AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Maintenance prévue vendredi 28 septembre. Nouveau design et chapitre 2 !


Partagez | 
  [rp semi-commun] L’interrogatoire Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Lucrezia Darras
reine de newabbotsford
« the world changes, we do not, therein lies the irony that kills us. »


☾ âge : 17 ans - 684 ans
☾ créateur : Yulian
☾ infants : .
• Magdalena
• toi ?
☾ esclaves : .
• Brona : femme de chambre
• Matthew : secrétaire
• Philip : coursier
• Telma : responsable des toilettes
• toi ?
☾ arme fétiche : une dague dotée d'un saphir incrusté dans le manche que son défunt mari avait fait faire spécialement pour elle.
☾ origines : elle se sait italienne, mais a vécu tellement de vies qu'elle ne sait plus si ce pays la caractérise vraiment.
☾ statut : veuve


☾ avatar : emilia clarke
☾ dispo rp : non
☾ couleur : darkcyan
☾ arrivée en enfer : 08/12/2017
☾ missives : 2136
☾ doubleface : blake le p'ti sauvage
☾ tickets : 1487
☾ crédits : lux aeterna


☾ liens : .
☾ VAMPIRES ☾
• Adam
• Ambroise
• Apolline
• Dimitri
• Erik
• Kali
• Kaspian
• Magdalena
• Megara
• Lyuba
• Rose
• Travis
• Victoria
• Yulian

☼ HUMAINS ☼
• Matthew
• Telma


avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t30-lucrezia-darras-en-courshttp://lrth.forumactif.com/t54-lucrezia-darras-the-killing-of-pain
MessageSujet: Re: [rp semi-commun] L’interrogatoire    08.06.18 14:51

Lucrezia observa Megara se faire happer par la pénombre du bureau. Cette envie soudaine de s'éloigner afin d'entrer dans une phase d'observation n'étonnait pas la reine de la cité. Connaissant son amie et ses capacités de prédatrice, elle se doutait que cette dernière préférait sans doute examiner dans son coin avant d’intervenir. Magdalena avait été une sorte d'amuse-bouche récréatif, les choses sérieuses avaient commencé dès lors que le géant du Nord et son acolyte avaient fait leurs premiers pas dans le bureau.
Les yeux perçants du beau Ambroise naviguaient entre les trois drôles de dames, chacune représentant un pilier inébranlable, formant une base solide sur laquelle la Cité reposait. La force d'un côté avec Megara. La diplomatie, avec la jolie Victoria. Et le pouvoir avec Lucrezia. Écoutant avec calme ce que chacune avait à dire, tiquant lorsque certaines choses lui déplaisaient, il prit le temps lui aussi d'observer avant d'intervenir.
Lucrezia connaissait Ambroise depuis de nombreuses années et l'appréciait pour sa franchise et cette aura presque animal qui se dégageait de lui. Et au moment où elle évoqua Ramona comme une suspecte possible, elle remarqua tout de suite les changements s'opérer sur le visage de ce dernier. Cette idée ne lui plaisait pas du tout, il avait l'air d'avoir une confiance totale envers la tchèque qui l'accompagnait. Lucrezia se demanda un instant ce qu'il se tramait entre eux. Un homme aussi intègre et droit fut-il pouvait totalement changer après avoir rencontré une femme usant de ses charmes de façon à manipuler afin d'arriver à ses fins. Puis tout en posant le regard sur Ramona, l'idée s'évapora, elle ne faisait clairement pas partie de cette catégorie ou du moins ne possédait pas les charmes nécessaires selon Lucrezia.

Contre toute attente c'est Victoria qui prit la parole la première afin de défendre la muette. « Je ne savais pas que vous vous connaissiez aussi bien vous deux. » Le ton était presque sec, touchée dans son orgueil Lucrezia aurait préféré qu'on ne la contredise pas sur ce qu'elle pensait de la jeune solitaire ou du moins que Victoria lui en fasse part avant qu'elle ouvre les hostilités. Cette dernière avait aucun mal à s'entourer de connaissances et d'amis de tout horizon, elle rayonnait et les gens se laissaient séduire beaucoup plus facilement en comparaison avec la froideur que dégageait Lucrezia. C'était ce que la reine appréciait aussi chez son bras droit, lui laissant bien volontiers en charge la responsabilité de nouer des relations diplomatiques ou commerciales. L'information que lâcha Victoria par la suite fit plisser les yeux de Lucrezia une nouvelle fois à l'égard de la jeune tchèque, pourtant elle s’abstint de dire quoique ce soit pour le moment, préférant à son tour adopter la méthode de Megara.

Lorsque Ambroise prit la parole afin d'évoquer le roi de Winnipeg et sa Cité à bout de souffle, Lucrezia lui répondit par un hochement de tête, mais tiqua à la petite pique qu'il lui lança à propos de la capacité de parole de son apprentie. « Serais-tu en train d'insinuer que je suis trop bavarde au point de ne pas lui laisser le temps d'en placer une Ambroise ? » Le regard pétillant de beau solitaire aurait pu dérider un peu la reine mais elle préféra garder un visage neutre, n'étant pas vraiment d'humeur à plaisanter. Elle continuait cependant à l'observer le temps qu'il appuie les dires de Victoria et prenne la défense de son apprentie. Puis il finit enfin par lui arracher un bref sourire lorsqu'il laissa apparaitre cette pointe de malice qui contribuait grandement à son charme. « Je n'ai pas la chance de voyager à travers le monde comme toi Ambroise.. Cela fait des années que je n'ai pas eu l'occasion de pratiquer. Mon italien doit être rouillé et je risquerais de devenir aussi muette que ton apprentie. » Ce n'était qu'une excuse, bien entendu. Très certainement la plus mauvaise des excuses mais la couronne de Lucrezia lui octroyait n'importe quel caprice sans qu'on cherche à insister et elle adorait en profiter.

Ce fut au tour de Ramona et très vite Lucrezia put constater que la jeune femme était en effet dotée de parole. Cependant lorsqu'elle la vit faire une révérence moyenne, elle osa espérer pour Ambroise que cette dernière était plus douée au combat. « Les motifs peuvent être divers et variés je ne vais pas vous apprendre ce que l'on est prêt à accepter pour un peu plus de richesse, de gloire ou de pouvoir. Quant à l'affection que vous pouvez ressentir pour certains habitants ou proches de cette Cité ne me concerne pas. Je ne suis pas censée connaître les relations que vous entretenez avec votre maître d'apprentissage. »Elle détourna un instant son regard vers celui d'Ambroise curieuse en réalité de connaître la nature de leurs rapports, puis reprit sa trajectoire vers Ramona. « Ou bien avec quiconque d'autre ici. »
Il fallut plusieurs minutes dans un silence nécessaire afin que Lucrezia réfléchisse à tout ça, ignorant totalement les personnes présentes dans ce bureau, mis à part celle qu'elle imaginait au centre du problème quelques minutes plus tôt. Elle la détailla, sourcils froncés, ne cachant pas la moue suspicieuse sur ses lèvres. L'avis de Megara lui aurait été bien utile sachant qu'il lui arrivait d'entrainer Ramona de temps à autre. Elle se tourna un instant vers cette dernière afin de tenter d’apercevoir le moindre signe de sa part, puis elle sembla enfin se décider à parler. « Soit. En admettant que je décide de faire confiance à Victoria et Ambroise à votre égard. Que faisiez-vous dans la Bordure alors qu'il était strictement interdit à quiconque de quitter l'enceinte de la cité ? A quel moment vous êtes vous dit que c'était une bonne idée de vous faire remarquer de la sorte alors que vous veniez tout juste d'arriver ? » A nouveau Lucrezia marqua un temps de pause avant de reprendre. La question qui allait suivre s'extirpa difficilement d'entre ses lèvres et malgré le ton directif qu'elle voulut lui donner, elle n'avait pu empêcher cette dernière de sonner comme une requête ou du moins un certain intérêt envers la suspecte. « Et surtout comment avez-vous fait pour passer au delà des barrages et des contrôles ? »



   
WITH THE MOON I RUN
far from the carnage of the fiery sun

© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Ambroise Delacroix
vampire type 2
☾ âge : 32 ans - 500 ans.
☾ métier : chasseur de primes.
☾ créateur : Octave
☾ compétences : La traque et la capture. Le reste..
☾ arme fétiche : Une lance, d'abord, à deux lames. Viennent ensuite les épées, hâches et poignards.
☾ origines : Fin fond de la Norvège.
☾ statut : célibataire.


☾ avatar : travis fimmel
☾ dispo rp : 4/3
☾ couleur : #336699
☾ arrivée en enfer : 10/12/2017
☾ missives : 478
☾ tickets : 1109
☾ crédits : BABINE./tumblr.


☾ liens : - ramona
- apolline
- lucrezia
- aydan
- megara
- magdalena
- adam
- ankh
(...)


☾ rp en cours : - ramona
- aydan
- ramona
- apolline

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [rp semi-commun] L’interrogatoire    09.07.18 12:13



Ambroise avait deviné que les appréciations de Victoria à l’égard de Ramona n’allaient pas plaire à la Reine. Cependant ce n’était pas l’urgence ni la priorité aujourd’hui et lui-même, sous ses airs agréables, était passablement irrité par cette convocation qui avait tout d’un interrogatoire. Bien que respectueux de Lucrezia pour ce qu’elle faisait en tant que dirigeante et pour l’être qu’elle était, il ne pouvait décemment pas la laisser descendre gratuitement celle qui en plus de tenir la place d’apprentie depuis des décennies, était devenue une amie et une compagne d’aventures.
Sa Majesté ne semblait pas vouloir se dérider face à la réflexion du blond, qui sembla presque la piquer davantage. Il ne s’en formalisait pas : il n’avait pas la réputation de lécher les bottes à ceux qui détenaient le pouvoir, encore moins face à des attaques injustifiées. « Peut-être que j’insinuais simplement que tu n'avais pas chercher à la connaître, encore moins à lui accorder un échange avant celui d’aujourd’hui. Si on peut le considérer ainsi. » finit-il par répondre calmement, étirant ses jambes devant lui et croisant les bras sur son torse, sans pour autant quitter la Reine du regard. « Si je t’ai froissée, je saurai me faire pardonner. » Tous deux savaient très bien que cela ne se mesurait pas en objet précieux ou de collection, ni en poches de sang.

La suite regardait Ramona et ses petites expéditions interdites. Il lui avait bien indiqué ce qu’il avait pensé de tout ça. Aydan lui avait déjà évoqué l’existence de passages pour entrer et sortir, et il n’avait pas cherché lui-même à les connaître, ne souhaitant pas se faire remarquer et possiblement par extension, faire retarder leur départ d’ici.
Même s’il avait fait la morale à son apprentie, il pouvait tout à fait comprendre son envie d’évasion, de liberté. Nul mur n’avait l’habitude de les retenir. Pourtant ses craintes étaient sérieuses, avec des enragés capables d’entrer, les alentours devaient en être infestés. Preuve était de leur arrivée, alors qu’ils devaient les abattre à vue d’œil, les créatures les pourchassant en pleine clairière jusqu’à la Cité.
Ramona s’expliquait face à la Reine et le Nordique suivait l’échange avec attention. Il jeta un bref regard vers Megara et Victoria lorsque Lucrezia demanda plus de détails à la jeune vampire. Finalement, ils n’allaient peut-être pas trop mal s’en sortir.
Ambroise laissait la Tchèque répondre aux questions, la sentant suffisamment sûre d’elle, et voulant la laisser gagner du crédit auprès de la Reine. Après tout, elle allait devoir se faire une place, s’il se décidait un jour, à la laisser prendre son envol, avec son propre statut de chasseuse de primes. L’idée le fit froncer un instant les sourcils et il se concentra de nouveau sur l’échange, ses iris perçants se déplaçant entre toutes les femmes ici présentes. Lorsqu’il estima que Ramona avait expliqué en détails, et qu’il ne restait rien à dire, selon les réactions qu’il perçut, il questionna silencieusement la Reine du regard, avant de se redresser. « J’ai eu quelques informations qu’il sera bon de juger intéressantes ou non, je ne divulguerai pas la source, mais je m’entretiendrai avec l’une d’entre vous lorsque j’aurai rassemblé plus de données, plus tard. » Il offrit un sourire charmeur à Victoria, un bien plus poli à Megara, et avant de tourner le dos à la Reine, il lui lança simplement : « Toujours un plaisir, Lucrezia. » Puis d’un signe de tête, il indiqua à Ramona de le suivre jusqu’à la sortie.



Je me suis permis d'avancer jusqu'à leur départ pour faire avancer l'interrogatoire et passer aux suivants (a)
Revenir en haut Aller en bas
Ramona Zeman
vampire type 3
☾ âge : 104 ans (27)
☾ métier : Apprentie chasseuse de prime
☾ créateur : Elle l'ignore...
☾ compétences : grand sens de l'observation, agilité, boudeuse experte.
☾ arme fétiche : Sa dague et son arbalète.
☾ origines : Europe de l'Est.
☾ statut : Célibataire


☾ avatar : Alicia Vikander
☾ dispo rp : Reste 0/3
☾ couleur : #993366
☾ arrivée en enfer : 10/03/2018
☾ missives : 201
☾ doubleface : Erik Landseer
☾ tickets : 321
☾ crédits : Tumblr


☾ liens : • Ambroise ♥️
• Apolline ♥️

• Victoria ❀
• Kali ❀

• Son Cadavre Royal ☂️
• Megara ☂️


• Ruslan ✚


☾ rp en cours :
☾ Ambroise
☾ Célébration


avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t199-ramona-zeman-there-was-a-time-i-wasn-t-brokenhttp://lrth.forumactif.com/t202-ramona-zeman-twinkle-twinkle-little-star
MessageSujet: Re: [rp semi-commun] L’interrogatoire    09.07.18 14:29

Cette… réunion… était un véritable cauchemar. Non seulement elle avait été convoquée avec Ambroise face à la Reine, mais en plus c’était un véritable traquenard.  D’abord surprise, puis effrayée, la jeune vampire était à présent révoltée. Révoltée du jugement actif dont elle était la cible. Comment et pourquoi la jugeait-on coupable alors que personne dans cette pièce ne la connaissait vraiment à part Ambroise ! Qui était donc ces gens si haut perché sur leur ego pour se croire meilleurs qu’elle où les autres ? On la jugeait coupable, alors que clairement, ce n’était pas de son ressort si New Abbotsford était aussi troué que du gruyère. Quoiqu’il en soit, elle était là, face à la Reine et ses conseillères, à se défendre, seule. Car si Ambroise avait ouvert la bouche ce n’était pas plus pour la défendre que pour faire des jeux d’esprit avec sa Majesté. Jeux d’esprits qui ne fonctionnèrent guère à en juger par les réponses qu’il obtint. Il finit tout de même par déclamer clairement qu’avant de la juger on aurait peut-être pu prendre le temps de la connaitre, avant de s’avachir avec négligence. Ce qu’il ajouta par la suite, lui retourna l’estomac. Elle posa sur son mentor un regard empreint de suspicion, son cerveau s’agitant à toute allure. Plait-il ? Sérieusement ? Un frisson d’outrage la parcourut tandis qu’elle reposait ses yeux sur ses jurés. Ce n’était pas le moment de s’offusquer. Cependant, si son coeur avait été capable de battre, il serait parti dans une folle cavalcade, dirigée par une colère sourde mais déterminée. Cet interrogatoire ne rimait à rien, et plus elle passait de temps dans cette pièce, plus cela commençait à lui taper sur le système. La patience n’était pas le fort de Ramona, et les accusations infondées non plus. D’autant qu’elle savait, que personne ne l’avait vue. La Reine s’adressa à nouveau à elle, cherchant des failles dans les réponses qu’elle lui avait donné. Elle la jugeait apparemment ambitieuse. Reine certes, mais stupide… Il n’était pas nécessaire d’avoir cinq cent ans pour se rendre compte que Ramona n’aspirait à aucun de ces trois désirs.

« Alors soyez sans crainte Votre Altesse, car je ne trouve aucun intérêt, ni dans la richesse, la gloire et encore moins le pouvoir. » Quant à ses affections… les insinuations de la Reine lui donnèrent envie de vomir. Elle coula un regard dépité à Ambroise avant de reposer les yeux en direction de la monarque. Un long silence s’installa. Un silence qui ne fit que laisser croitre cette colère sourde en Ramona. Là voilà qui se trouvait face aux puissants de ce monde, accusée à tord pour des palabres et des idioties. Elle qui n’avait jamais fait le moindre écart, de mot ou de comportement. Et Ambroise qui restait là, assis comme un imbécile, songeant certainement à comment il pourrait amadouer le cadavre royalement peroxydé. Toutefois, et comme à son habitude lorsqu’elle se trouvait face à du monde, la jeune vampire laissait toute sa pudeur émotionnelle transparaitre. Et pour une fois, elle en remerciait la dite pudeur. Nulle émotion ne traversait son visage si ce n’est les traits d’une statut de marbre. La reine repris la parole.Elle avait certainement finit de décortiquer et d’examiner les mots de la Tchèque. Que faisait-elle dans la bordure. Du tourisme voyons ! Si la pensée lui traversa l’esprit, et qu’elle souhaita plus que tout avoir le courage de répondre ceci, sa langue n’en demeura pas moins clouée à son palais. La jeune femme attendit que Lucrezia eut finit de poser toutes ses questions, n’ayant ni l’envie ni l’intention de répondre. Son caractère buté lui intimait de garder un silence à toute épreuve. Toutefois le ton radoucit de la Reine lui fit légèrement plissé les yeux. Etait-ce une requête ? Cette femme était-elle capable de demander ? Ramona jeta un nouveau regard à son maitre avant de déclarer.

« Il n’y avait pas de barrage, ni de contrôle. Un passage dissimulé dans un mur, derrière des tonneaux et autres caisses. Derrière la boulangerie. Je pourrais vous y conduire si vous le souhaitez. Ou… votre chef de la sécurité. » Oui, car inutile d’imaginer sa majesté arpenter les rues de sa cité. Voyons ! Quelle immondice. Et quant au chef de la sécurité, ce serait plaisir que de lui montrer là où ses failles se trouvent, derrière sa toute grande puissance et son magnifique pouvoir à deux balles. Soudainement lasse de ces absurdité, la jeune vampire releva alors la tête en signe de détermination. Il fallait qu’elle convaincue la Reine de ne pas lui couper la tête et qu’elle se barre d’ici au plus vite. « Si vous le souhaitez, je vous ferai un rapport détailler de ce que j’ai vu ou entendu lors de cette… escapade. » De nouveau elle coula un regard, assassin cette fois, sur Ambroise. Ce n’est pas comme si le rapport n’avait pas déjà été fait. Elle lui avait tout raconté de sa virée nocturne. Si lui n’avait pas jugé bon d’en parler à la Reine alors pourquoi elle l’aurait-elle fait ? Une fois entendu qu’elle ferait parvenir à Victoria un compte rendu détaillé, Ambroise enchaina sur le départ. Ramona inclina légèrement la tête en direction de la Reine. « Votre Majesté. » puis suivit le vampire scandinave. Que pouvait-elle faire d’autre ? Elle était en colère, furieuse. Elle s’était retrouvée le cul entre deux chaise, coincée entre Charybe et Scylla. Et maintenant qu’une porte de sortie s’ouvrait, c’était pour suivre son maitre et mentor qu’elle voyait soudainement sous un autre jour. En ayant assez de parler et de se justifier, elle se mura dans le silence, songeant à ce rapport qu’elle devait écrire au plus vite.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [rp semi-commun] L’interrogatoire    

Revenir en haut Aller en bas
 
[rp semi-commun] L’interrogatoire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☾ L.R.T.H ☾ :: new abbotsford : la cité intérieure :: Tower Island :: Tour-
Sauter vers: