AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
  [MJ] Rafle - Ruslan & DanteVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Le Destin
administrateur

☾ arrivée en enfer : 28/11/2017
☾ missives : 213
☾ tickets : 943
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: [MJ] Rafle - Ruslan & Dante   25.05.18 13:17


Rafle
Ruslan & Dante



☾ date : présent.
☾ lieu : la Bordure.
☾ ordre de participation : @Ruslan Hill puis @Dante Bergfalk
☾ règle de RP : 400 mots.
☾ responsables du RP :  @Lucrezia Darras & @Aydan E. Lovelace


Les imposantes portes du Mur Intérieur s’ouvrent dans un bruit de grincement et de rouille. De chaque côté de celles-ci, l’on peut apercevoir les archers en poste, scrutant les ruelles souillées de la Bordure que plusieurs dizaines de gardes commencent à envahir, torche en main. Quiconque a vécu ici trop longtemps sait ce qui se joue : les sauvages pleurent à peine leurs morts que déjà une rafle est prévue, emportant avec elle leurs dernières forces et les assommant d’un énième désespoir.

Du haut de sa Tour, la reine pose ses pions un à un, avec pour seul et unique but d’essouffler les frémissements d’une révolte qui ne ferait couler qu’un peu plus de sang. Les critères qu’elle a émis sont simples et délivrent un message on ne peut plus clair : des hommes principalement, les plus robustes ou qui semblent avoir une quelconque importance dans le foutoir qu’est la Bordure à ses yeux.

Des bruits s’apparentant à des chants d’oiseaux s’élèvent immédiatement dans le ciel, sans aucun doute les guetteurs, la plaie des bras armés de la reine, prévenant leurs acolytes d'un quelconque danger. Mais la nuit est tombée depuis bien trop longtemps et la plupart des sauvages dorment à poings fermés. Les gardes ne prennent aucune précaution, défonçant la moindre porte qui leur barre la route, secouant les endormis, saccageant leur minable demeure à la recherche de repères cachés, passant d’immeuble en immeuble et mettant de côté chaque personne correspondant au profil recherché.

Très vite, vous vous retrouvez à votre tour encerclés par des dizaines de gardes et vous comprenez que votre heure est arrivée. Plus aucune option s'offre à vous. Dans quelques heures, vous serez pendus ou alors tatoués, là se résume votre choix. Courber l'échine ou continuer la révolte quitte à en mourir avant même que celle-ci ait réellement vu le jour.


- A vous de décrire votre réaction face à cette rafle imminente. Attention toutefois à la tournure que peuvent prendre les choses, à savoir qu'en cas de rébellion, votre personnage risque les travaux forcés ou la mort.  
- A la suite de ce sujet et suivant vos actions, vos personnages passeront dans le groupe des enregistrés. Pensez à prévenir vos partenaires de RP et changer dans votre profil les informations concernant votre nouveau statut.

Le MJ interviendra une fois vos deux réponses postées.



©️️lastroadtohell
Revenir en haut Aller en bas
Ruslan Hill
propriété de newabbotsford
☾ âge : 27
☾ surnom : L'acrobate
☾ métier : Guetteur/acrobate/chasseur
☾ matricule : NA5938601
☾ compétences : Combat, chasse, course, escalade
☾ arme fétiche : Couteau
☾ origines : New Abbotsford
☾ statut : Célibataire


☾ avatar : Sergei Polunin
☾ arrivée en enfer : 01/04/2018
☾ missives : 615
☾ doubleface : Travis Grant - Lyn Hawkins - Lyuba Sakharov
☾ tickets : 620
☾ crédits : /


avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t225-ruslan-hill-plutot-mourir-que-servirhttp://lrth.forumactif.com/t228-ruslan-hill-celui-qui-criait-liberte
MessageSujet: Re: [MJ] Rafle - Ruslan & Dante   26.05.18 9:48

[RP précédent la rafle pour Ruslan ICI d'où il arrive directement. (a) ]

Sitôt qu'il avait aperçu les silhouettes au loin, il avait commencé à donner de la voix, non pas avec des mots, mais en imitant le son produit par ces oiseaux afin d'avertir les siens du danger qui s'annonçait. D'autres cris résonnaient déjà plus loin vers l'Est là où se trouvaient les siens et il ne perdit pas davantage de temps, couvrant aussi rapidement que possible la distance qui le séparait du quartier général des Lynx, là où il y avait eu un grand nombre d'armes de trouvées, là où il y avait eu de la résistance par les plus jeunes recrues, là où il avait vu de près les têtes rouler dans la poussière... Cette vision le hantait depuis et il redoutait de voir une telle chose se reproduire à la lumière des torches que les gardes tenaient, formant une sorte de funeste procession qui ne laissait que hurlements et chagrin dans son sillage. Le contre la montre qui se jouait ici était sans doute l'un des plus importants de toute sa vie et l'Acrobate fonçait à perdre haleine, bondissant de toit en toit, prévenant d'un cri sonore les habitants sur son passage qui s'enfuyaient déjà ou bien allaient se terrer dans leurs abris habituels. Pourtant le guetteur finit par arriver non loin des gardes, à quelques dizaines de mètres seulement, les percevant sous la lumière de la lune comme une masse noire informe et terrifiante qui se faufilait partout, s'insinuait dans chaque bâtiment, chaque recoin de chaque bâtisse, raflant tous les enf... hommes ?! Ruslan tiqua en voyant les silhouettes de ceux qu'on emmenait de force. D'ordinaire il s'agissait de jeunes gens et d'enfants, de femmes même éventuellement, les quelques hommes qu'on emmenaient ne l'étaient que parce qu'ils se sacrifiaient pour protéger leurs familles, tandis que là... Il n'y avait que cela, des hommes, et surtout il s'agissait pour la plupart de fortes têtes, de hautes statures, certains mêmes étaient d'excellents chasseurs et nombreux étaient ceux qui comptaient sur eux pour ramener de quoi subsister. La surprise laissa place à une sombre constatation : la Reine venait de changer de tactique. Soit elle avait besoin d'hommes forts pour agrandir son armée, soit elle avait compris que frapper les plus jeunes ne servait à rien et qu'il valait mieux affaiblir le troupeau en lui prenant ses meneurs, ses protecteurs, plutôt que ses agneaux.

- Oh non pas ça...

Comment les enfants feraient-ils sans leurs pères ? Comment les malades et les plus fragiles allaient-ils survivre sans personne pour aller chasser ou les protéger ? Le souvenir de son père qui lui avait été arraché étant enfant le saisi à la gorge et il sentit sa colère devenir rage en même temps que le désespoir tentait de se frayer un chemin, ses muscles se crispant, sa mâchoire se contractant en même temps qu'il serrait les poings, la fureur menaçant de l'emporter à chaque seconde qui passait. Ils n'avaient pas le droit de faire ça ! Ils ne pouvaient pas encore leur prendre ceux dont ils avaient besoin ! Puis soudain il réalisa que les soldats venaient de fondre sur le quartier général des Lynx et, s'il y avait déjà eu une envolée de moineaux pour nombre d'entre eux, il entendit très clairement des cris et des bruits de lutte provenant de la bâtisse située à moins de cinquante mètres de là, tandis que sous ses pieds se trouvait un vieil immeuble abritant de nombreuses familles avec plusieurs enfants. Sa première envie était de foncer pour retrouver les siens, pour essayer de les sauver, de les aider, mais il ne se rappelait que trop bien ce qui était arrivé la dernière fois et il savait qu'il ne pourrait rien empêcher, aussi difficile que cela soit à accepter. Un son guttural lui échappa, grognement rauque mêlant frustration et chagrin, rage et désespoir, avant qu'il ne se précipite vers le bord du toit, se suspendant et se balançant pour mieux sauter sur un balcon décrépi qui manqua de s'effondrer quand il atterrit dessus. L'Acrobate avisa l'une des fenêtres servant à s'enfuir en cas d'urgence et s'y faufila, réveillant toute la petite famille qui se trouvait là, les tirant de leur sommeil en leur hurlant de fuir. Il connaissait bien les dernières personnes qui vivaient au premier où il arriva bien vite, de braves parents qui aimaient leurs enfants, un père chasseur et bienveillant, une mère toujours douce et qui s'inquiétait toujours pour autrui, des gamins adorables et un peu rebelles, mais plein de joie de vivre... Voir leurs têtes tomber ou même les voir être raflés le rendait malade rien qu'à l'imaginer et Ruslan alla les presser avec une panique qu'ils n'avaient encore jamais vu chez lui.

- Les gardes arrivent ! Laissez tout et partez ! Ils sont... !

Il n'eut pas le temps de finir que le fracas au rez-de-chaussée juste en-dessous leur indiqua ce qu'il s'apprêtait à dire, que les gardes étaient juste à côté et qu'ils n'avaient pas une seconde à perdre. Le père prit deux de ses enfants dans ses bras, des petits qui ne marchaient que depuis quelques années seulement, tandis que leur mère prenait le plus âgé par la main et qu'ils se précipitaient tous vers les sorties de secours improvisées.

- Ruslan viens !

Le guetteur eut une seconde de flottement, d'hésitation. En bas cela criait et hurlait déjà, des bruits de pas se précipitaient dans l'escalier bringuebalant qui menait à cet étage et cette famille n'allait pas réussir à s'échapper à temps, pas avec les enfants dans les bras, pas si on ne leur donnait pas un peu plus de temps pour... Un sourire tremblant et résigna fut la seule réponse que le Lynx adressa au père de famille qui comprit d'un regard, hochant la tête avant de se détourner pour partir en courant tandis que Ruslan se précipitait au-devant des gardes, ayant pour lui l'effet de surprise qui ne dura que quelques brèves secondes. Chaque fois qu'il prenait son poste, l'Acrobate était toujours camouflé pour l'extérieur et quiconque n'avait jamais rencontré de guetteur pouvait croire qu'il avait affaire à un véritable sauvage comme on les décrivait dans certaines histoires : ses vêtements élimés ainsi que son corps tout entier étaient enduit de terre et du suc des végétaux qui parsemaient les bâtiments afin de masquer son odeur et limiter le risque d'être repéré en cas de vent soufflant dans la mauvaise direction, de même que son visage et ses cheveux, ce qui faisait ressortir ses yeux luisants de rage et de fureur tandis qu'il fixait les gardes.

- ... !

Retenant de justesse une flopée d'insultes, il eut à la place un large sourire provocant à leur intention et lâcha l'un des cris d'oiseaux que tout guetteur utilisait pour avertir la présence des intrus dans la Bordure, avant de partir en courant dans la direction opposée à celle prise par la famille qui s'était enfuie. L'occasion était sans doute trop belle pour ces chiens de faire plaisir à leur Reine en attrapant l'un de ceux qui avait pour spécialité de les empêcher de faire leur travail, mais pour sa part Ruslan préférait ne pas se laisser attraper et il sauta à travers l'un des encadrements d'une fenêtre n'ayant plus de verre depuis des décennies, atterrissant au sol en contrebas dans une roulade plus brutale que ce qu'il avait espéré et, se relevant aussi rapidement que possible, tenta de s'enfuir en courant. Jamais un guetteur ne devait s'approcher aussi près de l'ennemi, jamais il ne devait s'impliquer directement dans l'évacuation d'habitants de la Bordure, mais cette fois les choses étaient différentes et il n'avait pas pu se contenter de rester en retrait comme toujours, pas après tous ces morts, ce massacre inutile et toute cette souffrance qu'on leur infligeait.


Au cri de Liberté
plutôt mourir qu'être enchainé
Revenir en haut Aller en bas
Dante Bergfalk
les lynx
☾ âge : 39 ans.
☾ surnom : Hawk.
☾ métier : chasseur, voleur, en quête de sa place au sein des Lynx
☾ compétences : savoir et endurance.
☾ arme fétiche : pied de biche.
☾ origines : sauvages (britanniques, suédoises lointaines)
☾ statut : célibataire.


☾ avatar : James D'Arcy.
☾ dispo rp : non.
☾ couleur : #669999
☾ arrivée en enfer : 03/04/2018
☾ missives : 487
☾ tickets : 375
☾ crédits : sixsmithyouass


☾ liens : humans;
ALMA ♦️
BRONA ४
MATTHEW Θ
MOIRA φ
RUSLAN ψ
SAMUEL Ξ
TATE ω


vampires;
AYDAN θ

☾ rp en cours : - Aydan

- {FB} Tate

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t232-dante-bergfalk-can-you-even-see-what-you-re-fighting-forhttp://lrth.forumactif.com/t241-dante-bergfalk-you-ve-got-to-lose-it-all-if-you-wanna-take-control
MessageSujet: Re: [MJ] Rafle - Ruslan & Dante   04.07.18 17:57

« Et c’est ainsi que les êtres humains, avec l’aide des gouvernements qu’ils avaient mis en place, avaient réussi à apaiser le mieux possible les tensions. Ce fut la dernière fois qu’une alliance permit de créer une paix relative sur l’ensemble du globe. Bien entendu, cela ne signifiait pas que tous les hommes étaient égaux et que chacun vivait avec... »

Un piaillement l’interrompit au beau milieu de sa phrase et Dante releva la tête pour fixer un point dans le ciel noir. Ses six élèves se remirent debout dans un seul et même mouvement, les poings serrés et les regards inquiets. « Vous savez quoi faire, » murmura-t-il d'une voix étrangement calme en leur désignant la cachette d’urgence la plus proche, dans le bâtiment près duquel ils avaient l’habitude de faire leurs cours. Depuis qu’il avait rejoint le clan des Lynx, Bergfalk n’était plus supposé tenir le rôle de Professeur, mais il avait tenu à leur accorder une dernière leçon, avant son départ, et quelques courageux avaient accepté son invitation nocturne, seul moment où la Bordure était suffisamment paisible pour les laisser réfléchir. Il voulait leur transmettre le plus important savoir de tous : l’espoir. Lui-même semblait l’avoir perdu depuis des années, toutefois il s’accrochait à une bribe qu’il comptait partager avec ses chères têtes blondes aux visages crasseux. Une fois assuré que les enfants étaient à l’abri et invisibles à des yeux non avertis, il attrapa son pied de biche, son familier, et se rua en direction des premiers cris qui résonnèrent dans toute la Bordure. Pas encore ? L’acharnement dont la Reine faisait preuve à l’égard des Sauvage allait croissant, elle ne leur laissait tout bonnement aucun répit, pas une respiration. Alors que ses yeux se posaient sur les premiers gardes et Lynx qui osaient se débattre, il prit vite connaissance d’une grave anomalie qui remettait en question le plan fomenté en lien avec les Colibris. « Fuyez ! » hurla-t-il alors au premier grand gaillard qui passa à proximité, en l’attrapant par le col pour le pousser physiquement plus loin. Son exclamation attira l’attention des sbires de la Reine et il tourna les talons. Il était prêt à se faire capturer, mais pas dans l’immédiat, d’abord, il devait s’assurer que la plupart de ses compatriotes rejoignait un abri ou une cachette. Il était évident que, malgré leurs prédictions, les enfants n’étaient pas la priorité de la Reine durant cette rafle. Déjà, une dizaine d’hommes, entre dix-sept et trente ans, se trouvaient encerclés, leurs visages tuméfiés et couverts de sang, par les gardes royaux qui les tenaient en joug, ne souhaitant pas courir le risque de les voir se mutiner.

Afin d’éviter de voir son propre sang s’ajouter aux mares qui tapissaient déjà le sol de la Bordure, Dante écarta les bras de part et d’autre de son grand corps et laissa son arme de fortune tomber au sol. Il se rendait. Il n’allait pas résister. Il aurait apprécié avoir quelques jours de plus pour finir ses ultimes préparatifs, pour offrir aux plus nécessiteux ses maigres biens, et pour dire un mot à ceux qui méritaient ses adieux. Mais non. Lucrezia en avait décidé autrement. Il ne connaîtrait jamais le sentiment de plénitude qui allait de paire avec des comptes réglés et en ordre. Un garde s’adressa à lui mais il ne prit pas la peine de l’écouter car son attention fut attirée ailleurs, par un chant d’oiseau particulier, moins commun que les autres. Il secoua la tête et démarra en trombe. « Non, non, non, non, non, » maugréa-t-il en reconnaissant une figure familière à quelques mètres de là. « Ruslan ! Va t’en ! » hurla-t-il à pleins poumons, espérant le motiver à ne pas jouer au héro. Son heure n’était pas venu, et s’il tombait entre les mains des gardes, le jeune Lynx ne se laisserait sans aucun doute pas faire et risquait la mort par décapitation, si cette dernière n’arrivait pas immédiatement de la part d’un garde trop zélé. « Ils viennent pour n... » Un coup violent en pleine tempe l’assomma et le fit s’écrouler de tout son poids. Ses doigts se crispèrent sur une parcelle de terre – sa terre, celle de sa chère et tendre Bordure – tandis qu’une vague de chaleur se mettait à émaner de son sourcil gauche. Un filet de sang s’écoula jusque dans son œil, lui brouillant davantage la vue. Peut-être qu’il avait été trop optimiste. Peut-être qu’il n’aurait pas dû faire des plans sur la comète, en se voyant déjà infiltrer l’intérieur de la ville et les rangs des Enregistrés. Peut-être qu’il allait mourir, là, maintenant, et s’éviter encore quelques années de malheur et d’errance dans une ville qui, au final, n’avait jamais été la sienne.


lost in the fire
flames lick the walls
tenderly, they turn to dust all that I adore
Revenir en haut Aller en bas
Le Destin
administrateur

☾ arrivée en enfer : 28/11/2017
☾ missives : 213
☾ tickets : 943
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [MJ] Rafle - Ruslan & Dante   04.07.18 19:49


RUSLAN
Lorsqu’il surgit face à eux, les gardes les plus novices eurent un sursaut. Il fallut un ordre sec de la part de leur chef pour que la confusion s’évapore instantanément pour laisser place aux réflexes de leur entraînement. Une partie chercha à suivre Ruslan, l’autre continua sa progression dans les étages. Le plus aguerri n’était pas né de la dernière pluie : il savait faire la différence entre une diversion et une vraie rencontre imprévue. Ils étaient suffisamment nombreux pour faire d’une pierre deux coups.

Derrière le mortel, les gardes courraient, pas encore totalement au fait de ces activités ainsi armés. Il y avait toujours un monde entre entraînement et réalité. Voilà pourquoi il leur fallu un peu de temps pour trouver leurs marques et gagner du terrain. Au sein de la Bordure, d’autres groupes faisaient leur travail avec moins de difficulté. Au coin d’une ruelle, l’un des soldats eut de meilleurs réflexes : il tendit simplement son poing avec une redoutable précision. Pile au moment où l’humain arrivait. Pile au bon moment pour lui faire voir ses ancêtres.

Plus tard, à son réveil, la rafle n’était pas achevée. Ruslan était à part, entravé au point de rendre difficile la circulation sanguine. Autour de lui, les cris n’avaient pas cessés. Les raflés étaient en deux groupes. Dans l’un d’eux, la mère et son fils qui avaient échoué à échapper aux gardes.


DANTE
Le garde qui venait d’assommer un énième humain lâcha un borborygme agacé. Qu’il ponctua par un coup de pied bien sentit, histoire d’évacuer une frustration imaginaire. Il allait en mettre un autre quand son responsable l’arrêta d’un ordre sec. Le vampire lui fit son rapport, sans omettre les paroles de l’humain qu’il releva avant de l’attacher. Quelques instants plus tard, Dante fut installé avec le groupe des futurs tatoués. Le lieutenant précédant ne tarda pas à venir et se pencha vers lui. « Que voulais-tu dire ? » Demanda-t-il. Son regard ne le lâchait pas. Il se tenait prêt à lui répliquer. On ne lui avait pas ordonné de ramener des humains en bon état… Ce qui lui laissait largement de quoi faire pour torturer cet homme qui semblait en savoir beaucoup. Il n’était pas idiot : chaque mot serait rapporté aux autorités. S’il n’était pas suffisamment haut placé pour en tirer des conclusions, d’autres ne manqueraient pas de le faire.

Soudain, un cri. Suivit d’une flopée d’insultes. Une adolescente rousse était tenue par les cheveux et cherchait à se débattre contre un vampire qui riait, profondément amusé de la voir essayer vainement. Elle était visiblement plus terrorisée que rebelle. Pourtant, il la jeta au sol puis la força à s’agenouiller. D’une poigne ferme, il tira ses cheveux pour dégager sa gorge. Il fit courir ses ongles acérés sans la blesser outre mesure. La jeune fille couina de terreur. Une flaque apparu bientôt sous elle avant qu’il ne la lâche dans un rire.



Revenir en haut Aller en bas
Ruslan Hill
propriété de newabbotsford
☾ âge : 27
☾ surnom : L'acrobate
☾ métier : Guetteur/acrobate/chasseur
☾ matricule : NA5938601
☾ compétences : Combat, chasse, course, escalade
☾ arme fétiche : Couteau
☾ origines : New Abbotsford
☾ statut : Célibataire


☾ avatar : Sergei Polunin
☾ arrivée en enfer : 01/04/2018
☾ missives : 615
☾ doubleface : Travis Grant - Lyn Hawkins - Lyuba Sakharov
☾ tickets : 620
☾ crédits : /


avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t225-ruslan-hill-plutot-mourir-que-servirhttp://lrth.forumactif.com/t228-ruslan-hill-celui-qui-criait-liberte
MessageSujet: Re: [MJ] Rafle - Ruslan & Dante   07.07.18 10:48

Son royaume était constitué de toits et d'une vision aérienne, ses pieds avaient d'avantage pour habitude de côtoyer le vide par-dessus lequel il sautait sans cesse et, bien que sa course soit fluide et rapide, bien qu'il parvint à tenir ses ennemis à distance, Ruslan n'était pas un guerrier fait pour fouler la terre ferme. Il se doutait qu'on risquait de l'intercepter, mais pris dans la cohue et cette échappée sauvage dénuée de toute préparation, de toute anticipation, il ne réalisa que trop tard que les gardes occupaient déjà toute la zone, alors même qu'il lui semblait entendre une voix familière, avant qu'il ne perçoive qu'à peine un mouvement juste avant de recevoir un choc violent qui l'intercepta dans sa course à l'angle d'un bâtiment. L'élan de sa fuite soudainement coupé infligea à son corps un salto arrière non désiré qui le laissa k.o. en un seul coup, le choc de son crâne sur le sol achevant de le faire sombrer dans l'inconscience. L'espace de quelques instants, il n'y eu rien d'autre que les ténèbres et l'oubli de soi, l'oubli de la situation, de ce monde, l'oubli de tout ce qui existait. Puis ce furent des cris, des supplications, des ordres beuglés avec force qui lui parvinrent comme étouffés par un voile invisible, avant que la douleur ne l'arrache à cet oubli, à cette inconscience qui aurait sans doute été préférable à tout le reste. Ses yeux s'ouvrirent, difficilement pour le droit dont la paupière était collée par du sang séché qui lui arracha un grognement, en même temps qu'il tentait de se redresser, cherchant à comprendre ce qui se passait. Les entraves qui le retenait lui arrachèrent un grognement plus rauque de protestation, alors même que son regard accrochait d'abord la silhouette de cette mère et de son fils, faits prisonniers un peu plus loin : il avait échoué, pas totalement certes, mais il avait échoué malgré tout à protéger ces gens.

- ...

Une flopée d'injures lui traversaient l'esprit en même temps que la rage brûlante parcourait son corps, le poussant à tenter de se relever, lançant des regards emplis de haine à ces chiens de la Reine, à tous ces monstres qui obéissaient aveuglément et faisaient le sale travail de cette foutue sangsue.

- Allez tous crever !

Leur lança-t-il, furieux et frustré d'être ainsi entravé, remuant comme un beau diable en essayant de défaire ses liens, de s'en libérer, un exercice qu'il avait souvent expérimenté avec certains Lynx. Normalement aucun d'entre eux n'était censé se faire prendre, surtout pas un guetteur, et Ruslan savait qu'il avait merdé sur ce coup-là, mais qui sait ce qu'ils allaient faire à tous ces hommes valides ? Et pourquoi justement eux ? Est-ce qu'on voulait faire d'eux des exemples dans la cité ? Est-ce qu'on voulait les mettre aux travaux forcés ou quelque chose du genre ? Le Sauvage ne supportait pas l'idée de devoir obéir à qui que ce soit, aussi se débattait-il avec les entraves, ses jambes si elles ne l'étaient pas donnant de violents coups dans toute rotule ou cheville qui s'approcherait de lui, espérant bien pouvoir briser un ou deux os en passant le temps de se détacher. Comment cela il rêvait tout éveillé ? Et alors ? La rage l'aveuglait désormais et l'Acrobate n'était pas réputé pour être le plus calme de tous malgré les apparences.


Au cri de Liberté
plutôt mourir qu'être enchainé
Revenir en haut Aller en bas
Dante Bergfalk
les lynx
☾ âge : 39 ans.
☾ surnom : Hawk.
☾ métier : chasseur, voleur, en quête de sa place au sein des Lynx
☾ compétences : savoir et endurance.
☾ arme fétiche : pied de biche.
☾ origines : sauvages (britanniques, suédoises lointaines)
☾ statut : célibataire.


☾ avatar : James D'Arcy.
☾ dispo rp : non.
☾ couleur : #669999
☾ arrivée en enfer : 03/04/2018
☾ missives : 487
☾ tickets : 375
☾ crédits : sixsmithyouass


☾ liens : humans;
ALMA ♦️
BRONA ४
MATTHEW Θ
MOIRA φ
RUSLAN ψ
SAMUEL Ξ
TATE ω


vampires;
AYDAN θ

☾ rp en cours : - Aydan

- {FB} Tate

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t232-dante-bergfalk-can-you-even-see-what-you-re-fighting-forhttp://lrth.forumactif.com/t241-dante-bergfalk-you-ve-got-to-lose-it-all-if-you-wanna-take-control
MessageSujet: Re: [MJ] Rafle - Ruslan & Dante   11.07.18 19:36

Le réveil fut pénible et douloureux. Des coups et des blessures, il en avait reçus toute une flopée au cours de sa longue existence, mais jamais au point de perdre connaissance ; s’il évoluait dans un monde de violence et d’animosité, il pouvait s’estimer chanceux de ne pas l’avoir trop subie, jusqu’à récemment. Il se doutait qu’il allait rattraper son retard, au vu des sourires carnassiers et des regards qui transperçaient tout son être, cherchant à le faire craquer sous la pression. C’était mal le connaître. Malgré la migraine qui lui vrillait le crâne et l’empêchait de discerner clairement les visages qui l’entouraient, il pencha la tête sur le côté en étirant son cou et, après un raclement de gorge bruyant, cracha par terre, non loin du pied gauche de l’individu qui venait de lui poser une question. La salive était mêlée à ce qui ressemblait à un caillot de sang, ou peut-être à une dent. Il grimaça comme s’il était désolé – il ne l’était pas. « Pas facile de... » Il fut pris d’une quinte de toux qui fit irradier une douleur de sa cage thoracique jusque dans ses quatre membres. « ... parler avec la gorge sèche... » Il essayait évidemment de gagner du temps, parce qu’il n’avait nullement envie de se faire interroger comme un vulgaire criminel alors qu’il n’avait rien à se reprocher. Il était un Sauvage, d’accord, mais il n’avait pas cherché à se rebeller ni à se défendre. En théorie, les sbires de la Reine n’avaient aucune raison de le maltraiter. En théorie seulement, car il était évident qu’ils étaient venus pour casser du Lynx. « Je voulais dire quoi ? » Il fronça les sourcils, même si cette simple action lui creusait davantage l’intérieur du crâne et le faisait souffrir. Il devait tenir bon, pour ses camarades tombés avec lui, car tant qu’ils étaient focalisés sur sa personne, les autres étaient temporairement saufs. Il fit revêtir son visage d’une expression à la fois perdue et insolente, avec un soupçon d’idiotie pour passer davantage pour un grand ahuri qu’un professeur. Il n’avait repéré aucune voix ou tête connue parmi les gardes royaux, il pouvait peut-être encore prétendre n’être qu’un pauvre Lynx mentalement perturbé qui était plus imposant par sa taille que par son intelligence.

Son cœur battait la chamade, l’anxiété s’était emparé de chacun de ses vaisseaux sanguins, du sommet de son crâne jusqu’au bout de ses orteils, il avait du mal à réfléchir correctement, ce qui l’aidait à passer pour le débile de service, mais qui lui porterait préjudice s’il ne parvenait pas à trouver les mots justes pour perdre les sbires de Lucrezia. « Quelqu’un peut me répéter ce que je disais ? J’ai oublié... Je crois que c’est la faute au coup sur la tête... » Il haussa les épaules d’un air débonnaire, prêt à recevoir un nouveau coup, certainement en plein visage, mais son salut prit la forme d’une enfant à la chevelure de feu, qui captiva momentanément l’attention des gardes. Ses poings se serrèrent et il sentit ses ongles s’enfoncer dans sa chair tandis que le garde essayait d’impressionner la pauvre gamine qui avait juste le malheur de passer par là. « Lâ... » Non, il ne pouvait pas se permettre de prendre sa défense, cela n’aurait servi à rien, ni d’insulter ces traîtres à leur sang qui prenaient un malin plaisir à faire souffrir leurs semblables. Ils devaient se sentir tellement supérieurs, avec leurs lances et leurs armures, par rapport à des Sauvages sans défense, pris au dépourvu au beau milieu de la nuit. « La Reine, on la voit quand ? » Il détourna le regard, ne supportant plus l’image d’une enfant aux mains de ces sales types, ces enfoirés, ces lâches. « Vous étiez pas obligé de me taper dessus comme ça, depuis le temps que je rêve de la voir... Il paraît qu’elle se tape des enregistrés, en plus ? Vous croyez qu’il y a moyen ? » Il arqua un sourcil intéressé, l’intonation de sa voix ne ressemblant à rien à celle qu’il employait à l’ordinaire. Il mâchait ses mots, dans un débit rapide, précipité, comme s’il n’avait pas le temps alors qu’il était à la merci des soldats. Son expression était pleine d’arrogance, pourtant, si quelqu’un y regardait de plus près, ses yeux se remplissaient de larmes et il aurait suffi d’une simple pichenette pour libérer les grandes eaux. Il était terrifié. Terrifié à l’idée de découvrir la vie au sein des murs de la Cité, de perdre sa liberté et de devenir le joujou d’un Dents-Longues. Terrifié à la perspective d’abandonner les siens sans retour possible. Il ne se faisait pas d’illusions, un vieux roublard comme lui ne serait pas autorisé à retourner dans la Bordure pour visiter des proches ou échanger des biens. Il serait un prisonnier, ni plus, ni moins. Heureusement qu'une petite lueur d'espoir, la forme d'un doux visage entouré d'une tignasse brune, brillait dans l'obscurité dans laquelle il était plongé.


lost in the fire
flames lick the walls
tenderly, they turn to dust all that I adore
Revenir en haut Aller en bas
Le Destin
administrateur

☾ arrivée en enfer : 28/11/2017
☾ missives : 213
☾ tickets : 943
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [MJ] Rafle - Ruslan & Dante   13.07.18 9:42

RAFLE
avec @Ruslan Hill & @Dante Bergfalk.
RUSLAN ☾ Le gringalet au corps tatoué était enchainé à même le sol et tentait de se débattre comme un diable. Un des rafleurs au visage cagoulé se pencha et lui attrapa les cheveux afin de lui tirer la tête en arrière. Il l'observa un instant, laissant apparaitre derrière son masque noir, tout le dégout que cette raclure pouvait lui inspirer. Et sans prévenir, le coup partit: son pied vint se loger en dessous de sa mâchoire et la tête du sauvage balança dangereusement en arrière tel un pantin désarticulé pour finir sa chute sur le béton. Le rafleur se tourna vers ses collègues un sourire hargneux collé aux lèvres. « Répète un peu pour voir ? » lâcha-t-il à Ruslan sans même un regard. Les hommes vêtus de noir ordonnèrent à d'autres raclures de son espèce de le trainer jusqu'au point de rassemblement. Ce dernier se trouvait près de la porte ouest, celle qui menait tout droit à la place de la Potence.

DANTE ☾ L'officier observa la scène, écoutant les jérémiades d'un sauvages qui semblait fier des conneries qu'il déblatérait, affichant un sourire provocant. Ce fût la goutte de trop lorsqu'il s'en prit oralement à la Reine. Quelques pas lui suffirent pour rejoindre un Dante toujours assis à terre, le visage déjà tuméfié. Il s'accroupit face au sauvage afin de se mettre à sa hauteur. « Tu te crois malin p'tit con ? » Il l'observait de près, le regard ne lâchant à aucun moment celui de Dante dont le souffle venait frôler le visage du vampire. Il attendit que ce dernier s'apprête à ouvrir la bouche pour lui décrocher une droite. L'effet de surprise et le bruit sec qui raisonna dans la nuit noire provoquèrent un mouvement de recul chez les spectateurs. Usant du même ton qu'il voulait calme, le vampire continua. « J'ai pas bien entendu .. Est-ce que tu te crois malin ? » Et encore une fois il frappa, réitérant le petit jeu jusqu'à ce que le sauvage ne puisse plus parler et que son corps ne puisse plus tenir. Avec une satisfaction sadique, il contempla les lèvres explosées du mortel qui semblait peiner à garder les paupières ouvertes et à rester droit. L'ombre du garde planait sur lui telle un funeste présage. « J'espère pour toi que tu n'as pas d'attache, de famille, d'ami, car d'ici demain ils seront tous morts. » Il se leva enfin, sans un mot de plus pour la vermine qui venait d'insulter sa Reine. D'un signe de main, il ordonna aux gardes de commencer à rassembler les futurs prisonniers afin de les ramener vers la Cité. Non sans oublier de faire son rapport quant au comportement de cet humain qui, si on l'écoutait, terminerait aux Travaux Forcés durant quelques temps.

RUSLAN & DANTE ☾ Les portes s'ouvrent face à vous dans un grincement terrifiant. Certains d'entre-vous sont plus amochés que d'autres trainant la patte ou s'appuyant sur l'épaule d'un autre type. Le clan auquel vous apparteniez et les vieilles rancœurs ne comptent plus, vous êtes tous dans le même bateau désormais. Prêts à être livrés comme du bétail. En rang par deux, on vous ordonne d'avancer à travers les ruelles sombres de la Cité Intérieure. Lorsque la porte se referment derrière vous, vous ne pouvez pas vous empêcher un dernier regard vers ce qui fut votre chez vous pendant de très longues années.
A l'intérieur, c'est presque comme vous l'aviez imaginé. Des rues propres et pavées, entourées d' immeubles entretenues. Vous croisez quelques enregistrés qui vous regardent avec émotion, sans doute de vieux souvenirs leurs reviennent en mémoire. D'autres vous toisent avec méfiance et dégout. On vous guide jusqu'à une place bien trop connue, même pour des borduriens comme vous. Une estrade est érigée en son centre, laissant apparaitre une potence. Jamais un endroit n'aura aussi bien porté son nom. Le tatoueur est prêt à dégainer son aiguille, un listing en main. Vous comprenez vite que deux choix s'offrent à vous.
On vous déshabille. On vous ausculte, observant vos dents, votre ossature, vos muscles. Puis vint le moment de l’interrogatoire face à un type à peine plus jeune que vous d’apparence, bien qu'immortel. Nom, prénom, âge, capacité, lecture, écriture. Tout un tas de renseignements qui seront annotés à votre fichier. Vous n'être plus rien désormais, juste un matricule, des bras qui serviront jusqu'à épuisement et lorsqu'on aura plus besoin de vous, lorsque vos articulations seront usés, vous accepterez la mort telle une délivrance.

©lastroadtohell
Revenir en haut Aller en bas
Ruslan Hill
propriété de newabbotsford
☾ âge : 27
☾ surnom : L'acrobate
☾ métier : Guetteur/acrobate/chasseur
☾ matricule : NA5938601
☾ compétences : Combat, chasse, course, escalade
☾ arme fétiche : Couteau
☾ origines : New Abbotsford
☾ statut : Célibataire


☾ avatar : Sergei Polunin
☾ arrivée en enfer : 01/04/2018
☾ missives : 615
☾ doubleface : Travis Grant - Lyn Hawkins - Lyuba Sakharov
☾ tickets : 620
☾ crédits : /


avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t225-ruslan-hill-plutot-mourir-que-servirhttp://lrth.forumactif.com/t228-ruslan-hill-celui-qui-criait-liberte
MessageSujet: Re: [MJ] Rafle - Ruslan & Dante   14.07.18 9:04

Se débattre ne servit à rien, tout ce qu'il obtint avec l'insulte rageuse qui avait fusé, c'est l'attention d'un de ses ennemis qui s'avança vers lui, le saisissant par les cheveux avec force. Ruslan leva les yeux sur lui, un regard chargé de fureur et de mépris, juste avant que le coup de pied ne percute sa mâchoire. Le choc fut violent, la tête du Lynx partit en arrière dans une gerbe de sang suivit de près par le reste de son corps qui fut éjecté vers l'arrière tel un pantin désarticulé. Il ne sentit qu'à peine l'impact contre le sol, sa mâchoire et son crâne l'élançant violemment, faisant danser des points noirs devant ses yeux et cracher du sang sur la terre poussiéreuse dans laquelle il avait atterrit. Il lui semblait que le monde tournoyait en un flot de douleur et de goût ferreux, ses paupières clignant rapidement alors que son esprit tentait d'analyser ce qui venait d'arriver, sa rage temporairement réduite au silence.

« Répète un peu pour voir ? »

Le Sauvage remua la mâchoire et le regretta immédiatement, hoquetant de douleur avant de cracher un glaviot sanguinolent, se crispant sur le sol alors qu'il tentait de rassembler ses forces. Parler lui semblait soudain être un effort surhumain, hors de sa portée, et pourtant il refusait de laisser cette ordure gagner, pas même sur ce terrain où il avait l'avantage.

- 'on'ard...

Parvint-il à souffler difficilement, si bas hélas, si pitoyablement qu'une mouche qui pète n'aurait pas eu plus d'impact. Déjà on l'alpaguait sans ménagement par le haut de ses bras entravés, le trainant sur le sol tout en lui ordonnant de marcher, l'obligeant à tenter de faire fonctionner ses jambes après le coup qui l'avait sonné aux trois quarts. La porte Ouest se profila à l'horizon, se rapprochant rapidement alors que Ruslan reprenait le contrôle de ses jambes, marchant au rythme imposé par ses bourreaux qui l'amenèrent avec les autres jusqu'à l'accès menant à la Cité intérieure. Une vague d'angoisse le saisit alors qu'ils dépassaient les hauts murs et que les rues s'étendaient devant eux, propres et pavées, emplis d'humains et de vampires qui les fixaient de différentes façons. La place de la potence, la vente aux enchères comme des animaux, l'esclavagisme dans sa plus pure forme... Le Lynx sentit les forces lui revenir, l'énergie du désespoir probablement, tandis qu'ils se rapprochaient de l'estrade gigantesque et de tout l'aménagement préparé à leur intention. Son pire cauchemar devenait réalité et, alors qu'on les installaient les uns à côté des autres, il aperçu enfin Dante à qui il adressa un regard à la fois désespéré et chargé de ressentiment, de colère qui revenait à la charge et menaçait de devenir rage. Ils étaient trop loin l'un de l'autre, mais le regard de Ruslan parlait pour lui : il ferait son possible pour ne pas finir comme ça, comme tant d'autres avant eux et au diable les conséquences. Puis le début des enchères commença et le guetteur inspira profondément, rassemblant ses forces pour la suite.


Au cri de Liberté
plutôt mourir qu'être enchainé
Revenir en haut Aller en bas
Dante Bergfalk
les lynx
☾ âge : 39 ans.
☾ surnom : Hawk.
☾ métier : chasseur, voleur, en quête de sa place au sein des Lynx
☾ compétences : savoir et endurance.
☾ arme fétiche : pied de biche.
☾ origines : sauvages (britanniques, suédoises lointaines)
☾ statut : célibataire.


☾ avatar : James D'Arcy.
☾ dispo rp : non.
☾ couleur : #669999
☾ arrivée en enfer : 03/04/2018
☾ missives : 487
☾ tickets : 375
☾ crédits : sixsmithyouass


☾ liens : humans;
ALMA ♦️
BRONA ४
MATTHEW Θ
MOIRA φ
RUSLAN ψ
SAMUEL Ξ
TATE ω


vampires;
AYDAN θ

☾ rp en cours : - Aydan

- {FB} Tate

avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t232-dante-bergfalk-can-you-even-see-what-you-re-fighting-forhttp://lrth.forumactif.com/t241-dante-bergfalk-you-ve-got-to-lose-it-all-if-you-wanna-take-control
MessageSujet: Re: [MJ] Rafle - Ruslan & Dante   25.07.18 16:33

Il avait réussi ce que le Dante version Lynx n’aurait jamais souhaité : il avait énervé des Gardes de la Reine à un tel point qu’ils connaissaient désormais tous son visage. Il pouvait lire sur les leurs la rage et la violence à laquelle ils souhaitaient le faire goûter. Il avait déjà la bouche pleine de la saveur métallique de son propre sang, mais le coup qu’il reçut, avant même de pouvoir rétorquer, lui fit ravaler momentanément sa fierté feinte. Vouloir passer pour l’idiot de service, trop con pour se la boucler, était au final un peu trop douloureux, il aurait dû choisir une autre technique qui lui aurait permis de passer plus inaperçu. Mais il était trop tard, il ne pouvait plus faire machine arrière. Au moins, il avait tiré un peu de la couverture haineuse des gardes sur lui. C’était ça de gagner pour les autres Raflés. « J'espère pour toi que tu n'as pas d'attache, de famille, d'ami, car d'ici demain ils seront tous morts. » Son cœur remonta dans sa gorge et, l’espace d’un instant, son regard insolent se dissipa pour laisser place à une détresse évidente. Ruslan. Il ne fallait surtout pas qu’il croisât à nouveau son ami avant d’être tatoué et entre les murs de la Cité, l’acrobate devait déjà être dans de mauvaises conditions, qui savaient ce qu’ils lui feraient s’ils apprenaient qu’il était un camarade de ce grand abruti arrogant ? Tate. Aussi tentante et rassurante fût l’idée de le retrouver une fois à l’intérieur, il ne pouvait pas se permettre de le mettre en danger. Il avait merdé, et il devrait en payer les conséquences. Il ferait ses premiers pas en tant qu’Enregistré seul, sans attache, sans risque. Il devait jouer la carte du solitaire jusqu’au bout pour éviter que l’un des rares individus auquel il était attaché ne se retrouvât sur la potence. Deux poignes virulentes se fermèrent sur ses bras et un coup violent dans le milieu de la colonne vertébrale le forcèrent à se mettre en marche, et il tituba vers sa funeste destinée.

Bergfalk faisait partie de ceux qui avaient le plus été malmenés par les Rafleurs. Même si aucun Sauvage n’était en bon état, certains avaient la chance d’avoir l’usage de leurs deux yeux, ce qui n’était plus son cas. Il lui était également pénible d’ouvrir la bouche pour articuler quelques mots, le Garde avait visé pile où il fallait pour le faire taire. Il croisa le regard de Ruslan et son malaise ne fit que s’accroître. Il n’avait pas sa place entre ces murs, le guetteur était fait pour la liberté, les grands espaces, il n’aurait jamais dû se faire attraper comme un vulgaire papillon dans le filet d’un enfant qui s’ennuie. Dante aurait préféré sacrifier jusqu’à sa vie plutôt que de voir son jeune ami prisonnier au sein de la Cité. Il était pourtant bien trop tard. Il ne pouvait plus l’approcher, ni créer une diversion pour lui offrir la possibilité de s’enfuir, ils étaient faits comme des rats. Il détourna rapidement la tête, pour ne pas qu’un œil malveillant surprenne leur bref échange, et s’avança avec le reste du groupe. Il se surprit à être reconnaissant d’avoir fait partie de cette Rafle, avec d’autres hommes et non des enfants, car il n’aurait certainement pas supporté de voir des gamins se faire traiter de la sorte par ces individus dont l’humanité semblait éteinte depuis bien trop longtemps. « Dante... Berf... Bergfalk, » articula-t-il avec difficulté quand un Vampire l’interrogea pour connaître son identité et sa place au sein du clan des Lynx. « Trente-neuf... ans... Je chasse... » Chaque mot était une torture, tant physique qu’émotionnelle. « Mes mains et mes épaules sont mes seuls... mes seuls atouts... » Une larme roula sur sa joue et creusa un sillon dans la couche de sang qui recouvrait la majeure partie de son visage. Il n’arriva pas à lire les annotations qui étaient écrites sur son compte, et fut conduit à la suite du groupe, pour subir la troisième partie de la Rafle, et sans doute pas la moindre. Il eut une pensée pour Ruslan, désormais loin de son champ de vision. « Ne fais pas de connerie, » murmura-t-il dans sa barbe, rongé par l’inquiétude.


lost in the fire
flames lick the walls
tenderly, they turn to dust all that I adore
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [MJ] Rafle - Ruslan & Dante   

Revenir en haut Aller en bas
 
[MJ] Rafle - Ruslan & Dante
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Last Road to Hell :: new abbotsford : la bordure :: La Bordure-
Sauter vers: