AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
  Qui traque qui [PV Ramona]Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ruslan Hill
propriété de newabbotsford
☾ âge : 27
☾ surnom : L'acrobate
☾ métier : Guetteur/acrobate/chasseur
☾ matricule : NA5938601
☾ compétences : Combat, chasse, course, escalade
☾ arme fétiche : Couteau
☾ origines : New Abbotsford
☾ statut : Célibataire


☾ avatar : Sergei Polunin
☾ arrivée en enfer : 01/04/2018
☾ missives : 615
☾ doubleface : Travis Grant - Lyn Hawkins - Lyuba Sakharov
☾ tickets : 620
☾ crédits : /


avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t225-ruslan-hill-plutot-mourir-que-servirhttp://lrth.forumactif.com/t228-ruslan-hill-celui-qui-criait-liberte
MessageSujet: Qui traque qui [PV Ramona]   07.04.18 11:02

Cela faisait plusieurs jours maintenant que les portes de New Abbotsford étaient demeurées closes, plusieurs jours déjà que l'Enragé s'était introduit dans la cité en semant la mort sur son passage. La Reine avait ordonné à ses chiens de fouiller la Bordure, de capturer et d'interroger toute personne suspecte, mais de surcroit les rafles menaçaient et la situation semblait ne pas pouvoir être apaisée. Jamais Ruslan n'avait eu autant de travail. Son rôle de guetteur lui convenait parfaitement, lui qui arpentait les toits de la Bordure pour surveiller les allées et venues des indésirables, il n'avait cessé de courir prévenir les habitants toutes les nuits depuis que l'intrusion du monstre avait eu lieu. Lui qui possédait pourtant une excellente condition physique ne pouvait nier la fatigue qui était la sienne. Son corps protestait chaque jour un peu plus malgré le sommeil qu'il s'obligeait à prendre, son estomac criait plus rapidement famine que d'ordinaire et il devait prendre sur son temps de repos pour aller trouver de quoi manger, ce qui creusait les cernes sous ses yeux, tirait ses traits et lui donnait l'air plus fatigué encore. Un vrai cercle vicieux qui, s'il ne s'arrêtait pas dans les semaines qui venaient, allait le laisser sur les rotules et incapables de courir suffisamment vite lorsque la prochaine rafle de masse surviendrait. On en était cependant encore loin et l'humain avait pu manger à sa faim durant la journée, prenant un repos suffisant avant que la nuit ne tombe, car c'était là qu'il opérait, lorsque les sangsues sortaient de leur trou. Il avait également pris soin comme chaque jour ou presque de se laver consciencieusement dans l'eau du fleuve avant de s'enduire de terre et du suc des végétaux qui parsemaient les bâtiments afin de masquer son odeur et limiter le risque d'être repéré en cas de vent soufflant dans la mauvaise direction.

- ...

Perché sur les hauteurs de bâtiments tombant en morceaux et couverts de végétations, il scrutait les rues délabrées en contrebas depuis moins d'une heure lorsqu'il la vit. Brune, relativement mince mais avec l'air bien nourrie, se déplaçant avec trop de fluidité pour n'être qu'une simple humaine, quand bien même elle aurait reçu un entrainement particulier, elle ne semblait pas dérangée par l'obscurité et c'était en soi déjà un signe suffisant pour trahir sa nature de vampire. Il n'était pas si rare que ça que ces cadavres ambulants viennent chercher quelque frisson en s'aventurant dans la Bordure, mais rares étaient ceux qui osaient aller plus loin que les premières structures délabrées, sachant pertinemment que les Lynx veillaient et qu'ils ne se priveraient pas pour tuer l'une de ces créatures si elle manquait de vigilance. Il y avait eu de nombreux vampires tués à une époque, notamment de très jeunes qui avaient à peine dépassés le siècle d'existence, autant dire des novices incapables de survivre sans leur maître, mais celle-là... Ruslan n'aurait su dire si elle était âgée ou non, mais elle était visiblement sur ses gardes et elle ne serait pas une proie facile si jamais un groupe de Lynx passait dans le coin. Lui, ça n'était pas son affaire, il n'était que guetteur, pas chasseur et encore moins tueur de vampires, son boulot c'était de prévenir les habitants en cas de danger et cette brunette-là en était peut-être un. Préférant demeurer sur les hauteurs autant que possible, à demi dissimulé par les débris, il commença à prendre en filature la créature, la scrutant d'un regard bleu-vert attentif, presque incisif. Qu'est-ce qu'elle venait faire par ici ? Son marché ? Elle croyait peut-être qu'elle pourrait se servir à la gorge d'un habitant sans défense ? A moins qu'elle ne se cherche un esclave, auquel cas elle risquait d'avoir une mauvaise surprise s'il donnait le signal d'alarme.


Au cri de Liberté
plutôt mourir qu'être enchainé


Dernière édition par Ruslan Hill le 02.05.18 18:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ramona Zeman
vampire type 3
☾ âge : 104 ans (27)
☾ métier : Apprentie chasseuse de prime
☾ créateur : Elle l'ignore...
☾ compétences : grand sens de l'observation, agilité, boudeuse experte.
☾ arme fétiche : Sa dague et son arbalète.
☾ origines : Europe de l'Est.
☾ statut : Célibataire


☾ avatar : Alicia Vikander
☾ dispo rp : Reste 0/3
☾ couleur : #993366
☾ arrivée en enfer : 10/03/2018
☾ missives : 171
☾ doubleface : Erik Landseer
☾ tickets : 209
☾ crédits : Tumblr


☾ liens : • Ambroise ♥️
• Apolline ♥️

• Victoria ❀
• Kali ❀

• Son Cadavre Royal ☂️
• Megara ☂️


• Ruslan ✚


☾ rp en cours :
☾ Ambroise
☾ Célébration


avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t199-ramona-zeman-there-was-a-time-i-wasn-t-brokenhttp://lrth.forumactif.com/t202-ramona-zeman-twinkle-twinkle-little-star
MessageSujet: Re: Qui traque qui [PV Ramona]   26.04.18 14:14


Il y avait d’abord eu tous ces sourires protocolaires. Ces attitudes insupportables de respect mielleux et hypocrites, comme deux chiens qui se sentent l’anus tout en sachant pertinemment qu’on est le chihuahua face au dogo canario. Puis il y avait eu cette intrusion. Cet Enragé qui avait fait un bain de sang avant que lui même ne soit exécuté. De là des innocents ayant eu le malheur de se trouver sur la route du monstre avaient tout simplement été abattus. Et puis l’impitoyable décision : le confinement.
Comment ? Comment, lorsqu’on est une fille de pêcheurs habituée au grand air, une chasseuse de prime habituée au grands espaces, comment fait-on pour rester saine d’esprit lors d’un confinement ? Ramona n’était pas saine d’esprit. Elle le savait. Le traumatisme qu’elle se trainait, le passé qu’elle trimballait ne faisait pas d’elle quelqu’un de sain d’esprit. Elle était renfermée, taciturne, colérique, boudeuse, et régulièrement les cauchemars venaient hanter son sommeil. Seul Ambroise pouvait lui faire garder un semblant de lucidité pour ne pas qu’elle se terre dans une grotte en chantonnant une berceuse comme une enfant perdue. Cette jeune femme là, brisée et perdue, elle l’avait laissée quelque part au fin fond de la Tchécoslovaquie, préférant suivre l’enseignement du vampire scandinave. Mais ce confinement. Ce truc là, littéralement insupportable, tendait à la mener vers un autre degré de folie. Tous ces gens, ces blablas, ces interrogatoires… Parce que oui ! Il y avait eu un interrogatoire en plus ! Comme si un chasseur de prime pouvait décemment s’amuser, de sa propre volonté, à faire entrer un Enragé dans une cité. Comment dire…  mué  
L’oisiveté de son mentor, l’inactivité, les restrictions de mouvements, la promiscuité, tout cela rendait la jeune vampire complètement dingue. Sa mauvaise humeur avait atteint des sommets et en demoiselle tout à fait naturelle c’est sur le premier venu, Ambroise, qu’elle passait ses nerfs. Sauf qu’à force d’en prendre plein la tronche ce dernier retournait les faveurs ce qui accentuait encore plus la mauvaise humeur de la brunette. Conclusion : Ramona était comme un lion en cage, un bombe à retardement prête à exploser.

C’est pour cela que lorsqu’un soir l’occasion lui fut donner d’échapper à la vigilance des gardes et d’aller faire un tour elle ne se le fit pas dire deux fois. Toutes ces années passées à suivre l’enseignement du chasseur de prime avaient fait d’elle quelqu’un de particulièrement doué pour la dissimulation et la discrétion. En même temps, lorsqu’on est chasseur de prime, on ne peut pas se permettre de se faire repérer par sa proie, qu’elle soit humaine ou vampire. Et quand il s’agit de chasser la relique, se faire repérer rapidement par des Enragés, ce n’est pas vraiment bon pour le business. Aussi, Ramona n'eut-elle guère de difficultés à se faufiler en extérieur. Rasant les murs et se glissant dans les ombres elle parvint finalement à rejoindre la bordure. D’un coup d’oeil aux cieux, elle estima rapidement le temps qu’elle avait avant que la patrouille ne rentre au bercail.
Ah ! Que cela faisait du bien de sentir l’air frais sur sa peau, d’être libre de ses mouvements ! La jeune femme avait beau refouler de tout son être son coté vampirique, elle ne pouvait nier l’excitation animale qui la gagnait à présent. Le simple fait de se savoir libre et dehors aiguisait tous ses sens et ses envies de prédation. Aussitôt elle se mit en route. Elle n’avait pas de but précis hormis celui de profiter de son escapade. Errant de ci de là avec la discrétion d’une souris, elle opta rapidement pour l’exploration des vieux bâtiments. Ramona, en dehors d’une curiosité maladive pour à peut près tout ce qui lui était inconnu, était passionnée par les objets anciens. Elle avait cette sorte de fascination pour les témoignages des temps passés… Il fallait bien avouer que si vampirique qu’elle soit, la jeune femme n’était pas si vieille que ça, contrairement à d’autres… Après avoir fouillé un premier bâtiment, la jeune vampire parcourut quelques mètres, toujours rasant les murs et à l’affut du moindre bruit, de la moindre odeur. Elle finit par pénétrer un second bâtiment, espérant peut-être trouver un jour l’objet ultime ! Le faiseur de musique ! Elle n’avait eu qu’une seule fois l’occasion d’en voir un, et depuis ce jour elle rêvait de mettre la main sur un semblable. Bon… ce ne serait pas pour aujourd’hui.

C’est en sortant de ce nouvel immeuble que la vampire sentit un frisson la parcourir. La sensation était plus que désagréable. Et si cela faisait un petit moment qu’elle la ressentait, elle n’en avait jusque là pas la certitude. Quelqu’un ou quelque chose l’observait. Comme si de rien n’était, elle pénétra dans un énième bâtiment. Quelques secondes plus tard elle en ressortait par une des fenêtres et prenait aussitôt de la hauteur. Son instinct lui disait que son observateur était seul. Scrutant les alentours elle ne vit rien dans un premier temps. Cela l’agaça fortement. Ce n’était pas tant la peur qui l’agaçait. Peur, elle n’avait pas peur. C’était seulement de ne pas connaitre son prédateur. La sensation d’être une proie était déjà assez déplaisante comme cela. Elle voyait d’ici la réaction d’Ambroise devant tant d’amateurisme. Elle l’entendait déjà se moquer d’elle. Plus d’un demi-siècle de formation et incapable de savoir ce qui la chasse. De nouveau elle disparut, se coulant dans les ombres puis décida de s’exposer volontairement au milieu de ce qui jadis était une rue. La personne, car elle savait désormais qu’il s’agissait de quelqu’un et non de quelque chose, était douée. Très douée. Pour un humain…
Se faufilant dans les ombres elle se permit de jouer quelques minutes entre ombres et lumières. Apparaissant ici, faisant tomber par une inadvertance calculée du gravier là, disparaissant au prochain tournant. L’humain, toujours plus ou moins sur ses talons. Elle parvint enfin à remonter la piste obsédante qu’elle était parvenue à sentir sous ces odeurs de plantes, de poussières et de béton. Tous sens en alerte elle avait même finit par entendre un léger crissement de semelle sur un minuscule cailloux, ou une respiration hachée après un effort. Finalement, ses yeux s’étaient enfin posé sur l’homme. Un jeune homme tout ce qu’il y avait de plus vivant. Rusé, habile de son corps et guettant le moindre mouvement. Curieuse elle l’observa quelques secondes puis finit par se glisser derrière lui, à distance respectable. Elle laissa quelques instants planer la sensation de prédateur passant à proie, puis d’une voix douce et calme elle demanda.

« Qu’est-ce que tu me veux ? »
Revenir en haut Aller en bas
Ruslan Hill
propriété de newabbotsford
☾ âge : 27
☾ surnom : L'acrobate
☾ métier : Guetteur/acrobate/chasseur
☾ matricule : NA5938601
☾ compétences : Combat, chasse, course, escalade
☾ arme fétiche : Couteau
☾ origines : New Abbotsford
☾ statut : Célibataire


☾ avatar : Sergei Polunin
☾ arrivée en enfer : 01/04/2018
☾ missives : 615
☾ doubleface : Travis Grant - Lyn Hawkins - Lyuba Sakharov
☾ tickets : 620
☾ crédits : /


avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t225-ruslan-hill-plutot-mourir-que-servirhttp://lrth.forumactif.com/t228-ruslan-hill-celui-qui-criait-liberte
MessageSujet: Re: Qui traque qui [PV Ramona]   28.04.18 12:05

La créature entrait et sortait de plusieurs bâtiments comme si elle était en quête de quelque chose, c'est tout du moins l'image qu'elle donnait, l'idée qu'elle ne puisse faire que visiter semblant bien trop incongrue pour être retenue dans le cas présent. La suivant depuis les hauteurs, Ruslan demeura à distance tout en diminuant progressivement celle-ci, désireux qu'il était de voir davantage de détails concernant cette femme qui semblait découvrir les lieux pour la première fois. Un bâtiment, deux bâtiments, trois bâtiments... Elle explorait la Bordure comme s'il s'agissait d'un lieu nouveau, mais cela avait le don d'irriter l'humain qui la voyait se rapprocher progressivement des zones habitées et, de ce fait, d'innocents qu'il allait falloir prévenir rapidement. Mais alors même qu'il la voyait ressortir d'une énième carcasse abandonnée, il nota son arrêt et la façon qu'elle eut de demeurer immobile, se tapissant à couvert sans pour autant la quitter des yeux. L'avait-elle repéré ? Sans doute, ou en tout cas elle devait avoir sentit quelque chose et il ne pouvait s'en prendre qu'à lui-même : il s'était beaucoup trop rapproché. La vampire disparue soudain dans les ombres et le guetteur retint un grognement, gardant le silence et demeurant caché jusqu'à-ce qu'il ne la voit reparaître en pleine rue, totalement visible, à tel point que le piège était évident. Puis ce fut le début du jeu de cache-cache, elle qui passait d'une zone éclairée par la lune aux ombres des bâtiments, lui qui tentait de la suivre aussi vite que possible sans se faire repérer, demeurant d'abord tapi derrière différents obstacles avant qu'elle ne l'oblige à se déplacer du dessus d'un bâtiment à un autre, lui faisant brièvement perdre sa silhouette en contrebas. Il lui sembla qu'elle entrait dans un nouveau lieu et, s'accroupissant pour il ne savait combien de fois depuis le début de cette surveillance, il guetta le moment où elle ressortirait, ignorant qu'elle avait réussi à déjouer sa concentration et à le contourner.

« Qu’est-ce que tu me veux ? »

Se retournant vivement tout en bondissant en arrière, Ruslan se replia près du sol, une main sur celui-ci tandis que l'autre venait de dégainer la lame d'un couteau qu'il tenait fermement, ses yeux bleu-vert se rivant à la silhouette de la femme qu'il pensait être encore dans le bâtiment d'à côté. Et merde.

- ...

Un mélange de rage et de colère dansait dans son regard tandis qu'il réfléchissait rapidement à la meilleure façon de se sortir de cette situation. La vampire n'était qu'à quelques mètres de lui, il ne l'avait pas entendue arriver et c'était bien la preuve qu'il avait manqué de vigilance et qu'il risquait de le payer très cher. L'adrénaline avait beau pulser dans ses veines au même rythme que son sang, la fatigue et la faim étaient de sérieux handicaps à cet instant et celui qu'on surnommait l'Acrobate n'avait pas suffisamment de choix devant lui pour se permettre de jouer au plus malin.

- Que tu quittes la Bordure. Les tiens n'ont rien à faire ici.

La voix grave avait vibré sur un ton bas, de ceux qui sont habitués à ne pas faire trop de bruits, à ne pas se faire repérer, tandis que Ruslan demeurait en position défensive, comme prêt à bondir de nouveau si jamais l'inconnue en face de lui amorçait le plus petit geste, quel qu'il soit. On ne survivait pas aux vampires sans quelques bons réflexes, même si en confrontation directe cela risquait fort de mal finir pour l'humain.


Au cri de Liberté
plutôt mourir qu'être enchainé
Revenir en haut Aller en bas
Ramona Zeman
vampire type 3
☾ âge : 104 ans (27)
☾ métier : Apprentie chasseuse de prime
☾ créateur : Elle l'ignore...
☾ compétences : grand sens de l'observation, agilité, boudeuse experte.
☾ arme fétiche : Sa dague et son arbalète.
☾ origines : Europe de l'Est.
☾ statut : Célibataire


☾ avatar : Alicia Vikander
☾ dispo rp : Reste 0/3
☾ couleur : #993366
☾ arrivée en enfer : 10/03/2018
☾ missives : 171
☾ doubleface : Erik Landseer
☾ tickets : 209
☾ crédits : Tumblr


☾ liens : • Ambroise ♥️
• Apolline ♥️

• Victoria ❀
• Kali ❀

• Son Cadavre Royal ☂️
• Megara ☂️


• Ruslan ✚


☾ rp en cours :
☾ Ambroise
☾ Célébration


avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t199-ramona-zeman-there-was-a-time-i-wasn-t-brokenhttp://lrth.forumactif.com/t202-ramona-zeman-twinkle-twinkle-little-star
MessageSujet: Re: Qui traque qui [PV Ramona]   20.05.18 12:23

En se glissant derrière l’humain, Ramona s’attendait à un effet de surprise. Mais le résultat alla au delà de ses espérances. L’homme se retourna vivement en s’accroupissant au sol comme un chat sauvage. Il dégaina même un couteau qui fit hausser un sourcil à la fois curieux et amusé à la jeune vampire. Vraiment ? Voulait-il se battre ? Pensait-il avoir ses chances ? Le regard effarouché et teinté de rage de l’homme la fit sourire. Elle entendait son coeur affolé galoper à grande vitesse et elle pouvait voir son esprit analyser la situation et chercher le meilleur échappatoire. L’homme s’en voulait énormément d’avoir manqué de vigilance et de s’être fait surprendre comme un lapin. Il avait peur et il avait raison. Il lui faudrait une seconde pour qu’elle le mette en pièce. Enfin… si elle en avait l’intention. Mais par chance pour lui Ramona n’avait aucune intention de lui faire du mal. La vampire n’avait pas les humains en horreur et ne les considérait même pas comme des amuse gueule, contrairement à d’autres vampires. En fait, peu importe sa condition la chasseuse avait gardé plus d’humanité en elle qu’il n’en plaisait à ceux de sa race. Par conséquent, chaque fois qu’elle avait tué, il ne s’était s’agit que d’une extrême mesure, où on ne lui avait gère laissé le choix. Après un instant de flottement, l’humain finit par répondre sa question. Il voulait qu’elle s’en aille. Elle n’avait rien à faire ici, les siens non plus.


« Les miens… » Un léger sourire moqueur. Que savait-il des siens ? Songeait-il aux autres vampires en disant les tiens ? Parce que si c’était le cas il ne savait pas à quel point il se trompait lourdement. Ramona ne considérait absolument pas les autres vampires comme faisant partie des siens. Ils étaient si différents d’elle-même. Elle ne se sentait donc nullement offensée lorsqu’il sous-entendait qu’elle n’aavait rien à faire ici. Si elle était d’humeur à polémiquer elle lui rétorquerait qu’elle n’a pas vu l’écriteau « Propriété Privée », et qu’elle ne voit nulle part l’interdiction de se trouver là où elle se trouve. Qui le lui interdit par ailleurs ? Un humain sale et maigrichon ? Ah ah. Elle aimerait bien voir ça. Rien que la position qu’il tenait la faisait sourire. Comme s’il avait la moindre chance de faire quoique ce soit. Bien que jeune pour son espèce, Ramona avait passé tellement de temps sur les routes et à se battre pour sa survie qu’elle avait développé des instincts et une rapidité incroyable. Qu’il tente… seulement qu’il tente… Elle pourrait se laisser aller au jeu juste pour le plaisir. Mais non… pas ce soir… Levant la tête elle huma l’air, tous ses sens focalisés sur un ailleurs. Elle pouvait entendre la cavalcade des émissaires de la reine. Fouillant la bordure, ils espéraient mettre la main sur un indice qui conduirait à éclaircir le mystère : qui avait fait entrer un enragés dans la cité. Reportant son attention sur l’humain, elle le considéra un instant avant de déclarer.

« D’accord. »

Elle se détourna alors de lui, comme s’il l’indifférait complètement. Lentement, elle s’approcha du bord du toit.

« Tu devrais aller prévenir les tiens. » Dit-elle en insistant sur le dernier terme. « Les gardes royaux s’approchent d’un campement à l’est. C’est ce que tu fais non ? Guetter et prévenir ? » Elle lui jeta un bref coup d’oeil.
Revenir en haut Aller en bas
Ruslan Hill
propriété de newabbotsford
☾ âge : 27
☾ surnom : L'acrobate
☾ métier : Guetteur/acrobate/chasseur
☾ matricule : NA5938601
☾ compétences : Combat, chasse, course, escalade
☾ arme fétiche : Couteau
☾ origines : New Abbotsford
☾ statut : Célibataire


☾ avatar : Sergei Polunin
☾ arrivée en enfer : 01/04/2018
☾ missives : 615
☾ doubleface : Travis Grant - Lyn Hawkins - Lyuba Sakharov
☾ tickets : 620
☾ crédits : /


avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t225-ruslan-hill-plutot-mourir-que-servirhttp://lrth.forumactif.com/t228-ruslan-hill-celui-qui-criait-liberte
MessageSujet: Re: Qui traque qui [PV Ramona]   20.05.18 13:55

Elle souriait, avec l'air de s'amuser de la situation, à moins que ce ne soit de ce qu'il venait de dire, difficile à déterminer, mais en tout cas il était évident que rien dans cette scène n'avait de quoi inquiéter la vampire et Ruslan n'en avait que trop conscience. Le couteau qu'il tenait à la main n'était cependant pas destiné à l'attaque, mais bien à la défense : lui n'était pas un combattant, mais un guetteur, pourtant on ne pouvait décemment pas s'exposer au danger sans avoir un minimum de quoi se protéger, tout le monde savait ça dans la Bordure. Ils se fixaient tous les deux désormais, tels chien et chat, les secondes semblaient s'étirer dans le temps comme de longues minutes, jusqu'à-ce que l'inconnue ne relève la tête pour humer l'air comme le ferait un animal. Allons bon, qu'est-ce qu'elle reniflait comme ça ? Des renforts pour elle ? Ou pour lui ? A moins qu'elle ne songe au repas qu'elle pourrait faire avec son sang ?

« D’accord. »

Il tiqua et fronça légèrement les sourcils en la voyant se détourner de lui, s'approchant du bord du toit comme si sa présence ne comptait plus, comme s'il ne représentait effectivement pas la moindre menace et que lui tourner le dos n'était pas un danger pour elle.

« Tu devrais aller prévenir les tiens. Les gardes royaux s’approchent d’un campement à l’est. C’est ce que tu fais non ? Guetter et prévenir ? »

Ruslan écarquilla les yeux et se redressa lentement, lui jetant d'abord un regard incrédule avant de déporter ses yeux verts en direction de là où la vampire venait de regarder, une lueur d'inquiétude s'allumant dans ses prunelles. Il y avait des enfants par là-bas, beaucoup d'enfants, des familles, des innocents... Mais aussi quelques-uns qui possédaient des objets interdits par la Reine, des objets qu'il leur faudrait cacher le plus rapidement possible pour éviter d'être fait prisonniers, raflés... Ramona pu percevoir un battement de cœur violent chez l'humain qui se redressa tout à fait, reculant d'un pas, hésitant visiblement tandis qu'il la fixait de nouveau.

- ... Et quoi, tu vas me laisser y aller comme ça ?

L'Acrobate avait gardé son couteau, même s'il avait davantage envie de le ranger pour mieux partir en courant prévenir les habitants de la Bordure, espérant malgré tout que les autres guetteurs plus à l'Est de sa position verraient venir le danger, mais contrairement à la vampire il n'était pas certain qu'elle ne soit pas une menace.

- Qui me dit que dès que je t'aurais tourné le dos tu ne vas pas en profiter pour me tuer, ou me capturer ?

L'envie le taraudait, ses muscles tendus frémissaient en même temps qu'un nouveau flux d'adrénaline qui parcourait ses veines, que son souffle qui s'accélérait, son corps tout entier se préparant déjà à l'effort qu'il allait devoir fournir, ses jambes le démangeant, lui hurlant de bondir sans attendre, de foncer au-devant du danger là tout de suite ! Mais son instinct lui hurlait de ne pas bouger, pas encore, pas tant qu'il ne serait pas suffisamment sûr que cette femme n'allait pas lui sauter dessus pour le mordre et boire son sang jusqu'à plus soif.

- Pourquoi tu voudrais que je les prévienne ? D'habitude les tiens préfèrent l'effet de surprise pour nous capturer et prendre nos enfants. C'est comme ça que vous faites.

Cracha-t-il avec une colère sourde difficilement contenue, son regard se portant de nouveau au-delà de Ramona, en direction de l'Est où son inquiétude tendait, où son devoir l'appelait plus que tout, d'autant qu'il connaissait du monde dans les habitations qui se trouvaient là-bas.


Au cri de Liberté
plutôt mourir qu'être enchainé
Revenir en haut Aller en bas
Ramona Zeman
vampire type 3
☾ âge : 104 ans (27)
☾ métier : Apprentie chasseuse de prime
☾ créateur : Elle l'ignore...
☾ compétences : grand sens de l'observation, agilité, boudeuse experte.
☾ arme fétiche : Sa dague et son arbalète.
☾ origines : Europe de l'Est.
☾ statut : Célibataire


☾ avatar : Alicia Vikander
☾ dispo rp : Reste 0/3
☾ couleur : #993366
☾ arrivée en enfer : 10/03/2018
☾ missives : 171
☾ doubleface : Erik Landseer
☾ tickets : 209
☾ crédits : Tumblr


☾ liens : • Ambroise ♥️
• Apolline ♥️

• Victoria ❀
• Kali ❀

• Son Cadavre Royal ☂️
• Megara ☂️


• Ruslan ✚


☾ rp en cours :
☾ Ambroise
☾ Célébration


avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t199-ramona-zeman-there-was-a-time-i-wasn-t-brokenhttp://lrth.forumactif.com/t202-ramona-zeman-twinkle-twinkle-little-star
MessageSujet: Re: Qui traque qui [PV Ramona]   20.05.18 20:10

C’est seulement l’ennui intolérable qu’elle ressentait à être enfermée dans cette cité qui l’avait poussée à s’échapper. S’échapper juste pour quelques heures. Quelques heures de répit, loin des foules et des gens, humains ou vampires. Loin de ces murs, qui la faisait se sentir étouffée et enterrée. Là, à l’air libre, elle se sentait en paix, en harmonie avec la nuit. Et la possibilité d’un danger qui rode, humains ou enragés, la faisait se sentir en vie. De plus, passionnée par l’Histoire qui l’avait jadis précédée, Ramona trouvait l’idée d’explorer des ruines tout à fait fascinante. C’est ce qu’elle s’était entreprit à faire. Après s’être faufilée comme une ombre derrière les gardes royaux partis en chasse. Elle s’était glissés dans l’obscurité des murs, avait prit de la distance puis s’était mise à explorer. Si sa sortie était jusque là passée inaperçue, ses explorations elles, avaient attiré le regard d’un homme. Un humain. Se sentant épiée, elle avait finit par localiser son observateur puis s'était amusée à le surprendre. A présent face à lui, elle le trouvait dérisoirement menaçant. Il était clair qu’il avait peur d’elle et de ce qu’elle pourrait lui faire. Mais loin d’avoir un sadisme exacerbé, Ramona se fichait de lui. Elle le trouvait juste amusant, voir un chouilla pathétique avec son petit couteau. Mais en rien il ne lui inspirait la menace ou la volonté de le mettre en pièce. Elle avait trop d’humanité en elle pour pouvoir s’en prendre à des humains.

Sur le bord du toit et prête à sauter, Ramona ne s’attendait pas à ce que l’humain lui répondit. Il avait l’air tellement surpris qu’elle le laissa en paix que la question qui franchit ses lèvres parut des plus stupides pour la vampire. Incrédule, elle se retourna vers lui. Il tenait toujours son pitoyable cure dent mais s’était redressé sous le coup de la surprise. Le pire c’est qu’il était sérieux lorsqu’il lui demandait si elle allait le laisser y aller comme ça.

« Quoi, tu veux que je te tienne la main avec ça ? »

Elle était déjà bien gentille de le prévenir des sons qu’elle entendait. De ces gardes royaux qui s’approchaient doucement d’un campement à l’Est. Elle entendait les clop-clop des chevaux et sentait les odeurs de cheminée. Et lui, qui demandait si elle allait le laisser y aller, juste comme ça… Non mais il s’attendait à quoi au juste ? Qu’elle lui saute dessus et le dévore ? Ou qu’elle… Ah non en fait c’était ça. Il s’attendait réellement à ce qu’elle lui fasse la peau. A sa nouvelle question elle soupira puis se retourna complètement vers lui.

« Parce que tu te donnes bien trop d’importance. Je ne tue que pour me défendre et quant à te capturer… personne n’a mis ta tête à prix, donc… » Elle secoua la tête faisant une petite moue désolée. En gros elle s’en foutait carrément de lui. Toutefois même si c'est propos n'était pas des plus sympathique, le ton qu'elle employait n'avait rien d'agressif. Bien au contraire. Elle énonçait simplement les faits relatifs à une différence d'espèce.

Ramona savait très bien qu’elle ne se ferait jamais d’amis chez les humains. La plupart d’entre eux haïssaient tellement les vampires que les fréquenter pouvait se révéler dangereux. Les autres, leur vouaient une dévotion morbide et malsaine. Rien qui ne tentât la jeune vampire dans aucune des deux options.

Elle l’observa un long moment, cherchant à comprendre ce qui poussait cet homme à lui poser ces questions. Il semblait avoir un tel dégout des vampires. Finalement elle décida de plus ou moins lui répondre.

« Non. Ça c’est que eux font. » Elle donna un léger signe de tête en direction de la cité. « Bien ou mal ça ne me regarde pas. Mais tu ne crois pas que t’es en train de perdre du temps à me taper causette ? »

Tout dans le langage corporel de l’homme indiquait qu’il n’avait qu’une envie : se précipiter vers l’Est. Il avait le coeur qui tambourinait et jetait des coups d’oeil répétés dans la direction où son campement devait se trouver. Ramona comprenait plus que de raison la peur qui l’animait. Elle n’imaginait que trop bien la crainte de voir des proches, des amis, se faire capturer ou pire, tuer. Les gardes de la reine n’avait pas pour ordre de tuer. Seulement d’interroger ou de rafler, mais selon les réactions des humains. Selon qu’ils se montrent hostiles et violents ou non, leur survie en dépendrait.


In the darkness under the moon my doomed soul. ©️alas.
Revenir en haut Aller en bas
Ruslan Hill
propriété de newabbotsford
☾ âge : 27
☾ surnom : L'acrobate
☾ métier : Guetteur/acrobate/chasseur
☾ matricule : NA5938601
☾ compétences : Combat, chasse, course, escalade
☾ arme fétiche : Couteau
☾ origines : New Abbotsford
☾ statut : Célibataire


☾ avatar : Sergei Polunin
☾ arrivée en enfer : 01/04/2018
☾ missives : 615
☾ doubleface : Travis Grant - Lyn Hawkins - Lyuba Sakharov
☾ tickets : 620
☾ crédits : /


avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t225-ruslan-hill-plutot-mourir-que-servirhttp://lrth.forumactif.com/t228-ruslan-hill-celui-qui-criait-liberte
MessageSujet: Re: Qui traque qui [PV Ramona]   20.05.18 20:36

Il ne s'attendait certainement pas à ce qu'elle lui tienne la main et encore moins qu'elle s'approche de lui d'une façon ou d'une autre, mais on ne pouvait pas reprocher à Ruslan d'être prudent. Lorsqu'on était né et avait grandit dans la Bordure sous la menace permanente des vampires de la Cité, endurant la faim et la soif, la maladie et les privations, les rafles et la violence, on ne pouvait décemment pas devenir un ange de naïveté et d'ignorance lorsqu'on faisait face à l'une de ces créatures immortelles. Bien que la femme qui lui faisait face n'arborait pas cette expression hautaine et méprisante, ni ne transpirait la violence comme tant d'autres de ses semblables, elle demeurait vampire et ce seul fait la condamnait aux yeux de la plupart des habitants de la Bordure, notamment ceux qui comme l'Acrobate avaient choisis de rejoindre les Lynx dès qu'ils avaient été en âge de décider. Son père avait été raflé, son frère ainé l'avait rejoint volontairement quelques années plus tard et, après des années de bons et loyaux services, ils avaient été exécutés à la demande de leur Maître et tout ça pour quoi ? Personne ne l'avait jamais su, certains Sauvages qui étaient allés chercher des renseignements étaient revenus avec bien peu de détails, si ce n'est qu'ils avaient été violentés et s'étaient défendus, ce qui leur avait valu un aller simple pour une saignée à mort. Ramona n'était en rien responsable de ce qui était arrivé, en vérité elle semblait même différente des autres vampires que Ruslan avait pu apercevoir par le passé, mais il se méfiait forcément, on ne taisait pas des années d'instinct de conservation par sa seule volonté.

- Ma tête...

Il réalisa alors qu'il s'agissait d'une de ces vampires de passage, une solitaire comme on les appelaient, encore une chasseuse de primes ou quelque chose d'approchant, ce qui signifiait qu'elle n'était pas de la cité, ce qu'elle lui confirma avec sa réplique suivante, lui faisant froncer les sourcils sous une compréhension immédiate alors qu'il rangeait lentement le couteau qu'il avait à la main.

« Bien ou mal ça ne me regarde pas. Mais tu ne crois pas que t’es en train de perdre du temps à me taper causette ? »

Une brutale inspiration et Ruslan acquiesça à peine avant de se précipiter sur le côté, sachant parfaitement quel rebord de toit emprunter pour le chemin qu'il avait à parcourir. Détalant avec une vigueur notable pour un simple humain, il bondit sur le toit à sa droite et couru aussi vite que cela lui était possible, ses muscles allongés et entrainés lui donnant une détente telle que le bond suivant le propulsa en l'air sur plusieurs mètres et ce fut comme s'il allait s'envoler, son corps demeurant suspendu au-dessus du vide avant que la gravité ne reprenne ses droits, le laissant atterrir de l'autre côté. Une roulade maitrisée et voilà qu'il était repartit, ne laissant plus aucune hésitation quant à ce qu'il devait faire. Le souffle court et rapide, le regard tourné en direction de son objectif, il se déplaça rapidement de rebord en rebord, sautant, se suspendant, grimpant avec agilité les différents promontoires, sachant lesquels éviter, ceux qui menaçaient de s'effondrer, ne se préoccupant plus un instant de cette vampire qui venait de le prévenir de la menace qui allait s'abattre sur eux. Il savait qu'il allait devoir prévenir les habitants les plus éloignés, puis se précipiter au-devant des gardes qui approchaient afin d'avertir un maximum de monde sans pour autant se faire repérer. "Puisse le vent me donner des ailes", songea-t-il alors qu'il atterrissait sur un autre toit, percevant à présent les silhouettes lointaines et la trainée de poussière qui s'envolait dans leur sillage.


Au cri de Liberté
plutôt mourir qu'être enchainé
Revenir en haut Aller en bas
Ramona Zeman
vampire type 3
☾ âge : 104 ans (27)
☾ métier : Apprentie chasseuse de prime
☾ créateur : Elle l'ignore...
☾ compétences : grand sens de l'observation, agilité, boudeuse experte.
☾ arme fétiche : Sa dague et son arbalète.
☾ origines : Europe de l'Est.
☾ statut : Célibataire


☾ avatar : Alicia Vikander
☾ dispo rp : Reste 0/3
☾ couleur : #993366
☾ arrivée en enfer : 10/03/2018
☾ missives : 171
☾ doubleface : Erik Landseer
☾ tickets : 209
☾ crédits : Tumblr


☾ liens : • Ambroise ♥️
• Apolline ♥️

• Victoria ❀
• Kali ❀

• Son Cadavre Royal ☂️
• Megara ☂️


• Ruslan ✚


☾ rp en cours :
☾ Ambroise
☾ Célébration


avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://lrth.forumactif.com/t199-ramona-zeman-there-was-a-time-i-wasn-t-brokenhttp://lrth.forumactif.com/t202-ramona-zeman-twinkle-twinkle-little-star
MessageSujet: Re: Qui traque qui [PV Ramona]   21.05.18 20:46

A peine lui eut-elle demandé s’il n’était pas en train de perdre du temps à lui taper causette, que le jeune homme s’élança après avoir brièvement acquiescé. Aussi rapide qu’un humain peut l’être il bondit de toits en toits. Ramona suivit sa progression un moment jusqu’à ce qu’il disparaisse derrière d’autres bâtiments. A l’oreille elle écouta les mouvements qu’il faisait, puis se concentra quelques secondes sur l’avancée des gardes royaux. S’il était suffisamment agile et discret, le jeune homme arriverait à temps pour prévenir ses compagnons. Elle se désintéressa ensuite de l’humain et de ses aventures. Ramona n’était pas du genre à se mêler de ce qui ne la regardait pas. Certes, si le jeune se faisait prendre ou pire tuer c’était fortement dommage pour lui. Ramona en serait désolée. Dans le fond, même si elle trouvait cela triste et injuste elle avait appris depuis longtemps à ne pas prendre parti. E même temps comment pouvait-elle prendre parti ? Se ranger du coté des humains ? Si du premier abord elle aurait dit oui, si elle avait souhaité être dans leur camps, les années et les insultes lui avaient fait comprendre qu’humaine elle ne l’était plus. Et depuis bien longtemps. Le temps s’étirait désormais sur elle sans y laisser de trace. Et ça, eux, le savaient. Ils ne montraient pour elle que haine et dédain, tout comme l’avait fait le jeune homme de prime abord. Prendre parti pour les vampires ? Et en quoi je vous prie ? Elle les haïssait tellement. Du moins la plupart d’entre eux. Parce que blasé de leur longue existence ils se montraient généralement suffisant et tant imbus d’eux même que ça en devenait parfois pathétique. Leur supériorité brandit comme un étendard et la méchanceté et le sadisme dont certains faisaient excès, lui donnait simplement envie de vomir. Non, il n’y avait nulle place pour elle en ce monde. Nulle place à laquelle elle put se sentir elle-même. Sauf avec Ambroise. Ambroise et Apolline étaient les deux seuls à ne pas la juger. L’un lui montrant les avantages des vampires avec modération, l’autre s’accrochant comme elle à son humanité. Seuls eux deux lui montraient que les vampires n’étaient pas que des bêtes rustres et avides de sang. Pas comme son créateur…

Soupirant, elle laissa le jeune homme à son destin puis se détourna pour poser son regard vers le vide en face d’elle. Soudain elle sauta, disparaissant du toit comme une ombre. Atterrissant toute en souplesse au sol, elle se fondit dans l’obscurité. Elle avait encore quelques heures devant elle pour pouvoir explorer en toute tranquillité les vieux bâtiments. Peut-être y trouverait elle quelques choses d’intéressant. Quelques trésors qu’elle pourrait ramener à son mentor en témoignage de son affection et surtout en présent d’excuse pour son mauvais caractère du moment. Elle ne cacherait pas les cieux du regard, guettant avec attention la bonne heure pour rentrer. Puis en silence, elle raserait les murs et se faufilerait comme une souris pour regagner les murs de la cité et l’enfermement. Elle espérait profondément que ce confinement ne durerait pas. Elle n’en pouvait plus d’être enfermée. Elle se sentait captive, bridée, et elle étouffait. Ramona n’était jamais mieux que sur son cheval, sur les routes, en compagnie d’Ambroise. A courir le monde et chassant le danger. Une vie d’aventure…

• FIN •
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Qui traque qui [PV Ramona]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Qui traque qui [PV Ramona]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Last Road to Hell :: new abbotsford : la bordure :: La Bordure-
Sauter vers: