

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t522-noah-shape-of-my-heart#12771http://lrth.forumactif.com/t546-noah-ma-p-tite-mendigote-je-sens-ta-menotte-qui-cherche-ma-main
MessageSujet: Quel danger ? Je me ris du danger ! [Ruslan]   25.06.18 8:55

Ces temps-ci, j’ai souvent été confinée à l’hôtel. Et ça m’a terriblement agacé. Tel un lion se trouvant dans sa cage trop petite, je n’ai cessé de tourner en rond, de vouloir sortir. Lorsque j’ai réclamé le besoin de respirer l’air de dehors, on m’a vivement conseillé d’aller près du fenêtre – qui ne serait pas encore obstruée de barricades -  et d’humer l’oxygène dont je réclame tant. Autant dire que je me suis sentie encore plus atteinte dans ma dignité. Il faudrait sans doute que je comprenne que c’est pour mon bien. Mais que puis-je comprendre dans cet âge si jeune ? Je pourrais le comprendre. Je pourrais voir qu’au-delà de ces ordres donnés, il s’agit surtout de bienveillance, que je suis aimée dans ce clan. Mais hélas, mon manque de maturité obstrue tout cela. Je me contente de voir le bout de mon nez uniquement. Et ma captivité un peu trop pesante. J’ai envie de sortir. J’en ai même besoin. Et ça, personne n’est foutu de le comprendre. Qu’à cela n’en tienne. Il en faut plus pour me laisser obéir aux ordres donnés. Je ne compte pas rester enfermée toute ma vie. Dans mon esprit encore infantile, je vois ma tentative de fuir et d’aller me promener dans la bordure, dans le seul but de montrer de quoi je suis capable. J’aimerais beaucoup que Sam m’apprenne à me battre. Ou que Ruslan puisse me montrer  comment on guette. Mais hélas, on me dit constamment que je suis trop jeune, que j’ai mieux à faire comme entretenir l’hôtel, essayer de nettoyer là où ça fuit. Un job bien dégradant. Mais je m’y attelle quand bien même, je fulmine. Le besoin de m’évader est trop grand. Je ne tiens pas à fuir mon clan, j’y suis bien trop attachée. Mais voilà, j’ai envie qu’on soit fier de moi, qu’on puisse se dire « On y croyait pas mais Noah sait se débrouiller dehors. On peut lui faire confiance » J’y crois un peu trop. Et dans ces rêves de gloire, je finis par me perdre dans un excès d’orgueil et de fierté.

Le départ se fait un beau matin. Tout le monde s’affaire et la gamine est ignorée. Je ne suis jamais rendue compte combien il est facile pour moi de m’en aller. Je me trouve au dehors, toute ravie d’être dans ce plein air. J’hume l’oxygène pur à pleins poumons. J’ai pris un couteau avec moi, histoire que je puisse me défendre au cas où. Je suis un peu trop sûre de moi c’est vrai. Mais je les ai vu s’entraîner. Je peux y arriver. Je me motive même à chasser. J’espère trouver de quoi nourrir le groupe. Bien sûr, j’ignore tous les aspects techniques, je vois juste le positif de la situation. Ma motivation est de montrer de quoi je suis capable. Quelle idiote je fais ! Fredonnant un air qu’Alisea m’a appris, je trottine gaiement, observant autour de moi, appréciant le silence apaisant. Il fait beau en plus. Ma main est posée sur la ceinture où se trouve le poignard prête à le dégainer en cas de besoin. Mais j’ignore le danger m’entourant. À vrai dire, il est derrière moi et je ne m’en aperçois même pas. Ma voix couvre les bruits de craquement, de souffle court. J’ai encore tant à apprendre. Et aussitôt, je pousse un glapissement de terreur quand la main s’abat sur moi. J’ai même pas le temps de saisir mon couteau, qu’une deuxième main a déjà saisi mon poignet. Et mon bras est immobilisé par un étau s’enroulant autour de moi, la poigne  de ce dernier venant se poser sur ma bouche pour m’empêcher de hurler. Je me débats comme je peux mais c’est impossible de lutter contre ce qui m’attaque. D’où il vient ? Comment ? Pourquoi ? Je me tortille tant avant de plonger les dents dans la main en question. Et de mordre assez violemment avant de hurler lorsque la prise se relâche un peu « JE SUIS UNE ENRAGÉE ! » Bon. Ok. Niveau répartie de survie, je peux aller revoir mes leçons. Parce que là, je ne suis pas à la hauteur. Carrément pas. Le bâillon humain revient aussitôt se poser sur ma bouche pour m’empêcher de hurler. Et cette fois-ci, j’ai beau lutter, je n’arrive pas à me défaire de la prise. Je ne peux même pas décocher de coups de pied. Et finalement, je rends les armes, sentant les larmes me monter aux yeux. D’être nulle. De ne pas savoir me défendre. De me dire que j’ai fait une bêtise. Mais de ne le réaliser que maintenant. Hélas.


Dernière édition par Noah Green le 04.07.18 8:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ruslan Hill
propriété de newabbotsford
☾ âge : 27
☾ surnom : L'acrobate
☾ métier : Guetteur/acrobate/chasseur
☾ matricule : NA5938601
☾ compétences : Combat, chasse, course, escalade
☾ arme fétiche : Couteau
☾ origines : New Abbotsford
☾ statut : Célibataire


☾ avatar : Sergei Polunin
☾ arrivée en enfer : 01/04/2018
☾ missives : 615
☾ doubleface : Travis Grant - Lyn Hawkins - Lyuba Sakharov
☾ tickets : 620
☾ crédits : /


avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t225-ruslan-hill-plutot-mourir-que-servirhttp://lrth.forumactif.com/t228-ruslan-hill-celui-qui-criait-liberte
MessageSujet: Re: Quel danger ? Je me ris du danger ! [Ruslan]   25.06.18 21:02

Ah le matin, ce merveilleux moment où le soleil darde enfin ses rayons sur la terre et dissipe le voile obscur des ténèbres qui la recouvre. Le matin, lorsque fourbu d'avoir guetté une nuit entière à surveiller les moindres allées et venues, les moindres mouvements en provenance de la cité, le plus petit son inhabituel, Ruslan pouvait enfin passer le relai aux Lynx chargés de veiller sur leurs journées. Comme d'habitude il était allé se débarrasser de son camouflage au bord du cours d'eau, se rinçant consciencieusement tout en savourant la fraicheur qui lui permettait encore de tenir suffisamment longtemps pour rentrer se mettre à l'abri. Les camarades sont là, on discute, on rigole, le soleil qui se lève permet de souffler un peu, signe qu'ils ont survécu une nuit de plus, que ce ne sera pas pour cette fois que les vampires auront leur peau. Il est épuisé, l'Acrobate, il tombe de sommeil tandis qu'il grimpe les escaliers menant à l'étage où se trouve sa chambre, chambre qu'il gagne presque en somnambule tant ses yeux se ferment déjà. Un salut qui s'étouffe dans un bâillement à un bon camarade, son voisin de chambre, puis voilà notre Sauvage qui ferme la porte derrière lui, range machinalement son couteau dans la cachette prévue à cet effet, puis s'écroule sur son lit, plongeant dans les bras de Morphée sans plus se raccrocher à rien. Happé par un sommeil amplement mérité, la conscience tranquille du devoir accompli, Ruslan laisse son esprit sombrer et s'endort paisiblement, profondément, savourant une fraction de seconde avant de ne plus pouvoir penser qu'il est doux de pouvoir enfin se reposer.

- ...an !

Il est trop tôt. Il a beau ne pas encore être éveillé, son corps sait qu'il est trop tôt et refuse d'obtempérer, refuse qu'on l'arrache à son sommeil tant mérité.

- ...slan !

Ça tangue, ça remue. Ça ne devrait pas et pourtant ça bouge, c'est désagréable, lui donnerait presque la nausée. Pitié, il n'a pas dormi depuis trois nuits, pressentant qu'un malheur allait arriver, bien que l'on soit encore plusieurs semaines avant qu'un Enragé ne s'introduise dans la cité, avant qu'un massacre n'ai lieu dans la Bordure, avant qu'une rafle sans précédant ne vienne les frapper tous... avant que lui-même ne soit raflé. Tout cela il l'ignore encore, même si un mauvais pressentiment taraude beaucoup de monde au sein de la Bordure, sans que personne ne sache pourquoi. Lui il veut juste dormir, mais ce mouvement est désagréable, et puis cette main qui le tient et qui serre son bras, son épaule, pourquoi est-ce qu'on ne peut pas le laisser dormir un peu ? Attendez... cette main ?

- Ruslan ! Bordel réveille-toi ! La gamine s'est barrée !

La gamine, c'est comme ça que la plupart appelaient encore la jeune Noah. Enfin jeune, elle était déjà bien grande, mais elle possédait encore ce petit bout d'innocence enfantine, ce quelque chose de brave et de mignon à la fois, qui faisait que les Lynx les plus protecteurs avaient toujours eu à cœur de protéger. Noah était partie, mais partie où ?! Ruslan se redressa soudain dans son lit, manquant de donner un coup de tête à son pote qui le secouait comme un prunier depuis plusieurs secondes. Son corps lui fit alors amèrement regretter ce mouvement car chacun de ses muscles protesta violemment, lui ordonnant de se rallonger, en vain.

- Depuis quand ?

- Qu'est-ce que j'en sais moi ? Je la cherchais pour lui demander un coup de main pour la fuite du toit côté est et elle est nulle part, personne ne sait où elle est passée. J'te jure, va vraiment falloir l'attacher cette gamine.

Le guetteur en aurait sourit s'il n'y avait l'inquiétude de savoir la jeune femme toute seule dehors. Les plus âgés l'avait un peu trop protégée, pas assez entrainée comparé aux autres membres du clan. A dix-neuf ans, la plupart étaient tout à fait capables de se débrouiller seuls pour des petites missions en solitaire et en groupe dès qu'il y avait un réel danger, mais pas Noah. Elle faisait partie des rares, tout comme une certaine herboriste, que les Lynx voulaient garder loin de tout danger, mais la gamine avait toujours été du genre tête brûlée et rebelle, ce qui bien qu'à son honneur, n'en demeurait pas moins risqué. La savoir dans la nature était une idée déplaisante.

- T'es le meilleur grimpeur, tu la retrouveras plus vite que nous.

Derrière le camarade, une poignée de Lynx bourrus et inquiets qui semblaient n'attendre que le dernier de leur liste avant de se mettre en chasse. Ruslan soupira fortement, se laissant retomber sur le dos, passant ses mains sur son visage en respirant plusieurs fois, rassemblant ses forces encore maigres avant de se lever pour de bon, hochant la tête et suivant le groupe à l'extérieur pour savoir si quelqu'un avait aperçu la petite tête de linotte qui avait trouvé judicieux de leur filer entre les pattes. D'un commun accord les sept se séparèrent pour couvrir une plus grande distance, chacun prenant une direction alors même que Ruslan prenait de la hauteur pour sa part, escaladant rapidement le premier bâtiment à sa portée qui soit connecté à un nombre suffisant. Il connaissait les toits comme sa poche, leurs faiblesses, lesquels il fallait éviter, où marcher, où il pouvait sauter, se suspendre, prendre appui, courir. Plus rien n'avait de secret pour lui et c'était là sa force en tant que guetteur, couplé à son agilité et à la discipline qu'il s'imposait depuis l'enfance. Le soleil dardait ses rayons sur la Bordure et le spectacle, bien qu'agréable, mettait davantage en lumière la misère de ceux qui vivaient là, comparé aux nuits durant lesquelles le Lynx ne percevait que le repos de ceux qui avaient œuvré la journée durant. Il bondissait de toit en toit, cherchant la silhouette familière de Noah au milieu des rues et ruelles, sachant pertinemment que si elle voulait se cacher dans les ruines pour échapper aux recherches, elle n'avait que l'embarras du choix. Et puis soudain, du mouvement un peu plus loin sur sa droite alors qu'il venait de stopper sur un toit après avoir entendu un son familier, celui d'une voix qui chantonne lui a-t-il semblé. Cet homme qui se précipite entre deux bâtiments, puis soudain un son étouffé d'une voix qui lui fait froncer les sourcils, bondir sur le toit qui jouxte la scène qui se joue en contrebas, alors même qu'un râle de voix masculine résonne suivit de près d'une voix que Ruslan ne peut que reconnaître.

« JE SUIS UNE ENRAGÉE ! »

Noah ! Elle est là, quelques mètres plus bas, maintenue par un type bien plus âgé et fort qu'elle, même s'il saigne à la main et que c'est certainement du fait de la gamine. Il aurait pu être fier d'elle, le guetteur, s'il n'avait pas le sang qui venait de ne faire qu'un tour. Ses yeux vert d'eau si clairs s'assombrissent et la rage déforme ses lèvres dans un rictus alors qu'il serre les poings, prend son élan, puis cours vers le bord du toit en hurlant.

- NOAH !!!

L'agresseur lève la tête et s'immobilise, exactement ce que Ruslan espérait, exactement ce dont il avait besoin, tandis qu'il lui tombe dessus les genoux en avant, atterrissant à la fois sur son crâne et sur son épaule, les faisant tous trois s'écrouler au sol, percevant très nettement le craquement qui résonne sous son genou : il lui a brisé l'épaule. L'autre hurle et essaye déjà de se relever, mais le coup de poing de Ruslan part le premier, s'abattant sur la tempe du type qui se retrouve k.o. au premier round. Le Lynx fulmine, il enrage et hurle, frappant une deuxième, une troisième, puis une quatrième fois, massacrant la tête de l'homme avant de la saisir à deux mains, la bougeant d'un coup sec de gauche à droite, laissant le son de sa nuque brisée se répercuter dans l'air. Essoufflé par cet effort alors même qu'il manque de sommeil -à moins que ce ne soit le mélange de colère et de peur qu'il a eu couplé à un sursaut d'adrénaline ?- l'Acrobate se relève lentement, reprenant son souffle en fixant le cadavre à ses pieds, le défiant du regard d'essayer de ressusciter et de se relever, tout en espérant qu'il le fasse, juste pour avoir le plaisir de pouvoir encore lui cogner dessus. Puis la présence de Noah se rappelle à son bon souvenir et il se retourne vivement vers elle, la fixant d'un regard agité avant de finalement soupirer, laissant la pression s'échapper et saisissant doucement le poignet de la jeune femme qui porte déjà la marque des doigts de son agresseur. Elle a toujours eu la peau délicate.

- Est-ce que ça va ?

Qu'il demande simplement, incapable de réfléchir davantage pour l'instant. Ah oui il devrait l'engueuler, il va le faire d'ailleurs, mais pas tout de suite. D'abord il faut évaluer les dégâts, savoir si ce sale type a eu le temps d'avoir les mains baladeuses, si elle a envie de pleurer ou non, ou bien si elle va encore vouloir jouer les braves alors qu'elle aurait pu avoir de très graves ennuis et ce sans même qu'on ne la tue. C'est qu'il est un peu protecteur sur les bords Ruslan, même s'il s'en défend tout le temps, même s'il aime jouer le guetteur solitaire, il a cruellement besoin des autres et c'est pour eux qu'il fait ce qu'il fait.


Au cri de Liberté
plutôt mourir qu'être enchainé
Revenir en haut Aller en bas
Noah Green
propriété de newabbotsford
The things which I have seen I now can see no more.

***


☾ âge : Dix-neuf printemps et la mélancolie ayant pris possession de son regard
☾ métier : Servante au service d'Erik Landseer, tâche dont elle s'accomode en courbant l'échine.
☾ maître : Le Grand Veneur aka Erik Landseer aka l'imbécile vampirique.
☾ compétences : Elle est douée pour se dissimuler dans la masse, observatrice aux mains capables de voler assez facilement. Cependant, au sein de la Cité, elle évite de trop montrer ce en quoi elle est douée: nettoyer, c'est bien
☾ arme fétiche : Auparavant, elle avait un couteau, maintenant elle a un balai mais elle évite de s'en service comme arme ceci dit.
☾ origines : Noah vient de la bordure, où elle est née et y a vécu avant d'être raflée.
☾ statut : Célibataire, ignorante de ces lois de l'amour, rêveuse songeant un peu trop à ce monde ancien dont on lui a fait miroiter monts et merveilles.

☾ avatar : Natalia Dyer
☾ arrivée en enfer : 12/06/2018
☾ missives : 61
☾ tickets : 193
☾ crédits : Moonic (avatar)

☾ rp en cours : - Ruslan
- Brona
- Erik

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t522-noah-shape-of-my-heart#12771http://lrth.forumactif.com/t546-noah-ma-p-tite-mendigote-je-sens-ta-menotte-qui-cherche-ma-main
MessageSujet: Re: Quel danger ? Je me ris du danger ! [Ruslan]   04.07.18 8:27

Le piège s’est refermé sur moi et je me sens plus qu’inutile dans ce monde. Je suis triste et en même temps, la colère gronde en moi. Pourquoi j’agis de façon aussi stupide mais aussi, pourquoi personne ne m’apprend à me défendre ? Pourquoi on ne m’entraîne pas à l’art de la défense, surtout dans cet environement si dense et si dangereux. La bordure est terrible, on y rencontre de tout, on peut se faire rafler, rencontrer un vampire, voir de faire face à un enragé et d’avoir très peu de chances de survie. Et pourtant, je veux apprendre les rudiments du combat. Ce n’est pas faute d’avoir harcelé Sam, Ruslan ou d’autre. Mais à chaque fois, j’ai toujours obtenu un non retentissant. Même qu’une fois, on m’a même dit que j’étais qu’une gamine. Ô comme j’ai tant pleuré ce jour-là, mordant dans mes poings pour ne pas être entendue. Hélas, ma requête n’a jamais été entendue. Et à travers ces interdits, j’ai quand même tenté le diable. Et maintenant ? Maintenant ... Je le regrette amèrement. Je lutte mais mes forces m’abandonnent. J’ai beau hurlé, me défendre que je suis une enragée, ça ne marche pas. Les enragés ne parlent pas. Les enragés ne pleurent pas. Les enragés tuent et transforment. C’est tout. Pourquoi suis-je si bête ? Et alors que je rends les armes, capitulant, un violent choc nous désarçonne, nous faisant chuter au sol tandis que je hurle violemment. Ma tête se cogne contre le sol dur, et j’entends un craquement horrible. Ai-je entendu mon prénom vibrer dans l’air où ai-je rêvé ? Pourtant, la douleur me paraît vive mais peu intense. J’ai encore toutes mes neurones, retrouvant la force de lutter à nouveau, me débattant en hurlant toujours. Discrétion bonjour ! Et je m’écarte du corps dont les hurlements confirment que la blessure lui revient de droit. Tant mieux ! Je m’éloigne mieux que je peux, rampant avec ces bruits de lutte derrière moi. Puis, je pivote, le regard terrifié, découvrant l’effroyable scène. Ruslan. Mon Ruslan adoré qui m’énerve beaucoup trop ces temps-ci à me considère comme une enfant. Il est là, aux prises avec le type. Plaquant mes mains sur ma bouche pour retenir le cri d’horreur, je l’observe se battre contre le type. Un humain. Et ce, de façon impitoyable. Un coup. Deux coups. Puis encore. La violence est telle que je voudrais fuir, mais je n’y arrive pas. Mes jambes sont devenues de plomb. Mes yeux sont immenses et emplis de terreur. Je prie pour qu’il s’en sorte, malgré tout. Et puis, l’apothéose vient quand il saisit le cou du gars le faisant craquer dans un bruit me glaçant le sang. Un coup à droite. Puis à gauche. Le corps est inerte. Sans vie. Et le silence survient aussitôt, dans une atmosphère pesante. Ma respiration est haletante et je ne dis rien, fixant le corps, puis Ruslan, puis à nouveau le cadavre. Je secoue la tête, sentant les yeux s’emplir de larmes. J’ai eu très peur.

Sa voix me parvient à mes oreilles et je redresse aussitôt le regard vers mon défenseur. Le cœur bat la chamade. Les yeux sont bien brillants, et je déglutis doucement. Il me demande si je vais bien. C’est un grand mot. « Je suis en vie... » Je souffle doucement, la respiration toujours aussi saccadée. On croirait que je viens de courir pendant des kilomètres. Or, ce n’est rien de tout cela. Je suis tout simplement à bout, ne comprenant pas ce qu’il vient de m’arriver. Ou plutôt si. Je suis passée à côté de la mort. Je suis passée à côté des pires sévices. Les hommes sont si terribles ces temps-ci. La faim. La privation. Tout ceci rend fou. Et je paie ma stupidité. Je trouve que Ruslan est étrangement calme. Qu’attend-il pour me hurler dessus ? Une larme tombe, roulant le long de ma joue. « J’ai eu si peur... Je ne l’ai pas vu venir... » Pourtant, je me suis souvent entraînée à fermer les yeux et à écouter le bruit aux alentours, à percevoir ce qu’autour, personne n’entend. J’ai de l’ambition et un orgueil me faisant penser que je suis forts. Là, je viens de me casser la figure, cruelle désillusion. Je ne suis pas encore à la hauteur. Je ne le serais jamais. Et c’est accablant. C’est triste. Mais je me sens prête à en payer le prix, à subir mon châtiment. Je me suis mise en danger, Ruslan aurait pu en mourir. Que serait-il arrivé si nous avions perdu l’un de nos meilleurs éléments ? Ils m’auraient chassé sans nulle doute. Je m’essuie les yeux d’un geste rageur, me redressant pour lui faire face, debout, tête baissée. « Merci d’etre venue me sauver. Sans toi, je serais morte ... Maintenant... Maintenant, tu devrais me crier dessus. » Je fixe mes pieds prête à recevoir la pire des engueulades. Après tout, je le mérite
Revenir en haut Aller en bas
Ruslan Hill
propriété de newabbotsford
☾ âge : 27
☾ surnom : L'acrobate
☾ métier : Guetteur/acrobate/chasseur
☾ matricule : NA5938601
☾ compétences : Combat, chasse, course, escalade
☾ arme fétiche : Couteau
☾ origines : New Abbotsford
☾ statut : Célibataire


☾ avatar : Sergei Polunin
☾ arrivée en enfer : 01/04/2018
☾ missives : 615
☾ doubleface : Travis Grant - Lyn Hawkins - Lyuba Sakharov
☾ tickets : 620
☾ crédits : /


avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t225-ruslan-hill-plutot-mourir-que-servirhttp://lrth.forumactif.com/t228-ruslan-hill-celui-qui-criait-liberte
MessageSujet: Re: Quel danger ? Je me ris du danger ! [Ruslan]   07.07.18 11:11

Elle a l'air d'une enfant apeurée, à le fixer comme elle le fait à cet instant. Ses grands yeux humides braqués sur lui avec un sentiment d'horreur clairement visible, avec ces tremblements qui la secoue et dont elle ne se rend sans doute même pas compte. Elle est courageuse pourtant, parce qu'elle ne s'est pas évanouie, qu'elle ne s'est pas enfuie comme une gamine pour aller se cacher, encore qu'elle est sans doute trop choquée pour avoir pu y penser. Elle lui répond qu'elle est en vie et Ruslan hoche la tête sans rien dire, relâchant doucement son poignet qui ne semble pas brisé, la scrutant avec attention avant d'écarquiller les yeux en voyant cette larme dégringoler le long de la joue de la jeune fille. Et merde.

« J’ai eu si peur... Je ne l’ai pas vu venir... »

Il serre les poings et les dents, les images de ce qui aurait pu lui arriver défilant dans son esprit et faisant naitre une nouvelle vague de rage en lui, au point que l'envie d'aller s'acharner sur le cadavre le tenter atrocement, cependant il n'en fait rien et reste tout entier concentré sur Noah qui se relève. Elle ne le fixe pas dans les yeux, elle baisse même la tête, probablement honteuse, regrettant son escapade... Bordel elle est passée si près de tant de choses que le Lynx préfère ne pas les évoquer, la laissant songer uniquement à la mort et à rien d'autre, elle n'a pas besoin d'être davantage choquée, tout comme elle n'a pas besoin d'être engueulée.

« Merci d’etre venue me sauver. Sans toi, je serais morte ... Maintenant... Maintenant, tu devrais me crier dessus. »

Sa rage s'évapore instantanément et son visage se décompose en l'entendant dire ça. Il franchit pourtant la distance qui les sépare et passe lentement ses bras autour d'elle, l'attirant tout doucement contre lui, une main sur l'arrière de sa tête pour l'intimer à venir se blottir. Ruslan soupire fortement et pose son menton sur le sommet du crâne de Noah, sentant l'émotion menacer de le submerger à son tour.

- Te crier dessus ? Pourquoi je ferais ça, imbécile... j'ai eu peur pour toi.

Il inspire profondément, se rappelant son frère, sa sœur et leur mère, alors qu'ils quittaient tous les trois cette Bordure pour tenter de gagner une cité où les humains sont mieux traités. Si parfois il lui arrive durant ses moments d'égarement de se dire qu'il aurait pu les suivre, ce sont des instants comme celui-là qui lui font comprendre à quel point il a eu raison de rester. Serrant la jeune Lynx dans ses bras, il la berce presque dans un léger mouvement de balancier avant de l'écarter lentement, posant ses mains sur ses épaules et lui offrant un faible sourire qui se voulait encourageant.

- Les autres doivent encore te chercher partout dans la Bordure, on ferait mieux de rentrer et de les prévenir.

Et disant cela, il vint embrasser son front sur une impulsion avant de lui prendre la main, l'éloignant de cette scène de crime que personne ne découvrirait avant un bon moment. Ruslan avait encore quelques légères crispations suite à la montée d'adrénaline qu'il avait eu, mais parcourir le chemin du retour l'aiderait certainement, cependant Noah constaterait rapidement qu'il refusait de lui lâcher la main, non pas comme on le ferait avec une enfant, mais davantage pour qu'elle puisse sentir sa présence, le Lynx calquant son pas sur celui de la jeune fille et lui jetant de fréquents regards pour s'assurer de son état.


Au cri de Liberté
plutôt mourir qu'être enchainé
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Quel danger ? Je me ris du danger ! [Ruslan]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quel danger ? Je me ris du danger ! [Ruslan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Last Road to Hell :: autour de new abbotsford :: Flashback-
Sauter vers: