AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Maintenance prévue vendredi 28 septembre. Nouveau design et chapitre 2 !


Partagez | 
  ANGEL FACE & DARK HEART - Adam et LucreziaVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Lucrezia Darras
reine de newabbotsford
« the world changes, we do not, therein lies the irony that kills us. »


☾ âge : 17 ans - 684 ans
☾ créateur : Yulian
☾ infants : .
• Magdalena
• toi ?
☾ esclaves : .
• Brona : femme de chambre
• Matthew : secrétaire
• Philip : coursier
• Telma : responsable des toilettes
• toi ?
☾ arme fétiche : une dague dotée d'un saphir incrusté dans le manche que son défunt mari avait fait faire spécialement pour elle.
☾ origines : elle se sait italienne, mais a vécu tellement de vies qu'elle ne sait plus si ce pays la caractérise vraiment.
☾ statut : veuve


☾ avatar : emilia clarke
☾ dispo rp : non
☾ couleur : darkcyan
☾ arrivée en enfer : 08/12/2017
☾ missives : 2140
☾ doubleface : blake le p'ti sauvage
☾ tickets : 1493
☾ crédits : lux aeterna


☾ liens : .
☾ VAMPIRES ☾
• Adam
• Ambroise
• Apolline
• Dimitri
• Erik
• Kali
• Kaspian
• Magdalena
• Megara
• Lyuba
• Rose
• Travis
• Victoria
• Yulian

☼ HUMAINS ☼
• Matthew
• Telma


avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t30-lucrezia-darras-en-courshttp://lrth.forumactif.com/t54-lucrezia-darras-the-killing-of-pain
MessageSujet: Re: ANGEL FACE & DARK HEART - Adam et Lucrezia   11.06.18 16:01

L'air de défi qui traverse son regard me fait l'effet d'un électrochoc. Adam me charme de plus en plus et malgré tous les signaux d'alerte qui se mettent à clignoter, je me laisse entrainer dans le jeu de la séduction.  « Disons que ça en est un. » Je laisse à mon tour apparaitre au fond de mes yeux ces étincelles de malices sans même imaginer une seconde qu'Adam ait le talent requis afin de produire une copie de la célèbre Joconde. « Que souhaites-tu si je perds ? » Toujours aussi sûre de moi, je laisse mon dos épouser le dossier moelleux du canapé et de me détends, attendant patiemment sa réponse et réfléchissant déjà à son gage, persuadée d'être déjà gagnante.
Son discours sur les prostituées me laisse un instant songeuse. Je ne partage pas son avis, ni le même intérêt pour ces gens. Ce qu'ils ont au fond des yeux ne m'intéresse pas. A dire vrai très peu de choses chez eux sont dignes d'éveiller mon intérêt. Au-delà du fait qu'ils soient prostitués, c'est leur statut d'humain qui ne m'attire pas. Hormis Matthew qui reste une exception que je n'arrive pas à m'expliquer. La deuxième partie de son explication me laisse perplexe. « Tu en conviendras, ta réputation n'aide pas en ta faveur... » La confiance est sans doute l'un des piliers les plus importants dans un couple, cependant imaginer Adam en homme fidèle m'arrache presque un sourire moqueur. Difficile tâche que celle de tout donner à un homme comme lui, qui inspire tout sauf la sécurité. « Encore faut-il donner l'occasion à l'autre de gratter la surface afin d'en découvrir d'avantage. » Je suis sans doute injuste, Adam s'est montré courtois et très ouvert à la discussion ce soir, bien loin de l'image que j'en avais jusque là. Mais les préjugés ont la peau dure, difficile de s'en débarrasser. Lorsqu'il évoque cette mystérieuse personne, une nouvelle lueur d’intérêt vient éveiller ma curiosité, mais consciente qu'il ne me répondra pas, je m'abstiens de poser la moindre question. « Je crois en l'âme-sœur Adam. » Je me redresse, plus vraiment à l'aise par le sujet que je viens d'aborder. « Tu peux te moquer. Mais Louis restera celui à qui j'ai offert mon cœur. A jamais. Et si cette personne dont tu me parles est susceptible de t'apporter ce que tu recherches, peut-être devrais-tu en parler avec elle ? » Me voilà devenue conseillère en relation amoureuse. A croire que le vin me monte à la tête. « Mais sache que tu as beaucoup plus de charme en éternel célibataire, mystérieux et épris de liberté. » Le ton léger que j'emploie aide à rendre la conversation beaucoup profonde que ce qu'elle était quelques instants auparavant.

Une vision bien trop érotique me vint en tête lorsque je me mets à imaginer Adam nouant mes poignées. Je n'ai pas assez vécu en tant qu'humaine pour me rappeler des réactions physiques que mon état provoquerait sur mon corps. Et pourtant j'ai l'impression de sentir mon palpitant s'éveiller et c'est tout juste si une vague de chaleur n’envahit par mon bas ventre. Je ne peux répondre à cette révélation que j'ai un peu chercher, il faut bien l'avouer.

Adam m'apparait peu à peu comme un homme meurtri. Tout au long de notre entretien, il m'a laissé entrapercevoir une part d'ombre beaucoup plus profonde et presque touchante. Ces quelques mots échangés ont suffit à avoir une nouvelle vision du solitaire. Non pas que l'ombre de Louis et tous les ressentiments qui en sont liés aient disparus, mais je m'autorise à classer Adam dans une tout autre catégorie dorénavant, ne le considérant plus uniquement comme un nuisible. « En tant que souveraine je ne peux qu’applaudir tes paroles. La confiance bien avant les courbettes. » C'est justement cette relation de confiance totale qui me relie à Victoria. Nous ne sommes pas toujours d'accord, en presque trois cents ans de règne sur New Abbotsford nos désaccords ont été nombreux. Mais selon moi, c'est une nécessite absolue d'avoir une personne de confiance qui ose me mettre mes erreurs sous le nez sans avoir peur de mes réactions.
C'est au moment où je m'apprête à relancer la conversation que des gardes font irruptions dans notre alcôve. L'un d'eux, sans aucun doute à la tête de ce groupe de trois personnes, pense que c'est une bonne idée que de prendre le temps de retrouver son souffle après une courbette. « Parle ! Et vite ! Quelles sont les raisons qui t'octroient le droit de débarquer ici de la sorte ? » L'autorité dans ma voix reprend place et ma nuque se redresse par automatisme. Lucrezia est redevenue reine. En l'espace de quelques secondes, il me fallait reprendre un rôle que je me suis autorisée à mettre de côté le temps de quelques heures. « Ma Reine, veuillez m'excuser. Deux solitaires demandent à entrer dans la Cité. Ils disent vous connaitre.  » Comprenant qu'il va me falloir écourter cette entrevue, je me lève et commence à me couvrir. C’est presque à contrecœur que je me tourne vers Adam. « Le devoir m'appelle. » Durant un instant, je ressens l'envie de le remercie pour cette parenthèse. Mais je continue mon chemin et m'approche des lourds rideaux avant de me retourner une dernière fois. « J'attends ton tableau avant samedi prochain minuit. Si je ne l'ai pas sache que je sais déjà comment te le faire payer. » Un sourire sincère apparait sur mes lèvres, puis sans attendre de réponse je m'éclipse suivant les gardes vers ces deux mystérieux visiteurs.



   
WITH THE MOON I RUN
far from the carnage of the fiery sun

© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Adam Hamilton
vampire type 2
☾ âge : 700
☾ métier : Instillateur de chaos
☾ maître : Ni Dieu, ni Maître
☾ compétences : Survie / dessin / combat / traque / provocation
☾ arme fétiche : Tout ce qui a une lame... Et sa collection de poings américains
☾ origines : Franco-hollandaises
☾ statut : Citadelle


☾ avatar : Michael Fassbender
☾ dispo rp : Take a ticket
☾ couleur : CadetBlue
☾ arrivée en enfer : 01/05/2018
☾ missives : 411
☾ doubleface : Aydan E. Lovelace & Yulian Gyllenberg
☾ tickets : 822
☾ crédits : Afanen


☾ liens : -Ambroise
-Izaak
-Travis
-Lucrezia
-Victoria
-Apolline

☾ rp en cours : Apolline
Izaak

Entre bal et "départ":
Nath


Rp terminés (ordre chrono):
-Victoria
-Magdalena
-Lucrezia
-Lucrezia

Post Bal:
Lucrezia
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t320-adam-hamilton-attrapes-moi-si-tu-peux#8065http://lrth.forumactif.com/t326-adam-hamilton-juste-une-touche-de-chaos#8132
MessageSujet: Re: ANGEL FACE & DARK HEART - Adam et Lucrezia   14.06.18 10:59

Etais-je conscient de ce que je faisais ? Peut-être. Mais pas autant que l’on pourrait se l’imaginer. J’étais de nature charmeuse et je ne pouvais nier que pour le coup, je me rendais à peine compte que je séduisais Lucrezia. Notre animosité mutuelle était trop ancrée pour ne pas que je m’aveugle. Pourtant, cela aurait dû être évident. Elle confirma que c’était un défi et mon sourire s’accentua, de même que la flamme dans mes prunelles. Incapable que j’étais de résister à ce genre de chose. « Voilà quelque chose d’intéressant… » soufflais-je d’un ton légèrement rauque. Elle était sûre de sa victoire, ce qui rendait la perspective de la faire perdre encore plus séduisante s’il l’avait fallu. « La place de Tao. » lâchais-je finalement, bien décidé à demander une récompense énorme pour le plaisir. Evidemment que je n’en voulais pas de cette place. Mes propos précédents avaient été clairs : les responsabilités de cette sorte n’étaient pas mon trip. Par contre, fidèle à moi-même, je savourais déjà au plus profond de moi le futur embarras de ma vis-à-vis.

Je sentis que mon discours sur les prostitué.e.s la laissait dubitative. Elle n’était pas la première à ne pas savoir que penser de ce que je disais. Au point que cela ne me touchait plus du tout. Je parlais, que l’on me porte un quelconque crédit m’indifférait bien souvent. « Si relation il y a, c’est que l’on sait aller au-delà d’une réputation. Si c’est pour reprocher à l’autre ce qu’il est ou semble être à chaque seconde, je ne vois pas l’intérêt de se lier. » Dis-je. A mes yeux, c’était plus que de la confiance. Un lien au-delà des mots qui ne s’expliquait pas. A son insinuation, j’haussais les épaules. « C’est bien ce que je te dis : il faut vouloir regarder au-delà et accepter ce que l’on y voit. Et pour que l’on puisse laisser l’occasion de gratter, comme tu dis, encore faut-il que l’environnement s’y prête, tu ne crois pas ? » L’injustice de ses mots m’avait frappée. J’avais néanmoins décidé de laisser couler. Elle me surprit en m’avouant qu’elle croyait en l’âme sœur. Je souris, nullement moqueur. Je trouvais ça presque touchant. « Je ne me moquerais pas. Je méprisais Louis pour ce qu’il était vraiment. Cela n’a jamais sous-entendu qu’il était indigne d’être aimé. » Corrigeais-je en évitant de dire que je ne croyais pas en l’âme sœur. L’Amour était un domaine totalement étranger. J’avais aimé probablement. Mais rien qui fut aussi immuable que celui qu’elle semblait encore porter à Louis. Ou même celui qui unissait Travis à sa rousse. « Merci du conseil, mais non je ne lui en parlerais pas. Pas par peur. Mais parce qu’il n’est pas pour moi. Et s’il est susceptible de m’apporter ce que je veux, il n’est pas question d’un amour tel que le tiens pour Louis. » Lui soufflais-je sans me départir de mon sourire léger.

La conversation dériva et je dévorais ses réactions des yeux. Bon sang, viendrais-je de lui offrir une vision érotique ou je me trompais ? Sagement, je décidais de ne pas chercher plus en avant, parfaitement conscient que si j’allais trop loin, elle s’empresserait de remettre des barrières autour d’elle et de faire valoir son statut pour me forcer au silence. Mauvaise réaction pour elle comme pour moi. Je la laissais revenir à la politique. « Je suis le souverain de mes affaires, Lucrezia. A la différence de la tienne, ma « cour » est itinérante. » soulignais-je avant de me redresser vivement une seconde avant que le rideau ne s’ouvre. Sans même que j’en ai conscience, je m’étais déplacée entre elle et les inconnus que je reconnus bientôt comme ses gardes. Lentement, je me décalais pour les laisser à leurs affaires, comprenant que l’entrevue venait de prendre brutalement fin. Ce qu’elle ne tarda pas à me confirmer. Je lui souris, retrouvant mon masque insolent à peine atténué par la lueur chaude dans mes yeux. « Je l’avais compris… Majesté. » Dis-je en ayant ajouté le dernier mot après une courte hésitation. Un peu d’étiquette ne me tuerait pas et marquait mon remerciement pour l’entretien informel. Je la laissais s’éloigner, son annonce me fit rire, sincèrement amusé et enthousiaste.

Une fois seul, je me laissais tomber dans le canapé. J’étais perturbé : ne venais-je pas de passer du temps en compagnie de Lucrezia ? Et du temps agréable en plus…


Le chaos est souvent source de vie...
... Alors que l'ordre génère des habitudes.
Revenir en haut Aller en bas
 
ANGEL FACE & DARK HEART - Adam et Lucrezia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☾ L.R.T.H ☾ :: new abbotsford : la cité intérieure :: Red District :: Oasis Pleasure-
Sauter vers: